Jump to content

Recommended Posts

On a la réponse détaillée de ce que doivent être les pistes cyclables non genrées, et pourquoi elles sont défavorables aux femmes. :lol:

 

https://www.nouvelobs.com/societe/20220609.OBS59479/pistes-cyclables-non-genrees-pourquoi-la-pratique-du-velo-est-toujours-defavorable-aux-femmes.html?fbclid=IwAR21RfndKZJWKA-UB3KqUYIoS24T-_xX2r3ag7LsNpQuoEOGdeFAATxfb4A#xtor=SEC-150

 

Pourquoi ?

 

Parce que ce sont des hommes qui les ont concues, donc ils n'ont pensé qu'à eux.

Les femmes sont donc moins nombreuses à faire du vélo..... cqfd

 

D’autant plus que les aménagements urbains, dont les pistes cyclables sont « majoritairement conçues par des hommes, pour des hommes ». Les chiffres découlant de ce constat ne sont donc pas étonnants : selon plusieurs études, environ 60 % des cyclistes dans les agglomérations françaises sont des hommes, contre près de 40 % de femmes.

 

Dès leur plus jeune âge, les enfants apprennent différemment le vélo ou le sport, selon leur sexe

 

Dès leur plus jeune âge, les garçons apprennent à investir l’espace public, à pratiquer des activités sportives. Alors qu’on explique aux filles que ce même espace est risqué. »

 

La charge mentale des obligations domestiques (Sardine Ruisseau va y remédier) ne leur permet pas de pédaler tranquilou car elles doivent remplir le caddie et s'occuper des gosses.

 

ce sont les femmes qui s’occupent encore majoritairement de l’économie domestique, font les courses, accompagnent les enfants à l’école, là où les trajets des hommes sont plus « linéaires » (domicile travail).

 

 

Les automobilistes (forcément des hommes) sont méchants et les femmes sont fragiles, se cassent plus facilement.

Les pistes mal éclairées favorisent les agressions sexuelles, pas celles à l'encontre des hommes, il faut des pistes cyclables beaucoup plus séparées des voies de circulation

 

le nombre de pratiquantes a augmenté de 4 à 6 % sur les axes où des aménagements sécurisés ont été réalisés. Et plus les femmes sont nombreuses sur les pistes cyclables, plus elles sont rejointes par d’autres femmes. Avec des voies plus inclusives, les femmes « perçoivent un moindre danger pour leur sécurité personnelle lorsqu’elles voyagent à vélo »

 

les tensions avec les automobilistes et de l’agressivité pouvant être observées sur les pistes cyclables. « En situation de conflictualité, les insultes sexistes ont tendance à fuser rapidement »

  • Haha 3
Link to comment

J'aime beaucoup le coup du nombre de pratiquantes qui augmente de 4 à 6 %, heureusement qu'ils ne disent pas de combien de pourcents a augmenté le nombre total de cyclistes, je ne serais pas étonné qu'il soit de l'ordre de 4 à 6 %...

Link to comment
il y a 11 minutes, Bisounours a dit :

selon plusieurs études, environ 60 % des cyclistes dans les agglomérations françaises sont des hommes, contre près de 40 % de femmes.

Pour cette Margaux Otter, c'est sans doute 60 % de trop.

Link to comment
Il y a 14 heures, Bisounours a dit :

On a la réponse détaillée de ce que doivent être les pistes cyclables non genrées, et pourquoi elles sont défavorables aux femmes. :lol:

 

Je me suis tapé l'article, on ne sais toujours pas ce qu'implique la construction d'une piste cyclable non "genrée".

Tout ce que l'on apprend, c'est qu'il y faut "plus de sécurité" afin d'inciter les femmes à faire plus de vélo.

Encore une interprétation, des corrélations et des conclusions douteuses et discutables mais le pire c'est qu'on ne sait toujours pas ce qu'il faut pour qu'une piste soit non "genrée". Plus de flics? Des lampadaires?

Link to comment
il y a 2 minutes, Calembredaine a dit :

une piste soit non "genrée"

J'ai compris : séparation plus marquée avec les voies de circulation des voitures conduites par les hommes, éclairage plus important.

