Jump to content
Sign in to follow this  
0100011

Paris sportifs

Recommended Posts

 

Je commence un fil sur les paris sportifs : ce n'est pas vraiment un investissement (car c'est à somme nulle) mais par contre c'est tout à fait dans le même esprit que la finance et la gestion du risque associé.

 

Depuis plus quelques mois j'ai commencé les paris sportifs, au début pour rigoler sur le foot et je perdais souvent (une grosse variance mais très négative). J'en ai eu marre et je me suis dis qu'en faisant des maths et de l'informatique je pourrais essayer de le faire un peu plus intelligemment que de parier "comme ça vient". Je suis donc dans une période de test scientifique : j'ai commencé avec peu (mais en fait ça n'a pas d'importance : jouer 3 ou 30 ou 0,3 ou 300 ou 3000 ne change rien) avec une approche Nazi de la gestion de Bankroll (je me suis interdit tout bailout point à la ligne). 

 

Alors les petites choses que j'ai appris sur le tas pour le moment :

  • La gestion du montant des paris (en pourcentage de la bankroll) est au minimum aussi importante que savoir quand et qui parier. En tant que non financier c'est pas du tout naturel pour moi que ça ait une si grande importance, et ce fut une sorte de révélation (bien sûr c'est basique de chez basique quand on se met à considérer la variance).
  • J'ai une stratégie de "petits paris" fréquents : j'essaye d'optimiser les cotes vis à vis de mon pourcentage de précision dans les paris ce qui donne le retour sur investissement espéré.
  • Je me suis limité au tennis : résultat binaire, beaucoup de données à analyser (classement elo, predicteurs basés sur le big data, compilation de l'historique des cotes/resultats). Beaucoup plus de paris que le foot (en début de tournoi à Roland Garros je fais une dizaine de paris par jour). Je me limite au gain du match (et pas les paris à la con sur : qui va gagner le premier set etc.). 
  • Aucun sentiment ou affect pour les paris : je me force à ne regarder que les chiffres, pas les commentaires, les news etc. Le seul aspect intuitif auquel je me suis donné le droit : je ne fais pas un pari quand je ne le sens pas (du genre une ex star qui a une cote désastreuse etc). On ne perd pas d'argent en ne pariant pas et si mon intuition déconne au pire je n'aurais pas gagné quelque chose qui n'est pas le symétrique de perdre quelque chose (l'asymétrie venant de la gestion de la bankroll : pas de limite en haut, une limite dure en bas). 
  • J'ai plusieurs stratégies en cours : une ou je ne fais que du big data sur les cotes relatives (et je ne regarde pas les joueurs) : avec l'idée qu'il y a dans les cotes suffisamment d'informations agrégées (et donc il vaut mieux attendre pour parier car trop parier à l'avance fait l'impasse sur de l'information : encore une fois on pourrait avoir une meilleure cote mais je pense que le trade off est perdant). Une autre où je calcule le résultat en fonction du classement elo des joueurs et des cotes (comme au Poker : on calcul les cotes du pot). Je rajoute des paris à plus grosses cote en faisant des paris multiples dans les débuts de tournoi (du genre : on sait que Nadal va passer le premier tour à roland-Garros, idem pour Federer etc.), historiquement ça tient la route (la probabilité d'une failure d'un big boss en tout début de tournoi multipliée par la cote donne un résultat positif). Je suis beaucoup plus circonspect sur les fins de tournois et sur les jeunes qui sont en progression. Ma pratique des échecs me permet d'avoir une approche intuitive des classement élos que je pratique depuis des décennies quand je joue aux échecs (je ressens bien intuitivement ce qu'une différence élo signifie en termes statistiques). 
  • Je me suis bootstrapé (en jouant pas vraiment selon mes nouvelles stratégies) en rachetant ma mise initiale. Je recommence avec quasi rien mais d'une part je joue avec de l'air et d'autre part je vois le temps pour remonter la bankroll comme une période d'apprentissage nécessaire. Je vois ça comme  la progression dans les arts martiaux : devenir ceinture noire ne se fait pas du jour au lendemain, et commencer avec une grosse bankroll permet de faire de "gros paris" artificiellement alors qu'on n'a pas  encore de "grosses capacités" (c'est la différence entre faire 15 ans de boxe et acheter un fusil). Bref si ça marche la bankroll suivra (c'est une juste une affaire de quelques mois) et le point 1 (le montant des paris en fonction de la bankroll) suivra automatiquement. J'imagine qu'un point suivant sera de décider une stratégie de comment sortir du capital de manière optimale (mais je n'en suis pas là).
  • Généralement je préfère jouer le tennis féminin : les résultats sont plus tranchés (les pourcentages de 2:0 au lieu de 2:1 sont plus grands,  et les matchs plus rapides (3set vs 5set dans les grands chelems)) et les hiérarchies mieux installées. 
  • Je vais voir si les résultats s'étendent au double.  

