Jump to content
RotUndWiss

Onanisme informatique et Esotérie de nerds

Recommended Posts

Bon après un parcours académique ça sert quand même et c'est bien vu.

Bof, le rendement est à chier, si c'est uniquement pour la destination et pas pour le chemin (on à le droit, et c'est tout à fait honorable, d'aimer les études longues pour elles-mèmes !) je le déconseille fortement.

Q'on s'entende bien, je ne jette pas la pierre aux études d'informatique, je dis juste que c'est completement orthogonal à la pratique.

Il y à trois façons de pratiquer "l'informatique"

 

  1. Artisanale: résultats variables, mais avec des véritables bijoux dans le tas de merde qui surnagent grace au filtre du marché et du temps.
  2. Industrielle: résultats très prévisibles: beaucoups de papier, peu de produit, ne produit un produit fonctionnel que sur des problemes déjà reglés depuis des décennies, c'est le copier-coller le plus couteux imaginable, mais c'est un fantastique programme d'emploi pour les besogneux....
  3. Scientifique: le produit, c'est pas du software, c'est des idées qui peuvent etre utilisées par les meilleurs artisans pour faire évoluer l'outillage.

Dans les études, au mieux, on apprends la méthode 3, auquel cas c'est très bien mais il ne faut pas s'imaginer que ça fait de l'édudiant un bon artisant, au pire on apprends la méthode 2, et c'est du gachis incroyable de potentiel humain et de pognon.

 

Donc soit on veux faire 3, et oui, on fait des études longues, soit on veut faire 1 et je conseille plutot de ne pas en faire, ou d'en faire dans un domaine completement différent qui le mérite !

 

Et ceux qui veulent faire 2, qu'ils fassent un DUT d'animateur social, ils seront plus utiles à la societé...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réaction épidermique de neuneu2K dans 5, 4, 3...

 

Je n'adresse pas la parole à ceux qui veulent faire de l'informatique en francais, ils sont à la limite inférieure de ce que je considère comme humain, un peu comme les trisos, on respecte ce qu'il y a d'humain en eux, mais ce n'est pas une raison pour décendre à leur niveau...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De ce que je constate il y a vraiment une grosse différence entre ceux qui sont à bac +5 et plus et les autres.

On trouve des techniciens compétents dans toute la gamme de profils mais les plus instruits sont les plus à même de se maintenir et de suivre l'état de l'art que les autres. Ils sont aussi plus capables de s'assurer l'estime et le respect du client.

Attention moi je ne suis pas un techos pur, je m'addresse aux directions métiers.

Neuneu2k est un cas rare. (Et on parle de quelqu'un qui n'a pas validé son parcours académique mais qui y est allé quand même.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On trouve des techniciens compétents dans toute la gamme de profils mais les plus instruits sont les plus à même de se maintenir et de suivre l'état de l'art que les autres. Ils sont aussi plus capables de s'assurer l'estime et le respect du client.

Je n'en doute pas une seconde, mais correlation ne vaut pas causation, les gens les plus aptes sont poussés à faire des études et sont capable de les terminer, donc les gens qui ont fait des études sont en moyenne plus aptes que ceux qui n'en ont pas fait, c'est totalement normal mais ça n'indique rien en terme de choix individuel.

Si je n'ai strictement aucune autre info que le diplome, évidemment que je vais prendre le plus diplomé, à tous les coups !

Mais ce que je cherche c'est la variable cachée, pas l'indicateur.

Note que mon conseil, à moins de ne pas aimer les études, n'est pas de ne pas en faire, mais dans le cas de l'informatique, d'envisager des études sur un autre sujet, parce que au final, l'informatique, si on n'est pas capable de s'auto former, on est mort de toute façon, et par contre, la double compétence est un aventage considérable, et autant se former tout seul en info est à la fois nécéssaire et suffisant, autant les sources d'information sont bien plus difficiles d'acces dans d'autres domaines, d'autres domaines ou la fac (ou l'école d'ingé) apporte bien plus de valeur ajoutée !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'adresse pas la parole à ceux qui veulent faire de l'informatique en francais, ils sont à la limite inférieure de ce que je considère comme humain, un peu comme les trisos, on respecte ce qu'il y a d'humain en eux, mais ce n'est pas une raison pour décendre à leur niveau...

