Jump to content

Le Figaro, Version Papier De Libertyvox?


Recommended Posts

Je ne commente même pas, c'est trop bon.

Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?, par Robert Redeker

Par Robert Redeker (Philosophe. Professeur au lycée Pierre-Paul-Riquet à Saint-Orens de Gammeville. Va publier Dépression et philosophie (éditions Pleins Feux)..

Les réactions suscitées par l'analyse de Benoît XVI sur l'islam et la violence s'inscrivent dans la tentative menée par cet islam d'étouffer ce que l'Occident a de plus précieux qui n'existe dans aucun pays musulman : la liberté de penser et de s'exprimer.

L'islam essaie d'imposer à l'Europe ses règles : ouverture des piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, interdiction de caricaturer cette religion, exigence d'un traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour le port du voile à l'école, accusation d'islamophobie contre les esprits libres.

Comment expliquer l'interdiction du string à Paris-Plages, cet été ? Étrange fut l'argument avancé : risque de «troubles à l'ordre public». Cela signifiait-il que des bandes de jeunes frustrés risquaient de devenir violents à l'affichage de la beauté ? Ou bien craignait-on des manifestations islamistes, via des brigades de la vertu, aux abords de Paris-Plages ?

Pourtant, la non-interdiction du port du voile dans la rue est, du fait de la réprobation que ce soutien à l'oppression contre les femmes suscite, plus propre à «troubler l'ordre public» que le string. Il n'est pas déplacé de penser que cette interdiction traduit une islamisation des esprits en France, une soumission plus ou moins consciente aux diktats de l'islam. Ou, à tout le moins, qu'elle résulte de l'insidieuse pression musulmane sur les esprits. Islamisation des esprits : ceux-là même qui s'élevaient contre l'inauguration d'un Parvis Jean-Paul-II à Paris ne s'opposent pas à la construction de mosquées. L'islam tente d'obliger l'Europe à se plier à sa vision de l'homme.

Comme jadis avec le communisme, l'Occident se retrouve sous surveillance idéologique. L'islam se présente, à l'image du défunt communisme, comme une alternative au monde occidental. À l'instar du communisme d'autrefois, l'islam, pour conquérir les esprits, joue sur une corde sensible. Il se targue d'une légitimité qui trouble la conscience occidentale, attentive à autrui : être la voix des pauvres de la planète. Hier, la voix des pauvres prétendait venir de Moscou, aujourd'hui elle viendrait de La Mecque ! Aujourd'hui à nouveau, des intellectuels incarnent cet oeil du Coran, comme ils incarnaient l'oeil de Moscou hier. Ils excommunient pour islamophobie, comme hier pour anticommunisme.

Dans l'ouverture à autrui, propre à l'Occident, se manifeste une sécularisation du christianisme, dont le fond se résume ainsi : l'autre doit toujours passer avant moi. L'Occidental, héritier du christianisme, est l'être qui met son âme à découvert. Il prend le risque de passer pour faible. À l'identique de feu le communisme, l'islam tient la générosité, l'ouverture d'esprit, la tolérance, la douceur, la liberté de la femme et des moeurs, les valeurs démocratiques, pour des marques de décadence.

Ce sont des faiblesses qu'il veut exploiter au moyen «d'idiots utiles», les bonnes consciences imbues de bons sentiments, afin d'imposer l'ordre coranique au monde occidental lui-même.

Le Coran est un livre d'inouïe violence. Maxime Rodinson énonce, dans l'Encyclopédia Universalis, quelques vérités aussi importantes que taboues en France. D'une part, «Muhammad révéla à Médine des qualités insoupçonnées de dirigeant politique et de chef militaire (…) Il recourut à la guerre privée, institution courante en Arabie (…) Muhammad envoya bientôt des petits groupes de ses partisans attaquer les caravanes mekkoises, punissant ainsi ses incrédules compatriotes et du même coup acquérant un riche butin».

D'autre part, «Muhammad profita de ce succès pour éliminer de Médine, en la faisant massacrer, la dernière tribu juive qui y restait, les Qurayza, qu'il accusait d'un comportement suspect». Enfin, «après la mort de Khadidja, il épousa une veuve, bonne ménagère, Sawda, et aussi la petite Aisha, qui avait à peine une dizaine d'années. Ses penchants érotiques, longtemps contenus, devaient lui faire contracter concurremment une dizaine de mariages».

Exaltation de la violence : chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran.

