Jump to content

Coucou, les nouveaux : présentez-vous !


Copeau

Recommended Posts

Ca part vite en campagne ici ^^

Pourquoi avez-vous besoin d'un logiciel théorique, là où l'expérience, l'observation, le bon sens et la pratique suffisent?

Vous trouvez que cela suffit? Que cela arrive à mettre tout le monde d'accord?

Et puis une théorie découle nécessairement d'un certain empirisme.

En quoi une société maximisant le bonheur des citoyens ne serait pas totalitaire?

Je me suis mal exprimé sur cette idée qu'il me semble avoir repris; le but d'une société libérale juste est de permettre un même horizon des possibles à tout les citoyens.

Après c'est à eux de chercher leur bonheur là ou il le trouve.

Link to comment
Pourquoi voulez-vous mettre tout le monde d'accord? Là est la question.

Bienvenue sinon.

Parce que les hommes ne sauraient vivire seuls, ils ont besoin d'autrui pour s'accomplir. Donc nous sommes obligé de vivre en société.

Après il n'y pas qu'une seule société, on devrait être libre de choisir celle qui nous convient (un peu comme le propose le panarchisme), ce qui n'est quasimment pas le cas aujourd'hui.

Link to comment
Parce que les hommes ne sauraient vivire seuls, ils ont besoin d'autrui pour s'accomplir. Donc nous sommes obligé de vivre en société.

Après il n'y pas qu'une seule société, on devrait être libre de choisir celle qui nous convient (un peu comme le propose le panarchisme), ce qui n'est quasimment pas le cas aujourd'hui.

Enfin, vous rendez-vous compte qu'on ne construit pas une société ex nihilo sur un consensus idéologique? C'est là justement une erreur que commettent certains libertariens qui croient encore au contrat social. On ne construit pas une société nouvelle comme une sorte de communauté utopique. Et il n'y a point besoin de penser la même chose qu'autrui pour vivre en bon voisinage, il faut surtout un ensemble de règles minimales qui n'ont pas besoin d'être théorisées, comme la décence, la courtoisie, etc.

Link to comment
Je ne sais pas, peut être que Nirvana croit que l'homme peut s'accomplir seul dès la naissance?

Le fait que l'être humain vive en société n'implique pas qu'on puisse forcer un être humain à participer à une société. Le biais socialiste (mais le mot est mal choisi) est la confusion entre ordre naturel et organisation artificielle.

Link to comment
fin, vous rendez-vous compte qu'on ne construit pas une société ex nihilo sur un consensus idéologique?

Historiquement, ça ne s'est encore jamais vu, le consensus idéologique se faisant après… notamment via les instances de socialisation tel que l'Eglise puis l'Ecole (forme de formatage pour garantir la cohéision sociale).

C'est là justement une erreur que commettent certains libertariens qui croient encore au contrat social

Si l'arbitraire de l'Etat ne fourrait pas son nez partout, rien n'empêcherait aux individus de créer des sociétés comme bon leur semblent, et d'y rentrer ou sortir via le contrat qu'ils ont accepté préalablement.

Et il n'y a point besoin de penser la même chose qu'autrui pour vivre en bon voisinage, il faut surtout un ensemble de règles minimales qui n'ont pas besoin d'être théorisées, comme la décence, la courtoisie, etc.

Oui, des règles minimales, mais qu'est ce que la courtoisie? La décence?

Pourquoi le manque de décence serait nécessairement une agression?

Lorsque l'on vit à plusieurs, on a besoin de règles (la quête du libéral étant de pouvoir choisir soi même ses règles), le bon sens ne suffit pas à conserver le lien social. Le bon sens ne veut pas dire grand chose.

Le fait que l'être humain vive en société n'implique pas qu'on puisse forcer un être humain à participer à une société. Le biais socialiste (mais le mot est mal choisi) est la confusion entre ordre naturel et organisation artificielle.

Nous sommes totalement d'accord.

