Jump to content

Largo Winch

Habitué
  • Posts

    11966
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    82

Everything posted by Largo Winch

  1. Mais oui mais oui, le Z était un génie de la politique, en plus d'être un rhéteur hors pair. Tout était tracé, il avait une stratégie imparable : il allait faire l'union de toutes les droites - la droite libérale, la droite conservatrice, la droite étatiste, la droite catho, la droite pro-business, la droite nationaliste - qui allaient toutes se ranger derrière une seule et même bannière : faire chier les noirs-et-les-arabes. C'est vraiment pas de bol cette guerre en Ukraine qui a fait foirer une si fine stratégie vouée au succcés.
  2. Je ne vois vraiment pas ce que j'ai dit d'incroyable. Liberaux.org, petite asso aux très faibles moyens, soucieuse de la défense des libertés individuelles en France, a un jour décidé de se bouger les fesses et de créer son média (CP) pour défendre ses convictions et tenter d'apporter sa petite pierre à l'édifice du libéralisme en France. Vincent Bolloré, qui a d'autres idées, et surtout d'autres moyens, a un jour décidé de s'acheter un média, le groupe Canal et surtout la chaine d'info I-télé pour la transformer en Cnews en vue de défendre ses convictions de droite. Ca n'a rien de complotiste : j'ai déjà entendu Pascal Praud l'expliquer sans fard sur Cnews... Et avec ses moyens il s'est acheté les services de trois stars : Pascal Praud pour la matinale et le 20h, Sonia Mabrouk pour la tranche horaire du midi, et Z pour l' "access prime time"... Il n'y a aucune coïncidence dans le fait que ces trois journalistes-là, aux mêmes idées de droite réactionnaire, soient placés sur les tranches horaires les plus importantes de la chaine. C'est une ligne éditoriale claire. Bolloré, c'est Z qui en parle le mieux : « C'est quelqu’un de patriote qui veut défendre la France. (....) Je sais que, pour en avoir discuté avec lui, Vincent Bolloré est très conscient du danger de civilisation qui nous guette, de remplacement de civilisation. (...) Il veut léguer à ses enfants et à ses petits-enfants la France qu’on lui a léguée. (...) Il a un sentiment de mission, absolument. C’est très noble chez lui. (...) Il y en a d’autres qui ne comptent que leur argent, qui s’installent à l’étranger, qui considèrent qu’ils ne sont plus vraiment Français. Moi, je préfère quelqu’un de patriote qui veut défendre la France. Et je lui rends hommage. »
  3. Personnellement je reconnais volontiers que Z a contribué à populariser certaines idées. D'ailleurs on ne peut pas contester que ses bouquins se vendent comme des petits pains et qu'il avait une bonne audience à la télé. C'est politiquement qu'il est à mon avis à la ramasse (en tant qu'acteur politique, je veux dire). Je pense même qu'il était beaucoup plus influent en polémiste car beaucoup plus crédible qu'en tant qu'homme politique.
  4. Tiens, en dehors de CP, je n'ai jamais vu beaucoup de média produire ce genre de représentation. Si Le Monde s'y met...
  5. Ah ça je te l'accorde. je ne m'attendais pas à être aussi surpris par les résultats des legislatives. Bof. C'est Bolloré qui a un rôle majeur. Z n'a été que son jouet. Z aurait mieux fait de rester polémiste (c'était ça son talent). Politiquement il s'est totalement planté.
  6. Vous êtes vraiment drôles. Vous avez expliqué durant des mois que MLP et le RN étaient finis et que Z était celui qui allait renouveler avec brio le courant nationaliste, toute la droite, voire allait renverser la table et transformer tout le paysage politique français. Je n'y ai jamais cru. J'ai toujours dit que Z n'était qu'un tocard, contrairement à MLP beaucoup plus maligne qu'on ne le dit. On m'a ri au nez. J'étais l'un des rares sur ce forum à dire qu'il ne fallait surtout pas sous-estimer MLP et que sa stratégie "j'aime les chats" allait être nettement plus payante que la stratégie bourrin de Z. Le fait est que ce que cet imbécile de Z considérait comme étant trop mou a été nettement plus payant à la présidentielle. Vous vous êtes plantés dans les grandes largeurs mais apparemment c'est trop dur de l'admettre. Maintenant vous nous expliquez que c'est votre super Z qui a permis à MLP d'avoir un score élevé, y compris aux législatives. Quelle blague. Ce qui a favorisé le score élevé du RN aux legislatives, contre toute attente, ce sont àmha deux choses : la mort du front républicain (et