Jump to content
Barem

La Méthode De Travail.

Recommended Posts

Bonjour,

 

afin de completer mon sujet sur la "méthode intellectuelle", (ouvert il y a plusieurs mois) j'aimerais démarrrer cette discussion pour que chacun puisse exposer la façon dont il gère son travail intellectuel. (lecture, écriture, ...) Je suis persuadé que chacun d'entre vous à développer, au cour du temps, des méthodes efficaces pour gagner du temps et être plus productif dans ce travail et pourrais partager ses expériences aux autres. (bien évidemment, je ne m'attend pas à la solution miracle mais à simplement améliorer la façon dont je travaille, que ce soit le travail personnel que scolaire)

 

Il serait également intéressant de dévoiler les méthodes qui vous ont semblé inefficace.

 

Par exemple, un type d'organisation qui marche bien avec moi c'est le travail par intervalle de temps : je me donne un temps pour réaliser une tâche et je ne m'arrête qu'une fois le temps donné est atteint. (étant adepte de la procrastination, je préfère fonctionner ainsi...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais 15 000 choses en même temps et je suis incapable de me concentrer plus de 10 minutes sur quelque chose, ISTP oblige. Je ne me mets à bosser que si je suis à un cheveu d'être en retard, et en général je m'en suis toujours sorti (avec énormément de stress physique et mental). Les techniques du genre se chronométrer ou se préciser des horaires de travail personnel ou de loisir ? Plutôt crever.

Share this post


Link to post
Share on other sites

parles tu de travail dans le cadre des etudes? ou plutot epanouissement personnel ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as fait ton énéagramme pour faire le point?

 

j'ai regarde le lien pour voir si je pouvais faire le mien mais c'est bien trop complique

apres j'ai cherche un lien pour le faire autrement, j'ai trouve un questionnaire a une question...

Share this post


Link to post
Share on other sites

parles tu de travail dans le cadre des etudes? ou plutot epanouissement personnel ?

 

Les deux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu fais des etudes de quoi ?

 

pour l'epanouissement personnel, ca depend principalement de trois parametres : la quantite de temps libre qu'il te reste, la fatigue accumulee, et la possibilite, ou pas, de compenser en buvant du cafe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non. (je le tenterais plus tard)

C'était une vanne en fait. Private joke liborg. :) L'énéagramme relève du chamanisme ou du vaudou si tu veux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

pour l'epanouissement personnel, ca depend principalement de la picole

 

Corrigé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu n'es pas ISTP.

La picole met des batons dans les roues de la bricole.

Je ne bois que quand j'ai decide de perdre la journee ou ce qu'il en reste, en redevenant un homme normal, i.e. inutile et bavard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu fais des etudes de quoi ?

 

 

Licence d'économie-gestion

 

 

C'était une vanne en fait. Private joke liborg. :) L'énéagramme relève du chamanisme ou du vaudou si tu veux.

 

Je ne connaissais pas le principe de l'énéagramme donc... et puis un message ne retranscrit pas le ton sur lequel tu prononces ta vanne. :jesaispo:

 

Concrètement, j'ai crée ce fil pour limiter l'énormité de temps et de force gaspillée par une mauvaise méthode de travail aussi bien pour moi que pour tout à chacun le parcourant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense que Chitah m'a plonke car j'ai ete trop mechant avec lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu n'es pas ISTP.

La picole met des batons dans les roues de la bricole.

Je ne bois que quand j'ai decide de perdre la journee ou ce qu'il en reste, en redevenant un homme normal, i.e. inutile et bavard.

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Globalement, je passe ma vie comme ça :

BL3nV.gif

 

Quand j'ai un truc à faire, je planifie des objectifs et je commence à laisser décanter les idées en arrière plan. Je regarde tranquillement la deadline arriver jusqu'à ce la pression devienne insupportable. Là je prends un coup de speed.

Dans ces moments là, pour autant que je puisse en juger d'après mes discussions et mes travaux en groupe, j'abats l'équivalent de plusieurs jours de boulot "normal" en une heure. Et si j'ai besoin de rester focalisé 5 ou 6 heures par jour, pas de problème (le plus difficile c'est de me motiver, d'où le besoin du coup de speed).