Bref, augmenter la sécurité de ces pistes au motif que ce sont les femmes qui pâtissent le plus de désagréments.

Link to comment
il y a 59 minutes, Bisounours a dit :

J'ai compris : séparation plus marquée avec les voies de circulation des voitures conduites par les hommes, éclairage plus important.

Bref, augmenter la sécurité de ces pistes au motif que ce sont les femmes qui pâtissent le plus de désagréments.

 

C'est une position sexiste, non? Ne serait-il pas plus judicieux de parler de pistes sécurisées ?

Link to comment
3 hours ago, Calembredaine said:

 

Je me suis tapé l'article, on ne sais toujours pas ce qu'implique la construction d'une piste cyclable non "genrée".

Tout ce que l'on apprend, c'est qu'il y faut "plus de sécurité" afin d'inciter les femmes à faire plus de vélo.

Encore une interprétation, des corrélations et des conclusions douteuses et discutables mais le pire c'est qu'on ne sait toujours pas ce qu'il faut pour qu'une piste soit non "genrée". Plus de flics? Des lampadaires?

Il faut faire la même chose, mais avec 50 fonctionnaires qui ont travaillé sur le sujet pendant un an.

Link to comment
Il y a 3 heures, Calembredaine a dit :

Ne serait-il pas plus judicieux de parler de pistes sécurisées ?

Ça me fait irrisistiblement penser à l'idée lumineuse de C. de Haas d'élargir les trottoirs pour pouvoir éviter le harcèlement parce que c'est bien connu que l'aménagement urbain a été pensé par des hommes et pour des hommes.

Bientôt les sous-vêtements blindés et piégés.

Link to comment

En voulant rendre les pistes cyclables plus  sécuritaires ils font du sexisme puisqu’ils considèrent les femmes comme plus faibles. Je vous propose de véhiculer  cet argument pour instiller le doute dans la tête de ces gens pour qu’on en ri un peu

Link to comment
38 minutes ago, Tremendo said:

En voulant rendre les pistes cyclables plus  sécuritaires ils font du sexisme puisqu’ils considèrent les femmes comme plus faibles. Je vous propose de véhiculer  cet argument pour instiller le doute dans la tête de ces gens pour qu’on en ri un peu

La réponse est connue.

 

Elles le sont car la société les construit comme faibles.

La société les veut faibles et vulnérables.

 

Il y a un courant du féminisme qui devient de plus en plus mainstream du fait des transactivistes qui explique que la seule chose qui fait que les records hommes en sport sont meilleurs que ceux des femmes vient de la socialisation. La différence physique n'expliquant rien.

Link to comment
il y a 1 minute, Marlenus a dit :

La réponse est connue.

 

Elles le sont car la société les construit comme faibles.

La société les veut faibles et vulnérables.

 

Il y a un courant du féminisme qui devient de plus en plus mainstream du fait des transactivistes qui explique que la seule chose qui fait que les records hommes en sport sont meilleurs que ceux des femmes vient de la socialisation. La différence physique n'expliquant rien.

Et d'ailleurs, la femme socialiste est un homme, comme les athlètes de la RDA nous l'ont prouvé. (Comme quoi, ça se targue de progrès scientifique, et ça fait du vulgaire bionégationnisme.)

Link to comment
il y a une heure, Daumantas a dit :

Tu es méchant de te moquer d'élèves si jeunes

Oui j'avoue ma malice, mais cela sautait tant aux yeux...Bon la lycéenne a sans doute l'excuse de la jeunesse mais la prof sans émotion n'en a aucune :devil:

il y a 56 minutes, Adrian a dit :

Au collège aussi, on avait tourné une vidéo bien cringe maintenant mais youtube n'existait pas à l'époque.

J'en ai revu récemment avec des amis, mon dieu quel enfer

Link to comment
Le 21/06/2022 à 15:20, Marlenus a dit :

La réponse est connue.

 

Elles le sont car la société les construit comme faibles.

La société les veut faibles et vulnérables.

 

Il y a un courant du féminisme qui devient de plus en plus mainstream du fait des transactivistes qui explique que la seule chose qui fait que les records hommes en sport sont meilleurs que ceux des femmes vient de la socialisation. La différence physique n'expliquant rien.