 

 

Le plus marrant c'est que je suis anglophone et que j'ai toujours appris en anglais. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Neuneu2k est un cas rare.

Mais on vient de le voir, il n'est pas toujours poli comme du marbre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fianlement,

 

j'ai décidé d'utiliser le temps qu'il me reste pour apprendre à coder par moi-même (histoire de prendre de l'avance), ensuite je vais essayer d'aller en DUT info (j'essaierai de trouver de l'aide pour les maths).

 

Merci pour vos conseils.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La technique c'est de moins en moins important sauf très gros niveau.

 

Vise le fonctionnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vise quelque chose d'appliqué qui te donnera des idées pour les projets que tu auras à mener et une façon d'aborder le contenu auquel tu voudras appliquer l'informatique. Surtout si tu viens d'une filière littéraire. Le DUT m'a l'air pas mal!

Perso les quelques compétences que j'ai en informatique, je les ai acquises en stage ou au début de chaque nouveau poste, très peu en cours (sauf pour matlab, le "cours" était un projet appliqué à mon domaine). Par contre mes cours de modélisation numérique de mécanique m'ont été utiles, parce que ça portait sur la physique à laquelle j'applique mes quelques compétences d'informatique.

Pour ce qui est du niveau, j'ai une amie qui a appris l'info sur le tas en parallèle d'une khâgne BL, elle s' en est sortie. Si tu as la tête bien faite et que tu bosses de façon pas trop scolaire, tu n'as pas à t'inquiéter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après je n'ai aucune idée du niveau de maths exigé en DUT mais je suppose que c'est un poil plus complexe ou en tout cas plus poussé que ce que l'on trouve au lycée (logiquement?).

J'ai eu mon DUT en 1999. À l'époque le niveau des cours de mathématiques n'était pas bien terrible et de toute manière les notes en math ne pesaient que un sixième donc on pouvait se rattraper sur d'autres matières. D'une manière générale je recommande chaudement cette formation : dense, courte, conçue pour être utilisable.

J'aimerais travailler dans l'informatique, dans le web par exemple

Bienvenue, il y a de la place pour tous les profils dans ce métier. La seule condition c'est d'aimer ça et d'être bosseur.

Voici mon conseil : commence tout seul. Je ne connais pas un seul exemple de bon développeur qui doit son niveau à sa formation. Tous les bons se sont auto-formés, et ont totalement dépassé ce qu'il y avait à prendre dans leurs formations. Paye un bouquin sur PHP (si tu aimes construire depuis zéro) ou sur un framework (je recommande Symfony que je n'aime pas mais il est un des plus formateurs - ou CodeIgniter qui a l'air chouette, pour construire depuis zéro de manière cadrée) ou sur un CMS (Drupal ou Joomla!, au choix, si tu es un expert-cliqueur), invente-toi un projet personnel ou propose tes services gratuits à une petite association et zou, c'est partie.

Comme le précise Neuneu2k : tu n'as pas forcément besoin d'un diplôme dans l'informatique pour faire de l'informatique. D'autant plus que tu auras déjà un niveau bac+3. Toutefois ça t'aidera à avoir une vision plus large de l'informatique. En France regarde aussi les cours du soir au CNAM ou à distance avec le CNED.

La technique c'est de moins en moins important sauf très gros niveau.

Complètement faux et en particulier dans le Web depuis deux ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait depuis HTML 5 les navigateurs sont devenus des supports relativement complets pour des applications JavaScript exécutées en mode clients lourds.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait depuis HTML 5 les navigateurs sont devenus des supports relativement complets pour des applications JavaScript exécutées en mode clients lourds.

