Aller au contenu

Cortalus

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    312
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Cortalus

  1. Animes, japoniaiseries & confiture de bibaces

    Logarithmes népériens ?
  2. Jeux de société

    Deux mots ça ne fait pas beaucoup... "Énorme" évidemment, et "mémorable". Parce que ce n'est pas un jeu dont on fait des dizaines de parties, mais chacune est un évènement qui laisse des souvenirs.
  3. Jeux de société

    C'est excellent. Il n'y en a pas pour le week-end, mais il faut prévoir l'après-midi plus la soirée. Soirée qui peut finir très tard la première fois, quand on découvre les règles. Le gros défaut, c'est qu'il faut des joueurs à l'aise en anglais.
  4. Jeux de société

    C'est là qu'un Mare Nostrum passe mieux. L'équilibrage fait qu'il est très difficile de rayer un joueur de la carte, et ça se termine en deux-trois heures. J'aime bien aussi le plateau Trône de Fer. On place ses ordres à la façon de diplomatie. Il y a de la négo, de la baston, et ça se joue aussi en deux-trois heures max.
  5. J'ai trouvé la saison 3 excellente. Elle contient à mes yeux l'un des meilleurs épisodes de série télé de ces dernières années, et sa qualité est plutôt homogène. Mais j'avais aussi beaucoup aimé la saison 2. En fait, les épisodes les plus moyens de la saison 3 sont à mon avis ceux qui changent rétrospectivement notre regard sur certains évènements de la saison 2. Pour moi, il n'y avait pas besoin de tout expliquer. Au contraire, certains détracteurs de la saison 2 ont apparemment particulièrement apprécié ces épisodes.
  6. Jeux de société

    Ou les Chevaliers de la table ronde ! Mais j'aime aussi les coops sans traître, surtout s'ils mettent l'accent sur l'ambiance comme Horreur à Arkham. Sinon, j'aime les gros jeux avec de la baston et de la négo, à la Mare Nostrum ou Twilight Imperium. Je suis un peu moins fan du jeu à l'allemande, mais je ne refuse pas une partie.
  7. Le féminisme

    48h plus tard, certaines équipes présenteront des outils prêts à être utilisés. Les autres équipes pourront être accompagnées par nos mentors pour finaliser leurs projets. Que vous soyez développeur ou développeuse, marketeuse ou marketeux, rédacteur·rice, féministe en tous genres, issu·e du monde associatif, des startups ou de la linguistique, étudiant·e, indépendant·e ou salarié·e, vous êtes bienvenu·e ! Pas de compétition : nous travaillerons ensemble pour faire progresser l‘égalité femmes·hommes ! En gros, ils se rendent compte que leur novlangue nécessite une assistance logicielle ?
  8. Animes, japoniaiseries & confiture de bibaces

    Il y a des qualités, mais pas assez pour 500 épisodes.
  9. Animes, japoniaiseries & confiture de bibaces

    Voilà. On m'avait prévenu. Hélas, il a fallu que je vérifie par moi-même...
  10. Musiques & B.O de jeux vidéos

    Portal : Still Alive. Les versions live sont très sympas mais je pose ici la version classique avec la synthèse vocale : Et comme les musiques de Warcraft et Starcraft ont déjà été postées, ce sera tout pour moi en matière de compositions occidentales. Passons aux Japonais, qui excellent dans le genre. Final Fantasy XIII - Lightning Returns : The Death Game. Imaginez que vous vous apprêtez à démarrer une quête annexe quelconque. Vous rentrez dans l’arène, la musique se lance et tout d'un coup vous êtes accroché à la manette et gonflé à bloc ! Quand vous jouez à Valkyria Chronicles et que cette musique se lance, vous vous sentez vraiment comme un héros de shonen qui va faire basculer le sort de la bataille grâce à sa volonté inébranlable et le pouvoir de l'amitié ! Et maintenant, écoutons le compositeur fétiche de Yoko Taro (Drakengard, Nier) : Keiichi Okabe Nier : The Dark Collosus. Après une musique de boss pareille, on se dit que le compositeur du jeu a tout donné... ...et bien non. Voici la musique du boss de fin de Nier : Shadowlord. Une chanson de Drakengard 3 qui aura marqué les joueurs car elle est associée à une séquence de gameplay très trollesque. Passons à la suite de Nier : Nier Automata. On démarre tranquillement avec la musique qui vous accompagne lors du premier niveau. C'est ce qui m'a fait acheté le jeu après avoir testé la démo. La musique du parc d'attraction de Nier automata. C'est la version chantée la plus rythmée, mais il y a plusieurs variations, adaptées à l'ambiance du moment, qui évoluent dynamiquement. Peut-être faut-il avoir vécu la séquence en jeu pour apprécier complètement, ceci dit. Nier Automata : cette fois, une musique de boss à vous donner des frissons Encore Nier Automata :
  11. Animes, japoniaiseries & confiture de bibaces

    Je les ai zappés sur Shippuden. Mais il y en a quelques uns que j'ai bien aimés dans la première série, quand c'était encore un peu loufoque.
  12. Animes, japoniaiseries & confiture de bibaces

    Pfiou... J'ai fini Naruto. Mais pourquoi je me suis infligé ça ?
  13. Insolite, excentrique, baroque et déviant

