Jump to content

Armageddon économique ?


vincponcet

Recommended Posts

il y a 38 minutes, ttoinou a dit :

Ok mais perso si le "système" (ok c'est flou mais vous voyez ce que je veux dire) était partit en couille dès le premier confinement j'aurais été le premier à dire comme un con "hey jvous l'avais bien dit !"


Et puis ce qu'il s'est passé dans l'économie paraît pas non plus déconnecté de la réalité, je fais juste remarquer que y'a eu plein d'étincelles mais aucun feu

 

La crise n'est pas du tout terminée, on est dans l'oeil du cyclone (les aides tiennent artificiellement le bouzin).

Link to post
il y a 4 minutes, Wayto a dit :

@Hayek's plosive toi qui connaît relativement bien le cas du Japon (il me semble) tu n'aurais pas des parallèles à faire ?

 

La Bank of Japan est un précurseur en la matière. Après il y a des ajustements avec la MMT qui se donne plus de libertés que la BoJ n'en a prise dans les 90s et 00s.

 

Pour info, le taux a 2 ans de la dette souveraine grecque est négatif.

 

Le risque n'est même plus systémique, il est social. Il y a ceux qui s'endettent et ceux qui se font avoir.

  • Yea 1
Link to post
5 minutes ago, ttoinou said:

Ok mais perso si le "système" (ok c'est flou mais vous voyez ce que je veux dire) était partit en couille dès le premier confinement j'aurais été le premier à dire comme un con "hey jvous l'avais bien dit !"


Et puis ce qu'il s'est passé dans l'économie paraît pas non plus déconnecté de la réalité, je fais juste remarquer que y'a eu plein d'étincelles mais aucun feu

 

Par système, je parle du tandem banques/gouvernement

Logiquement, le confinement devrait entrainer une baisse de revenus du secteur privé et moins de rentrées fiscales pour les Etats, les banques devraient quand même s'inquiéter à cause de la quantité d'OAT qu'elle detiennent.

 

Mais non, tout le monde est zen. Circulez, il ya rien à voir. Bah oui les taux sont à 0% donc c'est pas grave. Dormez tranquille ma bonne dame.

La deconnexion elle est chez les Etats surendettés qui mettent l'économie au ralenti en pensant qu'ils peuvent se le permettre parce que les taux à 0% leur donnent tous les pouvoirs

  • Yea 2
Link to post
Le 17/11/2020 à 12:00, Solomos a dit :

La deconnexion elle est chez les Etats surendettés qui mettent l'économie au ralenti en pensant qu'ils peuvent se le permettre parce que les taux à 0% leur donnent tous les pouvoirs

ama, la raison pour laquelles ils mettent l'éco au ralenti, c'est primordialement pour gagner ainsi du pouvoir sur les gens.

C'est comme aux échecs. Au moins ton adversaire a de latitude, au plus tu t'amuses a le balader de coup forcé en coup forcé.

Des individus qui ont de la marge, tu ne peux pas les tenir dans ta pogne. Il faut donc avant tout les serrer à chaque occasion.

C'est exactement ce qui se passe.

La destruction de l'économie n'a pas d'importance pour la classe dirigeante, du moment qu'il reste assez pour que elle-même ait assez.

Si ça crève aux étages inférieurs, ça n'a pas d'importance.

Le prez algérien a fait construire 1000 mosquées, mais très peu d'hôpitaux viables ... il s'en fout, quand il est malade il va à l'étranger.

 

Ceux qui pensent que les dirigeants ont un quelconque souci de l'économie réelle jouent une partie imaginaire.

L'enjeu, c'est le pouvoir. Jusque dans les chambres à coucher.

Link to post

Une question me tourne dans la tête: lors de la crise des subprimes, on a pu constater à quel point le système Bâle II pouvait rendre systémique le risque, notamment en rendant la prise de risque dépendante du système des agences de notation. 

Quelqu'un a une idée de ce qui se passe au sein de ces agences ? Est-ce qu'elles ont le même impact légal qu'à l'époque, et qu'est-ce qui se passe actuellement ? Elles ont suspendu leurs notations pour ne pas provoquer de panique ?

Link to post

On est noyés de liquidités. On a des bilans superbes pour les agences de notation. C'est devenu du n'importe quoi.

