Jump to content

Mike

Membre Actif
  • Posts

    1646
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Contact Methods

  • Website URL
    https://www.hdj13.fr/

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Aix en Provence.

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    L. Spooner, J. Portalis

Recent Profile Visitors

2209 profile views
  1. Avant le covid, la trajectoire des dépenses publiques sur PIB était en baisse au même rythme que les PO: A ce rythme si on se tapait encore 10 ans de Macron on aurait peut-être entre 5 et 10 points de dépense, de dettes et de PO en moins. On est en France, la démocratie la plus étatique du monde, on va pas se retrouver avec un mal de tête à savoir si on va voter Jeanne Thatcher ou François Reagan au second tour, je vois vraiment pas ce qu'on peut espérer de mieux que Macron.
  2. Pour le 2ème et 3ème, ils étaient confrontés à un problème de cohérence, ne pas confiner serait revenu à admettre que la décision du 1er était mauvaise. Pour les impôts, baisse des cotisations sociales, suppression d'une taxe qui représentait 10% de mon CA.
  3. Je vais répondre à ton commentaire parce que ça fait plusieurs fois que tu le postes et que tout le monde a l'air d'accord avec toi. La situation des libertés en France en a pris un gros coup avec le Covid c'est certain. Mais il ne faut pas oublier l'hystérie collective qu'on a vécu, le jour même où tout ce cirque a commencé j'ai publié un message sur les réseaux sociaux pour hurler contre la perte des libertés, je me suis tout simplement fait lyncher. Même ici sur ce forum, les réactions outragées ont été un peu tardives, et il a fallu passer le cap de la sidération. En ce qui me concerne à partir de mars 2020 j'ai perdu pendant deux mois tout contrôle sur mon entreprise et ses salariés, et une entreprise - surtout la mienne - c'est pas une démocratie. Bref quand tu es président de la République et que tu viens de te taper les GJ, aller à l'encontre d'une opinion ultra-dominante dont la volonté était de confiner et de réduire les libertés, quand tous les pays du monde font peu ou prou la même chose, ça me parait loin d'être évident. Bien sûr on peut se réfugier derrière des slogans "on a toujours le choix", "c'est son job d'être le phare de l'humanité" etc. mais de façon évidente la marge de manœuvre était étroite. A côté de ça les prélèvements obligatoires ont baissé de 1.6 point de PIB pendant son quinquennat, sans même parler de baisse c'est la première fois dans l'histoire de la 5ème république que les PO n'augmentent pas sur un mandat. Au niveau de ma boite les cotisations + impôts, mensuels, sont passés de 40k€ à 30k€, je peux te dire que je vois la différence à la fin du mois. Le tout en ayant vécu une crise sanitaire qui aurait dû conduire à une inflation des PO. Donc in fine résumer le bilan de macron sur les libertés à sa confinade, c'est à dire un truc 1/ temporaire 2/ sur lequel il n'avait presque pas de marge de manœuvre, cela me parait un peu injuste. Je comprends qu'ici comme ailleurs la plupart des gens sont salariés, et que pour eux la fiche de paye est restée la même + un confinement dans la gueule (ou assignation à résidence si tu préfères). Chacun a tendance à voir midi à sa porte, en somme. Mais si on prend du recul c'est plus nuancé, donc pas de quoi se réjouir de voter Macron mais oui c'est le meilleur choix, sans le covid on aurait eu baisse de la dette en plus de la baisse des PO et de la hausse du taux d'emploi, le pays est quand même moins mal géré qu'avant avec des tarés comme Hollande (Monsieur IR à 75%) ou Sarkozy (Monsieur 1 taxe par semaine).
  4. Moi je trouve ça surprenant car autour de moi il y a beaucoup de boites qui partent en RJ depuis le mois de janvier. Sur tous les chantiers où je vais, on recommence à entendre "le plaquiste est en RJ", "le menuisier a fondu les plombs", alors que ça faisait 2 ans que tout baignait dans l'huile. Or l'URSSAF n'a pas encore repris le recouvrement forcé. Donc on a une petite vague de faillite uniquement à l'initiative des créanciers divers, c'est pas banal. C'est l'URSSAF et autres caisses qui sont à l'origine de 80% des procédures collectives en France, le jour où ça va reprendre pour de bon attachez vos ceintures, car ça a l'air très fragile.
