Jump to content

Nathalie MP

Membre Adhérent
  • Posts

    1106
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by Nathalie MP

  1. Non, il est ministre à l'autonomie, aux solidarités et aux personnes handicapées. C'est Brigitte Bourguignon (ex-PS) qui devient ministre de la santé et des préventions. La liste ci-dessus semble incomplète. Ci-dessous vidéo de l'annonce faite par Kohler.
  2. Tout à fait mon avis. Gros boulot, mais il y a des gens dans nos contacts qui ont déjà fait ces démarches. Pour le financement de la campagne, je table sur une campagne à 840 000 euros (environ), montant du remboursement des candidats < 5 % des exprimés.
  3. F. Sureau : iI est dans ma liste ; je l'ai contacté par courrier papier aux bons soins de son éditeur.
  4. Alors je vous propose quelque chose : Je fais un premier jet de mon mémo et vous m'aidez à l'enrichir (j'ai parlé d'une réunion entre le 20 juin et le 14 juillet donc on a un peu de temps). Un auteur de Contrepoints (Michel Faure) m'a suggéré qu'on pourrait en faire un "Manifeste du libéralisme" publiable. Et moi je pense que ce serait un bon ouvrage collectif à publier dans la collection "Tracts" de Gallimard (où F. Sureau avait publié "Sans la liberté").
  5. On va bientôt pouvoir passer au rugby à XIII. Mais à XV, c'est mieux Plus sérieusement, dans l'optique de la réunion* dont j'ai parlé, j'ai commencé à rédiger une sorte de mémo, ou profession de foi, ou manifeste des éléments essentiels du libéralisme sur lesquels s'appuyer pour discuter et développer un projet de gouvernement. * Réunion qui aura lieu ou pas en fonction de l'intérêt suscité. Mon idée n'est pas de créer un groupuscule de plus, mais vraiment de rassembler pour qu'il y ait effectivement une candidature libérale au premier tour de 2027.
  6. Bonjour amis de Liborg et Contrepoints, je ne me présente pas, je crois que vous me connaissez. L’élection présidentielle de 2022 a livré son résultat et le moins qu’on puisse dire, c’est que les réformes libérales dont notre pays aurait tant besoin sur le plan économique comme sur le plan des libertés individuelles n’ont pas été au coeur des différents projets défendus par les principaux candidats. Les élections législatives de juin modifieront peut-être les équilibres politiques mais ne changeront rien à cet effacement libéral. Dans un article que j’ai publié hier 25 avril sur mon blog, j’appelle les libéraux, tous les libéraux de bonne volonté, à se rencontrer pour discuter d’un projet pour 2027 : https://leblogdenathaliemp.com/2022/04/25/macron-est-reelu-et-maintenant-amis-liberaux-que-fait-on/ Extrait : "C’est aujourd’hui que cela commence car 2027, c’est demain et demain, il sera trop tard. Avis à tous les amis de la liberté, avis à tous ceux qui veulent redresser la France, avis aux libéraux des tribunes et des matinales, avis aux libéraux de Contrepoints, avis à Denis Payre, Rafik Smati, David Lisnard, Gaspard Koenig et tant d’autres que je ne connais pas : rassemblons-nous, travaillons, proposons, lançons-nous clairement dans la bataille des idées… et vive la France libre et prospère !" Il me semble en effet que c’est aujourd’hui même qu’il faut se rassembler et se mettre en route si l’on veut être prêt et solide d’ici la prochaine échéance : - Discuter dès maintenant d’un corpus des réformes libérales essentielles à proposer au pays (sans se disperser dans une abondance de mesures plus cosmétiques qui risqueraient de brouiller le message). - Rassembler une équipe. - Chercher les parrainages (qui furent l’obstacle à surmonter pour plusieurs candidats potentiels de cette année). Beaucoup du travail est déjà fait : le constat d’un pays dépensier et bureaucratique qui pénalise la création de valeur, des propositions qui incluent la remise à l’honneur d’un régalien fort et juste, la