 

Quelques liens :

 

 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après pour déconner j'ai imaginé des stratégies qui se basent sur le fait que les bookmakers donnent des cotes fantaisistes pour certains événements.

 

Un truc basique serait de parier sur un club C qui a une cote à 200 ou 300 avant un tournoi (du genre championsleague) dont on sait qu'il va pas gagner. On parie x dessus et ensuite pendant la compétition on parie à chaque fois contre C en utilisant les 200 x comme hedge. Typiquement il faut un underdog qui fera les Huitième et on parie contre lui en huitième pour "racheter la mise de x avec surplus" et s'il gagne il se rapproche des 200x (je ne sais pas si ça peut dégager quelque chose car il faut augmenter de manière arithmétique les paris). L'espérance de gain vient de l'arbitraire avec lequel la cote est fixée bien à l'avance par les bookmakers et il doit y avoir un moyen d'exploiter cela (c'est marrant c'est l'inverse de ce que je fais dans le tennis où j'attend au max pour agréger au max l'information).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je joue sur deux sites pour le moment : betclic et unibet (je préfère betclic). Les différences de cotes sont vraiment marginales, par contre il n'y a pas exactement la même offre en termes de paris, ce qui fait que je m'inscrirais à plus de sites dans le futur mais je ne pense pas que ce soit pressé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joues tu sur les sites français ou anglais (les taxes et côtes sont différentes) ?

 

Si tu regardes la "value of 1" d'un pari, quelle est la marge théorique des sites ?

Par value of 1, j'entends le montant à parier pour obtenir un paiement de 1. La somme des value of 1  de toutes les options (victoire de Joueuse A, victoire de joueuse  B ) te donne la marge theorique du site.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah un point HYPER IMPORTANT : pour les français les gains sont exemptés d'impôts si vous n'êtes pas joueur professionel. Donc même, et surtout, si vous devenez multimilionaire au jeu il ne faut pas abandonner son emploi (voire en prendre un). Il y a de la jurisprudence sur le fait que même si on gagne plus que son salaire en paris les gains sont défiscalisés.

 

Mais pour l'instant je n'en suis vraiment pas là :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Lameador said:

Joues tu sur les sites français ou anglais (les taxes et côtes sont différentes) ?

 

Si tu regardes la "value of 1" d'un pari, quelle est la marge théorique des sites ?

Par value of 1, j'entends le montant à parier pour obtenir un paiement de 1. La somme des value of 1  de toutes les options (victoire de Joueuse A, victoire de joueuse  B ) te donne la marge theorique du site.

 

 

Ca doit changer mais chez Betclic je vois des 1,85 / 1,85 quand ils estiment à 50/50 (mais il me semble que j'ai vu des paris à 1,9/1,9 mais comme ce ne sont pas des paris qui m'intéressent je n'y fais pas trop gaffe leur marge doit changer suivant le montant parié sur le match).

Share this post


Link to post
Share on other sites
22 minutes ago, Kassad said:

Ca doit changer mais chez Betclic je vois des 1,85 / 1,85 quand ils estiment à 50/50 (mais il me semble que j'ai vu des paris à 1,9/1,9 mais comme ce ne sont pas des paris qui m'intéressent je n'y fais pas trop gaffe leur marge doit changer suivant le montant parié sur le match).

 

Sur le foot, je me souviens avoir vu sur un site qu'elle est constante, cad que la somme des 1N2 fait toujours 0.95

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question que je me pose également en début de tournois concerne le parallélisme acceptable : c'est à dire étant donnés n paris vaut il mieux tous les jouer en parallèle ou en séquentiel (en admettant que les cotes pour les n paris sont toujours les mêmes) ou entre les deux. La différence immédiate est qu'en séquentiel on peut se servir des résultats intermédiaires pour mieux calculer les mises. D'un autre côté en jouant en parallèle on a plus d'opportunité de paris. Il doit y avoir un sweet spot que je ne comprend pas pour le moment.

