Jump to content

Immobilier


Nick de Cusa

Recommended Posts

Malgré une chute du volume des transactions de 30%, les vendeurs ne veulent pas consentir de baisse de prix.
A un moment ou à un autre, il va bien falloir que la "bulle" explose

https://www.lerevenu.com/immobilier/immobilier-les-prix-ne-baissent-pas-malgre-30-de-transactions-en-moins

Link to comment
2 minutes ago, stop-fisc said:

Malgré une chute du volume des transactions de 30%, les vendeurs ne veulent pas consentir de baisse de prix.
A un moment ou à un autre, il va bien falloir que la "bulle" explose

https://www.lerevenu.com/immobilier/immobilier-les-prix-ne-baissent-pas-malgre-30-de-transactions-en-moins

Un volume moins important ne présume pas d'une baisse de demande. Il peut s'agir aussi d'une baisse d'offre. Sans compter les 6 mois de retard que ce sont pris tous les chantiers, baissant d'autant l'offre. Sans données supplémentaires (réservées aux agences j'imagine) on ne peut pas présumer de quoi que ce soit.

 

Sauf changement fondamental de la fiscalité française, je ne vois pas à long terme de baisse se profiler, au moins près des grandes villes. Et ce n'est pas la vaguelette de teletravail complet (dont on va rapidement revenir à mon avis) qui va changer fondamentalement les choses.

Link to comment

Si licenciement + chomage massif et resserement des conditions d'octrois des crédits (ce qui s'observe dès à présent) + augmentation des taux (même très légère, elle est là), on peut difficilement imaginer qu'il ne va pas y avoir une baisse des prix de l'immo à très court terme.

Link to comment
1 hour ago, Loi said:

Si licenciement + chomage massif et resserement des conditions d'octrois des crédits (ce qui s'observe dès à présent) + augmentation des taux (même très légère, elle est là), on peut difficilement imaginer qu'il ne va pas y avoir une baisse des prix de l'immo à très court terme.

Licenciement et chômage massif qui ne concernerons que peu ceux qui ont les moyens d'acheter dans les grandes villes.

Link to comment
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

Licenciement et chômage massif qui ne concernerons que peu ceux qui ont les moyens d'acheter dans les grandes villes.

Les moyens sont un point crucial, mais il y a aussi l'envie.

Je crains de voir pas mal de métropoles devenir, peacefully bien sûr, de dangereux asiles à ciel ouvert (ce qu'elles sont déjà, mais sans les étincelles qui font péter la violence).

Peut-être que la balance ROI/risque va être soupesée plus attentivement prochainement ?

Link to comment
Il y a 6 heures, Marlenus a dit :

Licenciement et chômage massif qui ne concernerons que peu ceux qui ont les moyens d'acheter dans les grandes villes.

 

Un seul de ces paramètres (que j'ai énoncé plus haut) n'est pas rédhibitoire, mais les trois en même temps c'est autre chose. Et l'explosion des crédits sur 25 ans à des taux très bas ces dernières années a permis à des ménages, qui ne le pouvaient pas il y a quelques années, d'accéder à la propriété (petite couronne parisienne compris).

 

Pour moi si les prix baissent globablement à l'échelle du pays (y compris dans les métropoles qu'on jugeait super dynamique type Lyon, Bordeaux... et avaient le vent en poupe), les prix baisseront aussi à Paris.

Link to comment
5 minutes ago, Loi said:

 

Un seul de ces paramètres (que j'ai énoncé plus haut) n'est pas rédhibitoire, mais les trois en même temps c'est autre chose. Et l'explosion des crédits sur 25 ans à des taux très bas ces dernières années a permis à des ménages, qui ne le pouvaient pas il y a quelques années, d'accéder à la propriété (petite couronne parisienne compris).

 

Pour moi si les prix baissent globablement à l'échelle du pays (y compris dans les métropoles qu'on jugeait super dynamique type Lyon, Bordeaux... et avaient le vent en poupe), les prix baisseront aussi à Paris.

Je ne met pas Paris différement d'un Bordeaux ou de Lyon.
Mais je ne crois pas au Krach où on perdrait 40% de la valeur (sans inflation) comme lors du Krach de 91.


Mais on verra bien.

 

  • Yea 1
Link to comment
On 9/6/2020 at 1:55 PM, Marlenus said:

Licenciement et chômage massif qui ne concernerons que peu ceux qui ont les moyens d'acheter dans les grandes villes.