démonopolisation de l’éducation, de la santé, des retraites, etc… De même, des structures politiques existent déjà. Il reste à organiser tout cela en un programme clair et motivant sous une bannière claire et motivante. Bien sûr, des changements constitutionnels pourraient se produire au cours du mandat qui débute, mais à nous de nous adapter. Au vu de tout ceci, je vous invite à une réunion de prise de contact, échange, discussion, etc… bref, se parler, qui pourrait avoir lieu entre les législatives et le 14 juillet, à Paris (dans la salle de réunion de mon bureau, métro Miromesnil). N’hésitez pas à communiquer cette invitation à qui vous semblerait potentiellement intéressé. Merci beaucoup de me faire part de votre intérêt. Je vous communiquerai en retour comment cela avance. C’est vrai, je suis une parfaite inconnue isolée dans son petit coin libéral, mais je pense qu’il faut sortir de l’éclatement groupusculaire et s’y mettre une bonne fois pour toutes. Je précise que vu mon âge (60 ans) et mon état de santé (sortie de myélome), je n’envisage pas d’être autre chose qu’une animatrice, porte-parole, facilitatrice, organisatrice du projet qui pourrait émerger de tout cela. Bien cordialement, Nathalie MP
  7. Exactement. C'est typiquement la mise en oeuvre de "la fin justifie les moyens". Ce qui fait rentrer celui qui s'en inspire dans la même spirale nihiliste que les "tyrans" qu'il veut dénoncer.
  8. Tu fais comme si les sondages des 7 et 8 avril devaient donner non pas l'image des intentions de vote au 7 et 8 avril mais une projection du résultat du vote le 10. @Lexingtona raison de souligner la dynamique Mélenchon et le vote utile à gauche comme à droite peu de temps avant le scrutin. Le premier tour est presque devenu un second tour par avance avec une grosse bataille entre le Pen et Mélenchon.
  9. Entretien avec Gaspard Koenig : « Simplifions-nous la vie ! » (20 mars 2022) https://leblogdenathaliemp.com/2022/03/20/entretien-avec-gaspard-koenig-simplifions-nous-la-vie/ GK fidèle à lui-même : - Simplification normative, mais à budget constant... - Il adore la liberté, mais c'est quand même l'état qui émancipe les individus, par le revenu universel, l'éducation, l'information...
  10. J'ai lu un CheckNews de Libé qui apporte des informations et des nuances sur ce sujet : https://www.liberation.fr/checknews/les-residents-dorigine-africaine-sont-ils-empeches-de-quitter-lukraine-20220301_ZSBK3JA565FZHCMLBMU6RNC7BM/
  11. Surtout que ce serait plutôt les anciens pays de la sphère soviétique qui regardent vers l'Ouest. Mais viens commenter sur mon blog, tu y seras en excellente compagnie et je peux t'assurer que je ne chercherai pas à te contredire. Je suis plus que fatiguée par toutes les contorsions vaguement intellectuelles qui cherchent à dire que l'invasion de l'Ukraine par la Russie est légitime.
  12. Bof. Cela fait 23 ans qu'il conserve le pouvoir en Russie par toutes sortes de subterfuges qui font de lui au minimum un parfait autocrate.
  13. En Russie, on commence à voir de timides "нет войне", c'est à dire non à la guerre : https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Fedor-smolov-attaquant-international-russe-non-a-la-guerre/1319091
  14. Il n'empêche qu'en dépit des propos lénifiants de ces messieurs et de Mme Lagarde sur l'inflation temporaire, les gouverneurs de la BCE se réunissent demain. Au menu, le relèvement des taux (quel niveau, quel calendrier) et le ralentissement (plus ou moins en douceur) des quantitative easings. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/inflation-la-bce-sous-pression-pour-relever-ses-taux-plus-vite-20220223
  15. Ci-dessous en masqué, article Libé Pécresse. C'est assez long. Même avis que @Lexington : de la grosse bidouille, mais quantification difficile. Mais de la bidouille.
