Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 18/02/2018 dans Messages

  1. 7 points
    AMA en gros La base arrière des sjws, ce sont les facs, et la culture diffuse qu'ils ingurgitent est la chair même de l'identity politics. Sur les contours de ce dernier courant théorique et pratique : https://plato.stanford.edu/entries/identity-politics/ On peut effectivement se poser la question de savoir si les assos militantes qui organisent les campagnes d'intimidation sur les campus ont lu directement les grands auteurs, ou, plus simplement, comme la plupart des étudiants, se contentent de leurs cours et de digestes pour occuper leurs esprits. N'importe quel étudiant en droit par exemple est plus ou moins positiviste sans pour autant avoir lu Kelsen dans le texte, parce qu'il s'agit de l'idéologie diffuse de la discipline. Ils y a des profs mégalos et des militants attentistes : chez certains profs, en particulier chez les marxistes et plus généralement à l'extrême gauche, il semble avoir un besoin de donner à son travail un sens politique. Certains crackpots pensent leur travail comme la traduction intelligible de phénomènes sociaux profonds qu'ils ont la capacité de rendre public et de mobiliser. Je pense à des types comme Bourdieu ou Butler, qui se voient comme les portes-paroles de l'avant-garde d'une catégorie sociale opprimée. Les militants attentistes seront ceux qui seront capables d'extraire des débats théoriques des positions politiques pratiques pour défendre des intérêts collectifs particuliers (éventuellement monétisables). Si les identités collectives pourrissent le débat, c'est parce qu'il y a un marché de la passion identitaire qui marche, et que certains entrepreneurs politiques peuvent en tirer profit en appuyant sur les bonnes cordes. Ensuite les grandes universités forment les élites politiques et culturelles, ce qui fait qu'elles se diffusent auprès de la classe discutante pour innerver l'ensemble des élites. https://medium.com/incerto/the-intellectual-yet-idiot-13211e2d0577 Je suis en train de lire le dernier Taleb sur les asymétries quotidiennes cachées : il y a un chapitre qui rejoint un peu ce que dit Poney sur la révolution. Il s'intitule : "c'est le plus intolérant qui l'emporte" : il suffit qu'une minorité intransigeante atteigne un niveau relativement faible pour que la totalité de cette dernière doive se soumettre à ses préférences. (pourquoi ? Parce qu'il est moins coûteux pour une majorité indifférente-ou plutôt flexible- de se conformer aux desideratas de la minorité que l'inverse). On peut imaginer que c'est comme ça que se sont diffusés les messages les plus wtf des cultural studies non seulement à la fac, mais aussi au sein des élites anglo et dans l'industrie du spectacle, de l'information et de la variété. Le risque, c'est l'intolérance idéologique au sommet, le cléricalisme progressiste, la pétrification des débats et des disciplines, le divorce encore plus prononcé entre le peuple et ses élites (avec les risques que cela peut faire courir), la dilution des principes du gouvernement représentatif, l'extension du domaine de la superstition vertueuse sur la réflexion, la transformation des élites en fragilistas pénibles, le sacrifice de la recherche de la vérité au nom du ressentiment collectiviste, etc. Maintenant soyons clairs sur une chose, ce qui est inquiétant là-dedans, ce ne sont pas les débilos qui font une vid sur youtube ou les connards qui twittent des mongoleries d'un enfant de 5 ans mais plutôt certains phénomènes de sidération collective qui révèlent la pénétration des idées débiles dans les couches supérieures de la société. C'est le moment Caitlin Jenner aux USA : il y a quelques années la pression médiatique était telle aux usa qu'il était impossible de critiquer CJ dans les medias sans passer pour un affreux. Il y a eu une sorte de moment orweillien assez bien saisi par ailleurs par South Park (le trumpisme est d'ailleurs l'un des retours de bâton de cet esprit moraliste agressif qui ne supporte pas de contradiction) http://southpark.wikia.com/wiki/Caitlyn_Jenner Le collectivisme moral des groupes divers et variés qui constituent le panthéon swj menace la liberté d'expression, s'en prend à la science quand elle n'est pas conforme à ses aspirations, et promet d'être le plus gros aspirateur à pognon public de ces prochaines années, parce que c'est au contribuable de payer pour leurs souffrances imaginaires et collectives, dire le contraire, c'est déjà être raciste, xénophobe, néocolonialiste, etc. Le poids de l'idéologie diversitaire largement portée par les élites, associé à la white guilt peut avoir des conséquences un peu plus douloureuses que de devoir se taper Lilian Thuram en expert de l'histoire de France. Eduquer les gens à être soumis au politiquement correct le plus pavlovien est aussi se résigner à être totalement servile. https://www.theguardian.com/uk-news/2018/feb/20/rotherham-sexual-abuse-victims-rises-to-1510-operation-stovewood
  2. 2 points
    https://wattsupwiththat.com/2013/10/14/90-climate-model-projectons-versus-reality/ Sinon depuis 1880 la température a déjà augmenté de 1.2-1.5°, donc moins de 1.5° dans 80 ans ce sera dur.