 

Au final je ne sais pas trop ce qu'on peut tirer de tout ça à part qu'il faut bien se connaître pour s'exploiter au mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Licence d'économie-gestion

 

 

Je ne connaissais pas le principe de l'énéagramme donc... et puis un message ne retranscrit pas le ton sur lequel tu prononces ta vanne. :jesaispo:

 

Concrètement, j'ai crée ce fil pour limiter l'énormité de temps et de force gaspillée par une mauvaise méthode de travail aussi bien pour moi que pour tout à chacun le parcourant.

Bon alors pour la peine je vais répondre à ta question me concernant.

 

Faire une à trois choses par jour, pas plus, pas moins. Par faire une chose, j'entends une réunion, un travail sur un dossier, une recherche, etc. Je ne compte pas le quotidien, répondre à des emails (deux fois par jour). Genre un gros truc. Du coup, cela laisse du gras pour les imprévus et autres coups de bourre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne fous rien jusqu'au dernier moment.

 

Tu te mettras tellement de pression quand tu t'apercevras que t'es en retard que tu seras extrêmement productif.

 

Le temps est gaspillé en proportion de la quantité disponible (loi de Parkinson).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil que les procrastinateurs ci-dessous.

Travail excellent quand la guillotine n'est qu'à quelques millimètres du cou.

Faut se mettre la pression quand il n'y a pas de source externe de pression.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais 15 000 choses en même temps et je suis incapable de me concentrer plus de 10 minutes sur quelque chose, ISTP oblige. Je ne me mets à bosser que si je suis à un cheveu d'être en retard, et en général je m'en suis toujours sorti (avec énormément de stress physique et mental). Les techniques du genre se chronométrer ou se préciser des horaires de travail personnel ou de loisir ? Plutôt crever.

Même "méthode".

Pour le moment ça passe, pourquoi me tuer à m'organiser ? Si je fais une to-do-list, non seulement je la paume mais en plus quand j'ai enfin fait la première ligne il faut en rajouter dix...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre quand je m'y mets : je visualise les étapes, et j'affine au fur et à mesure. Du général au particulier :lol:

Par exemple pour écrire un article ou un rapport, j'écris un plan, qui se transforme en phrases mal foutues mais contenant les idées, que je retravaille et étoffe etc.

En fait ta question ne peut pas avoir de réponse générale : si par contre j'ai une batterie de calculs à lancer je devrai en faire un à fond pour identifier comment optimiser les autres, puis les lancer à la chaîne. Méthode nettement moins globale.

La question n'a pas de réponse parce qu'en fonction du délai et de la complexité du travail à accomplir, on peut pas avoir la même méthode.

C'est un coup à se planter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je regarde tranquillement la deadline arriver jusqu'à ce la pression devienne insupportable. Là je prends un coup de speed.

 

Ca marche bien quand il y quelqu'un pour t'imposer une deadline, mais c'est rare de trouver quelqu'un qui fasse ca gratuitement (a part si tu es salarié ou étudiant).

 

Pour certain (dont je fait parti) lutter contre la procrastination seul c'est pas évident, j’attends donc de ce thread plein de conseils judicieux :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

... j’attends donc de ce thread plein de conseils judicieux :)

Perso, un point important c'est l'organisation de la doc (bibliographie) concernant les sujets sur lesquels je bosse.

Ne pas retrouver un article/lien intéressant est un truc absolument horripilant.

Pour les sujets susceptibles d'être rendus publics ça fait 2/3 ans que j'utilise mediawiki.

Je trouve ce format vraiment commode, permet bien et facilement le partage, l'accès depuis plusieurs endroits, recherche, horodatage, etc.

 

Il me semble qu'avoir plusieurs projets simultanés n'est pas une mauvaise chose.

Ne serait-ce que de manière à pouvoir basculer quand on est encalminé.

 

Un des enjeux pour des projets successful c'est de faciliter la coalescence des contributeurs.

