Jump to content

Rolanddezar

Utilisateur
  • Content Count

    843
  • Joined

  • Last visited

About Rolanddezar

  • Rank
    Jeune Padawan
  • Birthday 05/03/1978

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Location
    Lille

Recent Profile Visitors

452 profile views
  1. Moi j'adore la réaction de la nana "HANLALA tout les sacs à mains" Ce qui me choque dans cette vidéo, c'est la surprise de la nana, faut croire qu'il y en a encore bcq qui vivent sur leur petit nuage ? On parque les gens dans des cités, et on voudrait pas que ca en déborde… ? Qu'ils saccagent leur mjc et leurs commerces de banlieues et qu'ils nous fassent pas chié? Je suis même étonné qu'ils viennent pas piller plus souvent dans les quartiers chics, je pense que le commerce de drogue/voiture etc y ait pour quelque chose, moi à leur place je viendrais me servir plus souvent. Quel choix ont-ils ? Impossible de se loger ailleurs, presque impossible de faire de bonnes études, casi impossible de trouver du boulot, (l'exemple du rappeur ou du vendeur de fringue qui fait fortune ca va 2minutes), au "mieux" condamné à être manutentionnaire toute sa vie en restant chez maman? waou ca donne envie. Et on leur explique que c'est la lie de la société, alors bon, que les "bons ptits francais" aillent se faire foutre? Moi-même je représente certainement ce qu'ils détestent le plus, et je fais super gaffe si je croise une bande, mais néanmoins jamais je ne leur en voudrais. Ça sans drôlement l'odeur de botte sur ce fil, j'ai l'impression que ceux qui ont envie d'en découdre c'est pas ceux qu'on croit. 80 000 racailles ? Si ca se trouve sur cette vidéo, y en a 90% pour qui c'etait la première fois. Des racailles qui iraient jusqu'à violer ou tuer, doit pas y en avoir des masses, par contre des gars comme sur cette vidéo, yen a potentiellement BIEN PLUS que 80 000. Enfin ca serait un peu comme compter des terroristes, on en tue 1, on en fait repop 3 nouveaux. Au plaisir de vous lire ps : salut a chitah que j'apprécie toujours autant de lire!
  2. KAUHAJOKI (AFP) - La Finlande va renforcer sa législation sur les armes à feu après une nouvelle fusillade meurtrière dans une école, la deuxième en moins d'un an dans le pays nordique qui faisait mercredi son examen de conscience. Matti Juhani Saari, étudiant en restauration au lycée professionnel de Kauhajoki (sud-ouest de la Finlande), a tué mardi matin avec un pistolet semi-automatique neuf élèves, tous de la même classe, et un professeur de son école. Il avait mis le feu au bâtiment et de se suicider. Le Premier ministre Matti Vanhanen, qui a fait mettre les drapeaux en berne dans tout le pays et décrété ce mercredi journée de deuil national, s'est rendu sur place dans la matinée pour rencontrer des responsables locaux et les proches de lycéens victimes de la tuerie. Sur les lieux du drame, quelques centaines de bougies ont été allumées. Une rose rouge et un bouquet de fleurs ont été déposés devant l'école. Les abords de l'école de cette petite ville de 14.000 habitant étaient redevenus quasiment déserts mercredi après-midi. Les habitants qui étaient venus se recueillir le matin avaient la mine grave mais sans manifester ouvertement leur émotion. Le Premier ministre a annoncé un durcissement de la législation sur la détention des armes à feu, actuellement très permissive, y compris pour les mineurs. "Nous allons prendre des décisions sur une nouvelle loi, dans les mois qui viennent", a-t-il indiqué, alors que la question du contrôle des armes avait déjà surgi lorsque, en novembre 2007, un jeune homme de 18 ans avait tué huit personnes dans son lycée de Tuusula, au nord d'Helsinki, avant de mettre fin à ses jours. La Finlande, qui s'y refusait jusqu'alors, avait décidé d'appliquer la directive européenne portant à 18 ans, et non plus 15 comme c'est le cas actuellement dans le pays nordique, l'âge légal pour détenir une arme à feu. Mais le processus d'adoption de la directive est toujours en cours. Le chef du gouvernement a par ailleurs annoncé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances dans lesquelles Matti Juhani Saari avait été entendu par la police lundi, la veille du drame, après la diffusion de ses vidéos menaçantes sur YouTube annonçant le massacre. Le jeune homme n'avait pas été inquiété et son autorisation de port d'armes ne lui avait pas été retirée. "Je suis vraiment choquée et très critique envers la police. Que devons nous faire pour que la police réagisse?", a déclaré à l'AFP, une habitante de Kauhajoki, Sirpa Myllyviita. Unanime, la presse finlandaise pointait du doigt mercredi le laxisme de la législation sur les armes à feu, l'influence des univers violents sur l'internet, l'individualisme, ou encore les carences du système scolaire, pourtant désigné par les enquêtes PISA de l'OCDE comme le plus performant des pays occidentaux. Le principal quotidien du pays, Helsingin Sanomat, se demandait si "les écoles finlandaises, citées en exemple dans le monde entier jusqu'à l'automne dernier, cherchent l'excellence aux dépens de la communauté?". "Avons-nous oublié l'empathie, dans l'éducation que nous offrons à nos enfants?", s'interrogeait le journal. Le quotidien suédophone Hufvudstadsbladet constatait de son côté que la Finlande "ne se distingue plus seulement par son niveau élevé de violences familiales (…) ou ses écoles de qualité, mais par sa présence dans le haut du tableau mondial des tueries en milieu scolaire". 24 heures après le drame, les habitants de Kauhajoki, ville de 14.000 habitants à 360 km à l'ouest de la capitale Helsinki, hésitaient entre colère et désarroi. "Tout va bien en Finlande, le pays a tout, alors pourquoi?", lançait ainsi Jari Huhtanen, 45 ans, père de deux garçons, regrettant que "les Finlandais ne rient pas beaucoup et ne s'amusent pas beaucoup ensemble".
  3. On a le haut de gamme qu'on mérite. Cite moi un personnage connu que tu considères comme elite (et qui accessoirement s'est expatrié, mais là j'en demande un peu trop ) et qui ne fasse pas partie de la catégorie que je viens de citer.
  4. Ou disons qui ont une influence non-négligeable sur la vie publique, mais généralement ca va de pair.
  5. Pourtant il n'y a pas d'équivoque possible. Enfin, pour moi les élites sont ceux qui détiennent les postes clef du pays. Donc grosso-modo, pour un pays comme la france, ceux qui gravitent dans la sphère politico-économique. On les reconnait généralement par leur haute suffisance, leur leçons de moral, leur voiture de fonction, leur parachute doré, etc… Dans d'autres pays, ce sont peut-être les patrons de grosses boîtes, les génies, les inventeurs, les philosophes … ?
  6. Nimp. Quand on fait parti de l'élite française, on a aucune raison de s'expatrier. Ce sont les jeunes 25/35 qui souhaitent un avenir digne de nom qui s'expatrient, surtout pour des raisons professionnelles et à la fois pouvoir offrir une vie respectable à leur progéniture, ce qui d'ailleurs la motivation première de la plupart des gens sur terre qui s'expatrie. AL a parlé :
  7. Oui ben ca peut se monter très rapidement. Je sens le sarko très chaud pour ca, on ne peut pas être président à vie, faut qu'il se prépare une retraite bien active.
  8. Tu fais du pankkakisme toi maintenant ? Ces gens ont soif de pouvoir et de notoriété, si ils pouvaient avoir leur nom gravé dans le marbre pour avoir fondé le super-Etat régulateur de la planète entière ils ne s'en priveraient pas.
  9. Moi je me demande pourquoi il n'a d'ailleurs pas quelques politiciens qui profitent pas de l'aubaine pour créer un gouvernement mondial, c'est l'occasion révée.
  10. Sous entendu les humains peuvent crever.
  11. ll est mauvais pour ma santé ce fil, ca me donne des envies de meurtres de lire des trucs pareil.
  12. Surtout, peu importe qu'on ait la plus grosse, l'essentiel étant de savoir s'en servir en fonction de ses besoins.
  13. Mouai, les gens les plus pauvres du monde arrivent toujours un moyen pour s'enfuir.
  14. Oui mais voilà, tu dois arrêter d'utiliser tout celà, maurice vient de le rappeler, tu consommes trop ! pas besoin de télé, ni de frigo, ni de voiture pour vivre !
×
×
  • Create New...