 

C'est notamment une question intéressante pour le tennis : en ce moment à Roland-Garros on peut se trouver avec 10 parties en parallèle au début de tournoi (et un seul par jour à l'extrême le jour de la finale).

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Lameador said:

 

Sur le foot, je me souviens avoir vu sur un site qu'elle est constante, cad que la somme des 1N2 fait toujours 0.95

 

0.95 sur un même site c'est beaucoup.

Comme disait Kassad, c'est dynamique

Si un bookmaker considère que c'est du 50/50 il va offrir 1.84 vs 1.84 ( soit du 0.92 de value of one ) et il va réajuster en fonctions des mises qu'il reçoit.

S'il reçoit autant de mise sur chaque issue, il va monter légèrement les deux côtes et tendre vers 1.9 / 1.9 parce qu'il sera gagnant dans tout les cas.

Si les mises sont déséquilibrées, il va baisser l'une et monter l'autre pour inciter les nouveaux parieurs à rééquilibrer les mises, mais il ne pourra pas se permettre de monter son value of one.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je précise mes idées : sur l'Elo il ne suffit pas de prendre en compte la valeur relative des élos, mais savoir si ce sont des élos de jeunes ou de personnes qui bougent (vers le haut ou le bas), c'est surtout en ça que mon expérience des échecs m'aide.

 

Autre point : je pense qu'il est nécessaire d'enregistrer tous ses paris pour avoir des statistiques sur son propre jeu qui vont plus loin que juste le solde.

 

Enfin, et peut être que ça ne tient qu'à moi mais je trouve que les tableurs sont pas suffisants pour faire des stats sérieuses ou exprimer des stratégies : je préfère programmer mes analyses. Je récupère les données en fichier tsv et zou. Je vais plus vite à tout réécrire en Caml que de retrouver comment faire sous excel (et je pense que pour programmer des stratégies pointues on doit bein pouvoir se prendre la tête même si ça doit être Turing-complet).  J'ai aussi l'impression, que pour le moment, il ne faut pas "trop" d'informations qui finissent par introduire du bruit : je retrouve tout les problèmes du "big data" de manière concrète c'est assez amusant (un peu comme d'avoir des apparts en Airbnb qui me fait voir le côté concret de choses que je connais abstraitement en économie).

 

Enfin, je ne l'avais pas précisé mais j'ai une approche "skin in the game" : je ne prends les conseils de personne en compte (ni de tous les betting tools autre que des résultats factuels)...voire je me fais ma propre théorie :) (ça aussi ça me rappelle les échecs : 20 ans à jouer la moderne 1. ... g6 2.... Fg7 sur n'importe quels coups blancs et ensuite on réfléchit)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as créé une base de données "API isée" ou tu exécutes tes paris à la main ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Lameador said:

Tu as créé une base de données "API isée" ou tu exécutes tes paris à la main ?

Non je fais tout à la main je ne suis pas à ce niveau d'automatisation : et comme je le disais, au feeling je refuse parfois des paris que mes stratégies pourrait me dire de jouer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Lameador a dit :

Joues tu sur les sites français ou anglais (les taxes et côtes sont différentes) ?

 

Si tu regardes la "value of 1" d'un pari, quelle est la marge théorique des sites ?

Par value of 1, j'entends le montant à parier pour obtenir un paiement de 1. La somme des value of 1  de toutes les options (victoire de Joueuse A, victoire de joueuse  B ) te donne la marge theorique du site.

 

 

 

En France, les marges des bookmakers tournent autour de 8%. A l'étranger, cette marge se situe plutôt autour de 5% voire 3% sur les meilleurs bookmakers. Il est ainsi beaucoup plus difficile de gagner sur le long-terme en jouant uniquement sur des sites français, d'autant plus que l'ARJEL interdit certains types de paris comme le betting exchange.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Kassad said:

ça aussi ça me rappelle les échecs : 20 ans à jouer la moderne 1. ... g6 2.... Fg7 sur n'importe quels coups blancs et ensuite on réfléchit)

On la joue quand tu veux.

 

Donc

1 b3  g6

2 Fb2 Fg7

3 FXg7

 

Tu peux réfléchir  

 

 

(Désolé c'était tentant 😛 ).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis souvent pris plutôt 1. d4 g6 2. Fh6 Fg7 en pre-move sur les serveurs en ligne sur des Blitz 3/0 ou 1/0. :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, Marlenus said:

On la joue quand tu veux.

