Jump to content
Astha

Gaspard Koenig

Recommended Posts

Le salut ne va pas venir d’un énième mécanisme de fléchage de l’epargne administré par les pouvoirs publics.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Largo Winch a dit :

Attention, attention : Gaspard Koenig nous dévoile son côté... conservateur ! :D

Il a 37 ans, il était temps. ;)

 

Moi qui suis né vieux, je ne renierais d'ailleurs pas son dernier paragraphe (à part son ultime phrase, qui fait décidément trop dissert' consensuelle ; Normale Sup donne décidément de fort mauvaises habitudes). 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gaspard aurait-il découvert Douglas Adams ?

Quote

1. Anything that is in the world when you’re born is normal and ordinary and is just a natural part of the way the world works.
2. Anything that's invented between when you’re fifteen and thirty-five is new and exciting and revolutionary and you can probably get a career in it.
3. Anything invented after you're thirty-five is against the natural order of things.

 

  • Yea 4
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le think tank de G. Koenig vient de sortir une proposition afin de restaurer le consentement à l'impôt des Français.

Un consentement à l'impôt bien malmené, mesdames et messieurs ! Alors c'est tout simple, on va demander aux citoyens de donner leur avis sur l'utilisation des sommes qui leur sont prélevées. Vous êtes plutôt santé, plutôt éducation ? etc.

Je trouve que cette idée s'apparente exactement à la cosmétique citoyenne que pourrait nous pondre un Macron. Nulle part il n'est question de se dire que si l'on veut coller au plus près des souhaits des citoyens dans l'utilisation des prélèvements obligatoires, on pourrait commencer par leur en rendre un peu... Nulle part l'emprise de l'Etat sur la gestion de ces fonds n'est remise en cause. 

Ce n'est pas la première fois que j'ai l'impression que GK est très attaché au maintien d'un état large et fort qui déciderait lui-même des degrés de liberté à accorder aux citoyens. Il voit en quelque sorte l'Etat comme une sorte de despote libéral éclairé, c'est très bizarre.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le coup sur le principe ce n'est pas un propos inintéressant, surtout "l’impôt ne devrait pas être un chèque en blanc à destination du secteur public". L'opacité est un problème en soi outre la quantité. Bien sûr après il propose une solution de démocrate tiède, l'usine à gaz d'une consultation citoyenne. Il faudrait de l'individualisme, i.e. dans un premier temps laisser à chacun le choix de distribuer comme il le souhaite ses impôts entre les ministères de son choix. Ce qui mettrait de facto les ministères en concurrence et on pourrait commencer à sortir le popcorn.

  • Yea 2
  • Ancap 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

en même temps c'est un ancien communiste, et je trouve qu'il se bonifie avec le temps le Gaspard. Peut-être que dans 15 ans il sera libéral /s

  • Yea 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.generationlibre.eu/consultation-budgetaire-citoyenne

 

Moi, ce rapport m'enchante : comment expliquer, en des termes simples et clairs, l'école du public choice au grand public, avec des propositions : 1- réalisables, présentées comme une "responsabilisation du contribuable" mais qui s'avèrent, en réalité, être une responsabilisation des décideurs politiques et une perte progressive du pouvoir des administrations (que ce soit effectif ou non, l'idée sous-jacente consiste bien à ne plus déléguer l'intégralité du processus de décision aux bureaucrates - dans un contexte, il faut le rappeller, de "crise de la représentativité") ;  2- et surtout, audibles : des libéraux qui comprennent le concept de la fenêtre d'Overton, et qui savent le mettre en application.

 

Ça fait plaisir à voir.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Nathalie MP a dit :

Ce n'est pas la première fois que j'ai l'impression que GK est très attaché au maintien d'un état large et fort qui déciderait lui-même des degrés de liberté à accorder aux citoyens. Il voit en quelque sorte l'Etat comme une sorte de despote libéral éclairé, c'est très bizarre.

"Jacobinisme libéral" selon ses mots. Il faudrait qu'il lise Watchmen un jour, ça lui fera du bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il paraît qu'il a viré Girondins. Bientôt il sera feuillants et par la suite...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste un détail, ce rapport ce n'est pas Koenig qui en est l'auteur mais Kevin Brookes qui est un ancien de l'Institut économique de Montréal et un des fondateurs de l'école de la liberté.

De manière générale, je pense qu'il faudrait  éviter de taper sur les autres think tanks/ membres du monde libéral sur le forum public (il y a les club et les forums fermés pour ça), car si jamais ils regardent c'est moyen pour la réputation de CP.