De fait, l'Église catholique n'est pas exempte de reproches. Son histoire est jonchée de pages noires, sur lesquelles elle a fait repentance. L'Inquisition, la chasse aux sorcières, l'exécution des philosophes Bruno et Vanini, ces mal-pensants épicuriens, celle, en plein XVIIIe siècle, du chevalier de La Barre pour impiété, ne plaident pas en sa faveur. Mais ce qui différencie le christianisme de l'islam apparaît : il est toujours possible de retourner les valeurs évangéliques, la douce personne de Jésus contre les dérives de l'Église.

Aucune des fautes de l'Église ne plonge ses racines dans l'Évangile. Jésus est non-violent. Le retour à Jésus est un recours contre les excès de l'institution ecclésiale. Le recours à Mahomet, au contraire, renforce la haine et la violence. Jésus est un maître d'amour, Mahomet un maître de haine.

La lapidation de Satan, chaque année à La Mecque, n'est pas qu'un phénomène superstitieux. Elle ne met pas seulement en scène une foule hystérisée flirtant avec la barbarie. Sa portée est anthropologique. Voilà en effet un rite, auquel chaque musulman est invité à se soumettre, inscrivant la violence comme un devoir sacré au coeur du croyant.

Cette lapidation, s'accompagnant annuellement de la mort par piétinement de quelques fidèles, parfois de plusieurs centaines, est un rituel qui couve la violence archaïque.

Au lieu d'éliminer cette violence archaïque, à l'imitation du judaïsme et du christianisme, en la neutralisant (le judaïsme commence par le refus du sacrifice humain, c'est-à-dire l'entrée dans la civilisation, le christianisme transforme le sacrifice en eucharistie), l'islam lui confectionne un nid, où elle croîtra au chaud. Quand le judaïsme et le christianisme sont des religions dont les rites conjurent la violence, la délégitiment, l'islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine.

Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran. Comme aux temps de la guerre froide, violence et intimidation sont les voies utilisées par une idéologie à vocation hégémonique, l'islam, pour poser sa chape de plomb sur le monde. Benoît XVI en souffre la cruelle expérience. Comme en ces temps-là, il faut appeler l'Occident «le monde libre» par rapport à au monde musulman, et comme en ces temps-là les adversaires de ce «monde libre», fonctionnaires zélés de l'oeil du Coran, pullulent en son sein.

Link to comment
Je ne commente même pas, c'est trop bon.

je suis très étonné, je l'avais déja entendu à la radio (chez finki) et lu un peu, il ne m'avait jamais semblé aussi emporté. On dirait un article de france echos sur la forme. En fait on dirait du second degré presque.

edit: sur le fond il y a évidemment des choses vraies, mais je ne vois pas ce que peut apporter une critique de l'islam sous cette forme

Link to comment
Je déteste les gens qui emploient "banals"… Je ne sais pas qui a lancé cette mode mais bon…

Je dois dire, en revanche, que c'est la seule chose qui m'a heurté dans ce texte.

Comme pour standard en adjectif. Mais banaux, ce serait rigolo. Ou même banan's.

Link to comment
Je ne commente même pas, c'est trop bon.

Je ne me retiens pas de servir une analyse abyssale de ce texte ; le type est :

. islamophobe

. nudiste

. paranoïaque

. altruiste

. catholique

(je laisse mytho à Chitah :icon_up: )…

Sérieusement, il confond analyse et synthèse et son texte ne peut plaire qu'à d'autres exaltés.

Link to comment

De toutes façons dès le titre il commet plusieurs erreurs d'identification et de niveaux d'abstraction. Le reste n'est que le déroulement de ses présupposés.

Robert Redeker (Philosophe.

Ça me fait toujours rire :icon_up:

Professeur au lycée Pierre-Paul-Riquet à Saint-Orens de Gammeville. Va publier Dépression et philosophie (éditions Pleins Feux)..

Oh tiens, c'est à la périphérie est de Toulouse ça.

Link to comment
Je ne me retiens pas de servir une analyse abyssale de ce texte ; le type est :

. islamophobe

. nudiste

. paranoïaque

. altruiste

. catholique

Je commence à comprendre pourquoi les cathos s'énervent parfois.

Sans déconner, tu peux éviter de mettre catholique à la fin d'une série de cochoncetés?

Merci.

Link to comment

J'aimerais bien qu'on m'explique, point par point, ce qu'il y a de si idiot dans ce qu'il dit, depuis le titre qui contiendrait "plusieurs erreurs d'identification et de niveaux d'abstraction", jusqu'à sa conclusion.

Car, en ce qui me concerne, ce monsieur me semble avoir plus raison que tort, ce qui ne paraît pas être, pour le moins, l'opinion majoritaire ici.

Link to comment
Je commence à comprendre pourquoi les cathos s'énervent parfois.

Sans déconner, tu peux éviter de mettre catholique à la fin d'une série de cochoncetés?