 

Donc

1 b3  g6

2 Fb2 Fg7

3 FXg7

 

Tu peux réfléchir  

 

 

(Désolé c'était tentant 😛 ).

 

J'ai pensé la même chose

 

14 hours ago, Kassad said:

Je me suis souvent pris plutôt 1. d4 g6 2. Fh6 Fg7 en pre-move sur les serveurs en ligne sur des Blitz 3/0 ou 1/0. :)

 

C'est moche de jouer 2. Fh6, j'espère qu'ils tombent aussi contre des joueurs qui ne jouent en pre-move que le premier coup.

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, Solomos said:

 

C'est moche de jouer 2. Fh6, j'espère qu'ils tombent aussi contre des joueurs qui ne jouent en pre-move que le premier coup.

 

J'en ai aussi gagné un paquet en ne pré-mouvant pas :) Mais ça peut arriver quand tu enchaîne les parties contre le même adversaire !

 

 Au passage un autre classement elo pour le tennis est disponible:

A voir lesquels propose le meilleur classement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Kassad tu as un peu fait de la biblio sur le sujet des prédictions au tennis ?

 

https://www.r-bloggers.com/using-r-to-study-tennis-players/

https://github.com/skoval/deuce

https://github.com/Gabriel-Ducrocq/Tennis (Implementation of the model developped by Agnieszka Madurska for professional single tennis matches prediction.)

 

Il y a un kernel Kaggle sur ce sujet : https://www.kaggle.com/edouardthomas/beat-the-bookmakers-with-machine-learning-tennis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non car comme je le disais : je ne veux pas être influencé par quelqu'un qui n'a rien à perdre :) Le risque est bien sûr de réinventer l'eau tiède mais ce faisant j'aurais une compréhension bien plus profonde et intuitive du sujet.

 

C'est un enseignement que j'ai tiré de mes cours d'échecs vers les jeunes. Les nouvelles générations ont accès à beaucoup plus d'information que nous n'en avons eu (base données mises à jour en temps réels, moteurs d'échecs aux pouvoir surhumain etc.). Ce qui fait qu'ils ont une culture plus large que les anciennes générations (Fischer avait du apprendre le russe pour lire les livres d'échecs disponibles : l'accès à l'information était vraiment difficile), le fait de jouer avec des ordis les désinhibe aussi (ils jouent des coups "moches" selon les canons académiques du jeu car la machine montre qu'en fait ça marche).

 

Quel rapport avec les paris sportifs ? Je me suis aussi aperçu que si leurs connaissances étaient plus larges que celles des générations précédentes elles étaient aussi beaucoup plus superficielles. Pour caricaturer : quand tu joues un jeune aux échecs commence par faire, un peu, n'importe quoi dans l'ouverture et il sera vite perdu. Pas la peine d'essayer de chercher à l'out-préparer car il a bien bossé ses bases de données. Je me dis que lire sur le sujet me mettrait dans la même configuration : savoir plein de chose de manière théorique, mais d'une théorie que d'autres ont fait. Je préfère apprendre par moi même (en payant mes erreurs cash). C'est pour ça que je ne me base que sur des informations factuelles : le Elo est bien meilleur que le classement ATP car il prend en compte les confrontations directes quel que soit le tournoi, les cotes, peut être à terme le track record des joueurs. Les seules choses que je prend en compte actuellement sur les joueurs : le fait que le joueur soit jeune (genre Faugier Aliassime plutot négatif pour moi on ne sait pas quelle est sa vraie valeur et son classement décrit plus ce qu'il était il y a quelques mois mais pas vraiment ce qu'il est aujourd'hui), un big boss reconnu (genre Nadal, Federer, DJoko etc. positiif en début de tournoi pour faire des paris multiples car un Nadal au premier tour de roland garros outperforme son classement élo de plusieurs ordres de magnitude) ou un erratique notoire (sytle Ivanchuk aux échecs : capable de gagner contre n'importe qui mais aussi d'exploser tout seul en vol type Del Potro plutôt négatif tout le temps). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
52 minutes ago, Mathieu_D said:

@Kassad tu as un peu fait de la biblio sur le sujet des prédictions au tennis ?