Un outil à signaler : les planets https://fr.wikipedia.org/wiki/Planet

Share this post


Link to post
Share on other sites

la première chose à faire pour gagner du temps, c'est éviter d'en perdre en cherchant une méthode pour en gagner :icon_volatilize:

Share this post


Link to post
Share on other sites

la première chose à faire pour gagner du temps, c'est éviter d'en perdre en cherchant une méthode pour en gagner :icon_volatilize:

 

Chacun dispose, qu'il en soit conscient ou pas, de méthode guidant sa démarche à partir du moment ou nous définissons le sujet d'étude sur lequel nous nous penchons. Certaines sont plus efficaces que d'autres et je tiens à en relever plusieurs pour éventuellement faire quelques tentatives d'application car je ne pense pas qu'il existe une méthode unique de perfectionnement.

 

Vis à vis des réponses antérieurs, je suis assez d'accord avec Chitah sur le fait qu'il est bon de prévoir à l'avance et d'avancer lentement chaque jour pour réaliser un projet.

Par contre, la méthode du travail à court terme (Lancelot, Nirvana, ...) ne m'a jamais permit d'atteindre mes objectifs, notamment scolaire. Je crois et pratique beaucoup plus une approche de long terme, avec un travail "cool" mais régulier.

 

Une bonne méthode de travail doit entre autre permettre de bien travailler au lieu de travailler longtemps et péniblement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois et pratique beaucoup plus une approche de long terme, avec un travail "cool" mais régulier.

Tu vas mourir très vite dans ta vie professionnelle.

 

Une quantité de travail linéaire dans le temps ne se produit à peu près jamais. Tu devras gérer emmerdes sur emmerdes, deadline sur deadline, et on ne te préviendra pas à l'avance.

(et des fois tu auras les doigts de pieds en éventail, mais pas longtemps)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu vas mourir très vite dans ta vie professionnelle.

 

Une quantité de travail linéaire dans le temps ne se produit à peu près jamais. Tu devras gérer emmerdes sur emmerdes, deadline sur deadline, et on ne te préviendra pas à l'avance.

(et des fois tu auras les doigts de pieds en éventail, mais pas longtemps)

 

Je suis habitué à ce genre de rupture de rythme de travail. Par exemple dans mon année universitaire, je travaille régulièrement mes cours (quantité de travail linéaire) et rush un peu plus les semaines précédents les partiels. De ce fait je dispose de connaissances apprises dans ma mémoire à long terme.

 

Il y a un constat qu'il est important de faire, c'est de se voir tel qu'on est et par là même de parvenir à s'estimer à sa juste valeur dans son travail. Lorsque je parle d'estimation, j'évoque essentiellement de l'énergie dont nous disposons et que nous avons l'habitude d'emprunter pour mener à bien une tâche.

En mesurant par exemple les temps durant lesquel notre esprit est productif et ceux ou il l'est moins. Grâce à ce genre de distinction, on peut parvenir à définir des plages horaires de travail et de repos. Cet exercice est aussi une leçon d'humilité : on parvient à s'accepter tel qu'on est et à savoir se donner de la meilleur façon dans le travail.

 

Pour ceux que le fil intéresse, (Jubal notamment) je recommande la lecture de cet ouvrage : Le travail intellectuel et la volonté de Jules Payot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu n'as qu'à prendre nos méthodes court-terme comme des "leçons d'humilité sur nous-même" alors :lol:

On sait qu'on travaille comme ça donc on l'admet et on s'adapte :rolleyes:

Perso j'ai jamais su faire le "travail régulier". Je ne travaille bien qu'avec un objectif court-terme et sous pression. Tout ce qui se passe avant, quand j'ai encore du temps, c'est de l'ordre de la préparation pour pouvoir foncer le moment où je n'aurai plus le choix. Même en prépa j'ai fonctionné comme ça. À deux mois des concours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso j'ai jamais su faire le "travail régulier". Je ne travaille bien qu'avec un objectif court-terme et sous pression. Tout ce qui se passe avant, quand j'ai encore du temps, c'est de l'ordre de la préparation pour pouvoir foncer le moment où je n'aurai plus le choix. Même en prépa j'ai fonctionné comme ça. À deux mois des concours.

Pourquoi "même en prépa" ?

C'est là que j'ai appris à travailler comme ça.

 

Faut dire, le temps d'une séquence (entre deux colles) je n'avais pas le temps de d'apprendre correctement le programme. Du coup j'ai passé 3 ans avec la sensation d'avoir ma tête sur un billot.

 

La vie est plus cool depuis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...