Jump to content

Cortalus

Utilisateur
  • Content Count

    836
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    16

Everything posted by Cortalus

  1. Attends deux secondes avant d'aller sur vinted. Il peut y avoir des amateurs ici. Quelle pointure ? Quelle marque ? Une petite photo ?
  2. S'adapter, c'est transformer son mode de fonctionnement pour faire face à une évolution des conditions extérieures. Dans le sens médical, compenser, c'est faire face à la perte ou à l'affaiblissement d'un facteur d'équilibre (physiologique ou biologique) en en sollicitant davantage un autre, qui finit si la situation se prolonge par céder à son tour, entraînant la "décompensation". C'est généralement le moment où on finit aux urgences. Imaginons un bâtiment avec un poteau de soutènement qui cède. L'adaptation consisterait à changer la structure du bâtiment pour qu'il re
  3. Les deux... On a mis en place un centre de vaccination, mais finalement on redispatche le personnel vers les unités de soins car on ne peut pas le faire tourner.
  4. Je pense que pour beaucoup d'entre nous, on compense plus qu'on s'adapte. Et la décompensation peut être handicapante, voire mortelle, hélas...
  5. Petite réunion de direction à l'hosto. On va avoir 20 doses de vaccin cette semaine. Peut-être.
  6. On dirait que c'est mon côté féminin qui a pris le dessus : Beth Harmon (The Queen's Gambit): 86% Elim Garak (Star Trek: Deep Space Nine): 84% Dexter Morgan (Dexter): 84% Varys (Game of Thrones): 83% Robert Ford (Westworld): 83% Sherlock Holmes (Sherlock): 83% Annalise Keating (How To Get Away With Murder): 83% Dr. Harry Wells (The Flash): 83% Dr. Horrible (Dr. Horrible's Sing-Along Blog): 83% Edward Nygma (Gotham): 83%
  7. Le dernier épisode qui est sorti est assez énorme je trouve. Problème : c'est le huitième de la saison. Sept épisodes de set up c'est trop même si le pay off a l'air très prometteur. Cela donne l'impression qu'on a étiré l'intrigue des premiers épisodes pour allonger la saison.
  8. Dans l'approche clinique, c'est un des gros changements entre la première vague et les suivantes. D'après mes échanges avec des médecins qui ont observé tout ça de près, c'est le premier facteur cité pour expliquer la forte chute de la mortalité à l'hôpital à partir de la seconde vague. Il faut bien comprendre que dans la décision d'intuber, au début de la pandémie, l'intérêt thérapeutique pour le patient n'était pas forcément le seul critère. Un patient intubé ne crache pas ses poumons partout, et c'était aussi un des effets recherchés. A quel point on a intubé pour limiter la dif
  9. J'avais ce gros porc gauchiste comme prof à sciences-po. Je n'irais pas jusqu'à dire que je savais, mais il suintait la lubricité, mêmes vibrations que DSK. Duhamel faisait les amphis d'institutions politiques et DSK d'économie pour les premières années. Je me demande combien d'autres prédateurs sexuels on avait parmi les enseignants.
  10. C'est en effet très très bon. C'est un "jeu de détective" qui donne vraiment l'impression de faire un travail de recueil et d'analyse d'indices, avec de véritables moments "eureka" quand on connecte les points.
  11. J'ai joué un peu aux deux. Mais je trouve la gestion du multijoueur nettement plus à mon goût dans les Divisions. Et puis j'aime bien le background à la Tom Clancy et l'open world urbain.
  12. Il n'y avait rien qui me faisait envie depuis un moment. J'ai essayé The Witcher 3. La partie JDR est peut-être très bien mais le combat est chiant, j'ai mis de côté. Il paraît qu'en tant que fan des souls j'aurais dû adorer Hollow Knight. J'ai pas fini le tutoriel. Il y a des plate-formes et des sauts. Je déteste ça. Heureusement que je n'ai rien payé, c'était avec le PS+. J'avais passé un bon moment avec Hitman, alors j'ai tenté Hitman 2. Bof. J'ai fait les premiers niveaux et puis j'ai décroché. Le père Noël ne m'a pas apporté la PS5, alors j'