  5. ça, ça aurait été pareil avec n'importe qui d'autre. D'ailleurs la décision relève bien plus de la BCE que de Macron. Fondamentalement la seule différence avec les autres pays, ce sont les attestations.
  6. Je pense que Macron est quand même bien moins pire que les 5 présidents sortants Giscard, Mitterrand, Chirac, Hollande, et surtout, surtout, Sarkozy. Il faut remonter à Pompidou pour trouver un type indiscutablement mieux que lui. Et puis il est quand même plus honnête que ses prédécesseurs. Sur la campagne de cette année, on a pas de grands délires gauchistes genre IR à 75% ou autre. Donc je pense pas que c'est pire qu'avant, c'est pareil. La société française traine un mal-être qui date d'il y a des siècles, ça peut pas changer en une ou deux générations. A part ça les gens détestent Macron mais pas vraiment pour son bilan. Quand j'entends parler de lui, les gens ont tendance à dire que son bilan est bon, qu'il a eu un mandat pas facile, blablabla... mais au fond s'ils le détestent c'est plutôt pour ce qu'il est plutôt que pour ce qu'il a fait. Il est jeune, beau gosse, il a réussi, il incarne un peu pour les gens le miroir de leur propre échec. Cela m'avait frappé au début du covid, je m'attendais à ce que tout le monde éclate de rire à la suite de son discours "nous sommes en guerre" etc. Pas du tout. En 15 secondes tout le monde était terré à la cambrousse et je me suis retrouvé tout seul dans mes bureaux. Même les gens intelligents ont paniqué et se sont retrouvés à applaudir au balcon comme des connards. Macron c'est le manager à l'anglaise, les gens le détestent mais sont persuadés au fond d'eux qu'il a raison.
  7. Les professions de foi ont pu jouer, les gens viennent de les recevoir et celle de MLP est de très loin la plus réussie esthétiquement. Ensuite celle de Zemmour est soignée également, puis Macron et Jadot. Les autres sont quelconques, avec une mention spéciale à Pécresse et Hidalgo qui sont ridicules (on reconnait à peine Hidalgo tellement elle est retouchée). D'ailleurs ça m'a permis de lire le programme de Pécresse, quelle nullité abyssale, même d'un point de vue bassement politique ça ne flatte même pas l'électorat. N°11 "défiscalisation des pensions alimentaires pour les mères seules" LOL des mères seules qui touchent une pension qui leur fait significativement payer des impôts, à part 15 rombières du 16ème arrondissement!
  8. Je ne sais pas quoi penser des sondages de ces dernières semaines. D'un côté je me dis que cela ne peut pas être bidonné, de l'autre le score de MLP me parait très surestimé - d'au moins 2% - cette surestimation favorisant de toute évidence Macron (écrasement des autres candidats, effet déception dans le camp de MLP à venir). Surtout il n'y a aucune raison à cette dynamique de dernière minute, la candidate étant nulle comme à son habitude. En 2017 déjà on avait observé le même phénomène, le seul institut de sondage prédisant avec exactitude son score final étant une boite totalement inconnue.
  9. oui tu as raison j ai vérifié je croyais que c était 120metres la profondeur.
  10. J avais pas vu ton message L’obsession des russes c est l accès aux mers chaudes, sans cela ils sont obligés de partir de Mourmansk ce qui les condamne à être une puissance navale mineure. La mer noire, probablement que l accès par la crimée doit les satisfaire même sans le reste de la côte, dans tous les cas y aura toujours des sous-marins américains dedans vu le voisinage. Ça n’apporte pas grand chose de plus d’avoir Odessa, ils y allaient dans l optique de leur conquête globale plus que pour la ville elle-même. Par contre la mer d’Azov, si ils contrôlent toute la côte autour ça devient leur pediluve géant. Avec la possibilité de mettre à la mer un sous-marin sans que personne ne le sache, ce qu’ils ne peuvent pas faire ni à Sebastopol ni même à Mourmansk.
