Jump to content

École & éducation : Le temps des secrets


Recommended Posts

il y a 4 minutes, Jean_Karim a dit :

Hahaha personne n'a vu le troll de poney. Un instit ( bac +5 et concours) c'est 1600e en début de carrière. 2800 net après 30 ans. Dans le secondaire, c'est un peu plus, genre 200e de plus.

Ou alors il parlait des profs niveau universitaire avec l'agreg (par exemple ceux de prepa ont un bonus  avec les heures de colles) ?

Link to comment
il y a 11 minutes, Jean_Karim a dit :

Hahaha personne n'a vu le troll de poney. Un instit ( bac +5 et concours) c'est 1600e en début de carrière. 2800 net après 30 ans. Dans le secondaire, c'est un peu plus, genre 200e de plus.

1600e net donc combien brut et superbrut ?

Link to comment
Il y a 1 heure, Solomos a dit :

 

C'est pas cher payé

 

Alos, c’etait en 2005. Mes copains de promo touchaient 2000 à 2200 euros sur Paris. J’étais fou de rage. Je vous fais pas un dessein sur le prix de la vie à Monaco et Paris hein, Monaco est plus cher.

je me suis donc barré en Suisse! Et quand je suis revenus ils n’étaient même pas capables de s’aligner sur un salaire belge (entre temps j’avais bossé à Bruxelles).

il y a un pognon de fou ici et il me semblait impossible d’en capter une partie. Pétage de plomb et achat d’une licence de taxi pour justement capter cette petite partie de richesse.

l’histoire est plus longue, les raisons plus profondes mais en gros c’est ça.

 

l’ednat monégasque forme des gamins qui font les grandes écoles mais Le gouvernement ne sait pas les faire revenir et rester. C’est triste. Du coup on a plein d’anciens parigos, qui (désolé) mettent une ambiance de merde dans les entreprises. On perd notre culture à cause de ça.

  • Love 1
Link to comment

Des étudiants "quasi-débiles" et "fraudeurs": polémique à Brest après les propos d'un enseignant

 

Citation

Des étudiants "quasi-débiles", "fraudeurs", "médiocres"... Un enseignant de l'Université de Bretagne Occidentale (UBO) a créé la polémique en utilisant ces termes dans un courrier interne que l'AFP s'est procuré ce mercredi, et qui visait à dénoncer les coupes dans l'offre de formation.

 

Dans un courriel adressé la semaine dernière à des personnels de l'UBO, ce maître de conférences en droit, économie et gestion regrette que l'établissement soit "en train de devenir une université de 'seconde zone', notamment en opérant des coupes sombres dans son offre de formation".

 

"Passons également sur la crédibilité de notre université qui 'amnistie' de nombreux étudiants ayant fraudé aux examens en distanciel de l'année universitaire 2020-2021", poursuit-il en faisant état de "fraudes de masse".

"L'UBO, non seulement devient une université de seconde zone, mais va aussi devenir un repère de lycéens qui, après avoir obtenu le bac Covid automatiquement en 2019 et quasi-automatiquement en 2020 (chouette auditorat, de quasi-débiles pour certains qui ne savent pas comprendre le sens d'un texte simple et ânonnent en lisant), peuvent se dire : 'on aura toujours l'UBO au cas où on ne serait pas pris ailleurs'", regrette encore l'enseignant.

 

 

 

Link to comment
Il y a 8 heures, Prouic a dit :


Actuellement sur Toulouse le bac+2 quarantenaire de grand groupe tourne à 45-50K.

 

Lyon aussi, c'est un bon chiffre. 

 

Un quadra qui bosse en informatique tourne entre 40 et plafonne à 50K en SSII/ESN. Au delà, il n'est plus rentable. Le plafond de 50K est très difficile à passer, surtout en CDI.

Au delà, ce sont des clients finaux en DSI, avec des places très chères et rares, où vous pouvez espérer 60-70K.

Un RSSI, c'est vite 80K, voir même 100K. De toutes les manières, tout ce qui touche à la sécu vous rapporte de l'or.

 

Quand vous êtes à votre compte, vous arrivez rapidement et facilement à faire plus de 5K net par mois et après impôt. 

  • Sad 1
Link to comment
Il y a 21 heures, poney a dit :

Pourtant c'est sensé être un boulot avec 20 semaines de congés par an, 3000 balles de salaire et des semaines de 18h.