 

Après, n'oubliez pas que les moteurs macroéconomiques d'une bonne partie des économies d'Europe occidentale, c'est la "consommation", autrement dit le cramage de pognon. Les industries sont parties, et on a fait continuer le BTP pendant les confinements. On a juste trouvé un autre moyen de cramer le pognon.

Link to post
On 11/21/2020 at 5:26 PM, ph11 said:

Une question me tourne dans la tête: lors de la crise des subprimes, on a pu constater à quel point le système Bâle II pouvait rendre systémique le risque, notamment en rendant la prise de risque dépendante du système des agences de notation. 

Quelqu'un a une idée de ce qui se passe au sein de ces agences ? Est-ce qu'elles ont le même impact légal qu'à l'époque, et qu'est-ce qui se passe actuellement ? Elles ont suspendu leurs notations pour ne pas provoquer de panique ?

 

Je ne sais pas te répondre. Mais auparavant il était entendu - en théorie - que la faillite était une possibilité. Aujourd'hui les banques centrales sont applaudies des deux mains et de manière officielle pour leur violation répétée des traités et de leurs propres règles, les chiffres de l'inflation sont grossièrement sous-estimés et quand bien même, on nous prépare à l'idée que l'inflation c'est moins grave que les faillites. Donc une agence de notation n'aurait pas tout à fait tort de considérer que le risque diminue pour les institutions évaluées à mesure que le pouvoir des BC grandit. Mais si quelqu'un a étudié la question ce serait intéressant. 

Link to post

Les critères de notation ont été fixés il y a longtemps, et je ne crois pas qu'ils changent souvent (?).

Donc les agences continuent largement de les appliquer, comme si elles ne voyaient pas les astuces mises en place. Après tout, ce n'est pas leur oignons.

Caveat emptor, c'est aux utilisateurs de juger si un AA- de 2020 équivaut à un AA- d'aujourd'hui.

Et s'il pense que non, c'est aussi à lui de faire la conversion.

Link to post
8 minutes ago, Rübezahl said:

Les critères de notation ont été fixés il y a longtemps, et je ne crois pas qu'ils changent souvent (?).

Donc les agences continuent largement de les appliquer, comme si elles ne voyaient pas les astuces mises en place. Après tout, ce n'est pas leur oignons.

Caveat emptor, c'est aux utilisateurs de juger si un AA- de 2020 équivaut à un AA- d'aujourd'hui.

Et s'il pense que non, c'est aussi à lui de faire la conversion.

 

La notation est discrétionnaire, et ne se fonde pas sur l'application brutale de KPIs

 

Il y toujours des critères financiers, et il ets toujours difficile de noter des émissions très seniors (types première tranche de CDO) ou des souverains (le risque étant politique autant que financier). Les agences de notation sont certes perfectibles, mais ce n'est pas non plus une brochette de guignols

Link to post

De toute façon les grandes banques ont leurs services internes de notation, et ces derniers ont une certaine marge de manœuvre (i.e. tant que leurs notations ont l'air vaguement crédibles, et ne pètent pas à la tête de la banque en question).

Link to post
On 11/24/2020 at 8:28 AM, Lameador said:

 

La notation est discrétionnaire, et ne se fonde pas sur l'application brutale de KPIs

 

Il y toujours des critères financiers, et il ets toujours difficile de noter des émissions très seniors (types première tranche de CDO) ou des souverains (le risque étant politique autant que financier). Les agences de notation sont certes perfectibles, mais ce n'est pas non plus une brochette de guignols

 

Que veux-tu dire par très senior ?

 

Tiens, le Royaume-Uni va se prendre sa plus grosse récession des 300 dernières années apparemment https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-11-25/sunak-reveals-u-k-spending-in-first-skirmish-with-virus-legacy

Link to post
1 hour ago, Axpoulpe said:

 

Que veux-tu dire par très senior ?

 

 

Le principe d'un CDO, c'est que on prend un pool de crédit, on en fait un panier, et on met une règle de priorité qui va dire que certains sont payés en priorité avant les autres. Par exemple:

* Tu prend 10 000 crédits de 100 000 € à 10 ans à 2%

* Tu pourrais en faire un seul "pool" de 1 milliard à 2.5%, sur lequel il y aura des défauts

* Tu en fait 3 tranches

  -> 200 millions de tranche Junior , qui paye 6% de coupon mais subit les défauts en premier (chaque crédit sous-jacent en défaut est pris sur cette tranche)

  -> 200 millions de tranche Mezzanine, qui paye 2% de coupon , mais ne subit des défaut que si a tranche junior est entièrement en défaut.