Merci.

D'autant que l'argumentaire de Redecker, avec son opposition entre l'esprit des Evangiles auquel il faudrait revenir et l'Eglise qui en serait la perversion, est plus proche du protestantisme que du catholicisme.

Link to comment
J'aimerais bien qu'on m'explique, point par point, ce qu'il y a de si idiot dans ce qu'il dit, depuis le titre qui contiendrait "plusieurs erreurs d'identification et de niveaux d'abstraction",

"Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?"

Voilà déjà les présupposés quue je vois dans le titre :

- intimidations = terme non-défini. Quel genre d'intimidations ? menaces verbales ? exploitation d'une supposée "peur" ? terrorisme ?

- "monde libre" = pensée élémentaliste : comme si cela s'opposait à un monde non-libre, ou renvoyait à un clivage islam/monde libre. Sans parler des connotations qu'on pourrait en inférer… De plus, c'est quoi le monde libre ?

Link to comment
"Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?"

Voilà déjà les présupposés quue je vois dans le titre :

- intimidations = terme non-défini. Quel genre d'intimidations ? menaces verbales ? exploitation d'une supposée "peur" ? terrorisme ?

- "monde libre" = pensée élémentaliste : comme si cela s'opposait à un monde non-libre, ou renvoyait à un clivage islam/monde libre. Sans parler des connotations qu'on pourrait en inférer… De plus, c'est quoi le monde libre ?

Les intimidations sont assez visibles.

On a la série de "boïcotts" des pays qui ne condamnent pas ce que tel ou tel imam condamne

On a les fatwas du genre de celles dont Salman Rushdie en autres fut victime

On a les violences et les manifestations qui ont lieu dans les pays occidentaux

On a les menaces de terrorisme qui viennent de la rue

On a l'attaque des ambassades

Et ça marche. Aujourd'hui, on y réfléchit à deux fois avant d'affirmer une opinion qui pourrait être mal interprétée par quelque islamisant, à tort ou à raison. On a maintenant tout plein de bobos bien pensants pour il semble normal de "respecter" la façon de voir de gens qui imposent à leurs femmes de vivre sous une burka, qui les lapident en public en cas de soupçon d'adultère, etc… La tolérence exigée ne semble pas voulue de façon uniforme, mais ça marche.

Quant au monde libre, si le terme est un peu fort, je suis sûr que, dans le contexte, vous aurez compris à quoi il correspond.

Link to comment
Les intimidations sont assez visibles.

On a la série de "boïcotts" des pays qui ne condamnent pas ce que tel ou tel imam condamne

Euh, d'appel au boycott, je ne suis pas certain que cela ait marché, ces appels sont des effets de tribunes, du même type que celle que la cantine de la House of Representatives avait lancé lors des débats de 2003 sur l'invasion de l'Irak sur les "frenc fries".

On a les fatwas du genre de celles dont Salman Rushdie en autres fut victime

Déjà, pour ton information, "fatwa" signifie "décret religieux" et pas appel au meurtre. Ensuite, les fatwas enjoignant la communauté des croyants de buter quelqu'un se regroupent en deux catégories : les véritable appels au meurtre suivis d'effets, et les appels au meurtre pipeau. C'est cette seconde catégorie qui intéresse le plus les media occidentaux, la fatwa contre Rushdie en est une, car si les mollahs iraniens voulaient le buter, il serait mort depuis 15 ans.

Et là tu vas me dire : mes quelles sont ces vraies fatwas, suivies d'exécution? En général, c'est contre des opposants au régime de Téhéran, ou des gêneurs. Cherche des infos sur Shapour Bakhtiar, et regarde ce qui lui est arrivé en France, alors qu'il était sous la protection de la DST.

On a les violences et les manifestations qui ont lieu dans les pays occidentaux

On a les menaces de terrorisme qui viennent de la rue

On a l'attaque des ambassades

Quelles violences? Quelles manifestations? Où sont les hordes de musulmans français manifestant ? Tu connais Mohammed Latrèche?

Et ça marche. Aujourd'hui, on y réfléchit à deux fois avant d'affirmer une opinion qui pourrait être mal interprétée par quelque islamisant, à tort ou à raison. On a maintenant tout plein de bobos bien pensants pour il semble normal de "respecter" la façon de voir de gens qui imposent à leurs femmes de vivre sous une burka, qui les lapident en public en cas de soupçon d'adultère, etc… La tolérence exigée ne semble pas voulue de façon uniforme, mais ça marche.

J'ai l'impression que ce paragraphe ci-dessous appartient plus au domaine de la littérature que de l'argumentation. Où sont les faits? Où as-tu vu un intellectuel français dire "quoi, la burka, mais c'est top ce truc, la lapidation, vraiment c'est une coutume formidable.