 

Je comprends pas.

 

Moi je comprends que les cas soc' surpassent les conditions de travail.

Link to comment

Il faut dire si vous parlez en net ou brut, sinon c'est impossible de comprendre et de comparer.

 

Tiens, j'ai regardé ce que donnait ma rémunération annuelle d'enseignant-chercheur actuel en équivalent brut dans le privé.

Si je me compare à mes collègues de Suisse, c'est nul. Si je me compare aux niveaux de salaire des cadres en France, c'est correct.

 

La France : ce pays social-démocrate qui nivelle par le bas...

  • Yea 2
Link to comment
35 minutes ago, Prouic said:

Haha j'adore on dirait une théorie de l'espace temps.  

Si je me souviens bien ça désigne les internes qui sont correctement payés et ne branlent rien.

(Et je ne branle rien. Je cadre des projets avec des gens et comme il n'y a plus de budget on repousse. Je suis IC normalement mais je n'ai contribué à quasi rien concrètement.)

Link to comment
17 hours ago, Adrian said:

 

Cette histoire est assez symptomatique de l'état de délabrement dans lequel se trouve aujourd'hui la bureaucratie universitaire, comme l'ensemble des bureaucraties de notre pays.

 

 

La décennie 2020 va être sportive. La France a connu une montée en puissance de ses bureaucraties à mesure que s'étendait l'idéologie social-démocratie dans toutes les strates de la société française : empilement de règles absurdes qui finissent par se contredire, désorganisation, mauvaises allocations de ressources jamais remises en cause par une absence de véritable contrôle de gestion. De dérives en dérives, tout cela finit par paralyser les fonctionnements, à produire des services de piètre qualité (euphémisme), à démotiver les personnels, à créer des tensions sociales.

 

Au bout de 70 ans de dérives, toutes les bureaucraties finissent par craquer les unes derrière les autres. On le voit de façon criante actuellement avec les bureaucraties régaliennes (police, justice) et hospitalières.

A bas bruit pour l'instant, les bureaucraties de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur et de la recherche partent totalement en vrille. Les mots de ce maitre de conférences sont crus, mais le constat est lucide : on nous envoie désormais dans l'enseignement supérieur des étudiants qui n'ont strictement rien à y faire, car incapables de comprendre des textes simples, incapables de s'exprimer à l'oral avec clarté, incapables de manier des raisonnements logiques simples, et bien sûr incapables de conceptualiser. Et ceci devient aussi vrai pour les filières sélectives, qui le sont de moins en moins dans les faits.

 

Les libéraux du forum se focalisent sur les dangers du diktat sanitaire. Mais àmha, l'action la plus nuisible de Macron durant ce quinquennat aura été le saccage de l'enseignement la désagrégation du lycée avec le nouveau bac de Blanquer et la détérioration des premiers cycles universitaires par Vidal.

  • Yea 15
  • Post de référence 1
Link to comment
2 minutes ago, Largo Winch said:

La France a connu une montée en puissance de ses bureaucraties à mesure que s'étendait l'idéologie social-démocratie dans toutes les strates de la société française : 

Ce n'est même pas une histoire d'idéologie. C'est le cancer bureaucratique qui s'étend et qui devient sa propre fin jusqu'à s'effondrer sous sa propre absurdité.

(S'il s'effondre, ce qui n'est pas garantie à ce stade malheureusement. )

  • Yea 3
Link to comment

J'aime beaucoup le premier étudiant :

 

"On ne pense pas être des quasis débiles, au contraire, je pense que la situation sanitaire a été tellement compliquée que pour le coup pour les étudiants c'est normal en fait d'avoir un droit aussi a la poursuite d'études, a pouvoir aller à l'université et a avoir une formation correct".

 

s'il avait voulu montrer par l'absurde qu'il est un quasi débile, il ne pouvait pas mieux dire.

- le "au contraire" n'introduit rien qui viendrait contredire

- le fait qu'ils auraient droits spécifiquement à "une bonne formation" après l'épisode sanitaire qui a été tellement compliqué,  soutient les propos du prof : il reconnaît implicitement qu'ils ont été moins bien formés et sont plus débiles.

  • Yea 4
  • Haha 1
Link to comment

L'aspect un peu terrible du cancer bureaucratique c'est aussi que, à mesure que les dégâts qu'il cause sont plus visibles,

il y a toute une population qui demande des injections supplémentaires de ce cancer.