    Ceci dit, le vent, c'est quand même le seul domaine dans lequel le secteur public est plus productif que le secteur privé, non ?
  14. J'ai bien aimé Mindhunter. En ce moment, on regarde Godless. C'est... pas très subtil dans sa noirceur et son prêchi prêcha multicultu.
  15. Les psys spécialisés dans l'enfance avec qui j'ai échangé m'ont toujours dit que les traumas de la petite enfance ne s'oublient pas.
  16. Mes lectures du moment

    J'ai enfin terminé l'Action humaine. Je suis content de l'avoir lu, mais je suis aussi content de pouvoir démarrer autre chose ! Le plus dur a été de résister à la tentation de faire une pause. Cela se serait terminé en infidélité avec un des nombreux ouvrages qui sont venus s'ajouter à ma pile de livres en attente depuis que j'ai commencé ce marathon. L'action humaine est un monument qui mérite demande qu'on s'y consacre. Personnellement, j'ai tiré plus particulièrement des enseignements de sa critique de l'équilibre général néo-classique. Et j'ai découvert que Mises n'est pas du tout jusnaturaliste ! Je supposais bêtement que Rothbard avait suivi en cela son maître.
  17. Mes lectures du moment

    The calculus of consent de Buchanan et Tullock est quand même la base. Mais il faut lire en anglais et connaître les fondamentaux de l'économie néo-classique. Le marché politique de Tullock a été traduit en français. C'est un livre d'introduction qui expose les grands concepts de la théorie des choix publics sans trop rentrer dans les démonstrations formelles et les questions épistémologiques sous-jacentes. J'aimerais bien traduire un jour The calculcus of consent. C'est ma réponse à la question : que feriez-vous si vous gagniez au loto ?
  18. Le féminisme

    J'ai la sinistre impression que les féministes et les SJW construisent les fondations d'un nouvel ordre moral, dont la religion est le polylogisme et le principe d'organisation sociale est la ségrégation raciale et sexuelle.
  19. Le féminisme

    J'espère que tous ces dépôts de plainte vont attirer l'attention sur les problématiques judiciaires en France. Je pense à celles spécifiques aux violences sexuelles, comme la correctionnalisation, et à d'autres plus générales comme le montant ridicule des dommages intérêts et la non exécution des peines de prison ferme.
  20. Allemagne, Übermensch und Kartoffel

    A chaque fois que j'entends parler de cette histoire de sous-investissement en Allemagne, c'est par des keynésiens qui voudraient que l'Allemagne fasse du déficit budgétaire comme la France, pour "relancer l'économie". Il y a des sources sérieuses là-dessus ?
  21. C'est bien dans l'ensemble. Clairement pro-démocrate et moralisateur (il faut parfois serrer un peu les dents quand on est allergique). C'est une vision idéaliste de ce que devrait être la vie politique et la Maison blanche pour un liberal américain. À l'opposé de House of Cards de ce point de vue.
  22. Darwin awards

    Les machines c'est moins dangereux que le travail en poids libre. Mais le plus dangereux ça reste quand même la connerie.
  23. Rotation des HLM

    Mettre des "hauts revenus" dans les quartiers les moins attractifs demeure compliqué, en particulier dans les territoires dit "détendus" (où l'offre de logement est abondante et le parc HLM confronté à une forte vacance). En revanche, mettre des "bas revenus" dans les quartiers les plus attractifs (typiquement de l'immobilier ancien bien réhabilité en centre-ville, ou du pavillonnaire en zone péri-urbaine), c'est vraiment une obligation pour le secteur HLM depuis la loi égalité et citoyenneté (article 70). En gros, au moins un quart des logements non situés en quartiers prioritaires de la politique de la ville (les "bons" quartiers) doivent être attribués (bail signé) au quart le plus pauvre des ménages demandant un logement social. Or, on ne peut pas attribuer un logement social si le loyer est considéré comme trop élevé au regard des revenus du ménage candidat (raisonnement en taux d'effort et reste à vivre, un peu comme le fait une banque quand elle étudie une demande de prêt). Pour se conformer à cette obligation de la loi égalité et citoyenneté, il faut donc baisser le loyer des logements les plus demandés pour ce quartile le plus pauvre des demandeurs. Autrement dit, dans le même immeuble et pour un logement équivalent, on aura des tarifs différenciés selon les revenus des locataires. Si un bénéficiaire de cette mesure connaît par la suite une amélioration de ses revenus, c'est le super jackpot. Ça provoque aussi une énorme discrimination entre le ménage pauvre qui est orienté vers les quartiers dont personne ne veut et celui qui se retrouve dans un coin très demandé. Ce qui est risible, c'est que la loi égalité et citoyenneté impose aussi d'attribuer un quart des logements situés en quartiers politiques de la ville (les coins pourris) au quart des demandeurs qui ont les plus hauts revenus. Petite subtilité : il suffit que le bailleur propose ces logements aux demandeurs "riches" pour respecter l'obligation. Si le bail n'est pas signé, pas de problème. C'est une pure mascarade.
  24. Rotation des HLM

    Pour sortir des HLM les locataires dont les revenus ont augmenté, il faut aussi assumer de réduire la sacro-sainte "mixité sociale". Ou alors il faut faire une rotation de "hauts revenus". Mais pour attirer les hauts revenus il faut proposer des loyer plus bas, voire nettement plus bas que dans le privé (tout dépend du quartier). Ce qui est contradictoire avec la volonté de renforcer le surloyer de solidarité pour compenser la réduction des loyers des allocataires APL dans le parc social.
×