Jump to content

[Emploi - Phase 2] La protection sociale


Recommended Posts

Citation

Diagnostic

 

En France, la "crise" dure depuis près d'un demi-siècle. Elle est avant tout marquée par l'incapacité de la société française à réduire le chômage. Chaque français se rend compte, où qu'il habite, que Pôle Emploi ne lui sert à rien. Il est impossible d'industrialiser la recherche d'emploi qui reste, in fine, un ensemble de choix profondément personnels.

De même, la bureaucratisation progressive des assurances sociales soumet les français aux diktats des ministères. Taux de remboursement ? Âge de la retraite ? Tout est choisi par l’État sans jamais vraiment faire attention aux situations particulières. Chacun doit pouvoir choisir la protection sociale qui lui convient, et, en conséquence, être responsable de ses choix personnels de protection sociale.

La protection sociale nationale n'existe pas pour justifier tel ou tel choix de vie, mais existe bel et bien pour protéger ceux qui sont aux portes de la misère. En conséquence, elle doit être faible, et ne doit jamais remplacer les revenus du travail.

 

Nos propositions pour plus de liberté

 

  • Privatisation des activités de recherche d'emploi de Pole Emploi
  • Lorsque le plein emploi sera atteint, suppression des activités ASSEDIC de Pole Emploi (cf. intérêt des politiques contra-cycliques http://www.oecd.org/officialdocuments/publicdisplaydocumentpdf/?cote=ECO/WKP(2015)82&docLanguage=En )
  • Liberté de choix quant à l'assurance maladie => un peu de travail quantitatif sur l'exemple allemand
  • Liberté de choix quant à l'assurance retraite => beaucoup de travail quant au financement de la retraite, de la dépendance, et de la santé des personnes âgées - mais hors scope emploi
  • Privatisation de la branche accident du travail de la Sécurité Sociale
  • Suppression de la branche famille de la Sécurité Sociale
  • Fin des statuts particuliers quant à l'assurance chômage
  • Allocation sociale unique / Versement social unique => C'était dans les programmes Macron et Fillon me semble, donc on peut peut-être attendre un peu voir ce que les technocrates sortent

  • Yea 2
Link to comment
il y a 4 minutes, PABerryer a dit :

Pk suppression de la branche famille?

 

Pour tout dire, j'ai hésité à te mentionner pour que tu fasses une défense libérale de la branche famille :) . Si tu y arrives...

D'autant plus que ce n'est pas forcément populaire.

 

il y a 4 minutes, PABerryer a dit :

Sinon, le libre choix des assurances suppose le salaire complet.

 

Yep, c'est dans la partie du programme sur le poids de la fiscalité.

Link to comment

Parce que c'est de la redistribution pure et simple. Les allocs, les APL...

Pourquoi la conserver ?

 

T'inquiète pas, j'ai pensé aux familles nombreuses catholiques en libéralisant le travail des enfants. 

  • Haha 1
Link to comment
  • 1 year later...

Tout dépend de la concurrence.

 

Une première étape consisterai à verser le salaire complet aux salariés et ensuite l'Etat vient se servir sur leurs comptes en banque. Ergo, chacun verra ce que lui coûte l'Etat. 2ème étape, on maintient le système public et l'obligation de s'assurer pour la maladie et la retraite (mais pas pour le chômage) mais on supprime le monopole, chacun peut prendre l'assurance qu'il veut. Dernière étape, suppression du système public une fois que la majorité des personnes est allée voire ailleurs. In fine, le rôle de l'Etat sera plus celui d'une police vis à vis des assureurs à l'image de ce qui se fait en Suisse. Le rôle de police permettra de rassurer les citoyens vis à vis de ce profond changement.

Link to comment

Sur le principe je suis d'accord, mais l'idée c'était de pouvoir avancer des chiffres (et leur méthode de calcul) pour rassurer les partisans du système public. Je me doute que c'est compliqué à estimer.

 

Les cliniques privées ont-elle des financements publics ?