 

Pour le rapport en question, je partage l'avis de poincaré. Kevin a pas mal travaillé sur l'école du public choice et il est familier avec l'idée de mesures applicables dans la fenêtre d'Overton.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Zagor a dit :

De manière générale, je pense qu'il faudrait  éviter de taper sur les autres think tanks/ membres du monde libéral sur le forum public (il y a les club et les forums fermés pour ça), car si jamais ils regardent c'est moyen pour la réputation de CP.

Le forum n'est pas CP.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Wayto a dit :

Le forum n'est pas CP.

 

Je sais mais c'est lié. Ca reste l'association liberaux.org

Share this post


Link to post
Share on other sites
29 minutes ago, Zagor said:

je pense qu'il faudrait  éviter de taper sur les autres think tanks/ membres du monde libéral sur le forum

Oh ça va calmons-nous, ils ne sont pas en sucre.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etonnée de toutes ces réactions admiratives devant ce rapport (mais j'observe que l'engouement est très livresque), et encore plus étonnée de lire qu'il faudrait taire ses sentiments pour ne pas désobliger des groupes de réflexion apparentés au libéralisme. 

 

Une attitude typique du politiquement correct qu'on se plait pourtant à bien démonter par ailleurs (à juste titre) :

 

- A propos des lois mémorielles, et notamment de la loi Taubiracette dernière, esprit partisan s’il en est, souhaitait que la traite arabo-musulmane soit minimisée afin que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes. »

- A propos de l'homophobie : un jour, le danseur Patrick Dupont qui avait eu de nombreuses liaisons homosexuelles a expliqué que pour lui l'homosexualité était une erreur. Oula, que n'avait-il pas dit ! Il aurait dû se taire car ses propos risquaient de porter tort à la communauté LGBT !

 

C'es exactement pareil.

 

Rien n'empêche GL de détailler ses propositions ici ou sur CP et rien n 'empêche quiconque de les trouver en partie à côté de la plaque et de le faire savoir publiquement.

 

 

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Zagor said:

...

De manière générale, je pense qu'il faudrait  éviter de taper sur les autres think tanks/ membres du monde libéral sur le forum public (il y a les club et les forums fermés pour ça), car si jamais ils regardent c'est moyen pour la réputation de CP.

...

éviter de critiquer certainement pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 1/28/2020 at 2:51 AM, Nathalie MP said:

...

Ce n'est pas la première fois que j'ai l'impression que GK est très attaché au maintien d'un état large et fort qui déciderait lui-même des degrés de liberté à accorder aux citoyens. Il voit en quelque sorte l'Etat comme une sorte de despote libéral éclairé, c'est très bizarre.

d'une façon ou d'une autre il est traumatisé par la famille et il voit l'État comme garant de "l'autonomie de l'individu" contre la famille ; c'est une forme de libéralisme fort particulière

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Nick de Cusa a dit :

d'une façon ou d'une autre il est traumatisé par la famille et il voit l'État comme garant de "l'autonomie de l'individu" contre la famille ; c'est une forme de libéralisme fort particulière

C'est à se demander ce qu'il a bien pu subir en famille pour défendre de telles options.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Rincevent a dit :

C'est à se demander ce qu'il a bien pu subir en famille pour défendre de telles options.


Y a aussi des gens qui ne quittent jamais l’adolescence. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

Y a aussi des gens qui ne quittent jamais l’adolescence. 

Je vois que tu lis dans mes pensées. :lol: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 1/29/2020 at 3:21 AM, Nick de Cusa said:

il voit l'État comme garant de "l'autonomie de l'individu" contre la famille ; c'est une forme de libéralisme fort particulière

 

C'est une forme particulière pour qui a découvert le libéralisme via internet et qui s'imagine que Bastiat est l'alpha et l'omega du libéralisme français (c'est le cas des jeunes générations et d'une grande partie des liborgiens).

Pour qui a découvert le libéralisme via l'histoire des différents courants français (les doctrinaires, l'orléanisme, les idéologues etc.), la position de GK s'inscrit bien au contraire dans toute une tradition française d'un libéralisme "par l'Etat" et non à partir de l'individu : le "libéralisme du sujet" du groupe de Coppet (Benjamin Constant ou Germaine de Stael) est longtemps resté minoritaire.

 

Et même les idéologues, qui avaient pourtant une approche nettement moins étatiste du libéralisme que l'orléanisme, ont contribué il me semble à une forte centralisation de l'éducation, par exemple.

  • Yea 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, Largo Winch said:

 

C'est une forme particulière pour qui a découvert le libéralisme via internet et qui s'imagine que Bastiat est l'alpha et l'omega du libéralisme français (c'est le cas des jeunes générations et d'une grande partie des liborgiens).

Pour qui a découvert le libéralisme via l'histoire des différents courants français (les doctrinaires, l'orléanisme, les idéologues etc.), la position de GK s'inscrit bien au contraire dans toute une tradition française d'un libéralisme "par l'Etat" et non à partir de l'individu : le "libéralisme du sujet" du groupe de Coppet (Benjamin Constant ou Germaine de Stael) est longtemps resté minoritaire.