  16. L'émission Sept à huit de TF1 a consacré hier 45 minutes de reportage à l'école La Cordée de Roubaix (privée hors contrat, réseau Espérance banlieues) dont j'avais déjà eu l'occasion de parler dans mon blog. Ca se complète bien, c'est concret. A voir : Emission TF1 : https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/la-cordee-a-roubaix-lecole-de-la-difference-74209548.html
  17. Emplois fictifs, le retour. Mediapart vent debout contre Roussel (et Jadot, d'après d'autres articles) et à fond les manettes pour Mélenchon (qui est à 10/11 % dans les derniers sondages) : À l’Assemblée, un assistant parlementaire fantôme nommé Fabien Roussel https://www.mediapart.fr/journal/france/200222/l-assemblee-un-assistant-parlementaire-fantome-nomme-fabien-roussel
  18. C'est comme cela que je l'ai pris. Mais comme le surlendemain il y avait cet article plaintif dans Les Echos... je n'ai pas pu résister
  19. Comme je le disais dans "je raconte ma life", j'ai lancé des démarches pour réaliser des entretiens avec Smati et Koenig dans le cadre de leurs candidatures présidentielles respectives. Opération bouclée avec Rafik Smati : 2022 : Entretien avec Rafik Smati « Je veux libérer le génie français » (17 février 2022) https://leblogdenathaliemp.com/2022/02/17/2022-entretien-avec-rafik-smati-je-veux-liberer-le-genie-francais/
  20. Sujet : Je raconte ma vie de blogueuse / Candidature présidentielle Koenig (GK) Dimanche 6 février (soir) : Je contacte Christophe Seltzer (Génération Libre) sur Facebook pour lui demander de transmettre à GK une demande d'entretien dans mon blog dans le cadre de sa candidature présidentielle. Réponse immédiate : je dois contacter Delphine qui s'occupe de tout ça. Lundi 7 février (matin) : Mail à Delphine (très honorée, entretien, blog libéral, Contrepoints, ...) Pas de réponse. Lundi 14 février (matin) : Relance au bout d'une semaine. Lundi 14 février (soir) : Réponse : "Merci pour votre proposition. L’agenda est extrêmement dense ces jours-ci en raison de la collecte des parrainages. Je vous invite à me relancer d’ici quelques semaines." Mercredi 16 février (aube) : Article de GK dans Les Echos (photo ci-dessous) : il déplore être devenu invisible, snobé par la classe médiatique et politique depuis qu'il est candidat. Mercredi 16 février (aurore) : Je relance Delphine, je mets l'article en PJ, je mets GK en copie (en supposant que son mail est construit sur le même modèle), je dis "toutes les voix, toutes les oreilles attentives comptent" et j'attends. Edit : Je vois des smileys "sad". En ce qui me concerne, pas de sadnes, juste l'occasion de constater la position de GK style le "snobeur snobé" ou quelque chose comme ça. PS : Ce matin, j'ai publié un entretien avec Rafik Smati vers lequel j'avais lancé mes démarches au même moment que pour GK. 2022 : Entretien avec Rafik Smati « Je veux libérer le génie français » (17 février 2022) https://leblogdenathaliemp.com/2022/02/17/2022-entretien-avec-rafik-smati-je-veux-liberer-le-genie-francais/
  21. D'autant plus rigolo que la France rurale se situe à Paris 3è apparemment : https://www.marianne.net/politique/droite/vive-notre-france-rurale-lance-zemmour-depuis-le-3eme-arrondissement-de-paris (mais c'était peut-être ça que tu voulais dire).