c'est Macron qui a été à la manoeuvre là-dessus) et les esbroufes de Mélenchon. Ce n'est pas en comparaison de Z, inexistant et que tout le monde a déjà oublié, que MLP parait fréquentable, mais en comparaison de ce cinglé de Mélenchon et de toute son équipe de barges de la LFI, beaucoup trop extremistes pour l'électeur médian. D'ailleurs je constate que, une nouvelle fois, c'est MLP et le RN qui sont les plus malins depuis hier : profitant de l'outrance des LFI qui disent qu'ils vont faire blocage systématiquement à Macron, ils tiennent un discours inverse, posé et raisonnable en expliquant qu'ils seront prêts à voter les propositions de lois de Macron qu'ils estiment aller dans le bon sens. Sinon, je n'ai jamais cru au retrait de MLP. Je pense au contraire qu'elle sera candidate dans 5 ans.
  7. Castaner battu aussi. Déjà deux satisfactions.
  8. C'est le dérèglement climatique ! C'est la canicule ces jours-ci, on va tous mourir ! Bon alors à l'est, ce n'est pas ça hein... À Annecy, 35°C dans la journée. Et cette nuit il a fait... 15 °C. J'avais laissé mes fenêtres ouvertes vu qu'on m'avait dit que c'était la canicule, je me suis levé en pleine nuit pour refermer, j'avais froid. La canicule n'est pas à l'est, voyons, elle est à l'ouest ! Ah ouais, en effet, je vois que ça va être très dur à l'ouest... Dimanche, 25°C à Biarritz, 26°C à La Rochelle et 16°C à Brest : ça va vraiment être difficile pour eux... Une canicule... d'une journée finalement. C'est le dérèglement climatique, même la définition de canicule est déréglée !
  9. Autrefois, la technique pour donner le bac à tout le monde consistait à faire pression sur les correcteurs en réunions d'harmonisation pour qu'ils montent leurs notes. Désormais, un formidable gain de temps grâce à "Santorin", l'application de correction en ligne : la hausse des notes est faite directement par le ministère via le logiciel sans besoin d'en informer les correcteurs ! https://etudiant.lefigaro.fr/article/bac-2022-les-accusations-de-bidouillage-des-notes-s-invitent-au-programme_ba96541c-ee16-11ec-8e5d-d344422990d8/
  10. On peut reconnaitre que Mélenchon est bon en stand-up comedy. Là, il se paye Nicolas 🤡. La réponse de Bouzou est ici (mais vous n'êtes pas obligé de la lire, l'humour et le sarcasme ne sont pas donnés à tout le monde...) : https://www.facebook.com/100057852047898/posts/446173103987754/
  11. J'ai justement vu sur Twitter hier un mélenchonniste faire la leçon à un entrepreneur, qui expliquait que l'application du programme de la Nupes ferait exploser les charges sociales de son entreprise et le conduirait à licencier, en ces termes : "Ce ne sont pas des charges sociales, ça c'est de la propagande patronale. Ce sont des cotisations sociales, c'est-à-dire du salaire différé".
  12. Si. Dans la France d'aujourd'hui, il s'agit d'un mot compliqué. 0% de mes étudiants en L3 connaissent le sens de ce mot. Autres exemples J'ai vérifié cette année avec mes étudiants inscrits en bac+1 la compréhension du terme "concomitance" (qui apparaissait dans un exo) : à peine 10% des étudiants le comprennent. Même chose avec le terme "contingence" : très peu sont capables de l'expliquer. Dans un DS, j'ai donné cette année un cas qui contenait l'expression courante suivante : "en avoir pour son argent". Environ un étudiant (bac+1) sur 4 ne la connait pas et l'interprète à contresens en croyant que cela signifie : ne pas tenir son budget...
  13. Le jeune mécontent qui se désintéresse de la vie politique n'a qu'à traverser la rue pour trouver un bureau de vote...
  14. Non malheureusement. J'ai déjà témoigné ici même des dizaines de fois sur ce problème majeur. Et ce n'est pas une lubie personnelle. Partout, à tous niveaux, dans toutes les disciplines, j'entends et je lis des témoignages qui font les mêmes constats : profs de droit, profs de gestion, profs d'école d'ingé, profs de... fac de lettres (petite anecdote : j'ai un ami qui est prof de philo en fac de lettres qui m'explique que les étudiants choisissent désormais massivement de travailler les pièces de théâtres (et non les romans) car plus faciles et rapides à lire...) Je l'ai déjà rappelé sur le fil de l'école : il faut garder en tête que quasiment un quart des jeunes Français (22%, chiffre de la journée défense et citoyenneté) n'ont pas la capacité de comprendre un texte simple. Et voici le constat fait par une prof de lettre en classe prépa : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/bac-2022-en-ignorant-le-sens-du-mot-ludique-certains-lyceens-confirment-la-baisse-dramatique-du-niveau-20220615