+1, et ce n'est pas fini de s'arreter, pour l'instant les gens n'ont pas encore réalisé les opportunités offertes par emscripten, asm.js et WebGL (il manque encore WebCL et un input model plus large de type directinput, mais ça va venir vite).

J'ai été agréablement surpris (et ça peut t'interesser) d'apprendre que le modele technologique recommandé par microsoft pour faire des applications integrées dans la plateforme office c'est HTML5.

Faire un addon excel, maintenant, ça se fait en javascript (ou en Typescript, merci pour le hint, je commence à le vendre pour mon retour au taf).

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1, et ce n'est pas fini de s'arreter, pour l'instant les gens n'ont pas encore réalisé les opportunités offertes par emscripten, asm.js et WebGL (il manque encore WebCL et un input model plus large de type directinput, mais ça va venir vite).

 

 

Je connaissais pas emscripten, je vais essayer tout de suite !

Sinon il y a aussi WebRTC qui offre des possibilités intéressantes en P2P.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connaissais pas emscripten, je vais essayer tout de suite !

Les démos roxxent du poney, un peu plus rapide sous FF que Chrome, mais si il commence à etre utilisé plus largement, google modifiera V8 pour l'optimiser, ce n'est pas très difficile à faire à priori.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon il y a aussi WebRTC qui offre des possibilités intéressantes en P2P.

J'ai le reflexe "il faut que mon appli web soit utilisable derriere un firewall fasciste de fortune500", donc tout ce qui nécéssite autre chose que HTTP(S) est exclu par défaut de mon répertoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1, et ce n'est pas fini de s'arreter, pour l'instant les gens n'ont pas encore réalisé les opportunités offertes par emscripten, asm.js et WebGL (il manque encore WebCL et un input model plus large de type directinput, mais ça va venir vite).

J'ai été agréablement surpris (et ça peut t'interesser) d'apprendre que le modele technologique recommandé par microsoft pour faire des applications integrées dans la plateforme office c'est HTML5.

Faire un addon excel, maintenant, ça se fait en javascript (ou en Typescript, merci pour le hint, je commence à le vendre pour mon retour au taf).

 

Tiens d'ailleurs tu as déjà essayé meteor ? je trouve l'idée assez fun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire un addon excel, maintenant, ça se fait en javascript (ou en Typescript, merci pour le hint, je commence à le vendre pour mon retour au taf).

J'ignorais pour les add-on Excel. Ils ont trouvé une façon de se sortir du VBA alors (EDIT: ou bien add-on ne signifie pas macro ?). Décidément Anders Hejlsberg a fait du bien à Microsoft.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les démos roxxent du poney, un peu plus rapide sous FF que Chrome, mais si il commence à etre utilisé plus largement, google modifiera V8 pour l'optimiser, ce n'est pas très difficile à faire à priori.

Ils ont développé Portable Native Client.

Plus Dart auquel je crois moins mais qui a un pied dans la porte de ECMA.

Ça attaque fort le JS chez Google.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La différence, c'est que emscripten/asm.js ça tourne partout, optimiser les JIT pour asm.js c'est de l'optimisation de JIT classique mais ça ne change pas la plateforme, ça ne change pas le modele de sécurité, au final ça ne change rien de significatif au runtime, tout comme V8 ne changait rien de significatif au runtime par rapport au support de JS des autres browsers mais à relancé une guerre de l'optimisation qui à profité à tous.

nacl/pnacl, personne n'en veut à part google, et encore, meme à l'interieur de google c'est pas franchement consensuel.

Ca n'a strictement aucune valeur ajoutée par rapport aux applets et a silverlight qui ont eu le succes qu'on connais :devil:

Si je veux faire tourner du code client sur windows, sur android, sur iOS, sur chromeOS, sous OS X, sous linux, sur WinRT, c'est peut etre regrettable (je le regrette), mais c'est javascript le runtime commun portable, runtime qui à de plus l'aventage considérable de ne pas passer par les innombrables app stores à la noix, mais d'etre sur une plateforme de distribution totalement ouverte.

