Jump to content

Wayto

Membre Adhérent
  • Posts

    4067
  • Joined

  • Days Won

    7

Retained

  • Member Title
    Baltimore CMO

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    The Pit

Recent Profile Visitors

4449 profile views
  1. Name recognition, je suis sûr qu'il y a plus d'américains qui connaissent le nom Kennedy que le Libertarian Party.
  2. Je sais que je vis dans un coin sombre du Hip-hop's world mais Blonde 5e ?!?!?! All time ?!?! Plus je regarde cette liste moins ça va, c'est du ragebait c'est pas possible. Edit : good kid mAAD city devant TPAB c'est osé. Edit 2 : il n'y a même pas TPAB 🤣 oui bon c'est du ragebait. Edit 3 : non mais côté hip-hop y'a rien qui va... Take Care devant GROTD c'est de l'hérésie.
  3. C'est fait avec grand plaisir 😄 ! Non non, je ne pointe que du côté des sources historiques. Si de nouveaux éléments surgissent, je changerais d'avis avec plaisir. Je veux bien alors que tu m'expliques pourquoi la substitution d'une portion de soldats-citoyens par des mercenaires pour Carthage post guerres gréco-puniques te conforte tant que cela dans ton intuition ; alors que la levée de conscrits dans les cités alliées/soumises est identique pour Rome & Carthage (càd par traités bilatéraux). Edit : in fine, le fait est que l'hurluberlu de Linkedin sort sa théorie de son chapeau.
  4. Pour Carthage : n°1, 2 & 3 avec assez de certitude. Pour Rome : n°1, 2 & 3 très clairement, et l'obligation d'avoir les mêmes amis & ennemis que Rome pour les socii. Là on pourrait me dire "Minute Wayto ! Tu vois bien que Rome était plus impéraliste que Carthage car les socii étaient obligés de déléguer leur politique étrangère à Rome." Inférer que l'absence de sources signifie que Carthage était moins (ou plus) impérialiste que Rome, ce n'est pas de l'histoire. Surtout c'est accepter d'inférer que les carthaginois étaient cannibales par exemple : les sources ne prouvent pas le contraire. Pour ce qui nous intéresse, il n'y a pas vraiment de question sur l'existence d'un "empire" carthaginois, tout comme c'est le cas pour "l'empire" de la république romaine. Je reviens dessus plus bas. Non. Rien ne nous permet d'affirmer cela. On a beaucoup de doutes sur le système politique carthaginois : on ne sait même pas avec certitude comment le sénat carthaginois était renouvelé, ou comment les magistrats étaient élus. On ne sait quasiment rien de l'assemblée populaire. Quand tu compares l'état de nos connaissances de Carthage à celles de Rome, et que tu te rends compte qu'on ne sait pas quelle est la raison de la guerre sociale, la seule conclusion à laquelle tu peux arriver concernant l'empire Carthaginois c'est : on ne sait pas. (PS : parce que oui, on ne sait pas quelle est la raison de la guerre sociale. Appien qui est notre seule source ou presque écrit plus de 200 ans après dessus, en truquant les dates afin que ça colle avec le mythe populaire pré-existant, cf Mouritsen.) Alors, Polybe nous dit en effet que l'armée de Carthage consiste principalement de mercenaires. Sauf que : il affirme cela à cause du manque de soldats citoyens carthaginois, alors que c'est la norme pour les cités-états de l'époque. C'est vrai que Carthage est hésitante à utiliser ses citoyens dans ses guerres, à raison puisque les défaites militaires précédant les guerres puniques ont été désastreuses pour les citoyens carthaginois (bataille d'Himère, de Crimisos). il qualifie de mercenaires des troupes qu'il aurait nommé socii côté romain. Il faut bien se rappeler que durant les guerres puniques chaque légion romaine est accompagné d'autant de socii, les alae. les Libyens ne sont pas des citoyens carthaginois à part entière, mais ils viennent de cités ayant signé des traités avec Carthage promettant de fournir soldats et argent (tribut ?). Certains étaient peut-être payés, mais la majorité était très certainement