Jump to content

Recommended Posts

Citation

Chers Alumni,

Le Monde vient de publier un article sur les violences sexistes et sexuelles (VSS) à CentraleSupélec, que vous trouverez ci-joint. Cet article fait suite à la réalisation par l’association étudiante Çapèse d’une enquête sur les violences sexistes et sexuelles dont les résultats sont alarmants.

Face à cette situation, l’école a souhaité prendre ses responsabilités et agir. Ainsi, s’agissant d’agissements relevant d’infractions pénales, la Procureure de la République d’Evry a été informée par courrier des résultats de l’enquête.

L’école s’est dotée en 2019 d’un dispositif d’écoute et d’accompagnement sur ces questions via une cellule dédiée à la lutte contre les VSS, les harcèlements et les discriminations. En outre 2 référentes égalité femmes-hommes travaillent aux côtés des associations étudiantes du campus et sont pleinement mobilisées avec nous sur ces enjeux.

Vous savez l'attachement de l'école a préserver sa communauté et c’est donc dans ce cadre que nous avons lancé cette enquête en fin d’année scolaire, afin de disposer d’un tableau de bord, et alors même qu’aucun signalement n’avait été remonté au cours de l’année. 

Alors qu’un plan national d’action contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche vient d’être annoncé, et parce que le bien-être de nos étudiantes et étudiants est notre priorité, je vous confirme l’engagement sans faille de l’école pour mettre un terme à de tels comportements. Communiquer à leur sujet constitue l’un des éléments pour lutter contre ces violences et le silence dont elles sont trop entourées. Cette enquête montre qu’il faut accélérer et amplifier les efforts.

 

Bien cordialement,
Romain Soubeyran

 

Tiens ça me rappelle l'époque où l'ennemi c'était l'alcool.

Maintenant ils vont aussi avoir des amphithéâtres antiseximse.

Link to comment
12 minutes ago, Bézoukhov said:

 l'ennemi c'était l'alcool.

Rhôôô bordel ne m'en parle pas.

 

Note j'avais pu maintenir le club oeno de mon école avec l'approbation de la direction, exception culturelle toussa.

Link to comment
il y a 10 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Il y en avait déjà dans la mienne (spoiler : cela ne sert à rien)

Femmes et hommes sont séparés dans les synagogues orthodoxes, ça ne rend pas les Juifs traditionnalistes moins dégueulasses que les libéraux.

Link to comment

Y'a que moi qui trouve l'élément de langage "violences sexistes et sexuelles" comme un des plus flagrants exemples du désert intellectuel dans lequel se vautre le politiquement correct moderne?

 

Un peu comme si je disais "les violences racistes et xénophobes", ou "la noyade liquide et humide" ou je ne sais quelle litote débile.

 

Que cela soit devenu l'horizon indépassable de nos espaces médiatique me sidère. Et moi qui jeune ado me disait (pré 11 septembre) que le monde ne pouvait se diriger que vers du mieux.. tu parle. C'était sans compter la bêtise. Décidément la réplique finale d'Icare, le prince atlante, à Blake et Mortimer (dans le secret de l'atlantide) qu'a écrit Jacobs était juste.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Alchimi a dit :

Y'a que moi qui trouve l'élément de langage "violences sexistes et sexuelles" comme un des plus flagrants exemples du désert intellectuel dans lequel se vautre le politiquement correct moderne?

 

Ah c'est drôle. Moi je lis dans l'expression une corruption du langage dans le plus pur style gauchiste.

 

On met sur le même plan la violence sexiste et la violence sexuelle, qui sont des choses fondamentalement différentes. Disons que dans un monde normal, la première relevé de la bonne éducation et la seconde de la justice.

  • Yea 4
Link to comment

C'est encore pire : le mot violence ne peut tout simplement pas avoir le même sens selon qu'il accompagne sexiste ou bien sexuelle. Mais on amalgame tout (volontairement).

  • Yea 2
Link to comment
8 hours ago, Bézoukhov said:

Ah c'est drôle. Moi je lis dans l'expression une corruption du langage dans le plus pur style gauchiste.

 

On met sur le même plan la violence sexiste et la violence sexuelle, qui sont des choses fondamentalement différentes. Disons que dans un monde normal, la première relevé de la bonne éducation et la seconde de la justice.

 

2 hours ago, Boz said:

C'est encore pire : le mot violence ne peut tout simplement pas avoir le même sens selon qu'il accompagne sexiste ou bien sexuelle. Mais on amalgame tout (volontairement).

L'idée derrière je pense est qu'une violence sexuelle est forcément quelque part sexiste. C'est comme le "fémicide" qui n'est pas qu'un simple homicide.

  • Yea 2
Link to comment
Le 01/10/2021 à 14:30, Rincevent a dit :

Il reprend une partie de l'histoire de Lot, nuance. ;)

 

Tout à fait. Il fait sauter les parties les plus, comment dire, cringe. Comme quand il se fait enivrer par ses filles pour qu'elles couchent avec lui ;) 

Link to comment
il y a 19 minutes, Moustachu a dit :

Tout à fait. Il fait sauter les parties les plus, comment dire, cringe. Comme quand il se fait enivrer par ses filles pour qu'elles couchent avec lui ;) 

Et qu'elles conçoivent les ancêtres des peuples d'à côté. :lol:

 

Comme disait Claudel, l'Histoire Sainte est tout sauf une histoire de saints.

