Jump to content

Stress, le dernier clip de Justice


Saucer

Recommended Posts

Le dernier clip de Justice (un groupe electro en vogue aux sons très Daft Punk, pour ceux qui connaissent pas) pour la piste "Stress" de son album, suscite un petit buzz sur internet et commence à faire scandale, alors que les médias traditionnels essaient de ne pas trop en parler.

[dailymotion]x58z2a[/dailymotion]

(La croix que l'on voit sur les blousons, c'est l'emblème du groupe)



Les réactions sont passionnées et on accuse le groupe de ne pas prendre position. Pour ma part, je pense qu'une prise de position ruinerait l'intensité du clip, l'hyper-violence en deviendrait grotesque. L'ambiguïté ne rend le clip que plus "fascinant".

Evidemment, d'un côté on accuse aussi le groupe d'être raciste, de faire la propagande du FN, et d'un autre on l'accuse de faire l'apologie de la violence.

Enfin, ce qui est sûr, c'est que ce clip met mal à l'aise.

Link to comment

L'auditeur moyen de Justice est un petit bourgeois blanc, pas très malin, qui vit dans des quartiers résidentiels. Il est bien évident que ce genre de clip trouvera un écho très favorable auprès de ce genre de population, une sorte d'exitante fascination mêlée de peur envers le noir dangereux des citées (cette "bête du gévaudan" de l'imaginaire collectif, dont Claire Chazal aime tant narrer les méfaits).

Perso j'aime pas du tout Justice, seulement DVNO (parce qu'à chaque fois que je l'entend, je pense à la scène tripante de Hitman dont c'est la musique). :icon_up:

Sinon c'est nouveau ? Il me semble avoir entendu ça en soirée il y a plus d'un mois je crois, bon en même temps beaucoup de leurs morceaux se ressemblent je le concède.

Link to comment
L'auditeur moyen de Justice est un petit bourgeois blanc, pas très malin, qui vit dans des quartiers résidentiels. Il est bien évident que ce genre de clip trouvera un écho très favorable auprès de ce genre de population, une sorte d'exitante fascination mêlée de peur envers le noir dangereux des citées (cette "bête du gévaudan" de l'imaginaire collectif, dont Claire Chazal aime tant narrer les méfaits).

Je ne vois pas bien pourquoi ce clip s'adresserait à cette "population" :icon_up: , pourquoi blanc? (il n'y a pas que des noirs dans ce clip si tu as remarqué, et il y aurait un blanc dans le lot je ne vois pas ce que ca aurait changé), et pourquoi bourgeois? (il n'y a que les bourgeois qui ont peur des racailles?).

Et imaginaire?? Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a d'imaginaire là dedans. Et je ne vois pas non plus ce que vient faire Claire Chazal là dedans :doigt:

Drôle de message en somme… et au fait pourquoi petit bourgeois?

Link to comment

Il existe des productions de cités (rap, …) bien plus violentes dans les mots et dans les gestes que le clip de Justice, dont les auteurs ont probablement le malheur de s'appeler Justice et Romain-Gavras. Remplacez les noms par Sniper, et tout le monde n'y verra qu'une "contestation populaire et un malaise social face à une République de l'apartheid".

Link to comment
Moi aussi je ne comprends rien. Elle est où l'ultra-violence ? Vous voyez du sang, du viol, des meurtres ?

Et si tout ça n'avait qu'un lien avec, par hasard, le titre ?

C'est sans doute lié au stress. En réponse à cette vidéo je propose No Stress de Wolf (c'est aussi de la musique de merde, je préfère préciser) :icon_up: :

Il existe des productions de cités (rap, …) bien plus violentes dans les mots et dans les gestes que le clip de Justice, dont les auteurs ont probablement le malheur de s'appeler Justice et Romain-Gavras. Remplacez les noms par Sniper, et tout le monde n'y verra qu'une "contestation populaire et un malaise social face à une République de l'apartheid".

Exactement.

Link to comment
Il existe des productions de cités (rap, …) bien plus violentes dans les mots et dans les gestes que le clip de Justice, dont les auteurs ont probablement le malheur de s'appeler Justice et Romain-Gavras. Remplacez les noms par Sniper, et tout le monde n'y verra qu'une "contestation populaire et un malaise social face à une République de l'apartheid".