 

Il ya un effet cascade : si les prix baissent dans les petites villes, il y a des acheteurs qui vont préférer aller dans ces petites villes plutot que s'engager sur 20 ans.

Et donc moins de demandes dans les grandes villes.

 

On 9/6/2020 at 1:00 PM, Bézoukhov said:

Assez modéré dans les grosses villes parce que tu as des gens qui ont des salaires sécurisés ou des retraites, qui debloqueront leurs économies pour faire des bonnes affaires à -5/-10% je dirais.

 

L'immo c'est quand même pas franchement le placement où tu te lances juste parce que tu vois que ça a baissé de 10%. Rien que les frais de notaires, ça te calme assez vite.

Link to comment
Le 05/09/2020 à 13:54, stop-fisc a dit :

Malgré une chute du volume des transactions de 30%, les vendeurs ne veulent pas consentir de baisse de prix.
A un moment ou à un autre, il va bien falloir que la "bulle" explose

https://www.lerevenu.com/immobilier/immobilier-les-prix-ne-baissent-pas-malgre-30-de-transactions-en-moins

 

 

Franchement, la représentativité des données du type qui a cinq agences...

On va avoir jeudi les chiffres qui font foi, ceux des notaires, mais ça ne sera que pour le second trimestre, donc la période du confinement même. A vrai dire, je pense que pour avoir une réelle tendance, il va falloir attendre les chiffres de septembre, octobre, une fois finalisées les transactions effectuées dans les mois post-confinement.

A priori, je crois assez aux projections de MeilleursAgents: baisse des transactions sur 2020 et surtout 2021, et stagnation/légère baisse des prix sans krach. https://backyard-static.meilleursagents.com/press/6c799646fe1611ef1cc908b222cac9e943374d38.pdf

Link to comment
3 hours ago, Solomos said:

 

Il ya un effet cascade : si les prix baissent dans les petites villes, il y a des acheteurs qui vont préférer aller dans ces petites villes plutot que s'engager sur 20 ans.

Et donc moins de demandes dans les grandes villes.

Mmmh c'est déjà le cas et les prix continuent de baisser dans les petites villes et de monter dans les grandes.

  • Yea 1
Link to comment
  • 9 months later...
  • 3 weeks later...

En attendant, l'impression massive de papier par les banques centrales se retrouve dans les prix de l'immobilier qui continuent à flamber, partout dans le monde https://www.bloomberg.com/news/features/2021-07-01/world-s-fastest-property-price-surge-since-financial-crisis-sparks-bidding-wars

 

Il faut bien que l'argent aille quelque part et ça continue à nourrir les hausses sur les actifs. Dont l'immobilier.

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 6 heures, Lexington a dit :

En attendant, l'impression massive de papier par les banques centrales se retrouve dans les prix de l'immobilier qui continuent à flamber, partout dans le monde https://www.bloomberg.com/news/features/2021-07-01/world-s-fastest-property-price-surge-since-financial-crisis-sparks-bidding-wars

 

Il faut bien que l'argent aille quelque part et ça continue à nourrir les hausses sur les actifs. Dont l'immobilier.

L'absurdité étant que la Banque de France (dont le gouverneur est partie intégrante des décisions de la BCE et en fait le service après vente) restreint ensuite les crédits immobiliers chez nous. 

https://www.capital.fr/immobilier/credit-immobilier-les-banques-ne-pourront-plus-deroger-aux-criteres-demprunt-1406509

Link to comment

Je cherche depuis 2 semaines à acheter un appart en région parisienne.

 

premier appart, parti en 3 jours "trop tard, signé" l'agence laissait l'annonce en ligne pour générer du contact.

deuxième, en 2 jours "trop tard, on vient de recevoir une offre au prix le proprio est ok, on supprime l'annonce ce soir"

troisième en 2 jours aussi, annonce posté mardi aprem, j'envoi un message le soir même, pas dispo le 14, je demande à visiter le 15 au soir (donc ce soir), on me dit pas de soucis. Je recois un message à 15h, "désolé j'ai reçu trois offres dont une cash" (comprendre sans condition suspensive de financement) "j'annule la visite".