Link to comment
J'aimerais bien qu'on m'explique, point par point, ce qu'il y a de si idiot dans ce qu'il dit, depuis le titre qui contiendrait "plusieurs erreurs d'identification et de niveaux d'abstraction", jusqu'à sa conclusion.

Car, en ce qui me concerne, ce monsieur me semble avoir plus raison que tort, ce qui ne paraît pas être, pour le moins, l'opinion majoritaire ici.

DoMP, je sais que ce que je vais écrire ci-dessous ne va pas t'intéresser, mais je vais tenter de répondre à ta question. Oui, ce monsieur raconte nimp, voici pourquoi, point par point. Je n'ai pas le temps de terminer, et te laisse la porte ouverte pour me demander, précisément, quel point tu veux que j'aborde.

Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?, par Robert Redeker

Par Robert Redeker (Philosophe. Professeur au lycée Pierre-Paul-Riquet à Saint-Orens de Gammeville. Va publier Dépression et philosophie (éditions Pleins Feux)..

Les réactions suscitées par l'analyse de Benoît XVI sur l'islam et la violence s'inscrivent dans la tentative menée par cet islam d'étouffer ce que l'Occident a de plus précieux qui n'existe dans aucun pays musulman : la liberté de penser et de s'exprimer.

Non, ce sont les Etats autoritaires qui musèlent la presse, et empêchent l'expression. Rien à voir avec la religion, on n'a pas lu ou vu de commentaires disant que la période où, en Amérique du Sud de nombreux gouvernements autoritaires muselaient la presse, que cette censure provenait de leur latinité, de leur culture hispanique, du catholicisme, etc…

L'islam essaie d'imposer à l'Europe ses règles : ouverture des piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, interdiction de caricaturer cette religion, exigence d'un traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour le port du voile à l'école, accusation d'islamophobie contre les esprits libres.

Sur les milliers de piscines, de cantines, d'écoles en France, quel est l'ampleur de cela? A ma connaissance, il y a une affaire par an (voile islamique, etc…) concernant tout au plus une demi-douzaine de personnes. Soit encore moins que les effectifs de la fameuse Tribu Ka.

Comment expliquer l'interdiction du string à Paris-Plages, cet été ? Étrange fut l'argument avancé : risque de «troubles à l'ordre public». Cela signifiait-il que des bandes de jeunes frustrés risquaient de devenir violents à l'affichage de la beauté ? Ou bien craignait-on des manifestations islamistes, via des brigades de la vertu, aux abords de Paris-Plages ?

:doigt: N'importe quoi.

Pourtant, la non-interdiction du port du voile dans la rue est, du fait de la réprobation que ce soutien à l'oppression contre les femmes suscite, plus propre à «troubler l'ordre public» que le string. Il n'est pas déplacé de penser que cette interdiction traduit une islamisation des esprits en France, une soumission plus ou moins consciente aux diktats de l'islam. Ou, à tout le moins, qu'elle résulte de l'insidieuse pression musulmane sur les esprits. Islamisation des esprits : ceux-là même qui s'élevaient contre l'inauguration d'un Parvis Jean-Paul-II à Paris ne s'opposent pas à la construction de mosquées. L'islam tente d'obliger l'Europe à se plier à sa vision de l'homme.

Non, ce n'est pas déplace de le dire, c'est simplement complètement con. Les effectifs de la CGT sont à peu près 10 fois inférieurs à ceux des musulmans, et il n'est pas déplacé de dire que si l'influence des musulmans était au moins aussi intense, il y aurait trois ou quatre musulmans dans TOUS les débats politiques de ce pays, des tribunes dans la presse (Le Monde, etc…) serait quotidiennes, etc… Où sont-elles? Peut-on se mettre à compter ensemble?

Bref : ce monsieur raconte nimp, son texte est un roman.

Comme jadis avec le communisme, l'Occident se retrouve sous surveillance idéologique. L'islam se présente, à l'image du défunt communisme, comme une alternative au monde occidental. À l'instar du communisme d'autrefois, l'islam, pour conquérir les esprits, joue sur une corde sensible. Il se targue d'une légitimité qui trouble la conscience occidentale, attentive à autrui : être la voix des pauvres de la planète.

D'où il sort cela? Où? Le milliard et demi de musulmans fait quoi, concrètement, pour cela? Des invasions de pays? Des écoles coraniques ouvertes partout? Combien? Où? Qui? Quoi?

Hier, la voix des pauvres prétendait venir de Moscou, aujourd'hui elle viendrait de La Mecque ! Aujourd'hui à nouveau, des intellectuels incarnent cet oeil du Coran, comme ils incarnaient l'oeil de Moscou hier. Ils excommunient pour islamophobie, comme hier pour anticommunisme.

