Jump to content

Domi

Membre Actif*
  • Posts

    2481
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Domi

  1. Même parmi les médias qui reprennent traditionnellement sans sourciller la propagande officielle, l'affirmation des 40 000 faux billets est mise en doute...
  2. https://rmcsport.bfmtv.com/football/ligue-des-champions/40-000-faux-billets-pour-liverpool-real-un-chiffre-qui-ne-tient-pas-selon-pierre-barthelemy_VN-202205300240.html
  3. Vous vous écharpez sur la réaction de la police à la situation qui était déjà chaotique mais la première question à mon avis est celle des 40 000 faux billets. Si cela était avéré, cela expliquerait une partie de la situation. Sinon, ce sont des incompétents qui mentent et accusent les victimes de leur incompétence pour masquer leur incompétence. Je pense que c'est la principale question aujourd'hui.
  4. L'article d'août 2021. Il me semble que l'on sait depuis que l'efficacité de la vaccination sur la transmission chute rapidement.
  5. Quand on fait preuve d'un minimum de bonne foi et qu'on veut bien la comprendre, la position de Véran et du gouvernement est parfaitement logique : ils ne veulent ajouter aucune contrainte avant l'élection.
  6. J'ai tendance à penser que la culture a tendance à amplifier et fixer les différences culturelles. Par exemple spontanément 1/3 des hommes pleurent contre 2/3 des femmes. On décrète alors qu'un homme, ça ne pleure pas et un homme sur 10 pleure...Ensuite, il faut évidemment distinguer l'idée qu'il existe des différences naturelles d'une part et l'idée que toutes les différences de comportement ont une origine naturelle.
  7. A propos des questions de genre et de la distinction hommes/ Femmes, je me suis fait ces réflexions. Les questions de Sexe/Genre sont liés à quatre questions différentes : 1°) Est-il possible et légitime de définir deux sexes, l'un féminin, l'autre masculin N'étant pas scientifique, je ne prétend pas à l'exactitude ou à la rigueur de mes distinctions mais en gros on peut distinguer des définitions arbitraires des définitions naturelles (qui correspondent à des régularités naturelles). Les définitions arbitraires ne sont pas fausses, elles sont simplement arbitraires. Pour donner un exemple, on peut distinguer les gens qui ont une grande bouche et un grand nez, une grande bouche et un petit nez etc arbitrairement en distinguant les quatre catégories possibles mais si par exemple, tous ceux qui ont une grande bouche ont un petit nez et inversement, la distinction des deux catégories ainsi formée a un caractère naturel. La question est alors de savoir si la distinction des sexes a un caractère naturel ou non, s'il y a bien deux catégories aux caractéristiques clairement identifiées. En réalité en pratique il y a toujours des exceptions aux catégories naturelles (de même pour la distinction des espèces), des cas limites mais globalement ça fonctionne assez bien. 2°) Est-ce que la distinction entre les sexes doit revêtir une importance sociale ? Cette question est distincte de la première. Pour le faire comprendre on peut prendre la question des groupes sanguins. La distinction est établie scientifiquement mais a une importance sociale à peu près nulle. On cherche assez peu à connaitre le groupe sanguin des gens et on en tient pas compte dans la grammaire en commençant une phrase par Al pour désigner une personne du groupe A et Ol du groupe B 3°) Est-ce que les hommes et les femmes ont des aptitudes et des caractères moyens différents ? Il faut noter ici que les caractéristiques moyennes n'entrent pas dans la définition du sexe. Les hommes sont plus grands en moyenne qu'une femme mais un homme plus petit que la moyenne des femmes n'en devient pas une pour autant. Il me semble que deux séries d'arguments justifient une réponse positive : - on observe des différences physiques moyennes entre les sexes pour la forme et la proportion de tous les membres. Il est peu probable qu'il n'y en ait pas au niveau psychique, - on observe des différences comportementales entre les animaux selon les sexes, notamment les animaux les plus proches de nous et elles recouvrent assez bien celles que l'on rencontre chez l'homme 4°) Est-ce qu'il faut attribuer aux individus des rôles différents ? Par exemple, les hommes sont pompiers et les femmes infirmières. On peut argumenter par la négative même si la réponse en 3° est positive. Ce sont toujours les qualités individuelles qui doivent décider et non celles du groupe sexuel auquel on appartient. Mais à partir de là ne faut-il pas rejeter aussi la distinction sociale entre les sexes puisqu'elle aura finalement perdu toute substance s'il n'y a pas de différence de rôle (il reste quand même une distinction importante qui est le rôle procréatif). Au final, on pourrait admettre la validité de la distinction des sexes et le fait que leurs individus ont des caractéristiques moyennes différentes tout en rejetant toute division des rôles et même toute pertinence sociale à la distinction des sexes. Pour ma part, je considère la distinction sociale des sexes comme structurante mais l'attribution figée de rôle différents me parait en même temps contestable. Est-il possible de concilier ces deux positions ? C'est la question que je me pose.