  3. 2 points
    Pour info, voici comment les mots clés sont choisis et comment les clés privées sont produites. Les N mots clés sont simplement un moyen d'encoder la première clé "seed" (racine), comme ceci : les autres clés privées étant obtenues par dérivation de celle-ci :
  4. 1 point
    Les deux. Dans le petit monde des avocats, les associés des cabinets les plus prestigieux sont, dans une proportion surprenante au regard de la population générale, des tarés. Cela est lié à un mécanisme très simple, qui n'a pas nécessairement de rapport avec la psychopathie : les gens qui choisissent ce métier ont parfois de gros egos ; ce métier demande beaucoup, beaucoup, beaucoup de sacrifices. La pression est forte. Le stress important. La concurrence peut être rude. Par sélection, ceux qui survivent et grimpent sont ceux qui (i) sont prêts aux sacrifices, savent résister à la pression, gèrent le stress et éliminent la concurrence, (ii) ceux qui s'adaptent pour apprendre à faire tout ça. Une fois en position d'associé, tu as encore plus de pression et de stress, mais plus forcément de limites. L'égo enfle et se déchaîne. C'est pas toujours beau à voir. Lors d'une master class, une associée très importante d'un gros cabinet (Clifford Chance, me semble-t-il) expliquait que pour arriver au top, il fallait être névrosé. Tous les secteurs soumis aux mêmes contraintes vont sélectionner ces profils-là.
  5. 1 point
    De l'autre côté ... Je vous encourage à bien regarder, la description des problèmes de LN (notamment la partie BGP protocol) est correcte et donne un bon aperçu de l'ampleur de la catastrophe.
  6. 1 point
    Houlala, tu as encore trop de bon sens ! Le racisme, c'est un système de pouvoir et une structure de domination, utilisé par les dominants pour dominer les dominés. Comme les blancs sont dominants, ils ne peuvent pas, par définition, être racisés, puisque ce sont eux les dominants. Et si ils se plaignent de racisme, c'est encore une manière d'opprimer les non-blancs racisés. Check tes privilèges.
  7. 1 point
    Petite liste de startups du New Space, a compléter au fil des faillites (rapides dans le secteur) et des nouvelles créations (clairement portées par un effet de mode frénétique dans le petit monde des "space angels" comme certains aiment se nommer) : - Accès à l’espace : Rocket Plane, Zero2Infinity, German Orbital Systems, Open Cosmos, Ripple Aerospace - Services en orbite : D-Orbit, Effective Space Solutions - Services de conception en ligne : Valispace - Réseaux d’antennes et segments sol, centres de mission : RBC Signals, Leaf Space, Spaceit - Télécommunications et communications laser : Kaskilo, Vialight Communications - Service Machine-to-machine : SAT4M2M, Astrocast, Magnitude - Satellites d’observation de la Terre : Iceye, Hypercubes, Reaktor space Lab, VEOWARE - Exploitation et distribution des images spatiales : CLOUDEO, UrbanAI, Mundialis, Space Analyser - Geo-intelligence : KLEOS - Services spécialisés (santé, agriculture, etc.) : Dipteron, Eyve, Farmscanner, Blue Dot Solutions - Exploration du système solaire : ispace, O’sol, PT Scientists - Vols habités : Space nation, Search+ - Nano-satellites : Nanoavionics, CISSCOOL, Enduro - Propulsion électrique : Neumann Space, Thrustme, Exotrail - Commerce : Space / Store ... Le modele economique de la quasi totalite de ces structures reste pour le moins mysterieux... Space nation par exemple... Qu'est-ce que c'est que cette arnaque ?? Search+...