  • Haha 1
Link to comment
  • 2 weeks later...

 

Citation

Un argument qui ne passe pas auprès de l’écrivaine féministe Beatriz Gimeno. «Au-delà de l’utilisation d’un pseudonyme féminin, ces gars-là répondent à des interviews depuis des années. Ce n’est pas seulement un nom, c’est un faux profil qui a conquis les lecteurs et journalistes. Escrocs»

 

  • Haha 4
Link to comment
Il y a 6 heures, RaHaN a dit :

 

 

Georges Sand cette odieuse supercherie :angry:, j'ose espérer que la feministe la critiquera tout aussi vertement que ces 3 hommes... 🤭

(sinon n'est il pas scandaleux que les feministes insinuent que le prix est davantage dû au nom feminin qu'aux dons d'écrivains des 3 hommes?)

Link to comment

Que trois hommes cisgenres puissent partager une identité de genre féminin suscite encore un scandale démontre que la théorie queer a toujours devant elle un immense travail. A la démarche du genderfucking il faudra bientôt ajouter le numberfucking.

  • Haha 6
Link to comment
il y a 52 minutes, Adrian a dit :
Citation

Parce que je ne sais pas vous, mais moi, Instagram ne me déroule pas le tapis rouge dès que je dégaine la balayettej'ai un balais dans le cul

Citation

Ce hashtag est là pour prouver à ces cis-messieurs que le ménage et les enfants ne sont pas seulement des trucs « de gonzesses » « de cis-mesdames »

J'applique la parité (je suis plus féministe que les féministes)

Citation

Bien des femmes en couple cis-hétéro peuvent en témoigner : lorsqu’un mec « s’abaisse » à faire le ménage ou s’occuper de ses enfants, il est trop souvent acclamé, même s’il s’y prend comme un manche et enchaîne des bourdes qu’on ne pardonnerait jamais à sa compagne.

Bien de liborgiens peuvent en témoigner lorsqu'un féministe "s'abaisse" à faire un article sans fond ou polluer twitter des ses threads, elle est trop souvent acclamée, même si elle s'y prend comme une manche et enchaîne des bourdes qu'on ne pardonnerait jamais à un journaliste /rédacteur sérieux.

Citation

En voulant combattre les stéréotypes de genre, #jesuisviril joue sur des codes masculins dont on aimerait justement pouvoir se débarrasser — et risque d’invisibiliser les femmes qui sont pourtant les premières concernées par le problème soulevé…

Elle connaît bien son job la bougre : Toujours tout ramener aux femmes et en faire systématiquement des victimes (et inversement diaboliser les hommes)

Link to comment
Il y a 2 heures, Adrian a dit :

Pile tu es un goujat qui n'aide pas ta femme, face tu "l'invisibilises" et tu l'empêches de faire preuve de compétence. 

 

Hop hop hop, au béguinage !

  • Yea 3
Link to comment

Une vidéo intéressante ave une fille qui décide d'apprendre à aborder. On apprend que ce n'est pas toutes les filles qui se font aborder, et qu'elles ne sont pas plus douées pour aborder car elles n'ont jamais à le faire, et il faut avouer que c'est plutôt confortable pour elles car elles n'ont pas à affronter le rejet.

 

 

Link to comment

En plus.

 

Enfin en vrai elles draguent a fond mais de manière bien différente, plus subtilement. Suffisamment pour que la plupart des mecs et je m'y inclus n'y voient rien.

  • Yea 3
  • Love 1
Link to comment
il y a 9 minutes, poney a dit :

En plus.

 

Enfin en vrai elles draguent a fond mais de manière bien différente, plus subtilement. Suffisamment pour que la plupart des mecs et je m'y inclus n'y voient rien.

Elles draguent à fond... En se laissant draguer.

C'est même pas une vanne, il suffit de sortir une fois avec une ou deux potes nanas pour que ta pote nana te dise "ah tiens t'as plein de meufs qui te regardent. Sisi celles qui sont dans ton dos et qui regardent ailleurs quand tu tourne la tête vers elles. Ou alors la nana qui vient de passer deux fois à côté de toi là, dans le bar."

Ah ben oui c'est facile de les repérer tiens. :D

  • Haha 1
Link to comment

Tiens une fois en parlant avec une Allemande (fort mignonne avec des yeux verts redoutables) je lui demande comment elle s'y prend quand un mec lui plaît, réponse : "ah ben je sais pas, je le regarde un peu, ou je regarde ses tatouages s'il en a.." etc.

Mort. De. Rire.

  • Haha 1
Link to comment
il y a 22 minutes, poney a dit :

En plus.

 

Enfin en vrai elles draguent a fond mais de manière bien différente, plus subtilement. Suffisamment pour que la plupart des mecs et je m'y inclus n'y voient rien.

Les fameux signaux pseudo-subtils (C) (R) TM.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...