Link to comment
Oui, des règles minimales, mais qu'est ce que la courtoisie? La décence?

Ce sont des règles pour vivre en bonne intelligence avec ses voisins, on commence par les apprendre aux enfants.

la quête du libéral étant de pouvoir choisir soi même ses règles

Non, c'est le contraire, être libéral c'est faire le plus possible appel à des règles involontaires, ça s'appelle la catallaxie. Et l'anarchie ce n'est pas l'anomie.

Le bon sens ne veut pas dire grand chose.

Pour ceux qui en sont dépourvus, c'est certain.

Link to comment
Ce sont des règles pour vivre en bonne intelligence avec ses voisins, on commence par les apprendre aux enfants.

Là aussi cela implique un tas de présupposés, sans vouloir prendre des aires socratiques, "vivre en bonne intelligence avec ses voisins" ça ne veut rien dire non plus. Que tu vives avec un voisin français ou saoudien, les règles de décences par exemple ne sauront pas les mêmes.

Nous sommes des productions culturelles différentes qui font que nos normes varies d'un individu à un autre, d'une communauté à une autre.

Vivre avec autrui suppose que l'on s'entende, plus ou moins tacitement, avec lui, sur des règles communes. Mais ça tu ne sembles pas le nier; mais qu'advienne-il de ces règles si elles ne sont pas respectées?

Non, c'est le contraire, être libéral c'est faire le plus possible appel à des règles involontaires, ça s'appelle la catallaxie. Et l'anarchie ce n'est pas l'anomie.

Non, le contraire serait de s'en remettre constamment à l'Etat pour réguler la vie sociale. Le libéral préfère à cela des règles " inconscientes" régit par l'intérêt (catallaxie) et des règles qu'il a pu se fixer lui même avec d'autres (contractualisme).

Je n'irais pas jusque là. Autant la vie d'ermite est possible, autant, sans division du travail, on ne va tout de même pas très loin.

Même l'ermite ne reste pas entièrement seul, c'est un état temporaire.

Link to comment
Le libéral préfère à cela des règles " inconscientes" régit par l'intérêt (catallaxie) et des règles qu'il a pu se fixer lui même avec d'autres (contractualisme).

Suivre des règles inconscientes ça n'a pas de sens: si elles sont inconscientes, elles ne peuvent être connues. On dit donc involontaires.

Pour le reste de tes questionnements socratiques, ouvre un fil au rayon philo.

Link to comment

"Autrui" est-il censé représenter une vaste multitude homogène dans une société ?

Parce qu'alors, "vivre avec autrui", quand il s'agit de rencontrer plein d'individus avec des codes particuliers et des désirs propres à chacun, ça risque de devenir compliqué de construire un modèle…

Link to comment
"Autrui" est-il censé représenter une vaste multitude homogène dans une société ?

Parce qu'alors, "vivre avec autrui", quand il s'agit de rencontrer plein d'individus avec des codes particuliers et des désirs propres à chacun, ça risque de devenir compliqué de construire un modèle…

Autrui, c'est bien ce que l'on veut ou peut. Le must étant de pouvoir choisir avec qui on veut vivre :icon_up: Et cet autrui plus moi formons une société.

Link to comment
Là aussi cela implique un tas de présupposés, sans vouloir prendre des aires socratiques, "vivre en bonne intelligence avec ses voisins" ça ne veut rien dire non plus. Que tu vives avec un voisin français ou saoudien, les règles de décences par exemple ne sauront pas les mêmes.

En France nous sommes tous des Français, Monsieur !

Link to comment
Je suis un jeune étudiant, administrateur d’un forum politique (Les jeunes et la politique, dont certains de vos membres y participent quelques fois)…

En passant un peu de temps sur ton forum, je m'étonne d'y voir autant de partisans d'extrême droite, royalistes, réactionnaires, MPF, ou droite conservatrice. Ce n'est pas un reproche venant de moi, c'est que ça m'étonne un peu - je croyais que les seuls jeunes réac' étaient de bons et dociles soraliens. :icon_up:

Vous l’aurez compris, mon cheminement intellectuel me conduit donc vers le projet rawlsiens, que je suis en train de décortiquer minutieusement avec sa « Théorie de la Justice ».