  8. 1 point
    Ce soir, premier journal de 20H sur "le media" Je ne résiste pas à la tentation. De base, j'adore ça : les fondations techniques de "le media" : google et un bidule franchouille 100% crony fruit du partenariat du CNC et de la BPI http://www.inscreen.tv/ Financièrement, pour l'instant ça tient sur l'arnaque d'une petite armée d'idiots qui ne se rendent pas compte qu'ils sont victime de publicité mensongère. ( Voir https://twitter.com/ordrespontane/status/940130513859334144) Mais la suite s'annonce encore mieux : Lol. La diffusion en direct sur le site a planté, seules les diffusions sur youtube et facebook fonctionnent correctement Preuve que je ne suis pas seul :
  9. 1 point
    Pour ceux qui ont des pb de sommeil, il y a deux aspects à connaître : - le versant psychologique - le versant physiologique Le second est facile à maîtriser : il faut se coucher toujours à la même heure (c'est assez précis, genre à 5 minutes près) et couper toute lumière (il faut dormir dans le noir - fini les veilleuses en forme de Tchoupi, maintenant, vous êtes des grands, il faut couper toutes les lumières et fermer les rideaux). La température corporelle doit s'abaisser un peu en dessous de 37°, i.e. il faut arrêter de gigoter, ne pas être trop couvert et ne pas avoir chaud dans son lit (typiquement, une chambre à 16 - 18° pendant la nuit , c'est-à-dire que le chauffage doit fonctionner jusqu'à une période donnée avant le coucher, période dépendante de l'inertie thermique de la pièce - compter 1h pour 15m² à la louche). Une fois couché lumières éteintes, il faut respirer régulièrement puisque c'est l'oxygénation suffisante et durable du système sympathique qui permet de se placer en mode alpha. Notez bien ceci : oxygénation suffisante et durable, pas "je prends deux trois respirations profondes et pouf". Le rythme du coeur se base sur le rythme de la respiration : ralentir sa respiration, consciemment et doucement, permet de ralentir le coeur et de se placer en mode alpha. Ensuite, l'aspect psychologique est le plus complexe puisque c'est les histoires de stress et de petits films qu'on se fait dans sa tête. Pour dormir, il faut parvenir au rythme thêta, qui consiste essentiellement à placer son cerveau en mode décohérent (i.e. plus de pensée suivie). Une méthode consiste à se forcer à passer du coq à l'âne dans sa tête, toujours en respirant le plus calmement possible. C'est évidemment plus facile à écrire qu'à faire, mais avec de l'entraînement, ça marche. Au bout de quelques jours très systématiques, on finit par s'endormir en 5 à 10 minutes max. Un élément important : une partie du stress mental s'évacue par du stress physique, i.e. du sport de façon intensive (un exercice pas forcément long mais physique, genre cardio).
  10. 1 point
    Un gouvernement libéral devrait : - accorder un accès sans droits et sans contingent à toutes les importations en provenance d'Afrique subsaharienne ; - mettre fin aux subventions agricoles au sein de l'Union européenne qui sapent les producteurs africains et maintiennent les prix des denrées alimentaires en Europe inutilement élevés ; - interrompre l'aide bilatérale aux gouvernements africains et s'opposer aux prêts du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale aux gouvernements de la région ; - cesser l'opération Barkhane qui pourrait attirer la France dans plus de conflits et être considéré par les Africains comme une entreprise néocolonialiste ; - imposer des sanctions « intelligentes » aux dirigeants soupçonnés de corruption et de violations des droits de l'homme. - abolir toute agence ayant pour objet l'aide au développement et mettre fin aux programmes d'aide aux gouvernements ; - se retirer de la Banque mondiale et des banques multilatérales régionales de développement ; - ne pas utiliser l'aide étrangère pour encourager ou récompenser des réformes, même "de marché" ; - éliminer les programmes qui accordent des prêts au secteur privé dans les pays en développement ; - libéraliser ou abolir toute agence faisant la promotion ou soutenant d'une manière ou d'une autre (aides aux exportations, crédit, protection sociale, etc.) les importations et exportations avec l'Afrique ; - mettre fin au soutien de l'Etat aux prêts aux microentreprises et aux organisations non gouvernementales.