Je n'aime pas particulierement javascript comme langage de développement, l'écosysteme est ridiculement petit et amateur par rapport au CLR ou la JVM, mais au final, la plateforme DOM+JS est la plateforme la plus portable la ou la portabilité est importante: le client final.

Once more, worse is better.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ignorais pour les add-on Excel. Ils ont trouvé une façon de se sortir du VBA alors (EDIT: ou bien add-on ne signifie pas macro ?). Décidément Anders Hejlsberg a fait du bien à Microsoft.

 

En fait, ils veulent ouvertement se débarrasser du VBA et des macros depuis longtemps, j'en avait parlé avec eux fin 2002 et ce pour deux raisons majeures:

  • Le modele est fortement lié à COM et IDispatch, c'est fortement incompatible avec la vision "excel server"
  • Excel est avant tout un langage fonctionnel, l'ajout de macros empeche de faire de l'analyse du dataflow et impose un recalcul systématique de toutes les cellules, ce qui crée des limites intrinseques de scalabilité des worksheets

Initialement le plan était de dégager les macros totalement et de faire d'excel un pur L4G fonctionnel, donc de ne permettre que d'écrire des fonctions en .NET, mais pas des procédures capables de modifier des cellules.

 

Malheureusement, ça n'a pas marché pour des raisons culturelles, je prefere ne pas donner mon avis sur 99% des développeurs windows...

 

Maintenant que office tourne en tant qu'appli web, sur iOS, etc, il leur faut une plateforme universelle pour faire des addons sinon excel sur mobile serait trop bridé, donc ils poussent les developpeurs à faire les apps for office en HTML5 au lieu de les faire en .NET, et ils font d'une pierre, deux coups.

 

Ils ont la portabilité, et ils ont un nouveau pool de développeurs, qui viens du web et qui n'a pas à désapprendre tous les mauvais reflexes du développeur excel d'antan.

 

On peut toujours les faire en .NET pour de l'intégration plus poussée, pour faire une console de trading complete sous excel, c'est nettement préférable, mais pour faire de l'intégration à la bordure du modele de donnée, leur api javascript est bien plus portable et finalement plus puissante pour la majorité des cas.

 

Dans tous les cas, elle est meilleure que leur ancienne interface IDispatch !

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Economiser 3 clics !

Il y a des packages pour importer de l'xlsx au fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a strictement aucune valeur ajoutée par rapport aux applets et a silverlight qui ont eu le succes qu'on connais :devil:

Ah OK.

Merci pour l'éclairage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

À propos de TypeScript, Google a développé traceur-compiler avec le même objectif que TypeScript. D'après ce que je sais ça existait avant TypeScript. J'imagine que s'ils n'ont pas communiqué dessus, c'est pour ne pas faire d'ombre à Dart. Alors tant mieux si Microsoft prend la place et fait du futur JavaScript un langage central dans ses technos. Pour le moment Microsoft ne communique pas, et c'est normal puisqu'ils se permettent de changer le langage plusieurs fois dans l'année (exemple : le mot-clé "bool" devient "boolean" en 0.9.0 et l'ancien "bool" ne compile plus dès la 0.9.1). Je pense qu'ils attendent la version 1.0 pour figer le langage et faire du bruit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans tous les cas, de mon point de vue, c'est le support du workflow IDE qui décidera du langage qui deviendra javascript++, pour l'instant au niveau IDE, TypeScript semble en effet un excellent candidat, on ne perds pas l'orientation fonctionnelle de javascript (contrairement à GWT par exemple), tout en apportant une syntaxe simplifiée pour des patterns modulaires (classes, modules) et un compilateur avec inférence de types.

 

A titre perso, évidemment, je préfererai un scala2js sémentique (pas à la GWT ou emscripten, sanst passer par une représentation de bas niveau !), mais pour l'instant ça n'est pas opérationnel, et pour du travail en équipe TypeScript semble plus adapté au développeur moyen.

