Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

phyvette

Dans Capital [magasine]: Interview de C. de Margerie

Recommended Posts

Capital N°198, Mars 2008, page 11

Interview de Christophe de Margerie sur une page.

Si je retranscris une partie de celle-ci ici c'est qu'elle vaut son pesant d'or….noir.

Notons quand même que De Margerie n'est pas un PDG " parachuté " à Total. Il y a effectué toute sa carrière, dans la finance et enfin dans l'exploration-production avant de devenir PDG en 2007. Il sait donc de quoi il parle quand il s'agit de pétrole.

Margerie :

Une fois que vous avez retiré 61% de taxes sur le super 95, ou 51% sur le gasoil, nos marges brutes oscillent autour de 7 centimes par litre. Elles sont parmi les plus faibles d'Europe. Ce qui est plus important, c'est que nous avons le prix hors taxes à la pompe qui est un des moins élevés d'Europe. Ce n'est pas en réduisant les bénéfices des compagnies pétrolières qu'on fera baisser le prix du carburant dans les stations, mais en augmentant la production de pétrole.

Capital :

Qu'attendez-vous alors pour la développer ?

Margerie :

Nous le faisons ! L'an dernier nous avons consacré près de 12 milliards d'euros aux investissements dont l'essentiel aux projets de développement de nouveaux gisements. Ce qui est important, comparé à nos bénéfices. C'est 75% des investissements du pétrolier américain Exxon, pourtant deux fois plus gros que nous. Mais développer un champ de pétrole ou de gaz prend cinq à sept ans. Et, pour ne rien arranger, de nombreux pays producteurs sont de plus en plus réticents à accorder aux compagnies étrangères de nouveaux permis d'exploration.

Capital :

Le baril peut-il encore grimper au-dessus de 100 dollars ?

Margerie :

NOUS NE SOMMES PAS AU PIC DES RESERVES, MAIS AU PIC DE LA PRODUCTION.

Et, comme la marge de manoeuvre est très faible, il suffit de peu de choses pour que les prix se tendent. Le baril est retombé de 100 à 88 dollars, mais pas à 50, parce que les fondamentaux persistent : une forte croissance tirée par la Chine et l'Inde malgré un ralentissement aux USA et en Europe, l'absence de nouvelles capacités de production, des risques géopolitiques dans de nombreux pays producteurs en Afrique, en Amérique latine, au Moyen Orient…. Et les déclarations de certains leaders politiques, notamment le président Bush, à l'égard de l'Iran, n'ont pas arrangé la situation. Il faut que les responsables qui se plaignent du pétrole cher assument les conséquences de leurs propos.

Capital :

Quelle est l'alternative ?

Margerie :

Cela peut surprendre venant d'un patron de compagnie pétrolière : je me préoccupe plus seulement d'augmenter la production, mais aussi de réduire la demande

Ce ne sont que des morceaux choisir , la suite, dans Capital papier.

Que penser ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et donc ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben , je ne sais pas , AMC il s'agit de la première intervention d'un PDG d'une Major reconnaissant un " pic de production " de pétrole, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben , je ne sais pas , AMC il s'agit de la première intervention d'un PDG d'une Major reconnaissant un " pic de production " de pétrole, non ?

Et donc ? Qu'il y aura, qu'il y a ou qu'il y a eu pic de production est une évidence. Qu'est-ce que ça change ?

Comme noté dans un autre fil, l'élasticité du prix du baril lui permet, pour le consommateur final, d'accepter un baril à 300$ (moyennant quelques aménagements douloureux pour l'état, mais peut-on s'en plaindre ?)… Y'a encore de la marge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les douleurs de l'état avec un baril à 300 us$ sont une chose, mais les douleurs endurées par les plus pauvres de nos compatriotes sont a envisager sous un regard un peu moins détaché, amha.

Et ce sans parler des pays du tiers monde , qui souffrent déjà .

Ne vaudrait il pas mieux encourager une modération de la consommation par des mesures fiscales qq peu contraignantes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne vaudrait il pas mieux encourager une modération de la consommation par des mesures fiscales qq peu contraignantes ?

Le prix du pétrole s'en charge déjà.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le prix du pétrole s'en charge déjà.

Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

Ca pose le problème des fonds souverains.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

C'est vrai ! Que les pays arabes gardent leur pétrole, nous, on gardera nos voitures et puis na ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas ton raisonnement. Une taxe ne remplace rien dans le prix initial ; elle lui rajoute quelque chose. Donc dans tous les cas ce qui revient au producteur ne change pas.

edit : je viens de comprendre ; si tu veux réduire la consommation, ton raisonnement se tient. La question étant donc de savoir pourquoi veux-tu réduire la consommation ? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne comprends pas ton raisonnement. Une taxe ne remplace rien dans le prix initial ; elle lui rajoute quelque chose. Donc dans tous les cas ce qui revient au producteur ne change pas.

Tu raisonnes Ceteris Paribus. Applique une dynamique de Lucas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

Quitte à payer, je préfère que mon argent aille aux producteurs qui par ailleurs investissent quand même pas mal en France et y claquent une bonne partie de leur fric, que dans les caisses des racketteurs de l'Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quitte à payer, je préfère que mon argent aille aux producteurs qui par ailleurs investissent quand même pas mal en France et y claquent une bonne partie de leur fric, que dans les caisses des racketteurs de l'Etat.

Le problème c'est que les pays producteurs sont eux aussi des racketteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème c'est que les pays producteurs sont eux aussi des racketteurs.

Mais au moins ils produisent quelque chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais au moins ils produisent quelque chose.

On peut dire cela des esclavagistes aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème c'est que les pays producteurs sont eux aussi des racketteurs.

Je ne comprends pas. Pourquoi des racketteurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quitte à payer, je préfère que mon argent aille aux producteurs qui par ailleurs investissent quand même pas mal en France et y claquent une bonne partie de leur fric, que dans les caisses des racketteurs de l'Etat.

Les producteurs (comme Aramco) n'investissent pas en France à ma connaissance, ils ne font qu'envoyer des cargaisons de brut vers les raffineries de Total et Shell par exemple, qui jouent là un rôle de raffineurs (même si ils sont par ailleurs et également producteurs autre part sur le globe).

Share this post


Link to post
Share on other sites
si tu veux réduire la consommation, ton raisonnement se tient. La question étant donc de savoir pourquoi veux-tu réduire la consommation ? :icon_up:

-Si comme il est permis de le penser la ressource doit s'épuiser un jour plus ou moins proche .

-Si le CO2 a une influence néfaste sur le climat comme le prêtant un consensus scientifique autour du GIEC.

-Et si les prix des énergies doivent monter, limités seulement par la douleur du prix.

Alors peut être est il de bonne gouvernance de favoriser la sobriété de nos véhicules et de nos logis. Par anticipation , la fiscalité étant un signal fort au marché pour ne pas attendre un retour "a la normal"

illusoire . Il me semble .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne comprends pas. Pourquoi des racketteurs ?

Ils ont nationalisé les puits.

Share this post


Link to post
Share on other sites
-Si comme il est permis de le penser la ressource doit s'épuiser un jour plus ou moins proche .

-Si le CO2 a une influence néfaste sur le climat comme le prêtant un consensus scientifique autour du GIEC.

-Et si les prix des énergies doivent monter, limités seulement par la douleur du prix.

Alors peut être est il de bonne gouvernance de favoriser la sobriété de nos véhicules et de nos logis. Par anticipation , la fiscalité étant un signal fort au marché pour ne pas attendre un retour "a la normal"

illusoire . Il me semble .

Pourquoi ne pas laisser les individus décider ? Rien n'empêche les gens qui pensent que la fin du pétrole est proche de prendre les devants en changeant de véhicule. Mais pourquoi devraient-ils imposer leur volonté aux autres ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi ne pas laisser les individus décider ?

Oui bien sûr, on peu faire comme tu le dis , et c'est à peu près ce qui ce passe, en définitive, les lois du marché s'imposent. La régulation s'opère par le prix .

C'est valable pour beaucoup de choses dont on maîtrise la production , les opérateurs ajustant les volumes dans l'intérêt général avec la concurrence comme garde-fou , et cela a bien fonctionné depuis plus d'un siècle avec le pétrole .

Mais si on ne contrôle plus la production pour des raisons d'épuisement de stocks géologique , il n'est pas certain que le marché soit la meilleur solution .