 

lol

  • Sad 1
Link to comment
32 minutes ago, Carl Barks said:

L'absurdité étant que la Banque de France (dont le gouverneur est partie intégrante des décisions de la BCE et en fait le service après vente) restreint ensuite les crédits immobiliers chez nous. 

https://www.capital.fr/immobilier/credit-immobilier-les-banques-ne-pourront-plus-deroger-aux-criteres-demprunt-1406509

 

Ca n'a rien d'absurde. C'est un des leviers classiques de la BdF pour freiner la surchauffe des prix immobiliers, au détriment (comme souvent en France) des primo-acquérants et ou des jeunes familles cherchant à agrandir leur résidence principale.

Link to comment
il y a 25 minutes, Loi a dit :

Je cherche depuis 2 semaines à acheter un appart en région parisienne.

 

premier appart, parti en 3 jours "trop tard, signé" l'agence laissait l'annonce en ligne pour générer du contact.

deuxième, en 2 jours "trop tard, on vient de recevoir une offre au prix le proprio est ok, on supprime l'annonce ce soir"

troisième en 2 jours aussi, annonce posté mardi aprem, j'envoi un message le soir même, pas dispo le 14, je demande à visiter le 15 au soir (donc ce soir), on me dit pas de soucis. Je recois un message à 15h, "désolé j'ai reçu trois offres dont une cash" (comprendre sans condition suspensive de financement) "j'annule la visite".

 

lol

 

Ca me rappelle mes dernières recherches... Courage.


Tu cherches quoi comme appart ?

Link to comment
Il y a 2 heures, Lameador a dit :

 

Ca n'a rien d'absurde. C'est un des leviers classiques de la BdF pour freiner la surchauffe des prix immobiliers, au détriment (comme souvent en France) des primo-acquérants et ou des jeunes familles cherchant à agrandir leur résidence principale.

Ce que je trouve absurde, c'est qu'elle est aussi partie prenante du processus qui alimente la surchauffe de ces prix. 

Link to comment
Il y a 2 heures, Lexington a dit :

 

Ca me rappelle mes dernières recherches... Courage.


Tu cherches quoi comme appart ?

 

30 à 40 m², grand T1 (si suffisamment de place pour créer une pièce sup) ou petit T2, cuisine séparée (ou permettant de la faire par la suite) et faible charge c'est à dire - de 1000 € par an pour ma surface.

 

J'ai aussi des exigences au niveau du bâtiment en tant que tel (année de construction, gueule des parties communes, isolation, enfin bref classique).

 

Le plus effrayant c'est tout de même de se dire qu'on nage à vue.

 

Dans un monde fait normalement, tu te renseignes, tu visites, si tu es intéressé tu appelles le syndic de copro, tu cherches à échanger avec le responsable de la copro, tu regardes un peu comment le quartier est fréquenté (si tu le connais pas par coeur), limite tu vas sonner chez des voisins, enfin bref c'est pas une petite acquisition à l'échelle d'une vie. Mais le marché flingué qu'ils nous ont fait ne le permet pas lol.

 

Après je reconnais que mon créneau n'aide pas, entre le primo accédant et l'investisseur la demande est folle.

Link to comment
Il y a 8 heures, Loi a dit :

 

30 à 40 m², grand T1 (si suffisamment de place pour créer une pièce sup) ou petit T2, cuisine séparée (ou permettant de la faire par la suite) et faible charge c'est à dire - de 1000 € par an pour ma surface.

 

J'ai aussi des exigences au niveau du bâtiment en tant que tel (année de construction, gueule des parties communes, isolation, enfin bref classique).

 

Le plus effrayant c'est tout de même de se dire qu'on nage à vue.

 

Dans un monde fait normalement, tu te renseignes, tu visites, si tu es intéressé tu appelles le syndic de copro, tu cherches à échanger avec le responsable de la copro, tu regardes un peu comment le quartier est fréquenté (si tu le connais pas par coeur), limite tu vas sonner chez des voisins, enfin bref c'est pas une petite acquisition à l'échelle d'une vie. Mais le marché flingué qu'ils nous ont fait ne le permet pas lol.

 

Après je reconnais que mon créneau n'aide pas, entre le primo accédant et l'investisseur la demande est folle.

Condoléances :D

 

Sur la partie en gras, a Paris et avec la façon dont la loi est faite et le marché tourne, tu le fais apres avoir fait l'offre, pas avant. Et tu reviens sur ton offre si besoin. Mais bon tu l'as probablement déjà en tête.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 14 heures, Lameador a dit :

 

Ca n'a rien d'absurde. C'est un des leviers classiques de la BdF pour freiner la surchauffe des prix immobiliers, au détriment (comme souvent en France) des primo-acquérants et ou des jeunes familles cherchant à agrandir leur résidence principale.