  -> 600 millions de tranche Senior , qui paye 0.5% de coupon mais ne subit des défauts  que quand les deux tranches du dessus sont totalement en défaut.

Au passage, tu as empoché 1 million de marge de structuration.

 

Comme tu le vois, la tranche senior est mathématiquement TRES sure puisque il faut que plus de la moitié du pool se plante avant d'avoir les premières pertes. Dans les faits, un certains nombres de risques cachés (règlementaires, conjoncturels et de corrélation, ..) font que cette tranche est moins sure que ce qu'une approche mathématique naïve impliquerait.

 

 

Link to post
2 hours ago, Lameador said:

 

Le principe d'un CDO, c'est que on prend un pool de crédit, on en fait un panier, et on met une règle de priorité qui va dire que certains sont payés en priorité avant les autres. Par exemple:

* Tu prend 10 000 crédits de 100 000 € à 10 ans à 2%

* Tu pourrais en faire un seul "pool" de 1 milliard à 2.5%, sur lequel il y aura des défauts

* Tu en fait 3 tranches

  -> 200 millions de tranche Junior , qui paye 6% de coupon mais subit les défauts en premier (chaque crédit sous-jacent en défaut est pris sur cette tranche)

  -> 200 millions de tranche Mezzanine, qui paye 2% de coupon , mais ne subit des défaut que si a tranche junior est entièrement en défaut.

  -> 600 millions de tranche Senior , qui paye 0.5% de coupon mais ne subit des défauts  que quand les deux tranches du dessus sont totalement en défaut.

Au passage, tu as empoché 1 million de marge de structuration.

 

Comme tu le vois, la tranche senior est mathématiquement TRES sure puisque il faut que plus de la moitié du pool se plante avant d'avoir les premières pertes. Dans les faits, un certains nombres de risques cachés (règlementaires, conjoncturels et de corrélation, ..) font que cette tranche est moins sure que ce qu'une approche mathématique naïve impliquerait.

 

 

 

Ah ben oui en fait je vois très bien, simplement je ne n'avais pas percuté que les tranches du haut s'appellent "senior" :)

Link to post
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...
il y a 1 minute, Loi a dit :

Est-ce que l'on peut résumer le problème en quelques phrases?

Bulle des cryptos à cause de Tether qui imprime de l'argent sans en avoir les USD en collatéral. Si j'ai bien compris.

  • Yea 2
Link to post
il y a 55 minutes, Loi a dit :

Est-ce que l'on peut résumer le problème en quelques phrases?

 

Tether ltd est au centre de grosses poursuites judiciaires, il est fortement soupçonné de ne pas avoir tous les usd qui sont sensés garantir la valeur des usdt. La société se contente de ralentir la procédure, et émet un énorme paquet d'usdt en attendant pour essayer de faire le plus de fric possible pendant qu'il en est encore temps pour eux. Les usdt sont vendus au rabais sur de petits exchanges pas nets (qui ne permettent pas d'échanger des fiats), comme un certain "bybit", contre des btc. Les usdt sont utilisés par d'innocents et naïfs traders pour acheter d'autant plus de btc. C'est gros au point que près de 70% des btc sont achetés en usdt. Il apparait que les variations du cours du btc sont strictement corrélés, et vraisemblablement causés par, l'augmentation de la quantité d'usdt (et donc, de l'augmentation de la demande de btc en ce faux proxy du dollar). Tether ltd y gagne sans doute ensuite en revendant à prix d'or contre des usd une toute petite partie des btc acquis ainsi (contre les usdt nouvellement émis, sans réel achat d'usd derrière) sur des gros exchanges honnêtes comme coinbase. Pour preuve de l'arnaque, il serait possible de s'assurer que la banque aux Bahamas où sont sensés se trouver les usd de Tether ltd détient bien moins (genre, énormément moins) d'usd qu'elle ne le devrait.

 

En gros, ça revient à acheter des btc avec des faux dollars (ou en l'occurrence, un faux proxy du dollar), pour ensuite revendre ces btc contre des vrais dollars, tout en profitant de l'augmentation faramineuse du btc causé au passage par la folie spéculatoire entrainée. Le casse du siècle.

 

Ca pu grave. D'autant plus que la montée du btc est en train de se répercuter sur toutes les autres crypto-devises. Et ça ne pu pas que pour le monde de la crypto. S'il y a bien un moment où on a tous besoin qu'il existe une alternative stable aux fiats en cas d'explosion de celles-ci, c'est maintenant. 