 

Et même les idéologues, qui avaient pourtant une approche nettement moins étatiste du libéralisme que l'orléanisme, ont contribué il me semble à une forte centralisation de l'éducation, par exemple.

 

J'avais lu un article de ce genre chez un auteur ex-coco (le blogueur Descartes).

 

Dans la tradition et l'histoire anglaise, les niveaux d'autorité de proximité apportent liberté, autonomie et résistance à l'oppression. Dans la tradition et l'histoire française, c'est souvent l'état central qui a aboli la tyrannie des barons locaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/01/2020 à 20:47, Nathalie MP a dit :

A propos des lois mémorielles, et notamment de la loi Taubiracette dernière, esprit partisan s’il en est, souhaitait que la traite arabo-musulmane soit minimisée afin que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes. »

 

On sera bien en peine de retrouver la source originelle de cette citation, en dehors d'un article du Point de 2006 (de mémoire) qui ... ne cite aucune source.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, poney a dit :

 

On sera bien en peine de retrouver la source originelle de cette citation, en dehors d'un article du Point de 2006 (de mémoire) qui ... ne cite aucune source.

 

Le Point, je ne sais.

Moi, ma source, c'est l'Express qui la rapporte entre guillemets. Comme le font de nombreux journaux à propos des déclarations de nombreuses personnalités politiques ou autres, sans donner plus de détails.

Faut-il donc s'abstenir de ce genre de source ? Ce serait bon à savoir car j'en utilise énormément. Comme je l'ai expliqué dans un article que j'ai spécialement consacré à ma méthodologie, en ce domaine, je suis obligée de faire confiance au journaliste, raison pour laquelle je me cantonne à des parutions professionnelles et que j'exclus strictement tous les sites de "réinformation".

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a une discussion dans wiki là-dessus, et apparement oui la source est assez douteuse, c'est pas un entretien, pas une parole publique, on n'a pas le contexte, ça ressemble à une interprétation du journaliste (journaliste condamné pour diffamation dans une affaire).

Maintenant je sais pas si la question a été re-posée à Taubira, vu l'exploitation continuelle de ladite phrase, on pourrait dire qu'elle n'a jamais démenti (?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, l'express. Pas le point '

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Nathalie MPC'est une source de première main, donc non, nous n'avons pas à nous abstenir de ce genre de témoignage qui vient d'une enquête/ du travail d'un journaliste dans un Journal réputé (et dont le travail ici n'est pas à remettre en question). 

 

Sinon sur la tradition libérale en France, on la divise généralement en deux : une tradition aristocratique (Montesquieu, Tocqueville) et une tradition physiocratique (Quesnay, Condorcet, mais on pourrait y mettre aussi Voltaire). L'une est favorable au pluralisme institutionnel et aux pouvoirs locaux, l'autre à l'autorité centrale pour détruire les corps intermédiaires et favoriser l'individualisme (économique pour faire court). Ce sont deux sensibilités en tension qui proposent deux chemins différents pour protéger les libertés individuelles, avec leurs qualités et leurs défauts.

 

En général on attribue à Condorcet l'alliance entre libéralisme politique et centralisme dans l'éducation; c'est un peu plus compliqué : sa foi progressiste lui faisait croire que le domaine des sciences (la communauté scientifique) sur laquelle devait reposer l'instruction publique échappait au pouvoir de l'Etat lui-même :

 

https://www.contrepoints.org/2019/10/22/356246-ce-que-condorcet-a-encore-a-nous-dire-sur-leducation

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Fagotto a dit :

Y a une discussion dans wiki là-dessus, et apparement oui la source est assez douteuse, c'est pas un entretien, pas une parole publique, on n'a pas le contexte, ça ressemble à une interprétation du journaliste (journaliste condamné pour diffamation dans une affaire).

Maintenant je sais pas si la question a été re-posée à Taubira, vu l'exploitation continuelle de ladite phrase, on pourrait dire qu'elle n'a jamais démenti (?).

 

Eh bien, oubliez, d'autant que ce n'est pas le sujet du fil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, F. mas a dit :

C'est une source de première main, donc non, nous n'avons pas à nous abstenir de ce genre de témoignage qui vient d'une enquête/ du travail d'un journaliste dans un Journal réputé (et dont le travail ici n'est pas à remettre en question). 

Merci. 
Car cette source, je l'ai utilisée dans un article de juin 2015 intitulé Manuel, tu nous emmènes où comme ça ? consacré aux petits coups de canifs répétés portés à la liberté d'expression en France en commençant par les lois mémorielles (Pleven, Gayssot, Taubira) et en suivant jusqu'à Valls et consorts. Article repris par CP.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...