des conscrits. Il y avait énormément de Libyens dans l'armée carthaginoise. les Phéniciens sont cités fréquemment comme faisant partie des troupes carthaginoises. Ils viennent aussi bien de cités phéniciennes en Afrique qu'en Europe (Sicile, Espagne). Idem que pour les Libyens, la majorité est présente en tant que conscrit, donc à cause de traités. les Numides, qui formaient la majeure partie de la cavalerie carthaginoise. Carthage étant moins dominante sur ces peuples là que sur les Libyens et les Phéniciens, on peut imaginer qu'une partie des troupes numides est conscrite mais que le reste est rémunéré. il y a ceci dit des mercenaires dans l'armée carthaginoise, beaucoup plus qu'ailleurs c'est indéniable. Des mercenaires de Gaule, d'Espagne, d'Italie, de Sicile, de Grèce etc. D'ailleurs certains théorisent que les Celtes de Brennus qui ont pillés Rome en 390 av. JC. étaient en chemin pour la Sicile afin de servir comme mercenaires carthaginois. Il faut comparer ce qui est comparable : les ~200,000 km2 de "l'empire" Romain durant la seconde guerre punique avec les ~920,000km2 de "l'empire" Carthaginois durant la guerre des mercenaires. (Merci AreaCalculator ) Tu oublies les nombreuses cités italiennes ayant fait défection pour rejoindre Hannibal durant la seconde guerre punique.
  5. Elle est tout sauf courante, et absolument pas justifiée (et je dis ça en tant qu'énorme adorateur de Carthage et d'Hannibal, donc un individu à priori très favorable à cette thèse vu que je suis sur le forum). Je veux bien que tu avances des arguments/sources s'il te plaît, car je ne vois absolument rien qui appuye tes propos aussi catégoriquement. Rome était l'un des 4 gros carrefours commerciales de l'antiquité avec Carthage, Alexandrie et Cadix. Vu que j'avais déjà partagé sur ce forum mon avis sur l'utilisation anachroniques de termes tel qu'impérialisme pour étudier l'antiquité (& co) ; je vais passer outre et entrer dans le vif du sujet : C'est vrai que Carthage n'était pas du tout impérialiste 🤣 La cité-état de Carthage en 323 av. JC. soit une soixantaine d'années avant la première guerre punique. Not even wrong... Carthage était autant une cité-état que Rome, ou inversement. La guerre sociale du 1er siècle av. JC. est le meilleure exemple de cela. Le problème ici - et quand on parle de Rome en général - c'est que la Rome de 297 av. JC. n'a rien à voir avec la Rome de 101 ap. JC. Politiquement, économiquement culturellement, les différences sont énormes. Oui sous l'empire Rome n'est plus une cité-état, mais elle l'est clairement au moment des guerres puniques. En règle générale, les Romains ne partaient pas à la conquête des peuples qu'ils rencontraient sans raison. Ils ont toujours essayé de justifier leurs guerres, même si on peut considérer certaines (la majorité ?) de ces justifications comme fallacieuses. Quand Rome menait des guerres considérées comme injustes, elle se heurtait à de la résistance politique et militaire à la maison. Voilà ce que dit César lorsqu'il décide d'attaquer une tribu germanique de l'autre côté du Rhin durant la guerre des Gaules : Eckstein replace l'expansionnisme romain dans le contexte de l'école réaliste des relations internationales. Pour lui les cités-États du monde antique avaient une existence précaire et incertaine. Les guerres étaient fréquentes, les justifications faciles à trouver, et la plupart des cités-états pouvaient à tout moment être conquises et réduites en esclavage ou détruites par un voisin plus puissant. Le début de l'histoire de Rome c'est l'assujettissement par les Étrusques puis la mise à sac par les Sénons hein... Les cités-États étaient toutes très agressives et militarisées, elles cherchaient toutes à acquérir plus de pouvoir (et donc plus de sécurité) en conquérant des voisins plus faibles. Elles cherchaient toutes à conclure des alliances avec