Link to comment

J'ai trouvé un début de piste pour convaincre les partisans du public :

 

Citation

2/ Certaines activités sont encore réservées au secteur public

  • l’enseignement universitaire et post universitaire des médecins
  • la recherche médicale
  • la mise en oeuvre d'actions de prévention
  • les greffes
  • le diagnostic anténatal

Mais dans la pratique, les établissements privés remplissent certaines de ces missions, sans obtenir pour autant un financement.

 

Il faut que je trouve le coût de ces interventions dans le public et les comparer à celles du privé pour prouver qu'un système privé est réellement plus efficace et moins coûteux.

 

Citation

3/ Le mode de financement des établissements

Il existe plusieurs sources de financement de l'activité réalisée : 

  • pour le MCO, le législateur a réformé le financement en appliquant une Tarification à l'Activité (T2A) aux hôpitaux comme aux cliniques. Cette réforme est partiellement en vigueur depuis mars 2005. Elle devait en principe aboutir à une tarification unique entre un hôpital et une clinique d'ici 2012, or la convergence a été stoppée par le gouvernement : à périmètre égal, les tarifs des établissements privés sont inférieurs en moyenne de 22% de ceux des établissements publics.  

 

Cette info vaut son pesant de cacahuètes ! 

 

Si les établissements privés sont 'moins chers' de 20%, peut-on l’extrapoler au coût d'une santé privée pour le contribuable ?

 

 

Link to comment
On 5/29/2019 at 2:14 PM, Demetra said:

Combien coûterait la mutuelle santé dans un système privé, sans les charges sociales et la Sécu ?

 

http://imgur.com/a/sEsIv0G

 

Une devis de Amariz que j'ai effectué l'année dernière pour une personne née en 90 avec quelques antécédents  (je ne me souviens plus exactement, mais je crois avoir mis cas de leucémie, diabètes et parkinson).

 

Résultats: 384€ par mois pour l'assurance et la mutuelle la plus basique (dont les remboursement sont supérieur que ceux de la Sécu).

560€ avec l'assurance hospitalisation, je ne me souviens plus si c'est vraiment utile, et j'ai la flemme de chercher dans la police qu'il m'ont envoyé 

Link to comment

 

2 hours ago, calypso13 said:

384€ par mois pour l'assurance et la mutuelle la plus basique (dont les remboursement sont supérieur que ceux de la Sécu).

Je me suis trompé, le tarif de base est de 232€

Link to comment
  • 3 years later...

Le calcul est assez simple il suffit de prendre ce que paye l'employeur sur les salaires pour la santé. Ca représente déjà une grosse somme. Si cette somme est dédiée au libre choix du salarié. 

 

Peut être aussi faut il créer un statut particulier pour les sociétés de ce domaine. La encore est ce anti libéral que d'imposer un maximum de 5% de marge nette à une entreprise qui souhaiterait opérer sur le marché de l'assurance santé ? 

La plus haute tour de Lyon va être occupée par une mutuelle santé. Entre autre. Est ce normal que l'argent commun paye un immeuble de cette taille ? 

 

Je commence à dériver vers le socialisme...

Link to comment
Le calcul est assez simple il suffit de prendre ce que paye l'employeur sur les salaires pour la santé. Ca représente déjà une grosse somme. Si cette somme est dédiée au libre choix du salarié. 
 
Peut être aussi faut il créer un statut particulier pour les sociétés de ce domaine. La encore est ce anti libéral que d'imposer un maximum de 5% de marge nette à une entreprise qui souhaiterait opérer sur le marché de l'assurance santé ? 
La plus haute tour de Lyon va être occupée par une mutuelle santé. Entre autre. Est ce normal que l'argent commun paye un immeuble de cette taille ? 
 
Je commence à dériver vers le socialisme...
Si ça permet d'attirer des gens compétents pour aller bosser dans cette tour plutôt que des incompétents, ça vaut peut-être le premium sur le loyer
Link to comment
×
×
  • Create New...