  15. Chaque crise est désormais exploitée par l'Etat pour étendre les "régimes d'exception" et autres "états d'urgence". Après le terrorisme et le Covid, la guerre en Ukraine donne de nouvelles idées à Macron : https://www.leparisien.fr/economie/guerre-en-ukraine-nous-sommes-entres-dans-une-economie-de-guerre-estime-emmanuel-macron-13-06-2022-CM3VFASW4RH3BFYKAFN7KOWRBU.php
  16. Selon R. Dati, c'est un triomphe pour LR qui a triplé son score de la présidentielle !
  17. Tiens, je tombe sur une autre grille de lecture du problème (que je trouve intéressante même si je doute qu'elle soit suffisante pour tout expliquer) : il y aurait un problème culturel des Français dans leur rapport aux services. La crise de recrutement que connaissent les métiers de service est amplifiée par une crise de reconnaissance de ces métiers. Si la notion de "service" est valorisée par les Français (la notion de "service public" en est le meilleur exemple), "servir" est assez vite perçu comme un acte de servitude, c'est-à-dire un acte "servile", quelque chose de dévalorisé, donc peu respecté et peu reconnu. D'Iribarne disait dans son célèbre ouvrage La logique de l'honneur que l'injure suprême pour un Français est d'être traité de laquais. De ce fait, même si le travailleur voit un sens au travail qu'il donne à travers le service qu'il rend, il ne se sent pas reconnu aux yeux de la société. Ce qui est reconnu et respecté par exemple dans le travail d'un restaurateur est la dimension artisanale de préparation des plats (faire la cuisine ou pratiquer l'art culinaire) pas la dimension commerciale de servir les plats. Alors si ce trait culturel n'est pas nouveau, il ne peut pas expliquer à lui seul la crise de recrutement actuel. A mon avis il faut le coupler avec l'élévation du niveau de diplômes. Par exemple, des jeunes qui bon gré mal gré acceptaient autrefois des postes déconsidérés faute de diplôme se retrouvent aujourd'hui inscrits dans des formations post bac avec l'espoir d'échapper à ces postes.
  18. Une petite vidéo sur cette France des pénuries. "En France, tout le monde veut consommer du service mais personne ne veut produire du service car l'économie de service ce sont des petits jobs mal payés, avec des conditions de travail difficiles." La social-démocratie c'est formidable : en distribuant à tous des diplômes bidon, en créant un smic, en injectant de nombreuses aides et minimas sociaux, et en renforçant le code du travail, on crée l'illusion qu'il y aura un emploi pépère, bien payé, avec de bonnes conditions de travail pour tout le monde, y compris pour les nombreuses personnes qui n'ont aucune compétence particulière. Je suis d'accord avec la conclusion de P. Perri : la seule solution est de laisser libre cours à l'immigration de travail.
  19. La presse incapable de vérifier la moindre info relaie complaisamment la tribune de "170 économistes" qui soutiennent le programme économique de la NUPES. La ficelle est usée jusqu'à la corde : en fait, cette tribune n'est signée que par une poignée de vrais économistes (qui publient réellement dans des revues scientifiques), connus également pour leur militantisme idéologique et politique, mais pour donner le change et pour asseoir la crédibilité d'un programme loufoque on fait croire à un raz-de-marée d'économistes en faisant cosigner la tribunes par plein d'autres personnes néophytes en économie... Ici un fil qui passe en revue la liste des signataires :
  20. C'est illégal. Les flics ne peuvent pas sortir leur arme pour contraindre une personne qui refuse d'obtempérer. Ils ne peuvent utiliser leur arme que si la vie de quelqu'un est en danger. Et c'est là-dessus qu'il y a désaccord et enquête : les policiers disent que le véhicule a percuté l'un d'entre eux ; un passager de la voiture dit que c'est faux. Les explications dans cette vidéo, avec un rappel intéressant de l'ensemble des faits qui concernent cette affaire.
  21. Santé mentale des jeunes : la Défenseure des droits réclame un plan d’urgence https://www.enfancejeunesseinfos.fr/sante-mentale-des-jeunes-la-defenseure-des-droits-reclame-un-plan-durgence/
  22. Nouvel exemple de policiers qui luttent efficacement contre "l'ensauvagement" de la société...
×
×
  • Create New...