Dans l'ouverture à autrui, propre à l'Occident, se manifeste une sécularisation du christianisme, dont le fond se résume ainsi : l'autre doit toujours passer avant moi. L'Occidental, héritier du christianisme, est l'être qui met son âme à découvert. Il prend le risque de passer pour faible.

Passage incompréhensible.

À l'identique de feu le communisme, l'islam tient la générosité, l'ouverture d'esprit, la tolérance, la douceur, la liberté de la femme et des moeurs, les valeurs démocratiques, pour des marques de décadence.

Ce sont des faiblesses qu'il veut exploiter au moyen «d'idiots utiles», les bonnes consciences imbues de bons sentiments, afin d'imposer l'ordre coranique au monde occidental lui-même.

Le Coran est un livre d'inouïe violence. Maxime Rodinson énonce, dans l'Encyclopédia Universalis, quelques vérités aussi importantes que taboues en France. D'une part, «Muhammad révéla à Médine des qualités insoupçonnées de dirigeant politique et de chef militaire (…) Il recourut à la guerre privée, institution courante en Arabie (…) Muhammad envoya bientôt des petits groupes de ses partisans attaquer les caravanes mekkoises, punissant ainsi ses incrédules compatriotes et du même coup acquérant un riche butin».

D'autre part, «Muhammad profita de ce succès pour éliminer de Médine, en la faisant massacrer, la dernière tribu juive qui y restait, les Qurayza, qu'il accusait d'un comportement suspect». Enfin, «après la mort de Khadidja, il épousa une veuve, bonne ménagère, Sawda, et aussi la petite Aisha, qui avait à peine une dizaine d'années. Ses penchants érotiques, longtemps contenus, devaient lui faire contracter concurremment une dizaine de mariages».

Exaltation de la violence : chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame, tel se révèle Mahomet à travers le Coran.

Je laisse de côté ce passage qui est en lui-même révélateur de l'ignorance absolue de l'auteur.

De fait, l'Église catholique n'est pas exempte de reproches. Son histoire est jonchée de pages noires, sur lesquelles elle a fait repentance. L'Inquisition, la chasse aux sorcières, l'exécution des philosophes Bruno et Vanini, ces mal-pensants épicuriens, celle, en plein XVIIIe siècle, du chevalier de La Barre pour impiété, ne plaident pas en sa faveur. Mais ce qui différencie le christianisme de l'islam apparaît : il est toujours possible de retourner les valeurs évangéliques, la douce personne de Jésus contre les dérives de l'Église.

Aucune des fautes de l'Église ne plonge ses racines dans l'Évangile. Jésus est non-violent. Le retour à Jésus est un recours contre les excès de l'institution ecclésiale. Le recours à Mahomet, au contraire, renforce la haine et la violence. Jésus est un maître d'amour, Mahomet un maître de haine.

La lapidation de Satan, chaque année à La Mecque, n'est pas qu'un phénomène superstitieux. Elle ne met pas seulement en scène une foule hystérisée flirtant avec la barbarie. Sa portée est anthropologique. Voilà en effet un rite, auquel chaque musulman est invité à se soumettre, inscrivant la violence comme un devoir sacré au coeur du croyant.

Cette lapidation, s'accompagnant annuellement de la mort par piétinement de quelques fidèles, parfois de plusieurs centaines, est un rituel qui couve la violence archaïque.

Au lieu d'éliminer cette violence archaïque, à l'imitation du judaïsme et du christianisme, en la neutralisant (le judaïsme commence par le refus du sacrifice humain, c'est-à-dire l'entrée dans la civilisation, le christianisme transforme le sacrifice en eucharistie), l'islam lui confectionne un nid, où elle croîtra au chaud. Quand le judaïsme et le christianisme sont des religions dont les rites conjurent la violence, la délégitiment, l'islam est une religion qui, dans son texte sacré même, autant que dans certains de ses rites banals, exalte violence et haine.

Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran. Comme aux temps de la guerre froide, violence et intimidation sont les voies utilisées par une idéologie à vocation hégémonique, l'islam, pour poser sa chape de plomb sur le monde. Benoît XVI en souffre la cruelle expérience. Comme en ces temps-là, il faut appeler l'Occident «le monde libre» par rapport à au monde musulman, et comme en ces temps-là les adversaires de ce «monde libre», fonctionnaires zélés de l'oeil du Coran, pullulent en son sein.

:icon_up:

Ah là là, y'a du taf, hein.