[dailymotion]xcfux&v3=1&related=1[/dailymotion]

Link to comment
Les réactions sont passionnées et on accuse le groupe de ne pas prendre position. Pour ma part, je pense qu'une prise de position ruinerait l'intensité du clip, l'hyper-violence en deviendrait grotesque. L'ambiguïté ne rend le clip que plus "fascinant".

C'est un peu le mécanisme de Funny Games : l'absence d'explications est plus dérangeante que n'importe quelle scène de violence plus ou moins crue. En cela ce clip est bien réussi. Gratuité et arbitraire font bien plus perdre les repères qu'un groupe de Rap qui hulule qu'il faut griller du poulet (pour reprendre une affaire célèbre) : c'est bien moins choquant car on ne s'attend pas à ce qu'ils agissent autrement. Là on ne s'attend à rien.

Sinon dire que le groupe ne prend pas position me semble exagéré au vu du clip lui même (piste que passe l'autoradio par exemple).

Enfin pas une énorme différence avec Starmania et le "quand on arrive en ville" : disons que c'est la version imagée vs la version littéraire.

Link to comment
L'auditeur moyen de Justice est un petit bourgeois blanc, pas très malin, qui vit dans des quartiers résidentiels. Il est bien évident que ce genre de clip trouvera un écho très favorable auprès de ce genre de population, une sorte d'exitante fascination mêlée de peur envers le noir dangereux des citées (cette "bête du gévaudan" de l'imaginaire collectif, dont Claire Chazal aime tant narrer les méfaits).

Perso j'aime pas du tout Justice, seulement DVNO (parce qu'à chaque fois que je l'entend, je pense à la scène tripante de Hitman dont c'est la musique). :icon_up:

Sinon c'est nouveau ? Il me semble avoir entendu ça en soirée il y a plus d'un mois je crois, bon en même temps beaucoup de leurs morceaux se ressemblent je le concède.

La musique n'est pas nouvelle, c'est le clip qui est nouveau. Je préfère largement Phantom, ceci dit.

Moi aussi je ne comprends rien. Elle est où l'ultra-violence ? Vous voyez du sang, du viol, des meurtres ?

Et si tout ça n'avait qu'un lien avec, par hasard, le titre ?

C'est parce qu'il n'y a pas d'hémoglobine que ce n'est pas violent ? Je trouve cette violence ordinaire de petites frappes bien plus marquante que le génocide clownesque du dernier Rambo.

C'est un peu le mécanisme de Funny Games : l'absence d'explications est plus dérangeante que n'importe quelle scène de violence plus ou moins crue. En cela ce clip est bien réussi. Gratuité et arbitraire font bien plus perdre les repères qu'un groupe de Rap qui hulule qu'il faut griller du poulet (pour reprendre une affaire célèbre) : c'est bien moins choquant car on ne s'attend pas à ce qu'ils agissent autrement. Là on ne s'attend à rien.

Sinon dire que le groupe ne prend pas position me semble exagéré au vu du clip lui même (piste que passe l'autoradio par exemple).

Enfin pas une énorme différence avec Starmania et le "quand on arrive en ville" : disons que c'est la version imagée vs la version littéraire.

Je n'ai pas vu Funny Games, mais Haneke dit y dénoncer le voyeurisme en nous mettant face à un sadisme assez cru. Sans doute ici le propos est le même puisqu'à la fin du clip, on entend "ça t'fait kiffer de filmer ça, fils de pute".

Sinon pour l'autoradio, il s'agit plus d'un clin d'oeil humoristique je pense.

Link to comment
C'est parce qu'il n'y a pas d'hémoglobine que ce n'est pas violent ? Je trouve cette violence ordinaire de petites frappes bien plus marquante que le génocide clownesque du dernier Rambo.

Oui mais ce n'est pas de "l'ultra-violence".

Link to comment
La musique n'est pas nouvelle, c'est le clip qui est nouveau. Je préfère largement Phantom, ceci dit.