  11. Si les russes se retirent et abandonnent les positions de fixation à Kiev, c'est soit: - qu'ils ont terminé dans le donbass, et que cela ne leur sert plus à rien de rester dans le nord ; - que les biélorusses ont accepté de les remplacer. Sur les objectifs secondaires ils vont probablement gagner, c'est d'ailleurs quasiment fait. Rétrospectivement la guerre d'hiver a rendu un énorme service à l'URSS car ils auraient sans doute perdu la 2GM sans cela. Mais si on limite la parenthèse temporelle à cet évènement, les finlandais ont perdu 25'000 hommes contre 130'000 à 600'000 pour les russes, tout ça pour récupérer une zone encore moins intéressante que le donbass, c'était quand même pas la bonne affaire du moment.
  12. Tous les objectifs des russes sont dans une bande étroite au bord de la frontière: Kiev, le donbass, la mer d'Azov. Ils vont pas s'embêter à faire un pont aérien alors que les objectifs sont à portée de main... Un peu dur ta remarque c'est logique ce qu'il dit. Sur la carte on a des endroits avec des percées russes et pas de position de l'armée ukrainienne identifiée, sans pour autant que le terrain soit en rouge. Donc soit il y a des positions de l'armée ukrainienne et cela ne figure pas sur la carte, soit il n'y en a pas et le terrain doit passer au rouge, mais dans les deux cas la carte est fausse.
  13. Ha ben tiens je l'ai annoncé avec 6 heures d'avance sur interfax, ils doivent lire liborg
  14. Tu commets la même erreur que les russes au début du conflit, tu sous-estimes l'ennemi. L'analyse la plus probable qui se dégage aujourd'hui c'est que Putin a voulu renverser rapidement le pouvoir pour prendre le contrôle de l'Ukraine car il pensait que Zelenski prendrait ses jambes à son cou. Perdu. Il se rabat sur son objectif secondaire, c'est à dire le donbass + la mer d'Azov + une bande de terrain entre le donbass et la crimée. Au vu de l'avancée de l'armée Russe à ce jour il est de plus en plus difficile d'envisager qu'ils n'atteignent pas cet objectif. Les autres forces mobilisés à Kiev et ailleurs ne semblent plus là que pour fixer l'armée ukrainienne, ils n'ont plus d'objectif là bas. Oui c'est ce que je viens de dire. Je ne comprends pas ta réponse, on dirait que tu crois que je suis pro-russe? Ma précédente compagne est ukrainienne et je suis très lié à cette communauté, j'espère qu'ils vont s'en sortir, mais il faut regarder les choses en face. A la fin de ce conflit le territoire de la Russie sera plus grand, celui de l'Ukraine plus petit, et il y aura eu beaucoup de morts.
  15. Globalement oui mais ce n'est pas simple de se faire un avis sur cette question. D'un côté les pertes semblent significatives et j'ai envie de penser qu'ils ne peuvent pas tenir 2 mois de plus, mais de l'autre: - les chiffres sont incertains; - on ne sait pas si l'abandon des blindés traduit un réel problème ou plutôt le fait qu'ils en ont tellement qu'ils s'en fichent d'abandonner un char plutôt que de le remorquer pour changer sa boite de vitesse; - on n'a pas de référentiel pour savoir si le taux de perte supposé est si élevé que cela, peut-être que c'est inférieur à ce que l'on pouvait attendre sur ce terrain; - les pertes ont été importantes au début dans les phases de mouvement mais semble-t-il beaucoup moins depuis que cela s'est enlisé; - ils n'ont pas envoyé leur matériel dernier cri, c'est un peu comme si on faisait la guerre avec nos AMX30 en gardant les Leclerc en réserve. Il leur en reste donc sous la pédale; - les pannes d'essence semblent cocasse car nous faisons une analogie avec notre voiture de tous les jours. Le fait est qu'ils ont réussi à ravitailler plus de 10'000 véhicules qui consomment 100l/h, sur une zone de guerre, pendant un mois, et sans problème majeur. Cela a plutôt tendance à prouver une logistique robuste.
×
×
  • Create New...