des puissances plus fortes pour se protéger. Dans un tel monde, la guerre était normale. A ce sujet les relations de Carthage avec les Massyles et les Massaesyles et les retournements de vestes à la fin de la seconde guerre punique permettent bien de voir que Carthage et Rome sont semblables dans leur impérialisme. Lorsque tu es une cité-état dont l'existence est menacée par tes voisins, il est tout à fait logique de rechercher la protection d'une superpuissance voisine telle que Rome. Mais cela peut encourager tes ennemis à chercher la protection d'une superpuissance rivale (comme Carthage). Ce type de situation fait que des grandes puissances se retrouvent alors en conflit les unes avec les autres, ce qui entraîne de nouvelles guerres. Même quand elles ne veulent pas s'impliquer, elles y sont en quelque sorte forcées : ne pas le faire c'est prendre le risque que leurs rivaux se renforcent et deviennent trop puissants. Il est donc tout à fait possible que ce soient les actions des petits États de la périphérie qui permettent aux conquêtes de continuer, plus qu'une volonté stratégique ou politique alimentée par une quelconque doctrine (mais là on revient au "Pourquoi l'utilisation de termes anachroniques dans l'analyse historique, c'est de la merde"). C'est ainsi que débute la deuxième guerre punique, par exemple. C'est également comme cela que César justifie ses conquêtes en Gaule. Pour l'inteprétation de ta connaissance, il est plus probable que le Zuck soit juste un gros fan de Total War (où l'expression est presque aussi mêmé que le "I don't want to play as fucking Pontus !" ) ou que ce soit une référence à la trend du "How often do men think about Ancient Rome" d'il y a quelques mois, et une manière d'être relatable / aimé des nerds. Plutôt qu'un doigt d'honneur à peine voilé des globalistes illuminatis reptiliens de Davos aux défenseurs de la liberté. My 2 cents.
  6. Je n'ai rien trouvé à ce sujet, mais j'ai trouvé plusieurs profils de l'électeur de Milei par contre : https://elpais.com/argentina/2023-11-21/mapa-quien-ha-votado-a-milei-asi-son-sus-apoyos-por-edad-genero-o-territorio.html# Pour les non-hispanophones (électeurs ayant voté Milei durant son duel contre Massa) : 51% des électeurs masculins 46% des électeurs féminins 69% des 16-24 ans 54% des 25-34 ans 45% des 35-44 ans 40% des 45-59 ans 40% des 60-100 ans 87% des électeurs de Milei sont d'accord pour "Diminuer les dépenses de l'Etat et augmenter les impôts" 44% sont d'accord pour "libéraliser les restrictions pour l'achat et le port d'armes" 25% sont d'accord pour "la légalisation de l'avortement" 97% de ses électeurs n'approuvent pas la gestion du précédent gouvernement 98% de ses électeurs trouvent que la corruption est en augmentation 99% de ses électeurs trouvent que la criminalité à augmenté Au premier tour : 42,6 % de ses électeurs sont salariés, 19,4 % sont indépendants et 38 % d'entre eux travaillent au noir.
  7. AKA "j'ai raison, même si j'ai rien pour supporter mon intuition. Si tu penses que j'ai tord c'est que t'es un rageux". Ping moi quand t'auras de la substance. On est dans la même situtuation qu'avec ME : Andromeda Tu étais convaincu d'un truc, tu as sélectionné uniquement les exemples qui allaient ton sens et quand on a tout mis sur la table : pas de wokisme / justice sociale. Juste de la bonne grosse gestion merdique d'entreprise. C'est con parce que sur plein d'autres licences il y a un vrai sujet, mais comme je l'ai dis précédemment : clou => marteau.
  8. J'ai détesté Fallout. La fin de la série détruit tout ce qu'elle a construit, et tombe dans de l'anticapitalisme de bas-étage... Ne parlons pas des plotholes. Il faut avoir 0 notions d'économie pour pondre cette merde. Très déçu car le casting, la réalisation et la production sont tops.
