Jump to content

Domi

Membre Actif*
  • Content Count

    2323
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Domi

  1. Productif parce que niais ! Tu penses que les niaiseries environnementalistes, sur les inégalités ou sur les discriminations ne sont pas productives du point de vue de ceux qui les profèrent ?
  2. Un peu de guitare. Scarlatti : Bach :
  3. Avoir une opinion sur l'efficacité ou non du confinement et la mesure de celle-ci est forcément délicat au vu des mesures qui se contredisent mais on peut quand même à partir d'un constat empirique parvenir aux conclusions raisonnables suivantes : 1°) S'il y a un écart entre les pays à confinement (à mesures restrictives intenses comme la France) et sans (à mesure restrictives légères : Suède, Etats américains), il est relativement réduit. on reste dans les mêmes ordres de grandeur. 2°) En revanche, des confinements intenses et prolongés permettent de faire disparaitre
  4. Le problème posé par Koenig me parait réel, la manière de le poser bancale et les solutions désastreuses. En fait, il utilise une critique conservatrice du libéralisme (ou une question posée par le conservatisme au libéralisme) pour faire avancer son agenda progressiste.
  5. Pour François Lenglet sur LCI, c'était la faute du libéralisme.
  6. J'ai tenté de rèflechir au fait que les confinement était ou non une bonne chose. Merci de me donner votre avis, notamment sur les chiffres (sans doute assez approximatifs) de la première partie. Ceci dit, je me demande s'il ne faudrait pas que j'en reste aux premières conclusions, les parties 7 et 8 devant faire l'objet d'un article complémentaire. 1- Intro 2 - La notion de prudence collective 3 - Prudence collective et covid 19 4 Prudence collective et espérance de vie 5 confinement et espérance de vie 6 Premières conclusions 7 autres eff
  7. Ps : ces quelques remarques plus haut sont très inférieures à ce que tu as écrit sur le plan de la technique et de l'érudition philosophique. J'ai parcouru quelques pages des textes que tu as mis en ligne et cela m'a l'air très intéressant. En tout cas, cela a le mérite de me permettre de relier des questions que je m'étais plus ou moins posée à des philosophes ou théoriciens connus J'en continuerai donc la lecture dès que possible.
  8. Je manque de temps et je n'ai pas lu tes articles mais j'indiquerai ce que ton post évoque pour moi. Concernant le bien, la vie bonne est pour moi une vie : - grande (cela se rapproche de la volonté de puissance, à l'influence que l'individu peut avoir sur le monde) - belle (ce qui pose une limite au premier point. Le jardinier est préférable au pyromane) - vraie. (ou sage ou lucide. C'est en quasi opposition avec le premier point. Que l'on soit athée ou croyant la vie n'est qu'une bien petite chose au regard de l'immensité de l'univers ou par rapport à Dieu) -
  9. Mon interprétation : 1/ Il y avait de l'inflation dans les années 70 (courbe rouge au-dessus de 0) et la courbe bleue monte. 2/ Il y a de l'inflation après les années 70 (courbe rouge au-dessus de 0) et la courbe bleue monte. 3/ Il y avait plus d'inflation dans les années 70 qu'après les années 70 mais la courbe bleue monte aussi vite dans les deux cas. La raison du phénomène 3 est l'inverse des caractéristiques d'une exponentielle. Si l'inflation avait été aussi forte après les années 70 que dans les années 70, alors la courbe bleue serait en croissance beaucoup p
  10. Pour apporter une nuance : sauf erreur la notion de "crime" aux Etats-unis est plus large que chez nous. Cela correspondrait plus à crime et délit chez nous. En france 3 types d'infraction : contraventions, délits et crimes.
  11. C'est une comparaison d'utilités (raisonnement conséquentialiste assumé) donc il faut intégrer le nombre de morts ou la probabilité de mourir au calcul. En gros, si c'est un bon choix pour individu lambda de risquer 1/1000 de perdre 10 ans d'espérance de vie, alors pour une population un mort sur 1000 habitants perdant 10 ans est acceptable.
  12. Il me semble que ce qui compte c'est la perte d'espérance de vie pour la population globale justement.
  13. Un discours complotiste dénonce toujours deux aspects : Un acte hostile à la population, Un discours officiel cachant l'acte en question. Par ailleurs, il y a plusieurs formes de complots présumés : Dans la plus simple, le complot est circonstancié à un pouvoir déterminé. Ex : les démocrates ont truqué les élections américaines pour battre Trump, les attentats du 11 septembre ont été organisés par l'administration Bush. Dans la plus "élaborée" ou délirante selon le point de vue, les titulaires réels du pouvoir sont cachés sur de longues générations (ex les illu
  14. Ma manière de répondre : Réduction d'espérance de vie de la première vague : Un mois et demi en moyenne, donc 3 mois pr les 60.000 morts. Si on retient l'hypothèse de Macron, nous aurions 400.000 morts sans confinement, donc le confinement nous aurait permis d'éviter 340.000 morts soit 17 mois d'espérance de vie Cependant, les pays comparables qui n'ont pas confiné autant n'ont pas eu tant de morts en plus (cf Suède ou Etats-unis) Chiffres pour 100.000 H France : 93 EU : 104 Suède : 85 Si je double la différence EU - France (pour annuler l'influence des Etats
  15. Domi