DoMP, dis-moi quelle partie de ces deux gros paragraphes tu veux que je démolisse, je n'ai pas le temps de tout faire, mais suis à ta disposition.

Et je soumets à ta sagacité le texte suivant :

La Dr Laura Schlessinger est une vedette de radio américaine qui donne des conseils à ceux qui participent à son émission .Récemment, cette juive de stricte observance a déclaré que :" Selon le Lévitique (18:22), l'homosexualité est une abomination, et ne peut être pardonnée en aucune circonstance." Voici une lettre ouverte à Docteur Laura, écrite et diffusée sur Internet par une personne résidant aux Etats-Unis. C'est un morceau de bravoure!

Chère Docteur Laura,

Merci de vous donner tant de mal pour éduquer les gens selon la loi de Dieu.

Votre émission m'a beaucoup appris, et j'essaie de partager ces connaissances avec le maximum de gens. Par exemple,quand quelqu'un essaie de défendre l'homosexualité,je lui rappelle que le Lévitique 18:22 dit clairement que c'est une abomination.Fin du débat . J'ai besoin de vos conseils , toutefois , sur d'autres points précis de la loi, et sur la façon de les appliquer.

Quand je brûle un taureau sur l'autel du sacrifice ,je sais que l'odeur qui se dégage est apaisante pour le Seigneur .(Lev.1;9).Le problème,c'est mes voisins : ils trouvent que cette odeur n'est pas apaisante pour eux. Dois- je les châtier en les frappant?

J'aimerais vendre ma soeur comme esclave,comme l'Exode( 21:7) m'y autorise .A notre époque et à ce jour, quel prix puis-je raisonnablement en demander?

Le Lév. ( 25:4) affirme que je peux tout-à fait posséder des esclaves , mâles ou femelles,à condition qu'ils soient achetés dans les pays alentour . Un de mes amis affirme que ceci s'applique aux Mexicains, mais pas aux Canadiens . Pouvez- vous m'éclairer sur ce point ? Pourquoi ne puis-je pas posséder de Canadiens?

J'ai un voisin qui s'obstine à travailler le jour du Sabbat.L'Exode 35:2 dit clairement qu'il devrait être mis à mort .Suis-je dans l'obligation morale de le tuer moi-même?

Un de mes amis pense que même si c'est abominable de manger des fruits de mer (Lev 11-10), l'homosexualité est encore plus abominable.Je ne suis pas d'accord. Pouvez -vous régler notre différend?

Le Lev.(21-20) affirme que je ne dois pas approcher de l'autel de Dieu si ma vue est déficiente.Je dois admettre que je porte des lunettes pour lire.Est- ce que ma vision doit être de 20/20,ou est-il possible de trouver un arrangement?

La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux ,y compris autour des tempes,alors que c'est expressément interdit par le Lév. (19 :27) .Comment doivent-ils mourir?

Je sais ( Lév 11:6-8 ) que toucher la peau d'un cochon mort rend impur . Puis-je quand même jouer au foot si je porte des gants? Mon oncle a une ferme .Il viole le Lév. (19:19 )en semant deux espèces différentes dans un même champ,et sa femme en fait autant en portant des vêtements de deux fibres différentes (coton et polyester mélangés).Il a également tendance a beaucoup jurer et blasphèmer.Est-il nécessaire d'aller jusqu'à alerter toute la ville afin qu'ils soient lapidés? (Lev.24:10-20).Ne pourrions- nous pas tout simplement les mettre à mort par le feu et en privé, comme nous le faisons avec ceux d'entre-nous qui couchent avec des membres de leur belle-famille ?

Je sais que vous avez étudié à fond tous ces cas ,aussi ai-je confiance en votre aide.Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable.

Votre disciple dévoué et fan admiratif,

Jim (traduction : Annick Boisset)

Link to comment
Sur les milliers de piscines, de cantines, d'écoles en France, quel est l'ampleur de cela? A ma connaissance, il y a une affaire par an (voile islamique, etc…) concernant tout au plus une demi-douzaine de personnes. Soit encore moins que les effectifs de la fameuse Tribu Ka.

Une demi-douzaine par lycées et collèges.

Link to comment
Une demi-douzaine par lycées et collèges.

Là, je crois que vous vous avancez un chouïa quand même. Dans la ville où je réside il y a 3 collèges et 2 lycées publics plus 2 établissements privés et jusqu'à présent aucune affaire de ce genre n'a été à déplorer. Idem pour les communes voisines. Il serait peut-être plus judicieux de rappeler l'aspect liberticide de cette stupide loi sur la laïcité et que les affaires qui ont conduit à son adoption avaient été initiées par la grogne de professeurs notoirement affiliés à des syndicats de gauche plus enclins à combattre le fait religieux que de se soucier de leurs élèves.

