Jump to content

Neomatix

Membre Adhérent
  • Posts

    14111
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by Neomatix

  1. Pour employer du capital, il faut le rémunérer (sinon les gens préfèrent le consommer). Pour risquer du capital, il faut le rémunérer (sinon les gens préfèrent rester assis sur leur tas d'or). Pour rémunérer le capital, il faut des profits. Pas de perspective de profits, pas d'offre de capital. Pas d'offre de capital, pas d'emploi de capital. Pas de palais, pas de palais.
  2. "Si on enlève les gens de gauche, ben y'a plus que des gens de droite". Véronique, 9 ans et demi, anthropologue.
  3. Dépenser son argent de façon ostentatoire n'est pas une faute mais attire les convoitises, augmentant le risque de se faire agresser.
  4. Non, entre prix cash et prix forward, tout le monde vendait en même temps des MBS pour récupérer du cash. La NY Fed a écrit un papier là-dessus : https://www.newyorkfed.org/medialibrary/media/research/staff_reports/sr933.pdf A force d'intervenir avec un bazooka dès qu'une infime possibilité de crise de liquidité se fait sentir, ils réduisent à néant l'intérêt de garder soi-même des liquidités, contribuant ainsi au problème auquel ils tentent de répondre.
  5. Ce sont deux choses complètement différentes. La gestion de budget ne se délègue pas. La gestion de patrimoine in a nutshell : - 3 mois de dépenses courantes en cash (compte courant, livret A) - Achat à crédit de la résidence principale si tu comptes y rester longtemps - Epargne pour des objectifs intermédiaires (études des enfants, etc.) dans un mix equity/dette (disons 50/50 MSCI World et fonds obligataire) - Le reste (retraite, etc.) dans un ETF le plus large possible (e.g. MSCI World ou ACWI), le plus possible dans un PEA La gestion de budget in a nutshell: 1) Fais la liste des dépenses incompressibles: impôts, loyer, abonnements, courses, électroménager, etc. 2) Constitue un fonds d'urgence (3 mois de dépenses courantes) 3) Met de côté une épargne nécessaire (en général on dit 1/6 du revenu) 4) Tu as la liberté de cramer le reste en vacances, restau, etc. 5) Si "le reste" est négatif, retourne à 1) et downsize.
  6. Un généraliste est un cocheur de case, pas un consultant. Tu es reçu avec 45mn de retard, tu dis "bonjour docteur", tu paies 23€ et tu ressors avec ton renouvellement d'ordonnance ou ton certificat médical au bout de 10mn, s'tout.
  7. En théorie c'est pour la "stabilité des taux", pour éviter la volatilité et la dislocation des taux, j'imagine. Enfin, pour ce que j'en ai lu, beaucoup de banquiers centraux trouvent ça complètement con : bénéfice/risque pas favorable.
  8. Normalement ce n'est gardé qu'en local. L'État US a déjà mes empreintes digitales donc bon...
  9. Wat ? C'est pas dans l'autre sens la dot ? i.e. la famille de la mariée qui apporte au patrimoine commun ? Sinon ça s'appelle pas du trafic d'êtres humains ? Pas besoin de pré-laver les assiettes non plus, remarque.
  10. Y'a une raison technique ou c'est du pifomètre de la part du vigneron ? Acheter un vin qui se trouve être cultivé en biodynamie != utiliser la biodynamie comme critère d'achat.
  11. Faut pas attendre qu'il soit ras-la-gueule pour le lancer. C'est un de mes grands combats avec mes colocs. "On peut encore y mettre des trucs, ce serait pas écolo de le lancer" alors qu'ils lavent à la main ce qui ne rentre plus, consommant ainsi beaucoup plus d'eau et d'énergie.
  12. Après je prêche le PEA mais je n'en ai pas moi-même. Principalement car 1) je suis un débile et 2) je ne comptais pas rester en France dans tous les cas. Mon propos est qu'il ne faut pas avoir peur de la réplication synthétique et que ça ne vaut pas le coup de sacrifier 12.8% à l'État.
  13. Tu as un counterparty risk mais il est très limité : le contrat est (sur)collatéralisé et le collatéral est "ring fenced" (i.e. n'est pas dans le bilan de la contrepartie). En plus, dans la plupart des cas, les fournisseurs d'ETF diversifient les contreparties L'ETF physique n'est pas non plus exempt de counterparty risk puisque les actions détenues sont prêtées. En général, le synthétique a une plus faible tracking error que le physique. Le synthétique te permet aussi d'aller à moindres frais sur des marchés émergents (voire de récupérer de l'alpha en profitant des règlementations interdisant les shorts ou en évitant la taxation des dividendes à la source). Ben tu peux avoir du S&P dans le PEA. Nan mais les fonds ne sont pas dans le bilan du fournisseur d'ETF, on s'en tape.
  14. C'est plutôt vrai. Cela dit c'est en partie car ils n'ont pas envie de passer des heures par mois avec la compliance.
  15. Non mais le synthétique c'est bien maitrisé et efficient, y'a aucune raison que ça pète. La liquidité est faible car c'est un produit de niche. Qu'est-ce que tu peux avoir en CTO et pas en PEA qui a un couple risque/rendement si intéressant qu'il te file 12.8% d'alpha en 5 ans ? Ben oui mais c'est le premier truc à maxer quand même. Quel rapport ? Ça d'accord.
  16. Plafonnement des rachats ou plafonnement de la commission de rachat ? Lapin compris
  17. https://sagesseliberale.home.blog/ Allez @Johnathan R. Razorback, on t'a reconnu.
  18. Ah ben moi qui me demandais qui sont les gogols qui arrachent/masquent les QR codes des trotinettes... J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi ils ne sont pas poursuivis au civil.
  19. Je ne connais que le Marseille de Dumas. Ça a l'air pas mal.
×
×
  • Create New...