  8. Pour ce qui est de la légitimité des actions des deux camps en Ukraine et en Europe de l'Est, la question principale est pour moi de savoir si la Russie exige simplement la neutralité, la non agressivité à son égard ou la soumission (que cela provienne d'un pur et simple impérialisme ou du fait que la Russie ne se sente en sécurité que lorsque ses voisins lui sont inféodés). Dans le premier cas, on peut voir dans une certaine mesure l'attitude de l'Otan et son extension comme hostile à la Russie. Même si une attaque de la Russie est inenvisageable, cela lui hôte certainement des marges de manoeuvre. Il reste que la réaction Russe à ce contexte par une invasion de l'Ukraine serait certainement disproportionnée. Si en revanche la Russie a une tendance à vouloir soumettre ses voisins quoi qu'il arrive l'extension de l'Otan est avant tout une réponse à ce contexte. La motivation de l'adhésion à l'Otan est alors évidemment compréhensible pour les voisins immédiats de la Russie. Elle peut paraitre moins avisée du point de vue des européens de l'Ouest ou des américains. Mais si la Russie a une logique impérialiste, le problème finira inéluctablement par se poser à eux, même si c'est une décennie plus tard. Quant à l'invasion de l'Ukraine elle n'est alors nullement une réaction à l'invasion de l'Otan mais une conséquence de l'impérialisme Russe qui est la donnée de départ. Plusieurs considérations me font pencher pour la seconde interprétation (donc la thèse de l'impérialisme Russe). Tout d'abord, cela correspond aux précédentes interventions de Poutine. Ensuite, c'est l'opinion des voisins immédiats de la Russie et ils jouent leur peau là-dessus. Ensuite, les discours de Poutine nient la légitimité même de l'indépendance de ses voisins (comme lorsqu'il dit que la fin de l'empire soviétique était une erreur). Enfin, c'est l'interprétation des voisins de la Russie et ils jouent leur peau là-dessus. Après on peut prolonger la discussion et se demander si le fait que l'Otan et les Us soient du côté de la justice dans cette affaire n'est pas simplement conjoncturel et que ces derniers n'hésiteraient pas à employer les mêmes moyens s'ils étaient confrontés au même contexte que la Russie mais je pense qu'il y a quand même des différences entre l'interventionnisme des deux camps.
  9. Contrairement à ce que tu laisses entendre, le responsable principal de la guerre c'est Poutine, ce ne sont pas les US, ni la FIFA, ni les amateurs de petits fours. Cela dit, exclure la Russie est une mauvaise décision. Si la Fifa commence à se prononcer sur les guerres légitimes ou non, on n'en sort plus. Après tu peux toujours dire que la participation d'un pays à une compétition internationale n'est pas possible dans un contexte donné.
  10. Selon Gapminder le PIB/hab de la Russie en 1996 était de 12600 dollars contre 2600 pour la Chine. Aujourd'hui les chiffres sont 27200 contre 17200. Ce sont des chiffres corrigés de l'inflation et en parité de pouvoir d'achat repris de la banque mondiale.
  11. Outre bien des points soulignés ici avec lesquels je suis d'accord, je soulignerai la "fragilité" des différences politiques entre pays (au sens où cela tient à une ou deux personnes haut placées). Avec des décideurs différents, la Suède et l'Australie auraient pu voir leurs politiques inversées. C'est plus la politique menée qui a ensuite façonné les mentalités que l'inverse. L'Espagne avait une politique parmi les plus extrémistes mais il a suffi de quelques juges courageux pour inverser la tendance.
  12. Moins l'Etat performe dans les services qu'il prétend rendre, plus il prétend légitimer son pouvoir sur les individus.
  13. Désolé de la réponse tardive. Dans Droit Naturel et histoire, Léo Strauss propose le mot moderne régime comme équivalent de la Politeia des anciens.
  14. Mon père né en 1946 et étudiant en médecine alors m'a dit n'avoir aucun souvenir de la grippe de Hong Kong.
  15. Je ne retrouve plus l'endroit où il était question de ça (la comptabilisation comme hospitalisation Covid de personnes qui viennent pour une autre raison) mais cet interview de Bruno Mégarbane par France Info répond à la question :
  16. Dans le même ordre d'idée, Jean Quatremer expliquait récemment que le comportement du virus était le même en Autriche qui a confiné et chez ses voisins qui n'ont pas confiné.
  17. Après deux journées à trente mille cas, les deux cent mille cas sont un rattrapage.
  18. Dans le contexte actuel une obligation vaccinale sera garantie par un pass sanitaire.
  19. Si omicron contamine très rapidement tout en étant peu létal, il peut faire un peu de dégât au départ mais nous approcher d'une forme d'immunité collective rapidement. Assez pour arrêter le délire ?
  20. Oui c'est que ce montre un graphique sur twitter sous le tweet cité par Rahan (désolé je ne sais pas trop comment marche twitter) avec normalisation des décès, hospitalisation et cas de façon à être corrélés sur les précédentes vagues, là ça ne colle plus du tout.
  21. La faible létalité d'omicron serait quand même une info intéressante mais en lisant les commentaires l'Afrique du sud ayant un taux de personnes déjà contaminées de 70 % c'est à relativiser.
  22. Omicron trois fois moins létal ? D'abord c'est forcément une Fake News. Ensuite, c'est la PREUVE qu'il sera au moins dix fois plus contagieux ! On va tous mourir !
  23. Oui, je n'ai pas regardé en entier. La gardienne du temple en question lui coupe plusieurs fois la parole pour 1/ couper le fil des raisonnements de Koening 2/ placer ses petites remarques qu'il faudrait deux minutes pour démonter. Elle cite les 86000 contaminations britanniques pour illustrer l'efficacité du pass sanitaire. Sauf que les britanniques sont plus vaccinés que nous (plus pour les personnes âgés et plus de booster). Le cas britannique illustrerait en fait deux choses (si l'on voulait surinterpréter un seul exemple) : - le pass sanitaire n'est pas efficace pour que les gens se vaccinent, - le vaccin n'est pas efficace pour éviter les contaminations, Est-ce qu'il faut systématiquement échouer à des tests de logique pour avoir le droit de passer à la télévision ?
×
×
  • Create New...