Aller au contenu

Bézoukhov

Membre Adhérent
  • Compteur de contenus

    6 479
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6

Tout ce qui a été posté par Bézoukhov

  1. Front National

    C'est ce que je disais trois messages plus haut ; c'est un homme de paille.
  2. Front National

    Nan, mais l'enseignement de l'Histoire, c'est un choix politique. Il n'y a que les IYI pour croire qu'un enseignement en primaire secondaire de l'Histoire peut être neutre et scientifique...
  3. Le féminisme

    Un des points intéressant, c'est qu'une bonne partie de la gauche est en train de passer de l'idée d'émancipation vers la pression sociale. D'où les tensions. A côté, plus sur la psychologie de village, je me faisais deux remarques, assez lâchement liées l'une à l'autre : Comme dit @Tramp, il y a un problème avec la caisse de résonance et le lynchage sur internet ; les rapports de force sont complètement déséquilibrés. Je pense que des moyens de défense finiront par apparaître, au même titre que la notion de diffamation a accompagné l'explosion des médias de masse à la fin du XIXème siècle. Toute la question est de savoir quoi (et pour le coup, on est en plein libéralisme), parce que la diffamation semble insuffisante... J'ai l'impression que dans la plupart des sociétés anciennes, la femme est autant, sinon plus, souillée par le viol que le violeur. Je me demande si, en partie, ce n'était pas une réaction de défense face à ce jeu de rumeurs : tout le monde paye et tant pis.
  4. Notre-Dame-des-Landes

    Utilitariste ! Je suis déçu. On aura pas le droit à Massada II, version Bretagne ou presque.
  5. C'est ici le bon sujet : Mais franchement, lis un peu avant d'intervenir parce que ce n'est pas avec trois idées reçues sur des enjeux partiels que tu vas faire recette. De mémoire, cet article est assez complet :https://www.contrepoints.org/2013/09/21/139865-limmigration-societe-libre Il fournit une bonne synthèse de ce qui est pensé sur le sujet. Je ne suis pas forcément d'accord avec tout, mais disons qu'une contradiction à des arguments de cet article vaut probablement le coup d'oeil. Les grand esprits se rencontrent :
  6. Bercy ne lache pas l'affaire.

    Je sais bien :D. Il a retrouvé un boulot celui la, d'ailleurs ?
  7. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    C'est bête ; si t'avais su avant que tu voyais pas en 3D, tu aurais évité l'achat :D.
  8. Bercy ne lache pas l'affaire.

    Privatisation des profits, socialisation des pertes ? Ou l'inverse, je sais plus.
  9. C'est quand même fou quoi. Après le contrat eurodiversifié qui a été un flop, les mecs ont voulu créer le contrat eurocroissance qui a été un flop (tellement un flop qu'il n'y a que deux ou trois compagnies qui ont fait ce type de contrat). Et là, on nous revend grosso modo la même, mais en version obligatoire. Y en a marre de courir après des règlementations débiles parce que Bercy se prend pour un assureur.
  10. Sinon on pourrait essayer de laisser les assureurs se démerder comme des grands et servir leur client plutôt que d'être les porte-flingues de Bercy : https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0301161299532-assurance-vie-bercy-divise-assureurs-et-epargnants-2145418.php ...
  11. La mort des Gadzarts

    Bof, quand c'est un certain étang sur domaine militaire, les journaux couvrent assez peu.
  12. Front National

    En quelques mots (mais rien n'est jamais figé, c'est justement le propre du conservatisme de faire vivre les traditions): - Du point de vue du politique, la religion est une autorité sociale qui borne l'Etat (et qui a l'avantage de ne pas avoir de visées politiques) - Du point de vue de l'Histoire, la religion ne doit pas être millenariste (faut que je retrouve le passage, il ne le dit pas comme ça mais c'est plus ou moins ma compréhension) - Du point de vue de l'Homme il y a de fortes symétries entre la nature humaine vue par le conservateur et les concepts de péché originel.
  13. Front National

    Bouillie pour gogol qui a été remplacé par une autre bouillie pour gogols. Et la nouvelle bouillie est plein de carbs. Le concept de roman national est un homme de paille quand il s'agit pour des historiens classés à gauche de montrer que eux, ils sont des historiens sérieux qui ne donnent pas dans la mythologie. Simplement parce que le roman national est un concept récent, qui n'était pas vraiment pensé au XIXème siècle ni dans le premier XXème siècle. C'est une formule de réaction face à l'Histoire tronquée des identités que propose le progressisme moderne ; sa première apparition (sa seconde pour le grand public, mais quand Nora emploie le mot, il est en train d'éditer le livre) est dans le titre de l'ouvrage de Pierre Yonnet : Voyage au centre du malaise français. L’antiracisme et le roman national (oui, oui, 1992 ; intellectuellement, la France est restée bloquée à Maastricht). Le roman national est un faux ennemi en ce qu'il est avant tout une critique du roman progressiste. Je suis absolument persuadé que la plupart des tenants du "roman national", à qui on ne propose que cet homme de paille, signeraient des deux mains à une proposition du type L'identité de la France d'un Braudel, actualisée, qui s'éloigne assez franchement d'un Lavisse. Encore faudrait-t-il que ce soit pédagogiquement adapté... C'est idiot de mesurer le terrorisme via la probabilité P(m) de mourir dans un évènement. Il faut à minima prendre en compte le coût des actions visant à réduire P. Le conservatisme n'est pas le traditionalisme religieux, loin de là. Et d'ailleurs, à la manière de Jean-Philippe Vincent, j'ai du mal à envisager un conservatisme hors d'un substrat chrétien/judaïsme "occidental". Du moins sans un travail intellectuel en profondeur que les intellectuels de l'Islam ont arrêté au XIIème siècle.
  14. Déjà le truc qui s'appelle e-penser ça me donne pas envie.
  15. Historionomie