Peut être que c'est une réponse :icon_up: au "No stress" de Laurent Wolf, hymne de la tecktonik s'il en fut…

Edit : oops grillé par Wallace :doigt:

Link to comment
Peut être que c'est une réponse :icon_up: au "No stress" de Laurent Wolf, hymne de la tecktonik s'il en fut…

Je dirais récupérer par le mouvement Tecktonik plutôt. C'est un hymne electro tout simplement. Perso, j'aime bien, ou en tous cas, je ne déteste pas.

Link to comment

Ça aurait été un clip de rap fait par des banlieusards, il aurait été le premier à conclure que le tabassage du caméraman à la fin montre bien que c'est une critique imagée du sensationnalisme de TF1 et du discours médiatico-sécuritaire sarkozyste.

Link to comment

Merci de remettre les choses en perspective, c'est toujours plaisant de croiser un homme de goût.

Le problème de Justice, outre le fait que les images ont surtout pour fonction de dissimuler la médiocrité d'une "musique" qui ne se tient pas par elle-même, c'est que le clip utilise un procédé de provoc somme toute assez banal. Comme l'effet est téléphoné, il tombe vite dans la facilité et le manichéisme pour un résultat final qui oscille entre lourdeur et prétention.

La particularité réside surtout dans l'inversion des rôles habituels qui a suscité la réaction orchestrée à son encontre par tous les professionnels de l'indignation. En effet, lorsque le clip de Diam's montre un blanc se comportant comme une racaille, avec une violence sensiblement équivalente, cela ne suscite aucune émotion dans l'opinion. Il a suffit qu'au lieu d'un "bas du front" lynchable à merci, ce soit cette fois une bande de "jeunes de banlieue" qui tienne le bâton, pour que la machine idéologique de l'anti-discrimination se mette en branle et avance telle un panzer en écrasant tout sur son passage.

Toutefois, du même Aphex Twin, ma préférence va vers ce clip, qui traite la thématique des racailles en goguette sur le mode de l'humour décalé, de la surprise, de l'ambiguïté:

L'anti-Justice en quelque sorte.

Link to comment

De toute facon il n'a jamais ete dans la tradition de la musique electronique de vehiculer des messages politiques. Mon impression est qu'il s'agit ici d'une pose esthetique plus ou moins reussie selon les gouts de chacun (et pour le coup d'un bon coup de prom).

Le probleme des gauchistes comme Melanchon est qu'ils tiennent a tout interpreter a travers le prisme marxiste/anti-raciste.

Link to comment
J'aime beaucoup Windowlicker mais j'ai toujours trouvé ce clip plutôt inintéressant.

Pour moi, le meilleur clip d'Aphex Twin :

Excellent. Avec Windowslicker, ça donne une idée des différentes facettes artistiques du personnage, qui cultive depuis les "Ambient Works" le côté glauque et l'humour noir, aussi bien qu'une esthétique ludique et faussement naïve. Je ne connaissais pas le clip, bien que le morceau extrait de l'album Drukqs me soit familier.

Pour ma part, je trouve l'album suivant "Chosen Lords" plus intéressant car il va à l'essentiel des idées mélodiques, met en avant les subtilités, en enlevant toutes les fioritures drum'n bass qui avaient tendance à proliférer. Il développe une beauté plus calme quoique profondément dépressive par moments, privilégiant des mélodies efficaces et un mixage raisonnablement expérimental, d'une très haute tenue sonore, délicat.

Link to comment
Excellent. Avec Windowslicker, ça donne une idée des différentes facettes artistiques du personnage, qui cultive depuis les "Ambient Works" le côté glauque et l'humour noir, aussi bien qu'une esthétique ludique et faussement naïve. Je ne connaissais pas le clip, bien que le morceau extrait de l'album Drukqs me soit familier.

Pour ma part, je trouve l'album suivant "Chosen Lords" plus intéressant car il va à l'essentiel des idées mélodiques, met en avant les subtilités, en enlevant toutes les fioritures drum'n bass qui avaient tendance à proliférer. Il développe une beauté plus calme quoique profondément dépressive par moments, privilégiant des mélodies efficaces et un mixage raisonnablement expérimental, d'une très haute tenue sonore, délicat.

ymlefo!

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...