  22. Je cherchais d'où était tirée la fameuse citation d'Acton sur le pouvoir corrompt, etc. Eh bien, il a écrit cela dans une lettre à un certain Archbishop Mandell Creighton. Tous les deux étaient lancés dans une discussion sur la façon dont les historiens doivent juger le passé : Commentaire d'introduction : Mandell Creighton, an Archbishop of the Church of England, objected to what he saw as a modern tendency to be unnecessarily critical of authority figures. When Creighton wrote about the past, he tended toward a moral relativism that was uncritical of past leaders (for example, glossing over past popes' corruption or abuse). Lord Acton disagreed. Although he was Roman Catholic, he could not ignore popes' corruption or abuse. He argued that all people -- past or present, leaders or not -- should be held to universal moral standards. Texte de la lettre de Lord Acton : https://history.hanover.edu/courses/excerpts/165acton.html "I cannot accept your canon that we are to judge Pope and King unlike other men, with a favourable presumption that they did no wrong. If there is any presumption it is the other way against holders of power, increasing as the power increases. Historic responsibility [that is, the later judgment of historians] has to make up for the want of legal responsibility [that is, legal consequences during the rulers' lifetimes]. Power tends to corrupt and absolute power corrupts absolutely. Great men are almost always bad men, even when they exercise influence and not authority: still more when you superadd the tendency or the certainty of corruption by authority. There is no worse heresy than that the office sanctifies the holder of it. That is the point at which . . . the end learns to justify the means. " Edit traduction (deepL) : "Je ne peux pas accepter votre canon selon lequel nous devons juger le Pape et le Roi contrairement aux autres hommes, avec une présomption favorable qu'ils n'ont rien fait de mal. S'il y a une présomption, c'est dans l'autre sens, contre les détenteurs du pouvoir, et elle augmente à mesure que le pouvoir s'accroît. La responsabilité historique [c'est-à-dire le jugement ultérieur des historiens] doit compenser l'absence de responsabilité juridique [c'est-à-dire les conséquences juridiques du vivant des dirigeants]. Le pouvoir tend à corrompre et le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours des hommes mauvais, même lorsqu'ils exercent une influence et non une autorité : plus encore si l'on y ajoute la tendance ou la certitude de la corruption par l'autorité. Il n'y a pas de pire hérésie que de croire que la fonction sanctifie son titulaire. C'est à ce moment-là que la fin apprend à justifier les moyens." Je trouve cela très intéressant au regard des controverses qui existent actuellement : déboulonnage de statues d'un côté, volonté de s'en tenir au culte de tel ou tel grand homme de l'autre, enseigner l'histoire pour transmettre l'amour de son pays, etc. Et très clairvoyant sur les dérives d'un pouvoir pas assez limité, bien sûr.
  23. Je découvre cet article d'Alain Madelin paru sur le site de l'Express le 20 janvier 2022 dans la rubrique "Journal d'un libéral" : Pourquoi l'inflation n'existe pas https://www.lexpress.fr/actualite/politique/pourquoi-l-inflation-n-existe-pas-par-alain-madelin_2166408.html Pour résumer, AM considère qu'il n'y a pas d'inflation. Il y a des hausses de prix sur certains biens qui "résultent de pénurie de matières premières, de la désorganisation des circuits d'approvisionnement et des chaînes de valeur ainsi que de mille autres maux produits par les fermetures de l'économie liée à la crise sanitaire." (...) Mais "l'inflation, la vraie, est une hausse générale de tous les prix, y compris les salaires et les allocations sociales." (...) "L'inflation, la vraie, n'est possible que s'il y a une accélération continue du flux de création monétaire pour alimenter les hausses de prix et de salaires. Non seulement il n'en est rien, mais cette création monétaire est aujourd'hui impossible." "Certes, nous avons vu - ou plus exactement nous avons cru voir - avec la crise sanitaire un déluge de liquidités sur l'économie. Au point même