 

Et à tous les coups, si ça pète en même temps, ou pire, juste avant que les fiats et les institutions bancaires n'en fassent autant (à cause des tentatives désespérés de sortir des dettes covid), tout le monde pointera du doigt les cryptos comme la cause de tout ça. 

 

edit : j'oubliais le plus important, la solution à ça d'après l'auteur de l'article. Il faudrait que tout le monde vende en usd ses usdt afin de contraindre tether ltd à acheter des usd. Si vous avez du tether, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

  • Yea 1
Link to post

Ca ne risque pas de produire un rapide effondrement de la valeur du btc quand usdt sera mort ? (vu que ça supprimera la demande artificielle de btc)

Link to post

Après quand on voit les echanges sur la journée, il me semble que l'article oublie de mentionner que nombres de détentions en USDT durent 6 secondes, car il est juste plus pratique sur certains exchanges de se référer à une monnaie qui a cour sur toutes les paires. Y a un paquet de gens IMHO qui font eth/usdt puis usdt/btc, au lieu de faire eth/btc.  C'est un peu uniswap avant l'heure.
Donc quand 1000$ sortent de BTC pour aller sur eth, il est facile de compter la transac usdt deux fois , plutôt que de se fire que le type a payé le double de frais de transactions ( qui sont a 0.1/ 0.2% sur les gros  exchanges.)

Ca fait qu'effectivement des exchanges ont de gros volumes de tether en attente, mais ces dollars ne seront jamais sortis, je pense qu'ils ne sont que des transactions delayées.

 

Au fait, quand on passe par une stablecoin, on est pas sensé payer des impôts sur les gains à la fin de l'année il me semble ?

Link to post
il y a 14 minutes, Prouic a dit :

Au fait, quand on passe par une stablecoin, on est pas sensé payer des impôts sur les gains à la fin de l'année il me semble ?


C’est exact et c’est justement l’intérêt (le seul?) des stablecoins.

Link to post

Comme c'est étrange, un ovni créé uniquement pour pallier à une régulation idiote qui va provoquer un desastre. J'ai déjà entendu ça, mais où...

  • Yea 1
Link to post
Il y a 7 heures, Prouic a dit :

Après quand on voit les echanges sur la journée, il me semble que l'article oublie de mentionner que nombres de détentions en USDT durent 6 secondes, car il est juste plus pratique sur certains exchanges de se référer à une monnaie qui a cour sur toutes les paires. Y a un paquet de gens IMHO qui font eth/usdt puis usdt/btc, au lieu de faire eth/btc.  C'est un peu uniswap avant l'heure.
Donc quand 1000$ sortent de BTC pour aller sur eth, il est facile de compter la transac usdt deux fois , plutôt que de se fire que le type a payé le double de frais de transactions ( qui sont a 0.1/ 0.2% sur les gros  exchanges.)

Ca fait qu'effectivement des exchanges ont de gros volumes de tether en attente, mais ces dollars ne seront jamais sortis, je pense qu'ils ne sont que des transactions delayées.

 

Au fait, quand on passe par une stablecoin, on est pas sensé payer des impôts sur les gains à la fin de l'année il me semble ?

Et bien, d'après les graphiques dans l'article, il n'y a que très peu de vente de grosses crypto contre du tether (alors qu'à l'inverse, elles sont toutes principalement achetées en tether).

Link to post
Il y a 23 heures, Mégille a dit :

Ca ne risque pas de produire un rapide effondrement de la valeur du btc quand usdt sera mort ? (vu que ça supprimera la demande artificielle de btc)

Ca peut provoquer autre chose : bousculade car dégringolade, tout le monde veut vendre, pour vendre il faut être sur un échange donc tous ceux qui ont des BTC en portif perso doivent faire au moins 1 transaction en chaîne. A 3 transaction/s, c'est la panique (qui accroît le phénomène de vouloir vendre). Ceci peut conduire à un mempool trop plein, etc. (Ex : fin 2017)

Link to post
Il y a 14 heures, Mégille a dit :

Et bien, d'après les graphiques dans l'article, il n'y a que très peu de vente de grosses crypto contre du tether (alors qu'à l'inverse, elles sont toutes principalement achetées en tether).

Magie du levier :)

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
×
×
  • Create New...