Link to comment

Exemple de l'islamisation des esprits :

Artiste: Chicken Boubou

Album: "Maxi Pas d'porc !"

Titre: "Pas d'porc !" (Parodie de "Hardcore" d'Ideal J)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pas d'porc,tu manges pas d'porc,je mange pas d'porc.

Tu comprends pourquoi,pas de concession dans mon assiette,

Dés que,dés que,dés que,dés qu'j'parle de porc ca part en couille,

J'entends des grognements de truies de cochons dans la foule,

Fous d'la sauce et du mouton sur ma semoule,

Mais va pas me faire croire que bouffer du porc c'est cool,

J'répéte:dés qu'j'parle de porc ca part en couille,

J'entends des grognements de truies de cochons dans la foule,

Fous d'la sauce et du mouton sur ma semoule,

Mais va pas me faire croire que bouffer du porc c'est cool,

Alors pas d'porc dans mon plat,même pas une tranche de bacon, (Pas d'porc !!)

Garde pour toi ton putain d'jambon d'Bayonne, (Pas d'porc !!)

Comme si je vendais du chorizo de barcelone, (Pas d'porc !!)

A Zinedine Zidane et Akhenaton, (Pas d'porc !!)

Même si je gagnais un voyage en Thailande, (Pas d'porc !!)

J'boufferai ni ses côtes,ni ses pieds,ni sa langue, (Pas d'porc !!)

L'excés de porc au caramel au resto chinois, (Pas d'porc !!)

L'effet du cassoulet sur la conscience des renois, (Pas d'porc !!)

Des subventions que consacrent les mairies, (Pas d'porc !!)

Pour les sales groupes de rock des enfants de che-ri, (Pas d'porc !!)

Dés que j'entends leur son pourri ma bouche rit, (Pas d'porc !!)

La vie d'moi leurs ferraris et leurs porcheries, (Pas d'porc !!)

La mortadelle comme entrée à la cantine, (Pas d'porc !!)

Ca sent à fond le lard fumé dans leur cuisine, (Pas d'porc !!)

Les gros boudins qu'on accoste en plein Paris, (Pas d'porc !!)

Les sons du ke-par,des concerts dans les brasseries, (Pas d'porc !!)

Aujourd'hui,Che Guevarra n'est plus, (Pas d'porc !!)

Mais mon combat contre les lardons continue !! (Pas d'porc !!)

L'assaut violent des rognons sur les pauvres frites, (Pas d'porc !!)

Les grecs-salade n'ont pas tout l'honneur qu'ils méritent, (Pas d'porc !!)

Niveau…financier je suis sec, (Pas d'porc !!)

Et je constate que tous mes soss' aussi sont secs, (Pas d'porc !!)

Les rumeurs sur les partis politiques, (Pas d'porc !!)

Les entreprises Herta seraient leur pompe à fric, (Pas d'porc !!)

La fille en qui j'avais confiance, (Pas d'porc !!)

Se tapait des rillettes pendant mon absence, (Pas d'porc !!)

Pourtant on s'est réconcilié au final, (Pas d'porc !!)

Dans un resto marocain cachère et allal, (Pas d'porc !!)

Plus d'porc sinon j'la fous dehors !! (Pas d'porc !!)

Même l'expression import-export finit par porc, (Pas d'porc !!)

Comme un porc mange mon invité de ce soir, (Pas d'porc !!)

L'ami d'un ami du cousin de Joey Starr, (Pas d'porc !!)

S'il savait que dans son assiette il y avait… (Pas d'porc !!)

Morceaux de porc séchés,rattatinés, (Pas d'porc !!)

Il serait surement moins imbu d'sa personne, (Pas d'porc !!)

Et parlerait moins de lui mais plutôt du vol, (Pas d'porc !!)

Dont on accuse le chirurgien de Michael Jackson, (Pas d'porc !!)

Et de l'oreille qu'aurait mordu Mike Tyson, (Pas d'porc !!)

Les scénes cochonnes le samedi soir sur canal, (Pas d'porc !!)

Les scatophiles qui s'gavent de matiére fécale, (Pas d'porc !!)

Pour eux,j'voterai la peine maximale, (Pas d'porc !!)

De finir flic ou procureur d'un tribunal, (Pas d'porc !!)

Si par malheur le porc prenait forme humaine, (Pas d'porc !!)

Il accepterait les propos de c'batârd d'le pen, (Pas d'porc !!)

Au microphone imitateur Chicken Boubou, (Pas d'porc !!)

Fuck à tous ceux qui ont boycotté mon pe-grou, (Pas d'porc !!)

Pour faire gol-ri les mecs en técis et au trou, (Pas d'porc !!)