 

De toute façon, je viens de recevoir pour mission de faire un état des lieux et un benchmarking des options de développement HTML5 pour mon employeur, donc je vais plonger la dedans à fond dans les semaines qui viennent...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je confirme pour du développement Web, la technique ça compte encore beaucoup, et avoir un petit "book" de projets Open-source auxquels on a participé ça aide à trouver un emploi. Avoir une présence sur les forums de discussion aide aussi (Stackoverflow, Google Groups, groupes LinkedIn). Un bon recruteur fait une recherche systématique sur les candidats, ou voire carrément approche les potentiels candidats de cette façon.

Mais ça ne suffit pas: il faut aussi avoir une bonne expression écrite et orale, et évidemment maîtriser l'anglais. Les équipes sont de plus en plus internationales, et la linga franca c'est l'anglais. Et puis comme dit avant moi, il faut s'auto-former et encore une fois, c'est en anglais.
 

Ca n'a strictement aucune valeur ajoutée par rapport aux applets et a silverlight qui ont eu le succes qu'on connais  :devil:

Si je veux faire tourner du code client sur windows, sur android, sur iOS, sur chromeOS, sous OS X, sous linux, sur WinRT, c'est peut etre regrettable (je le regrette), mais c'est javascript le runtime commun portable, runtime qui à de plus l'aventage considérable de ne pas passer par les innombrables app stores à la noix, mais d'etre sur une plateforme de distribution totalement ouverte.

La stratégie officielle de Microsoft pour le futur c'est de dégager rapidement Silverlight et de supporter uniquement 2 éco-systèmes pour son app store W8:
- JavaScript + HTML5
- .NET + XAML

http://www.infoq.com/articles/Microsoft-Stack-2013

C'est une excellente nouvelle. J'aime beaucoup ce qu'ils sont en train de faire en ce moment. Leur plate-forme Azure commence à avoir de beaux atouts aussi.
 

Je n'aime pas particulierement javascript comme langage de développement, l'écosysteme est ridiculement petit et amateur par rapport au CLR ou la JVM, mais au final, la plateforme DOM+JS est la plateforme la plus portable la ou la portabilité est importante: le client final.

Once more, worse is better.

:chine:

Pareil: je ne suis vraiment pas fan de JavaScript le langage, ni de l'éco-système qui me semble dirigé par des poulets sans tête courant dans tous les sens après le dernier truc à la mode. Mais bon. en développement Web, JavaScript est tout simplement devenu incontournable.

 

Et je crois effectivement beaucoup plus en TypeScript qu'en Dart: c'est juste un super-ensemble de JavaScript, et le compilateur est lui même écrit en JavaScript. Ça me semble plus de nature à être accepté par la communauté JS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une excellente nouvelle. J'aime beaucoup ce qu'ils sont en train de faire en ce moment. Leur plate-forme Azure commence à avoir de beaux atouts aussi.

Ce qu'ils font avec azure est très bon, mais je trouve ça hors de prix, de façon générale, les clouds me semblent hors de prix par rapport a l'infra physique nécéssaire pour les faire tourner...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'ils font avec azure est très bon, mais je trouve ça hors de prix, de façon générale, les clouds me semblent hors de prix par rapport a l'infra physique nécéssaire pour les faire tourner...

C'est mon sentiment aussi, mais j'ai pas encore fait chauffer la feuille Excel.

 

D'un autre côté j'ai l'impression que pour une start-up lean, c'est ce qu'il y a de moins cher. En fait j'ai 2-3 idées d'applications, et si ça doit finir par se concrétiser, Azure me semble idéal:

- en mode pay as you go, ça couterait pas cher tant qu'il y a peu d'utilisateurs.

- il y a des services (monitoring, backup, logging) qui sont gratuits en dessous d'une certaine consommation.

 

À comparer avec prendre une machine dédiée ou partagée et se taper tout le boulot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...