Je ne sais si je n'exprime très clairement , mais j'espère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais si on ne contrôle plus la production pour des raisons d'épuisement de stocks géologique , il n'est pas certain que le marché soit la meilleur solution .

Ne t'inquiètes pas que les propriètaires de la ressource savent optimiser sa gestion. On ne manquera jamais de pétrole, ni d'aucune autre ressources. Tel est la dure loi du marché.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

En même temps avoir pour l'etat des euros a distribuer qui ne serviront qu'a détruire l'économie française en développent son administration, je doute que ce soit bénéfiques, je préfère que les producteurs améliorent leurs infrastructures et que les français payent moins cher leur énergie en particulier celle qui leur sert à fuir se déplacer et a se chauffer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes , mais les euros partent chez les producteurs . La TVA et la TIPP elles au moins restent en France . Quitte a payer autant financer des choses en France , plutôt que la construction de tours à Dubaï , non ?

a/ la plupart des euros ne sont pas touchés par les producteurs, mais par l'état

b/ pourquoi une tour à Dubaï serait moins bien qu'un pont en France ? C'est quoi, cet a priori ?

-Si comme il est permis de le penser la ressource doit s'épuiser un jour plus ou moins proche .

-Si le CO2 a une influence néfaste sur le climat comme le prêtant un consensus scientifique autour du GIEC.

-Et si les prix des énergies doivent monter, limités seulement par la douleur du prix.

Alors peut être est il de bonne gouvernance de favoriser la sobriété de nos véhicules et de nos logis. Par anticipation , la fiscalité étant un signal fort au marché pour ne pas attendre un retour "a la normal"

illusoire . Il me semble .

Mais oui bien sûr.

Comme il est anormal d'imaginer une seule seconde que les gens pourraient s'aider entre eux, on va mettre en place un impôt pour la solidarité.

Comme il est impossible d'imaginer que l'ouvrier ne va pas boire sa paye au bistrot, on va lui en ponctionner une grosse louche pour la retraite de son père, son assurance maladie et son assurance chômage. Moyennant quoi, il n'aura pas de retraite, sera mal soigné et aura du mal à retrouver un job quand il l'aura perdu.

Can't you see a pattern here ?

De façon plus générale, tu es à ce point riche pour réclamer des impôts ? Tu aimes tant que ça te débarrasser de ton argent, et jeter ton opulence à la face du monde qui n'a pas toujours les moyens ni de payer de nouvelles taxes, ni de se passer d'une voiture pour aller bosser, ni de re-isoler complètement sa chaumière aux prix actuels de la construction pour économiser sur le gaz ou l'électricité ? Franchement, tu aimes à ce point te départir de ton pouvoir d'achat pour une lubie ?

Moi pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors si je comprends bien : phyvette réclame de payer plus d'impôts - comme si on nous volait déjà pas assez, elle accorde aussi énormément d'importance au GIEC et à l'obsession climatique, elle a des a priori nationalistes, elle n'a pas l'intention de laisser le choix aux individus, et enfin elle pense que le marché ne règle ou ne règlera pas le problème. Une question me vient alors : pourquoi être venu sur un forum destiné aux libéraux?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors si je comprends bien : phyvette réclame de payer plus d'impôts - comme si on nous volait déjà pas assez, elle accorde aussi énormément d'importance au GIEC et à l'obsession climatique, elle a des a priori nationalistes, elle n'a pas l'intention de laisser le choix aux individus, et enfin elle pense que le marché ne règle ou ne règlera pas le problème. Une question me vient alors : pourquoi être venu sur un forum destiné aux libéraux?

Peut-être parce que les libéraux prétendent accepter de discuter avec tout le monde, et ne rejeter aucun point de vue a priori ?

Peut-être parce que les libéraux mettent en avant leur sens de la responsabilité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne t'inquiètes pas que les propriètaires de la ressource savent optimiser sa gestion. On ne manquera jamais de pétrole, ni d'aucune autre ressources. Tel est la dure loi du marché.

Ce serait vrai si les "propriétaires" l'étaient vraiment. Mais, comme il a été démontré sur ce forum récemment, les états se sont emparé du pétrole un peu partout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...