  9. Dans ce cas là, explique moi en quoi des Custodes femelles c'est woke. Une mauvaise gestion du lore ? Sure, mais ce ne serait que la 123456789 fois de la part de GW. Mais du wokisme ? Prouve-le, ou à minima, étaie ton argument.
  10. Cela fonctionne tellement mal que Games Workshop a connu des profits records en 2023. C'est notamment une des raisons qui fait qu'ils ont du mal à avoir des produits en stock. Pendant des années, leurs chiffres étaient bons mais stagnants. Aujourd'hui, GW connaît une croissance exponentielle et n'a pas trouvé le moyen de répondre à la demande*. Les ventes n'ont jamais été aussi élevées que ces dernières années, quand bien même le 3D printing se développe a vitesse grand V. *GW a déjà connu une situation similaire au début des années 2000 avec la gamme LOTR. Il y a eu un regain d'intérêt pour le wargame et leurs produits (c'est comme ça que j'ai débuté). Ils ont réagi en investissant fortement pour répondre à la demande, pour au final se retrouver avec un gros tas d'invendus une fois que la hype est retombée et que la demande s'est contractée. Ils n'ont pas envie de refaire la même erreur, d'où la situation actuelle. Voilà, GW fait du GW ( Astartes, Warhammer+, The Emperor Text to Speech etc.) Excellent produit, entreprise de merde. Tout la 2nd édition a été retcon hein, que ce soit clair. Les Spacesmarines Eldars (Illiyan Nastase). Les Emissaires et Diplomates Tyranides Les Tyranides esclavagistes intersidéraux Les Primarques Les Nécrons et la relation C'tan <=> Nécrons L'Hérésie d'Horus qui n'était qu'une guerre civile quelconque Les Squats qui existaient, n'existaient plus, et existent de nouveau Les Grey Knights Les Orks qui se reproduisaient comme des marsupiaux => fungus Etc.. Les gars, vous avez un marteau et tout est un clou pour vous. Il y a plein d'univers qui sont corrompus par le wokisme, mais pour Warhammer / 40k c'est loin d'être le cas. Ou alors c'est le cas depuis 1983. Les Soeurs de Batailles existent depuis la 2nd édition / 1997. Slaanesh était non-binaire bien avant que ce soit à la mode. Il y a du lore avec des romances gays et lesbiennes. Les Orks sont agenrés depuis des lustres... Ils sortiraient les Soeurs de Batailles en 2024, vous hurleriez au wokisme. Sauf que ça existe depuis plus de 25 ans quoi, du coup faut trouver autre chose... C'est la prochaine étape, les religieux gueulent quand ils apprennent ce qui s'est passé à Monarchia ?
  11. Je spécule que le retrait de page experience system, the mobile-friendly system, page speed system & secure site system de https://developers.google.com/search/docs/appearance/ranking-systems-guide?hl=fr a impacté le ranking puisque c'étaient bel et bien des ranking systems, et non simplement des signaux. L'accent a été mis fortement - de nouveau - sur EEAT, et topical authority. On le savait, mais c'est la première fois que Google l'écrivait noir sur blanc comme un ranking factor. Les gros sites (certains diraient mainstream) ont profité très positiviement de l'update. De même : Il est probable que les reposts et traductions qui vous aidaient fortement pour le ranking ont été corrigées / sévèrement pénalisées. Gros coup de marteau sur les PBN, certains conseillaient de trier et retirer manuellement tous les backlinks suspicieux / avec une faible DA. Vu l'historique de Contrepoints en tant qu'agrégateur de blogs, c'est peut-être ça ? Qui vérifiait et triait les backlinks ? A quelle fréquence ? Edit : pas vu qu'on était dans le club Wikibéral.
  12. Alors toi l'individu tu n'en as rien a cirer en fait. Idem pour les droits individuels des gazaouis : vu que tu appelles à tout détruire - et donc a tous les tuer par extension vu qu'on parle d'un peuple. Waoh...
  13. Je pense oui, mais je suis partisan de la Dead Internet Theory. Énormément de contenu généré par AI depuis GPT-3, explosion des bots, algos de recherche "decryptés" et gamed par les marketeux.
×
×
  • Create New...