  11. 1 point
    Il est hautement improbable pour les pays africains d'exporter en Europe, j'ai personnellement participé à des démarches pour exporter de l'alcool béninois vers l'Europe, tout est fait pour t'en empêcher et ça coute horriblement cher parce qu'il faut qu'un organisme européen vienne voir ta marchandise, et quand ça coute 15 000€, ou plus, (je parle d'etre agréé par la CTB) dans un pays ou le salaire moyen est de 30€, je te laisse imaginer la suite. Et de l'autre côté, on exporte là bas des produits agricoles chinois ou européens à prix tellement bas à cause des subventions que ça empêche tout développement d'une filière locale. Certes le lait en poudre est abordable et les tomates en boite chinoise également. Mais les conséquences c'est que personne ne va tenter de développer des filières de transformation de produit sur place. On a donc une économie qui ne se développe pas parce qu'on a d'un côté un monde paysan qui ne crée que des matières brutes pour consommation locale (riz, mais, soja, ...) et qui ne peut pas être transporté et de l'autre, une consommation qui dépend de l'importation ou de l'aide internationale. Aucune base économique ne peut se développer dans ces conditions. Tu rajoutes à ça le racket des autorités locales, l’ingérence de l'internationale, les soucis induits par le développement qui a du mal à masquer ses réussites, un droit inexistant ou à la tête du client, une corruption dont on a pas idée qui empeche toute initiative pour les gens normaux, ... l'"Africain moyen", pour peu qu'il existe, tout ce qu'il aspire c'est devenir agent de l'etat parce que c'est là qu'il sera le moins emmerdé et il est a peu près sur de pouvoir faire bouffer sa famille le soir, faut pas s'en étonner.
  12. 0 point
    https://etunpeudeneurologie.blogspot.fr/2018/01/financement-des-hopitaux-quand-cest-pas.html Très, très intéressant.
  13. 0 point
    merci @Adrian, elle est définitivement insupportable.
  14. 0 point
    "Imposer des propos à caractères sexuels", ça se distingue péniblement de "draguer une inconnue". Chez certains ça se distingue aussi péniblement de "propos obscènes". On va donc payer des fonctionnaires à méditer sur la finesse de ces attitudes (les policiers n'ont pas mieux à faire) ? Le tout pour coller des amendes ? L'Etat manque à ce point de rentrées fiscales ? C'est quoi cette manie de transformer l'espace public en garderie ? Les femmes sont donc des êtres fragiles qu'il faut préserver des regards insistants et des approches lourdes ? Entre ça et les velléités de "réguler les fake news", les jours de la liberté d'expression sont comptés...
  15. 0 point
    Les relations étaient bloquées entre la Tezos Fundation qui contrôle l'argent levée lors de l'ICO et DLS qui développe le protocole. La fondation ne faisait rien d'utile. Avec ce changement de direction, ils devraient se mettre à faire de la promotion et aider l’écosystème à se développer (y compris en finançant DLS comme initialement prévu).
  16. 0 point
  17. 0 point
    On nomme néo-ultra-libéral un individu qui a commis l'incartade de penser qu'une moindre omnipotence de l'Etat peut être une bonne chose. Quelle indécence.
  18. 0 point
    On pourrait sortir le chèque de ce que la génération 68 nous as coûté...
  19. 0 point
  20. 0 point
    Les choix techniques/technologiques de la filière fr sont pour le moment, et depuis le début, intégralement dictés par des considérations militaires. Le nucléaire civil fr, c'est un effet de bord du choix de se doter de l'arme atomique.
  21. 0 point
  22. 0 point
    ou voila c'est precisement ca les allemands ont un probleme les suedois aussi
  23. 0 point
    Une humanitaire allemande découvre ce qu'elle aurait appris en 15 minutes de discussions avec un pied-noir. Grosso modo, elle a eu plein de problèmes avec des réfugiés et a découvert que ça tendait plus vers l'arriéré au zizi qui gratte qu'à l'ingénieur en nanotechnologies. Et ça lui a fait mal au cœur d'apprendre que ses petits protégés la considéraient comme une pétasse occidentale alors qu'elle se démenait pour rapatrier leur famille décédée sous les bombes d'Assad. EDIT : puis y a des histoires de viols glauques aussi
  24. 0 point
    En voilà une bonne idée !