Si les femmes sont plus faibles c’est parce que les zommes volaient leur steak.

  • Haha 2
Link to comment
25 minutes ago, Soda said:

Si les femmes sont plus faibles c’est parce que les zommes volaient leur steak.

Ca c'est encore un autre courant que pour le coup j'ai pas trop vu émerger après la polémique.

C'est resté, pour ce que j'en ai vu à Priscille Touraille.

Bon, je ne suis pas un spécialiste et peut-être que cela a prospéré dans certaines niches.

 

Par contre, le fait que les femmes sont plus faibles uniquement pour des raisons sociologiques et non physique, je l'ai vu à plusieurs reprises.

Mon analyse est que cela est dut à l'influence des transactivistes.

 

Link to comment
Il y a 5 heures, Marlenus a dit :

Ca c'est encore un autre courant que pour le coup j'ai pas trop vu émerger après la polémique.

C'est resté, pour ce que j'en ai vu à Priscille Touraille.

Bon, je ne suis pas un spécialiste et peut-être que cela a prospéré dans certaines niches.

 

Par contre, le fait que les femmes sont plus faibles uniquement pour des raisons sociologiques et non physique, je l'ai vu à plusieurs reprises.

Mon analyse est que cela est dut à l'influence des transactivistes.

 

Ça me paraîtrait plutôt logique : les hommes sont plus forts a entraînement égal, mais la quantité d'entraînement est culturelle.

Link to comment
4 hours ago, Jean_Karim said:

Ça me paraîtrait plutôt logique : les hommes sont plus forts a entraînement égal, mais la quantité d'entraînement est culturelle.

Ben l'idée est l'inverse justement.


A entrainement égal il n'y a pas de sexe/genre plus fort, mais l'entrainement est culturel.

 

Link to comment
Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

Ca c'est encore un autre courant que pour le coup j'ai pas trop vu émerger après la polémique.

C'est resté, pour ce que j'en ai vu à Priscille Touraille.

Bon, je ne suis pas un spécialiste et peut-être que cela a prospéré dans certaines niches.

J'ai l'impression que ça reste une idée assez répandue, mais elle n'est pas particulièrement invoquée dans ce débat là.

 

Comme autres arguments, j'ai déjà entendu :

-La transition hormonale équilibre les choses, au moins en partie. 

-Il y a une variation individuelle intra-genre des prédispositions innées, et on ne puni pas les plus favorisés (ex : en mettant des poids au pied des coureurs ayant de plus grandes jambes)

-Osef du sport, it's about sending a message.

 

A propos du deuxième argument, on peut imaginer la situation suivante : une coureuse trans a de grandes jambes, plus grandes que la moyenne des femmes, mais dans la moyenne des hommes. Une autre, cis, en a d'aussi grandes, voire plus grandes encore. Pourquoi faudrait-il interdire à la première de concourir, alors qu'elle n'est de toute évidence pas favorisée par rapport à la deuxième ?

Je fais ici comme s'il n'y avait pas d'autres différences que la taille des jambes, mais on peut tout aussi bien imaginer que la première a un taux d'androgènes/de fibres musculaires/etc anormalement bas pour une personne née mâle, ou inversement que l'autre a un taux de tout ça anormalement haut, peu importe.

Je pense que l'argument des transféministes ici est que considérer l'avantage de la première comme pertinent pour la sport puisque dû à son sexe, mais que l'avantage de la deuxième comme un hasard de la nature ne méritant pas d'être pris en compte, revient justement à poser une distinction arbitraire au sein des aléas naturels en vu de faire du sexe une catégorie spéciale justifiant les discriminations.

 

(c'est une opinion que je m'efforce de transmettre/reconstruire, personnellement, je m'en fiche un peu, je suis pour une liberté des fédérations sportives d'imposer les normes de leur choix, et je verrais d'un bon oeil un pluralisme à ce sujet)

Link to comment
Il y a 1 heure, Mégille a dit :

 

A propos du deuxième argument, on peut imaginer la situation suivante : une coureuse trans a de grandes jambes, plus grandes que la moyenne des femmes, mais dans la moyenne des hommes. Une autre, cis, en a d'aussi grandes, voire plus grandes encore. Pourquoi faudrait-il interdire à la première de concourir, alors qu'elle n'est de toute évidence pas favorisée par rapport à la deuxième ?