 

https://www.r-bloggers.com/using-r-to-study-tennis-players/

https://github.com/skoval/deuce

https://github.com/Gabriel-Ducrocq/Tennis (Implementation of the model developped by Agnieszka Madurska for professional single tennis matches prediction.)

 

Il y a un kernel Kaggle sur ce sujet : https://www.kaggle.com/edouardthomas/beat-the-bookmakers-with-machine-learning-tennis

D'ailleurs je pense qu'il y a une subtilité : le but n'est pas vraiment de prévoir le résultat des matchs, mais d'optimiser le résultat des matches wrt  les cotes, ce qui n'est pas exactement la même chose (bien sûr une prédiction parfaite implique une optimisation des gains : mais une mauvaise prévision qu'on applique correctement peut ramener de meilleurs résultats qu'une bonne prédiction mal utilisée). C'est un problème de confiance dans le résultat de la prédiction (et comme je le disais c'est plus asymétrique qu'on croit : ne pas jouer trop souvent est moins grave que de jouer à mauvais escient),.

Share this post


Link to post
Share on other sites
28 minutes ago, Kassad said:

Non car comme je le disais : je ne veux pas être influencé par quelqu'un qui n'a rien à perdre :) Le risque est bien sûr de réinventer l'eau tiède mais ce faisant j'aurais une compréhension bien plus profonde et intuitive du sujet.

 

C'est un enseignement que j'ai tiré de mes cours d'échecs vers les jeunes. Les nouvelles générations ont accès à beaucoup plus d'information que nous n'en avons eu (base données mises à jour en temps réels, moteurs d'échecs aux pouvoir surhumain etc.). Ce qui fait qu'ils ont une culture plus large que les anciennes générations (Fischer avait du apprendre le russe pour lire les livres d'échecs disponibles : l'accès à l'information était vraiment difficile), le fait de jouer avec des ordis les désinhibe aussi (ils jouent des coups "moches" selon les canons académiques du jeu car la machine montre qu'en fait ça marche).

 

Quel rapport avec les paris sportifs ? Je me suis aussi aperçu que si leurs connaissances étaient plus larges que celles des générations précédentes elles étaient aussi beaucoup plus superficielles. Pour caricaturer : quand tu joues un jeune aux échecs commence par faire, un peu, n'importe quoi dans l'ouverture et il sera vite perdu. Pas la peine d'essayer de chercher à l'out-préparer car il a bien bossé ses bases de données. Je me dis que lire sur le sujet me mettrait dans la même configuration : savoir plein de chose de manière théorique, mais d'une théorie que d'autres ont fait. Je préfère apprendre par moi même (en payant mes erreurs cash). C'est pour ça que je ne me base que sur des informations factuelles : le Elo est bien meilleur que le classement ATP car il prend en compte les confrontations directes quel que soit le tournoi, les cotes, peut être à terme le track record des joueurs. Les seules choses que je prend en compte actuellement sur les joueurs : le fait que le joueur soit jeune (genre Faugier Aliassime plutot négatif pour moi on ne sait pas quelle est sa vraie valeur et son classement décrit plus ce qu'il était il y a quelques mois mais pas vraiment ce qu'il est aujourd'hui), un big boss reconnu (genre Nadal, Federer, DJoko etc. positiif en début de tournoi pour faire des paris multiples car un Nadal au premier tour de roland garros outperforme son classement élo de plusieurs ordres de magnitude) ou un erratique notoire (sytle Ivanchuk aux échecs : capable de gagner contre n'importe qui mais aussi d'exploser tout seul en vol type Del Potro plutôt négatif tout le temps). 

Si je résume:

 

-Tu regardes le élo des joueurs matinné de 2-3 infos en plus comme l'âge.

 

-Cela te donne ta propre côte.

 

-Si tu as une côte plus intéressante sur un site, tu mises.

 

 

C'est ça, ou je n'ai rien compris?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Marlenus said:

Si je résume:

 

-Tu regardes le élo des joueurs matinné de 2-3 infos en plus comme l'âge.

 

-Cela te donne ta propre côte.

 

-Si tu as une côte plus intéressante sur un site, tu mises.

 

 

C'est ça, ou je n'ai rien compris?

 

Non j'ai plusieurs stratégies :

  - une 100% sur les cotes.