que les économistes - et non des moindres - ont parlé du retour de la 'planche à billets'." "En réalité, pour faire simple, les grandes Banques centrales ont raflé sur le marché un montant considérable de dettes publiques. Ce faisant, elles ont favorisé le placement sur les marchés financiers des nouvelles dettes publiques émises dans l'urgence par les Etats pour faire face au choc du Covid." (...) "Il n'y a là cependant nulle trace de 'planche à billets'." etc. etc. Autrement dit, il adopte exactement la position de Mme Lagarde - une hausse de prix passagère du fait de pénuries temporaires - et celle du Trésor dans la fameuse note de sa chef économiste - les banques centrales rachètent aux banques commerciale des blocs de dette publique, les mettent à leur bilan et inscrivent en regard une créance sur les Etats. C'est équilibré, tout va bien. Finalement, AM adopte tous les canons de la Modern Monetary Theory : "S'il n'y a pas d'inflation, si les pressions à la baisse des taux se maintiennent, s'il y a des acheteurs de dettes publiques, il est encore possible de s'endetter. Le seul impératif - il est de taille - est que ces dettes fabriquent de la croissance. La meilleure façon de réduire sans douleur notre ratio dette/PIB est d'augmenter notre richesse." Cette fuite en avant est-elle éternellement possible ? Sachant que les dettes d'aujourd'hui sont les impôts de demain ? Edit ajout : Sachant qu'il est facile d'appeler investissement ou plan de relance de pures dépenses de circonstances, sachant que le talent de l'Etat pour allouer ses ressources judicieusement et sans gaspillage est connu ? Sachant que les investissements réalisés sont une façon d'orienter étatiquement l'économie ? En tout cas, c'est le contraire exact, si je ne me trompe, des positions d'un Jacques Rueff qui voyait "un monde de magicien" dans les politiques de relance mises au goût du jour par Keynes (dans son article-testament "La fin de l'ère keynésienne") : "En donnant indûment aux gouvernements le sentiment que, par l’investissement, ils avaient le moyen de procurer l’expansion désirée et de bannir le chômage honni, la doctrine du plein-emploi (de Keynes) a ouvert toutes grandes les vannes de l’inflation et du chômage." Le sujet est terriblement complexe. Disons que voir des thèses aussi opposées au sein d'un même courant intitulé libéral a de quoi intriguer. Perso, je suis du côté de Rueff et j'avoue que la position de AM m'étonne. On peut en discuter. La question de la dette publique est à mon avis un sujet économique essentiel des années à venir et il serait bon que CP soit bien musclé sur le sujet.
  24. Sur l'audiovisuel public, c'est un peu plus compliqué que ça. Et au final, dans le genre ORTF, c'est gratiné : Zemmour propose de privatiser deux chaînes généralistes : France 2 et France Info TV, ainsi que trois radios : France Inter, le Mouv et FIP. France 3 et France Bleu seraient transférées aux conseils régionaux. Il garderait en revanche "un service public resserré" : France 5, deux radios, France Culture "pour ne pas laisser la culture au privé". France Info serait également conservée car utile "en cas d’urgence quand on aura besoin de faire passer des messages", ainsi que France 24, RFI et TV5 Monde, les voix de la France à l’international. Entre guillemets, les propos de Jonathan Nadler, ancien de chez Rothschild, actuellement banquier d’affaires chez JP Morgan, qui s'occupe de tout cela pour Zemmour. (By the way, c'est amusant de voir les Zemmour addicts fustiger Science Po, Rothschild, l'ENA et tutti quanti, quand on connait les parcours de son entourage...) (Eléments détaillés dans cet article : https://www.lopinion.fr/elections/presidentielle/privatiser-laudiovisuel-public-est-ce-si-fou)
  25. Est-ce que ceci ne mériterait pas une traduction pour CP ? Il s'agit d'un commentaire sur la méta étude de Johns Hopkins publiée la semaine dernière sur les effets négatifs des confinements et autres coercitions anti-Covid : At High Cost, COVID-19 Lockdowns Saved Few Lives https://reason.com/2022/02/04/at-high-cost-covid-19-lockdowns-saved-few-lives/ (Je ne propose pas de le faire, je n'aurai pas le temps.)
×
×
  • Create New...