  25. 0 point
    Ah elles ont déjà émergé depuis des années, hein. Mais qui en empêche le développement massif ? Oh, mais... C'est les États. Oh zut.
  26. 0 point
    J'ai sur elles sensiblement la même opinion que pour les délires afro-centristes et panafricains : je comprends parfaitement les raisons, je partage même, mais ça ne m'empêchera pas de pense qu'ils racontent de la merde et que les conséquences peuvent potentiellement être "graves". L'enfer est pavé de bonnes intentions, l'afro-centrisme à accouché d'un nouveau racisme en réaction au racisme des Blancs, c'est débile.
  27. 0 point
    Tu réitères le constat mais moi j'aimerais aller un peu plus profondément dans l'explication, je veux des noms, une chronologie et des mécanismes. Cela dit pour rebondir sur ce que tu dis : on a plusieurs éléments, il faut les organiser et établir leur importance. - Politiques éducatives démagogiques et débilitantes. - Incitation à participer à des actions radicales pour se faire bien voir, sur les campus comme sur les réseaux sociaux. - Cours de sciences politiques et de cultural studies qui montent à la tête à des étudiants et leur permettent de justifier des actions limitantes. - Les gens qui donnent ces cours les incitent-ils directement à l'action ? Ou bien l'incitation est-elle suffisamment forte pour que la récupération rhétorique soit spontannée? - Y a-t-il des luttes au sein des staff des universités, la pression s'exerce-t-elle entre profs? Ou s'exerce-t-elle directement des étudiants sur les cadres? Je m'intéresse particulière à déterminer les rôles, fonctions et motivations au sein des professions universitaires. Je me prends à penser ça de temps en temps mais je me demande à quel point la rhétorique de "sjws v.s. western civilization" me monte aussi à la tête. Parce que si c'est vrai que les deux camps frament le débat de cette manière, que sait-on vraiment de comment des choses comme les radicalités idéologiques influencent le cours des civilisations? J'ai beau m'inquiéter pour le futur de l'éducation, les STEMs se portent toujours bien, au contraire le gros des diplômés en cultural studies finit probablement dans des jobs alimentaires. On est donc pas à la veille d'une subversion culturelle par le bas et les infrastrucutres. Restent l'option de l'influence politique, qui est un peu plus crédible, via l'état socialiste. On sait que ça peut faire des dégâts, je ne le nie pas, d'autant plus si la traduction concrète de ces idéologies est une augmentation de la population à la charge d'un contribuable toujours plus rare. Dans le domaine de la production culturelle et de la liberté d'expression en revanche, je sais de sources personnelles que la connerie déferle à vitesse V et que ça devient inquiétant pour la capacité de tout un chacun à écrire/filmer sur le sujet qu'il veut. Bref, je cherche des scénarios crédible et détaillés de comment est-ce que les sjws nous font foncer dans le mur. Je doute pas qu'on puisse en faire, mais il faut les formuler pour les évaluer, on peut pas en rester à "cette idéologie remet en cause ces valeurs, donc c'est la fin". Bon j'arrête là, je commence à fatiguer et ça se voit.
  28. 0 point
    Il y a surtout que le sport c'est pour les bouseux. Quand tu es dans l'élite, tu aimes le sport que pour paraitre proche du peuple. En plus le sportif qui gagne c'est un pauvre c.. qui n'a pas compris que l'important c'est de participer mais surtout pas de gagner. Faut pas battre les autres, c'est pas bien.
  29. 0 point
    Entendu ce matin à la tévé, cet imam, très interessant, Mohamed Bajrafil https://la1ere.francetvinfo.fr/mohamed-bajrafil-imam-natif-comores-qui-se-dresse-contre-bigots-559821.html
  30. 0 point
    Pour l’instant il ne fait rien de mal, juste de la diplomatie. Il incite même les entreprises a venir et fait un audit des comptes publics. Quant à l’éducation, même un libéral classique peut se retrouver dans une forme d’aide aux plus pauvres. On verra donc
  31. 0 point
    Je fais remonter ce fil (dernière publi mi janvier, alors que les fils des mecs sont réactualisés toutes les heures, c'est vraiment trop triste). Donc je poste une valeur sûre (déjà sur le fil mais ça date trop) et une trouvaille :
  32. 0 point
    Je suis plié. Les mecs y sont allés mais vraiment très, très fort.