    Pandememe

    Ce serait une bonne idée En moins lourd peut-être, associer les répliques aux images de la scène (les trois dernières répliques).
  16. Domi

    Pandememe

    Pas un pandememe, mais une tentative personnelle d'adaptation d'un dialogue célèbre. OSS 117 et Dolores marchent dans une favela de Rio. OSS 117 : Cette ville est absolument magnifique ! Et je m'y connais ! Ah... Diable, comment font les gens ici pour ne pas salir leurs souliers. Dolores : La plupart n'en ont pas ! OSS 117 : Ah ah ah ! Elle est bonne celle-là ! Pas de souliers ! Ah ah j'avoue ! Dolores : Vous savez Hubert, la vie n'est pas toujours facile pour les gens ici ! C'est d'ailleurs le propre des dictatures. OSS 117 : Une dictature ! Comme vous y allez ! Vous êtes
  17. En plus, c'est l'un des restaurants touchés lors des attentats du 13 novembre 2015...
  18. Tiens j'avais regardé les épisodes de "Free to choose" durant le premier confinement et je découvre que je le "connaissais" Il apparait après 29 minutes
  19. Pour les récipiendiaires, OK. Pour la réglementation, il faudrait connaitre la proportion des métiers urbains qui n'existent que du fait de la réglementation. Enfin, il reste à évaluer les dépenses et services publics spécifiquement urbains ou ruraux.
  20. En attendant la réponse de Lancelot, l'article qu'il cite (dont je n'ai lu que la vulgarisation) a tout l'air d'une bonne piste. Dans l'expérience où l'ordinateur livre une somme inégale le joueur lui retire de l'argent pour se venger.
  21. Bonne idée de sujet. Désolé de ne pas pouvoir contribuer "sérieusement" comme tu le souhaiterais. L'article de Reason fait échos à ce que je sentais, à savoir le fait que "l'anti-racisme" qui confine parfois au "racisme inversé" est quand même de nature différente. Je m'étais déjà posé la question des différents traits de personnalité favorisant l'étatisme et le socialisme. Pour moi, la nomenclature est la suivante : 1°) Tendance dirigiste (le but de l'Etat est un objectif global, économique ou environnemental, indépendamment de toute idée
  22. Il faudrait préciser l'objet du débat. Consiste-il à dire que les villes sont plus socialistes que les campagnes ? Qu'il y a un transfert illibéral net de richesses des campagnes vers les villes via les impôts, la dépense publique et la réglementation ? Que ce transfert est tel que sans lui les métropoles que nous connaissons disparaitraient en libéralie ? Qu'en l'état actuel des choses les campagnes auraient intérêt à faire sécession ? Les deux premières possibilités me semblent plutôt probables, sans certitudes. Pas les deux dernièr
  23. Au fait, tu parles de la durée de la maladie pour un patient individuel ou de la durée de l'épidémie (au niveau d'une population) ?
  24. Mmh je ne m'étais pas posé la question, donc je te dirai oui. Mais du coup en pensant à ta question je trouve une partie de l'explication à la mienne. S'il doit y avoir le même nombre de contamination en tout dans les deux cas (because immunité collective), alors quand le pic est plus haut et que la montée a été plus rapide, il faut mécaniquement que la descente le soit également. Alors je comprends que ça marche pour la totalité de l'épidémie (aplatir la courbe) mais pas à l'intérieur des vagues comme nous avons eu.
  25. Les vagues épidémiques sont en gros en forme de cloches. Cela suppose que le rythme de la phase descendante suive celui de la phase montante. Par exemple si J0 représente le pic de nouvelles hospitalisations, si on est passé de 500 hospitalisations par jour à J - 10 à 1000 h/J à J - 5, on devra passer de 1000 H/J à J + 5 à 500 h/j à J + 10. Autre manière de le dire si tu as une courbe exponentielle ascendante dont le rythme est X 2 ts les 5 jours dans un cas, tu auras une courbe exponentielle "descendante" à X 1/2 ts les 5 jours. Pour 3 en phase ascendante ce serait 1/3
×
×
  • Create New...