Et c'est l'une des grosses forces de ce cancer, ce mécanisme par lequel l'échec se traduit de fait par une augmentation de la maladie.

Au plus ça va mal, au plus les gens redemandent de la potion qui les a amenés là.

On assiste ainsi, assez impuissants, à la mort d'une société.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 41 minutes, Largo Winch a dit :

Les libéraux du forum se focalisent sur les dangers du diktat sanitaire. Mais àmha, l'action la plus nuisible de Macron durant ce quinquennat aura été le saccage de l'enseignement la désagrégation du lycée avec le nouveau bac de Blanquer et la détérioration des premiers cycles universitaires par Vidal.

Ben non, dans ton exemple on passe d'une école moisie à une école marginalement plus moisie, c'est limite bénéfique pour nous de confirmer à quel point l'école est nuisible. Ce n'est pas un combat libéral de discuter de la qualité de la propagande.

 

 

Le diktat stalinaire, c'est autre chose... Pouvoir marcher dans la rue tranquille on est un peu plus basique dans la pyramide des besoins

  • Yea 1
  • Nay 2
Link to comment

Faut vraiment être barré du cerveau pour penser les libertés fondamentales moins importantes. Il n'y a aucun salut à attendre de l'éducation nationale-socialiste. Ainsi que de son service après-vente l'enseignement inférieure qui a pour seul but de retarder l'émancipation affective, intellectuelle et matérielle des étudiants vis-à-vis des services des Hommes de l'état 

Link to comment

"Certaines filières comme l'humanite ont disparu" ❤ Enfin un effet bénéfique de toutes ces reformes ! Plus sérieusement tous ces étudiants semblent bien prompts à se revendiquer engagés et solidaires avec l'argent des autres, mais à part réclamer des moyens et la fin de la sélection c'est quoi leur solution? parce que si c'est le cas ce sont effectivement des quasi débiles ?

Link to comment
Le 14/09/2021 à 21:44, Bézoukhov a dit :

 

J

La dernière mondialisation et la démocratisation de l'éducation à l'échelle mondiale.

Si tu n'es pas dans un job protégé de la compétition mondiale (ie. avocat / médecin), faut justifier ton salaire assez violemment. Quoique les avocats comme ils ont ouvert les vannes des diplômes, c'est aussi la merde :D .

C'est amplifié en France par l'augmentation délirante des prélèvements sociaux.

 


Les programmeurs et développeurs sont en pleine compétition internationale et ils gagnent bien leur vie. Sinon, c'est amusant de constater que la mondialisation permet d'accomplir le rêve égalitaire des gauchistes. 

Link to comment
il y a 5 minutes, Johnnieboy a dit :

Les programmeurs et développeurs sont en pleine compétition internationale et ils gagnent bien leur vie. Sinon, c'est amusant de constater que la mondialisation permet d'accomplir le rêve égalitaire des gauchistes. 

Et que ce rêve égalitaire est un cauchemar pour une partie pas négligeable de la population des pays riches (la courbe de l'éléphant, tout ça).

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Rincevent a dit :

Et que ce rêve égalitaire est un cauchemar pour une partie pas négligeable de la population des pays riches (la courbe de l'éléphant, tout ça).


Sauf que ce n'est pas la faute de la mondialisation, mais des institutions pourries de ces pays riches dans lesquels le chômage est une création purement étatique. Il y a des pays riches qui n'ont aucun problème à cause de la mondialisation et ne connaissent pas le chômage. Devoir rappeler cela ici, c'est étonnant.

Link to comment
il y a 27 minutes, Johnnieboy a dit :

Les programmeurs et développeurs sont en pleine compétition internationale et ils gagnent bien leur vie.

 

Les bons justifient leur salaire et bénéficient de la mondialisation pour faire un énorme levier dessus.

Comme les traders quoi.

 

Mais l'entrée dans la vie active des mecs lambda qui sortent d'école d'informatique, ça ne fait pas vraiment rêver.

il y a 11 minutes, Johnnieboy a dit :

Il y a des pays riches qui n'ont aucun problème à cause de la mondialisation et ne connaissent pas le chômage.

 

La Suisse et l'Allemagne qui ont trouvé le moyen de conserver une forte industrie sur place ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...