    Intellectuellement, ça fonctionne un peu de la même manière que la Nouvelle Chronologie. Sauf que la Nouvelle Chronologie pousse le concept au max !
  16. Front National

    Vous voyez bien que Trump est un génie _0_.
  17. Quel avenir pour la ville ?

    Bonjour ! Je croisais le week-end dernier un article du Monde intitulé "Les petites villes servent-elles à quelque chose ?" (http://www.lemonde.fr/citynnovation/article/2018/01/11/les-petites-villes-servent-elles-encore-a-quelque-chose_5240524_4811669.html), qui reprend, en le localisant en France, un article de Krugman dans le NYT : "What happens when the richest cities turn to the world ?" (https://www.nytimes.com/2017/12/22/upshot/the-great-disconnect-megacities-go-global-but-lose-local-links.html). En substance, les petites villes ne s'insèrent pas dans les réseaux du commerce mondial ; de plus, les mégalopoles, tournées vers le Monde, n'ont plus besoin de ces petites villes, qui n'ont donc plus aucune justification économique et dépérissent : Les petites villes sont-elles condamnées ? Par ailleurs, on pourrait aller plus loin et se demander si le pouvoir économique et politique capté par les grandes mégalopoles ne risque pas de faire changer la nature politique même de nos régimes ; ne nous dirigeons nous pas vers un Monde fait de grandes cités-Etats-mégalopoles, séparées par un no-man's-land de petites villes mortes ? https://aeon.co/essays/the-end-of-a-world-of-nation-states-may-be-upon-us
  18. Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Les pauvres noirs qui n'ont plus le droit de faire référence aux singes. Un jour, ça sera considéré comme raciste pour un noir de manger de la banane plantin, comme il y a banane dedans. Comme ça sera de l'appropriation culturelle pour les autres, il n'y aura plus de bananes plantin.
  19. Ca fait 610k€ en tout ?
  20. Flims du moment

    Ca ne change pas vraiment grand chose au commentaire de @NoName si Star Wars est de la fantasy ; d'autant plus qu'en dépit d'Ender, Scott Card tire un peu plus du côté fantasy (et qu'Ender aussi c'est de la fantasy si SW en est).
  21. Le plus triste dans cette histoire, c'est que la défaite de Fillon et la ruine de LR ne nous ont pas débarrassés de Le Maire. C'est bête quand même.
  22. Le féminisme

    J'espère quand même qu'ils mangent autre chose que des huîtres et du vin blanc dans leur restaurant à huître.
  23. Le féminisme

    Ah, vi, j'avais pas vu l'histoire des doigts et de la feé Lation. Mmmh.
  24. Le féminisme

    Sinon, y a l'histoire du pauvre Aziz Ansari qui se prend un râteau et qu'on traite de harceleur (le comble quoi). J'espère que ça n'aura pas d'impact sur Master of None ; c'est nawak les US.
  25. Dans la conquête du pouvoir par la voie démocratique, il n'y a, schématiquement, que deux chemins : le hold-up de l'élection reine ou la construction patiente d'une notabilité politique. Je m'intéresse ici seulement à la seconde alternative, et même à son tout début. La première étape du cursus honorum est l'acquisition de responsabilités au niveau municipal. Mais que peut faire un libéral qui se trouverait être maire ou adjoint au maire ? Comment réussir à réformer, rien qu'un peu, une municipalité afin d'aller vers un peu plus de libéralisme, tout en conservant un bon bilan face à ses administrés, afin de préparer les étapes suivantes du cursus honorum ? Comment définir une politique municipale libérale différenciante par rapport à ce que ferait un parti plus classique de centre-droit ? Je n'ai jamais été vraiment convaincu par les résultats des quelques élus du PLD aux municipales (et pour certains, c'est l'inverse de convaincu...). C'est pour ça que j'aimerais bien creuser ce sujet. Est-ce possible d'avoir un libéralisme municipal fonctionnel, ou complètement utopique ? Pour l'instant, je vois un peu ce sujet comme une boîte à idée générale sur ce qui pourrait faire une politique de la ville libérale (ou sur des gens qui l'ont déjà pensée), dans les limites des pouvoirs délégués aux communes. L'écueil principal, à mon avis, est de tomber dans la caricature du père-la-vertu budgétaire (l'écueil symétrique étant de devenir socialiste justement pour casser cette caricature). On pourrait dire : "coupons les aides aux bibliothèques, au cinéma, à la MJC et à toutes ces conneries, et taïhaut !" mais je n'arrive pas à voir ce programme fonctionner.
×