  33. 0 point
    Voui, je partage ton avis. J'y suis allé sans absolument savoir de quoi ça parlait, uniquement pour le réalisateur. Déjà quand j'ai vu qu'il n'y avait quasiment que des couples d'un certain âge dans la salle, j'ai commencé à me dire que ça sentait mauvais pour moi ahah. De la romance, de la mode. Hum. J'aurai lu le speech avant, j'aurai eu un mauvais a priori très certainement, alors qu'en fait ça m'a bien plus. Les 3 personnages sont géniaux à leur façon, très plaisant. 3 Billboards je recommande aussi. Ca fait plaisir de revoir un peu plus Woody Harrelson que je venais juste de revoir dans No Country For an Old Men (quel film aussi celui-là !). On sait pas trop quelle direction va prendre le film, c'est ni tout blanc ni tout noir, d'ailleurs la fin le montre bien. Ca se laisse apprécier à bonne mesure.
  34. 0 point
    Pour le coup, le CE n'est pas lié au statut mais à l'entreprise. Même le gars en CDD y a le droit (à vérifier pour la SNCF mais en tout cas c'est comme ça ailleurs). Autant je pense qu'il est utile de montrer combien le statut et notamment leur retraite, leur rémunération et leur temps de travail sont des bons angles d'attaque. Autant le CE et les trucs du style cantine ou ticket restaurant, bof. Ce sont des trucs que dès que tu es dans une grosse boite tu as. Si tu veux utiliser les CE, c'est plutôt dans l'optique d'attaquer les syndicats et comment ceux ci les pillent au détriment des salariés à mon sens.
  35. 0 point
    Voilà comment, sans rien connaître à la médecine ou à la biologie mais avec un peu de bon sens critique (et, il faut l'avouer, un peu d'habitude) c'est à dire en étant un gars comme toi ou comme moi, on peut commencer à décrypter un tel article : A) Où est-ce que c'est publié ? Ah, Reader Digest, ça commence mal, autant lire Marie Claire, Femme d'Aujourd'hui ou Le Monde. C'est du tout venant rédigé entre un article sur la beauté du Finistère et un autre sur le top 10 des villes les plus agréables du monde selon un classement Internet. B ) L'auteur ? A ben, y a pas, aggravation du point a, ça aurait pu etre écrit par un spécialiste, mais même pas. Jusque là c'est pas top, mais un mauvais site et un mauvais auteur n'est pas totalement discriminant, c'est juste un indice (c'est valable dans l'autre sens : un magazine spécialisé peut raconter de la merde). C) voyons les arguments : C1 : Déjà, on remarque le titre qui n'a rien avoir avec l'argument : on passe de "les oignons empêchent" à "en fait il contient de la rutine qui empêche". Gros cas de journalisme aggravé. C'est la rutine qui a un role, pas l'oignon lui même. Ensuite, selon "UNE" étude...blabla "pourrait".. "une étude pourrait",c'est léger. Bon, ça peut être un bon indice mais ça reste léger. Ensuite bis : quelle revue ? Je google, le Journal of Clinical Investigation est une bonne revue. Bon point. Ensuite ter : ou est le lien de l'étude ou le nom de celle-ci ? Ah, y a pas. Si je veux vérifier que mon journaliste n'a pas raconté de la merde, je l'ai dans l'os. Ensuite quarter : je google cette fameuse "rutine" et je me rends compte que en effet ça a des vertus, en effet l'oignon en contient pas mal mais c'est loin d'etre le seul Bref, cet argument est léger C2 : Cas de journalisme ultra méga aggravé. Le titre dit "les oignons aident machin" et le paragraphe dit que les oignons sont moins efficaces que les échalotes. On nage en plein n'importe quoi. C'est presque l'inverse qui est dit (personnellement, j'arrêterais de lire là, meme s'il y a de forte chance que je me sois déjà arrêté à "reader digest". Voyons quand meme l'argument suivant : C3: Il se fait que par habitude, je sais a peu près ce qu'est l'acide pholique et je vois déjà pleins d'argument ici mais disons que je ne sais pas : Je commence par googler "acide folique". Je tombe sur des sites généralistes, comme doctissimo, wikipédia ou passeportsanté. Ce ne sont pas des références ultimes mais c'est déjà