Rawls, pour ce qu'il a à dire, il faut l'étudier par ses critiques : Nozick (Anarchie… 2e partie), Boudon (Effets pervers…) ou de Jasay (L'Etat).

Néanmoins je ressens la nécessité de confronter cette perception du libéralisme, qu’on nome plus communément, « libéralisme de gauche », aux autres courants libéraux et leurs éclairages sur l’actualité (notamment économique).

Se sentir obligé de mettre « de gauche » pour bien montrer - et se montrer - qu'on pense aux pauvres même lorsqu'on a compris la perversité de l'interventionnisme, révèle à quel point la République fait bien son travail. :doigt:

Bienvenue.

Link to comment
En passant un peu de temps sur ton forum, je m'étonne d'y voir autant de partisans d'extrême droite, royalistes, réactionnaires, MPF, ou droite conservatrice. Ce n'est pas un reproche venant de moi, c'est que ça m'étonne un peu - je croyais que les seuls jeunes réac' étaient de bons et dociles soraliens. :icon_up:

Dociles ? 'Tention ! Leur mentor il sait se battre !*

* démo à 4mn35

Link to comment
Dociles ? 'Tention ! Leur mentor il sait se battre !*

* démo à 4mn35

Quel beau camelot du roi il aurait fait cet homme blanc bien viril. :icon_up:

J'ai déjà vu Soral à une conférence, ce type est très impressionnant physiquement, surtout qu'il est toujours accompagné d'une dizaine de types pour le "défendre" contre ceux qui l'ont déjà tabassé - dit-il fièrement en pensant si fort à la LDJ. Et je ne parle même pas de sa force rhétorique, qui est ahurissante - malgré le flot de conneries qu'il sort à la minute sous un air pseudo-théorique.

Link to comment
En France nous sommes tous des Français, Monsieur !

Théoriquement…

En passant un peu de temps sur ton forum, je m'étonne d'y voir autant de partisans d'extrême droite, royalistes, réactionnaires, MPF, ou droite conservatrice. Ce n'est pas un reproche venant de moi, c'est que ça m'étonne un peu - je croyais que les seuls jeunes réac' étaient de bons et dociles soraliens.

Chacun s'inscrit librement, nous acceptons tout le monde. Malheureusement le forum manque cruellement de certains courants politiques en faveurs des autres. C'est comme ça, je me refuse à faire des quotas ^^

Rawls, pour ce qu'il a à dire, il faut l'étudier par ses critiques : Nozick (Anarchie… 2e partie), Boudon (Effets pervers…) ou de Jasay (L'Etat).

Pour l'instant je décortique Rawls, , je savais qu Nozick en faisait la critique. Je lirai ça une fois que j'aurai finis de paufiner la chose.

Se sentir obligé de mettre « de gauche » pour bien montrer - et se montrer - qu'on pense aux pauvres même lorsqu'on a compris la perversité de l'interventionnisme, révèle à quel point la République fait bien son travail.

Personnellement, je me contre fous des étiquettes, c'est la première fois que je me présente sous celle ci, et elle ne me plait pas. Je me suis jamais réclamé de gauche, mais bon. Apparemment cela rejoins le plus mes opinions.

Libre à toi d'insinuer implicitement que je suis le fruit d'un formatage bien pensant…

Link to comment

Je n'avais pas vu ce forum, je manque à tous mes devoirs ! Je ne m'étais pas présenté.

Bonjour à tous,

Pour commencer, oserai-je la franchise en vous avouant que je suis fonctionnaire d'Etat pour la marine nationale et père de 5 enfants inscrits à l'école publique ? :icon_up:

N'y voyez pas de déclaration hostile (cf. mon premier poste maladroit), je suis libéral !

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...