  13. Tout à fait d'accord. En tant que traducteur, j'aurais fait le même choix, car en français le terme gambit n'est pas autant utilisé dans le langage courant qu'en anglais. Mais j'aurais manqué une occasion d'étaler ma culture si je n'avais pas râlé sur le titre, et je tiens beaucoup à ma réputation de cuistre.
  14. Dans les plus connus, il y a Casiopea. Allez, un petit bijou :
  15. Le Jeu de la Dame c'est vraiment bien. J'ai pesté parce qu'ils n'ont pas traduit correctement The Queen's Gambit, et parce qu'on ne voit en fait quasiment rien des parties. Mais c'est parfaitement adapté au grand public tout en gardant quelques petits détails techniques pour faire plaisir aux amateurs. Je pensais qu'on irait plus vers une histoire d'espionnage vue la période, mais non, c'est du pur roman d'apprentissage et cela marche très bien comme ça. Autre chose que j'ai apprécié : enfin une production qui sait mettre en valeur son héroïne sans en faire une mary sue et sans devoir ridiculi
  16. Archer, c'est vraiment la série où on se fout de la vraisemblance et de la cohérence de l'arc narratif. Les saisons avec l'arc narratif le plus développé ne sont d'ailleurs pas vraiment les meilleures.
  17. Elle a tourné en boucle sur ma première mini-chaîne celle-là.
  18. Après une phase power metal au printemps, je traite maintenant ma dépression avec du jazz fusion japonais des années 70-80. Allez, deux petites pépites pour la route (j'adore écouter ces albums au volant de mon bolide, j'ai l'impression d'être dans Gran Turismo).
  19. A l’hôpital, on entend quand même des médecins, habituellement à fond sur la pédagogie de la vaccination, dire qu'ils ne sont pas super super sûrs de se faire vacciner ce coup ci, en tout cas pas tout de suite. Pour les para-médicaux, administratifs et techniques qui entendent ça, je vous laisse imaginer l'impact psychologique. Ça ébranle.
  20. Quand tu es dans un milieu provincial où ton marché de l'emploi est très étroit à cause de ta spécialisation, ta réputation a une valeur économique extrêmement tangible. Et donc on s'y accroche au-delà du raisonnable. Surtout quand on a charge de famille et que le conjoint refuse de bouger. Il m'a fallu dix-sept ans de vie commune pour convaincre ma moitié de quitter notre zone. Beaucoup de temps perdu. Les jeunes : réfléchissez bien avant de vous engager avec quelqu'un qui est très enraciné, à moins que cela soit dans un coin à forte densité. Et encore. Plus le temps passe, plus j
  21. Je suis en mode café du commerce, hein, ne me demandez pas des chiffres précis. Bref, on a une baisse des accidents de la route, ça soulage les urgences. Par contre, on remarque des "pertes de contrôle" sans explications mécaniques par des gens qui roulaient à très haute vitesse et qui finissent dans un platane. Ces cas là vont direct au funé. J'en connaissais un. Il était entrepreneur en hôtellerie-restauration.
  22. Il y a le management de crise, et il y a le management de la crise qui dure (qui n'est donc plus une vraie crise, mais un changement radical des circonstances dans lesquelles l'organisation doit opérer pour atteindre son objet social). Dans la pure crise, ce sont les réflexes qui vont faire la différence. Dans une organisation complexe, on a pour ça des procédures, entraînements, simulations et autres préparatifs de ce genre. A l'armée c'est le drill, mais c'est la même logique qu'on cherche à atteindre dans les domaines non militaires : que ce soit un plan blanc à l'hosto ou un plan de sauveg
  23. Tu as raison bien sûr. Je crois que le plus dur à assumer, c'est que ça va briser mon ego professionnel. J'ai bossé dur pour ma réputation. "Cortalus il assure", "Cortalus on peut compter sur lui", "Cortalus il est un peu chiant parfois avec ses grands discours, mais c'est une pointure". Et bientôt, "Cortalus il nous a lâché", "Cortalus il nous a planté en pleine crise"... J'ai l'impression d'être un lâche, un traître.
×
×
  • Create New...