  - une sur le "prix du pot" calculé sur le Elo+cote

  - une sur Paris multiples Big Boss début de tournoi

 

je filtre les résultats en disant non à certains paris indiqués par les stratégies en me basant sur l'âge des joueurs, sur le fait quece sont des joueurs imprévisibles ou typiquement un mec qui fait le tournoi de sa vie (et on sait pas quand ça va plus le faire). 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour comprendre, tu peux donner un exemple pour chaque stratégie?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le prix du pot c'est comme au Poker : tu estimes la probabilité de gain (par la différence élo des joueurs) que tu multiplies par la côte et si tu dépasses 1 alors tu as une espérance de gain positive (mais je prend plus que un pour la marge). 

 

Pour les cotes : tu crunches les datas et tu cherches une stratégie (= une fonction des deux cotes et la mise ) qui te donne une résultat positif  sur une grosse base de donnée. Une fois la fonction trouvée (par tâtonnement ) tu l'appliques aux matchs.

 

pour les paris multiples tu fais tes courses en début de tournois : j'en suis à 11/13 pour le moment... Il faut pas que Monfils ni Osaka déconnent cet après-midi :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Kassad said:

Pour le prix du pot c'est comme au Poker : tu estimes la probabilité de gain (par la différence élo des joueurs) que tu multiplies par la côte et si tu dépasses 1 alors tu as une espérance de gain positive (mais je prend plus que un pour la marge). 

 

 Pour les cotes : tu crunches les datas et tu cherches une stratégie (= une fonction des deux cotes et la mise ) qui te donne une résultat positif  sur une grosse base de donnée. Une fois la fonction trouvée (par tâtonnement ) tu l'appliques aux matchs.

  

pour les paris multiples tu fais tes courses en début de tournois : j'en suis à 11/13 pour le moment... Il faut pas que Monfils ni Osaka déconnent cet après-midi :)

Ok, la première est ce que j'avais cité.

 

La 3ème, c'est la première mais appliqué à des paris multiples. (Perso, j'ai jamais été fans, mais c'est personnel).

 

C'est la seconde où j'ai du mal à voir comment cela se passe en pratique.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Marlenus said:

C'est la seconde où j'ai du mal à voir comment cela se passe en pratique.

 

 

 

J'ai l'impression que la deuxième revient se baser juste sur les côtes.

Du style : je remarque que les cotes entre 2.8 et 2.9 ont une probabilité de gain supérieures à la proba implicite, du coup elles ont une espérance de gain positive.

Tu peux aussi croiser ça avec d'autres facteurs : les cotes à 2.8 quand le favori a plus de 30 ans, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
26 minutes ago, Marlenus said:

Ok, la première est ce que j'avais cité.

 

La 3ème, c'est la première mais appliqué à des paris multiples. (Perso, j'ai jamais été fans, mais c'est personnel).

 

C'est la seconde où j'ai du mal à voir comment cela se passe en pratique.

 

 

Pour la 3eme c'est pas tout à fait la première car tu es sur les marges de la distribution élo : notamment il y a une sous estimation des très forts. Et donc je passe au delà de ce que me dit le calcul au delà de 90/95% de chances de gain (ou plus de 400/500 pts Élo).

 

Pour la seconde : je me suis fait une grosse Base de données des historiques résultats et cotes associés. Je fais des fonctions qui prennent ces trois paramètres et qui te répondent un booléen (ou une mise). Ensuite tu appliques ta fonction sur la base de données et tu comptes les valeurs cumulées : si c'est en plus sur la fin t'es content.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour différencier 1 et 3 : typiquement un écart élo peut te dire que Nadal à 92% de chance de gains. Mais en fait c'est plus 99,9% en début d'un tournoi qu'il a remporté 11 fois (et son début de saison avec Victoire à Madrid montre qu'il est encore dans le coup). A part s'il se tord une cheville il gagne. 

 

Or si tu fais le calcul sur une cote réaliste à 1,08 tu n'as pas l'intérêt de jouer. Mais c'est faux je oense car tu es vraiment en queue de distribution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 5/27/2019 at 10:53 AM, Kassad said:

 

  • Généralement je préfère jouer le tennis féminin : les résultats sont plus tranchés (les pourcentages de 2:0 au lieu de 2:1 sont plus grands,  et les matchs plus rapides (3set vs 5set dans les grands chelems)) et les hiérarchies mieux installées

 

 

Euh... Non. Pas du tout. Jamais de la vie. En tout cas pas sur les principaux tournois.

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...