 

Ha bon? C'est un rôle officiel de la banque de France? Influencer les prix de l'immobilier? 😳

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 2 heures, Calembredaine a dit :

 

Ha bon? C'est un rôle officiel de la banque de France? Influencer les prix de l'immobilier? 😳


Dans la mesure où ça fragilise le bilan des banques, oui. 

  • Yea 1
Link to comment
20 hours ago, Loi said:

Je cherche depuis 2 semaines à acheter un appart en région parisienne.

Une technique qui marche parfois est d'aller discuter avec les gardiens des résidences qui te plaisent pour savoir s'ils pensent que quelqu'un va bientôt mettre en vente. Les chances de réussite sont limitées mais tu peux aussi en tirer des informations utiles. 

Link to comment
20 hours ago, Loi said:

 

30 à 40 m², grand T1 (si suffisamment de place pour créer une pièce sup) ou petit T2, cuisine séparée (ou permettant de la faire par la suite) et faible charge c'est à dire - de 1000 € par an pour ma surface.

 

J'ai aussi des exigences au niveau du bâtiment en tant que tel (année de construction, gueule des parties communes, isolation, enfin bref classique).

 

Le plus effrayant c'est tout de même de se dire qu'on nage à vue.

 

Dans un monde fait normalement, tu te renseignes, tu visites, si tu es intéressé tu appelles le syndic de copro, tu cherches à échanger avec le responsable de la copro, tu regardes un peu comment le quartier est fréquenté (si tu le connais pas par coeur), limite tu vas sonner chez des voisins, enfin bref c'est pas une petite acquisition à l'échelle d'une vie. Mais le marché flingué qu'ils nous ont fait ne le permet pas lol.

 

Après je reconnais que mon créneau n'aide pas, entre le primo accédant et l'investisseur la demande est folle.

 

Une vidéo avec des annonces à prix abordables
 

 

Link to comment
Il y a 5 heures, Sekonda a dit :

Une technique qui marche parfois est d'aller discuter avec les gardiens des résidences qui te plaisent pour savoir s'ils pensent que quelqu'un va bientôt mettre en vente. Les chances de réussite sont limitées mais tu peux aussi en tirer des informations utiles. 

 

Oui tu as raison, le seul soucis c'est que généralement les résidences avec gardien sont hors de mes critères de charge. Mais cela demeure une bonne technique.

 

Sinon je vais bientot passer au boitage (pour les copros que j'ai reperé et qui me plaise beaucoup de chez beaucoup).

 

Il y a 2 heures, Lameador a dit :

 

Une vidéo avec des annonces à prix abordables
 

 

 

Sans aller jusque là j'ai regardé pour me barrer genre à Sainté. 40k€ le T2, j'épargne pendant 5 ou 7 ans et je re en RP.

 

Finalement abandonné lol.

Link to comment

Ce qui compte aussi pour beaucoup dans les prix de l'immobilier, c'est qu'actuellement l'URSSAF a complètement cessé le recouvrement forcé des cotisations depuis 18 mois et ne reprendra pas réellement avant les élections présidentielles.

 

En France 4 entreprises sur 5 sont assignées en redressement judiciaire par l'URSSAF ou une autre caisse similaire. Si on ajoute à cela les PGE qui ont été faits, on comprend qu'un tas de problèmes a été remis à demain, et que cela a considérablement solvabilisé la demande.

 

Il y a aussi eu un gros impact sur l'offre car après les évènements familiaux, la défaillance d'entreprise est le deuxième moteur de la mise en vente des biens immo (le propriétaire de la boite a besoin de cash, ou son salarié licencié retrouve du boulot ailleurs et doit vendre son bien).

 

Selon les infos que j'ai l'URSSAF reprendra le recouvrement à partir de septembre de façon amiable, et va sortir la grosse bertha à partir de la mi-2022 après les élections (ils sont obligés sinon ils vont avoir des prescriptions).

 

A partir de fin 2022 et courant 2023-2024 on peut s'attendre à un retournement massif du marché immo. J'ai d'ailleurs pu observer que beaucoup de boites avaient déjà consommé tout leur PGE.

  • Yea 3
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...