 

Elle est favorisée. Environ 20% de masse musculaire différente, des hanches pas placées pareil, des os plus solides. Si seulement on avait un système de catégorie discriminant qui équilibrait facilement tous ces facteurs codependants avec une heuristique simple ! 

 

Il y a 1 heure, Mégille a dit :

Je fais ici comme s'il n'y avait pas d'autres différences que la taille des jambes, mais on peut tout aussi bien imaginer que la première a un taux d'androgènes/de fibres musculaires/etc anormalement bas pour une personne née mâle, ou inversement que l'autre a un taux de tout ça anormalement haut, peu importe.

Je pense que l'argument des transféministes ici est que considérer l'avantage de la première comme pertinent pour la sport puisque dû à son sexe, mais que l'avantage de la deuxième comme un hasard de la nature ne méritant pas d'être pris en compte, revient justement à poser une distinction arbitraire au sein des aléas naturels en vu de faire du sexe une catégorie spéciale justifiant les discriminations.

 

(c'est une opinion que je m'efforce de transmettre/reconstruire, personnellement, je m'en fiche un peu, je suis pour une liberté des fédérations sportives d'imposer les normes de leur choix, et je verrais d'un bon oeil un pluralisme à ce sujet)

 

L'un des deux est un hasard l'autre un choix délibéré, donc l'un des deux peut être considéré comme de la triche. 

Link to comment

Le gouvernement chinois veut devenir la première puissance mondiale en 2049, ça risque d’arriver beaucoup plus tôt. 

 

  • Yea 2
  • Nay 3
Link to comment
8 minutes ago, Soda said:

Le gouvernement chinois veut devenir la première puissance mondiale en 2049, ça risque d’arriver beaucoup plus tôt. 

 

Tu parles bien d'un pays qui avorte à tour de bras?

  • Yea 1
Link to comment
il y a 13 minutes, Soda a dit :

Le gouvernement chinois veut devenir la première puissance mondiale en 2049, ça risque d’arriver beaucoup plus tôt. 

 


Arrête d’écrire un peu des conneries, veux-tu. Ce qu’il se passe en Chine quotidiennement est mille fois plus décadent. 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 18 minutes, Soda a dit :

Le gouvernement chinois veut devenir la première puissance mondiale en 2049, ça risque d’arriver beaucoup plus tôt. 

 

Hahaha, les chinois ont fait de l'avortement post natal par million pendant la période de l'enfant unique

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment
Il y a 10 heures, Jean_Karim a dit :

Ça me paraîtrait plutôt logique : les hommes sont plus forts a entraînement égal, mais la quantité d'entraînement est culturelle.

Ça ne paraît logique que quand on nie la biologie, i.e. quand on refuse de voir l'évidence de tous les jours.

 

il y a une heure, NoName a dit :

Elle est favorisée. Environ 20% de masse musculaire différente, des hanches pas placées pareil, des os plus solides. Si seulement on avait un système de catégorie discriminant qui équilibrait facilement tous ces facteurs codependants avec une heuristique simple !

Huhuhu, I see what you did here.

 

Et donc, pour rappel :

55zDg0x.png

Et encore il ne s'agit que d'une partie des différences.

 

On pourrait aussi parler de ce que la largeur du bassin prédispose les femmes à avoir davantage les jambes en X et les hommes à avoir davantage les jambes arquées (la première conformation étant moins adaptée à soulever des charges lourdes), ainsi que plein d'autres différences.

Link to comment
il y a 33 minutes, Marlenus a dit :

Tu parles bien d'un pays qui avorte à tour de bras?

Je crois que le gouvernement autorise trois enfants par couple maintenant.

Link to comment
Just now, Soda said:

Je crois que le gouvernement autorise trois enfants par couple maintenant.

Cela dépend.

En tout cas, on parle d'un gouvernement qui, il y a moins de 10ans, forçait une femme enceinte de 7mois à avorter:

https://www.lefigaro.fr/international/2012/06/14/01003-20120614ARTFIG00532-une-femme-forcee-a-avorter-en-chine.php

 

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...