Si t'aimes le porc,t'écoutes pas et puis c'est tout !! (Pas d'porc !!)

Saucisses de Toulouse,de Strasbourg, (Pas d'porc !!)

Soyez bannies de ma gamelle pour toujours, (Pas d'porc !!)

Sur Terre jusqu'à mon jour dernier, (Pas d'porc !!)

Je serai là pour dénoncer le sanglier !!

Pas d'porc !! Pas d'porc !! Pas d'porc !! Jusqu'à la mort !

Pas d'porc !! Pas d'porc !! Pas d'porc !! Jusqu'à la mort !

Nous on mange pas d'porc ! Nous on mange pas d'porc !

Nous on mange pas d'porc ! Jusqu'à la mort !!!

Nous on mange pas d'porc ! Nous on mange pas d'porc !

Nous on mange pas d'porc ! Jusqu'à la mort !!!

Pas d'porc !! Pas d'porc !! Pas d'porc !! Jusqu'à la mort !!!!!!!!!

Link to comment

Aussi affligeant que la pinardisation des esprits:

Viens boire un p'tit coup à la maison

by Licence IV

{Refrain:}

Allez viens boire un p'tit coup à la maison

Y a du blanc, y a du rouge du saucisson

Et Gillou avec son p'tit accordéon

Vive les bouteilles et les copains et les chansons

1 - Pour pouvoir écrire l'premier couplet

On avait des crêpes au Grand Marnier

Les crêpes étaient bonnes mais trop salées

On s'est forcés on a tout bu et on n'a rien mangé

2 - Faut faire la cuisine sans être bourré

Et cette fois y a pas d'premier couplet

Pas s'marrer et se mettre à chanter

Y a pas le vin y a pas le pain si y a pas les copains

{au Refrain 2x}

3 - Nous on aime bien les chansons à boire

Mais c'qui nous rendit un peu d'espoir

C'est qu'ten avais pas fini d'la poire

Qu'on s'est forcés on a tout bu et on a rien mangé

4 - On a tous fini complet'ment noirs

C'était pas la fin de nos déboires

J'arrive pas à mettre une suite à cette histoire

Y a pas le vin, y a pas le temps si y a pas les copains

{au Refrain 2x}

5 - Tout ça se serait bien terminé

Si nos bonnes femmes n'étaient pas rentrées

Elles ont mis le Pernod sous clé

Et on s'est fait virer.

Link to comment

En effet Harald.

Tu oublies la danssisation des esprits, la lovamorrisation des esprits….notre civilisation est perdue. :icon_up:

Lova Moor - Et je danse

Pochette de la chanson Lova Moor - Et je danse

Se procurer ce disque :

Chercher ce disque sur la boutique CDandLP

Année : 1988

Auteur(s) : Jacques Morali - Jean-Pierre Lang

Label : Tréma

Référence : 410 449

Paroles : Moi, j'veux d'la musique

Sur la peau sur les cheveux

Dans la couleur de mes yeux

Moi, j'trouve ça magique

Quand le dj est fou

Et que ça pulse de partout

Moi, ce qui me plaît

C'est le tempo d'abord

Quand la batterie fait très fort

Ce qui me plaît

C'est quand y'a la rythmique

Qui cogne encore encore

(Refrain)

Et je danse (danse, danse)

Oui je danse (oui je danse)

Y'a plus rien qui compte que la danse

Emportée je suis par la cadence

Et je danse danse danse

Je danserais des nuits entières

Et je danse (danse, danse)

Oui je danse (oui je danse)

J'ai la tête qui tourne comme une balance

Submergée je suis par tant de puissance

Et je danse danse danse

C'est tout ce que j'aime faire

Moi, j'veux d'la musique

Qui m'éclate de partout

Quand y'a du swing et du son

J'trouve ça magique

Quand le saxo est là

Et qu'la sono est à fond

Moi, ce qui me plaît

C'est quand y'a un chanteur

Qui parle au coeur et au corps

Et, j'm'arrête jamais

J'ai la musique en moi

Qui dit encore et encore

(Au refrain)

Ohé ! Un clin d'oeil au D.J. qui met sur la platine mon morceau préféré. Trop tard, on me propose un verre, y a le disque qui tourne, je retourne avec lui. C'est fou ce que ça balance et beau quand ça commence et c'est pas terminé. Je peux plus partir, ça devient du délire, tout le monde est sur la piste, c'est bientôt la folie. Moi, ce qui me plaît, c'est de danser comme ça et de voir les regards qui se posent sur moi. Moi, ce qui me plaît, c'est de danser comme ça et de voir les regards qui se posent sur moi.

(Au refrain)

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...