un premier truc à lire. Par exemple, j'apprends que la vitamine B9 ou acide folique est hydrosoluble, en gros, elle se barre dans l'eau. Elle résiste aussi mal à la chaleur. Ca veut dire que si tes oignons tu les cuits, soit en mélange de légumes, soit en soupe, ils perdent beaucoup de leurs qualité qui sont déjà surestimées, c'est ça que ça signifie. C'est pour ça qu'on regarde les qualités nutritives des aliments crus ET cuits.. Ca diffère toujours. Ensuite, je regarde les sources contenant de l'acide folique et je vois que l'oignon est loin d'être la meilleure source. Bon... Je ne vais pas m'amuser à aller plus loin dans l'article, mais tu vois le délire (je rajoute que ce genre d'article existe pour absolument TOUS les produits du monde : les poissons, les algues, les viandes, les oeufs, les fruits, les légumes, les condiments... je ne connais pas un seul truc qui ne bénéficie pas d'un article bidon sous forme "Pourquoi vous devez manger absolument ce produit , voila 10 raisons" (comme par hasard, y a toujours 10 raison, pas 3 ou 7). Long story short : les oignons, les échalotes, ... c'est vraiment très bon, j'aime bien en manger, cru en salade ou cuits, mais ça ne sert à rien d'essayer d'en faire un super aliment qu'il ne faut pas louper.
  36. 0 point
  37. 0 point
    Tiens cela me fait penser à ce passage qui m'a fait tiquer sur un article sur les armes à feu de contrepoints: Si sur le fond (qu'il faut les sortir des stats sur les dégâts des armes à feu dans le débat vu que les policiers sont armés quasiment partout) je suis d'accord. L'argument qui fait que les victimes sont responsables de leur mort me semble plus que discutable (qu'il y en ait oui, que ce soit forcément le cas, non). Surtout pour quiconque lit ce fil.
  38. 0 point
  39. 0 point
    Vu Phantom Thread de P.T. Anderson. Un poil déroutant et bien, très bien même.
  40. 0 point
    Mon fils me demande tous les soirs (il vient d'avoir 4 ans cette semaine) qu'on lui mette nothing else matters quand il est dans le lit. Oui je lui donne une excellente éducation musicale
  41. 0 point
    Il est bien Cryptic writings, moi j'ai bien aimé. (sortout she-wolf et secret place) C'est vrai qu'AC/DC doit avoir une fan base comparable à Metallica.
  42. 0 point
    Ce week end je suis allé voir Metallica avec mon poite d'enfance et on a découvert metallica ensemble. Il venait d'avoir MTV, il m'appelle, je vais chez lui. On se met dans le canapé et on regarde MTV pour la première fois et là: Enter Sandman. On était sur le cul. On est descendus à la fnac immédiatement et on s'est acheté le black album. On avait 15 ans. La plus grosse claque musicale de ma vie. J'en ai 40. Et quand ils ont sorti Death Magnetic, le premier single sorti 2 mois avant, j'ai pleuré comme un gosse parce que je retrouvais des sensations d'ado. Honnêtement aucun autre groupe ne m'a jamais fait ressentir ça, même pas les Guns. Je ne crois même pas. Slayer, je ne suis pas certain qu'ils remplissent des stades dans le monde entier.
  43. 0 point
    Le violoniste de jazz Didier Lockwood.
  44. 0 point
    Il peut pas faire des vidéos plus courtes, bordayl ? Et l'analyse philosophique d'un Marvel. C'est du caca les films Marvel.
  45. 0 point
  46. 0 point
    Victoire du jour
  47. 0 point
    On suppute tous des trucs en fonction de critères personnels Mais quoiqu'il en soit, ça doit être un sacré choc émotionnel d'apprendre qu'on hérite de zéro. Méthode moyennement élégante à mon avis.
  48. 0 point
    Dommage que les droits d'auteurs etc ne meurent pas avec l'artiste. Ca faciliterait beaucoup de choses.
  49. 0 point
  50. 0 point
    Honnêtement, même pas, elle est plutôt profil bas et aimable/serviable, aussi étrange que ça puisse paraître. Édit : non ce n'est pas étrange en y réfléchissant, elle fait simplement partie des gens qui sont convaincus d'oeuvrer pour le bien de l'humaniste.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
×