Jump to content

Recommended Posts

Exact. Ca vient de la tendance énervante dans les médias qui consiste à réduire le libéralisme à l'économie (cela dit l'expression "fiscally conservative and socially liberal" popularisée par Gary Johnson est tout aussi fausse pour décrire les idées libérales), ce qui fait que toute personne qui veut vaguement payer moins d'impôts se dit libérale, indépendamment de ses positions totalement liberticides sur d'autres sujets importants. On en trouve à droite comme à gauche.

 

Pas faux, ça me rappel une discution avec des "neo"nazis, ils se croyaient de droite parce que manifestement ils étaient classé comme tel par tous les medias 24/24 7/7.

Alors qu'il n'avaient que des positions socialistes dures, et que leurs parents étaient tous de gauche.

J'en avais conclus que si la gauche était si acharnée à "chasser du nazi", c’était entre autre parce qu'elle en a peur dans ses propres rangs, plus que pour défendre une moral qui serait la sienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quand même une des meilleures synthèses accessibles pour celui qui ne s'intéresse pas à la pensée politique.

 

Non c'est incorrect et faux, même en vulgarisant, parce que "socially liberal" impliquerait que tout libéral/libertarien doive être progressiste sur les questions de société, ce qui n'est pas le cas, il peut être conservateur, progressiste, ou tout ce qu'il veut sur les questions de société du moment qu'il ne veut pas punir juridiquement les "crimes sans victimes". Rien n'impose donc d'être sociétalement progressiste plutôt que conservateuret vice-versa.

 

Ron Paul par exemple, qui d'ailleurs se dit sociétalement très conservateur, n'a jamais utilisé cette expression, il se présente simplement comme un défenseur de la liberté en toutes circonstances, pas comme un centriste qui prend des idées à gauche à droite sans réelle cohérence.

 

Et Rothbard a quitté le Libertarian Party quand de plus en plus de membres du parti ont commencé à décrire le libertarianisme comme un "low-tax liberalism", ce qui était aux antipodes de sa conception de la philosophie libertarienne.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement je ne vois pas de risque, comme Rothbard l'a constaté outre atlantique, avec le libertarian parti, le risque de dérive est plus fort vers la gauche, c'est d'ailleurs pour ça que le terme "liberals".

Tu ne peux pas occulter le fait que la France est très différente des US, notamment parce qu'une certaine presse a jadis qualifié le père Le Pen de libéral et parce que le cronysme du MEDEF est encore aujourd'hui trop perçu comme libéral. Ca bouge, doucement, mais je ne sens pas de menace du coté socialiste tout simplement parce que si la droite française n'est pas de droite, il n'en reste pas moins que l'exact opposé du socialisme, c'est le libéralisme.

En plus, aux US, les dems sont quand même bien moins socialistes qu'en France... probablement, comme les reps, limités par de forts contre pouvoirs mais enfin... je leur donne pas un radis de crédibilité mais quand même, c'est moins moche qu'ici.

 

Se faire avoir par la gauche me parait alors difficile puisqu'à part sur les moeurs, et encore, on ne se rejoint sur rien. Certains aspects économiques et anti SJW de la droite peuvent par contre séduire beaucoup plus facilement le libéral.

De surcroît, je viens de la droite et comme beaucoup ici, si on me force à aller voter, j'irai voter à droite sans sourciller.

 

Bref, il me semble bien qu'on est nettement plus perméables sur la droite, c'est d'ailleurs ce qu'on constate quand on regarde les inscriptions sur le forum. Pour le meilleur comme pour le pire et le pire n'est pas systématique, loin de là, mais il est bien vilain.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne peux pas occulter le fait que la France est très différente des US, notamment parce qu'une certaine presse a jadis qualifié le père Le Pen de libéral et parce que le cronysme du MEDEF est encore aujourd'hui trop perçu comme libéral. Ca bouge, doucement, mais je ne sens pas de menace du coté socialiste tout simplement parce que si la droite française n'est pas de droite, il n'en reste pas moins que l'exact opposé du socialisme, c'est le libéralisme.

En plus, aux US, les dems sont quand même bien moins socialistes qu'en France... probablement, comme les reps, limités par de forts contre pouvoirs mais enfin... je leur donne pas un radis de crédibilité mais quand même, c'est moins moche qu'ici.

 

Se faire avoir par la gauche me parait alors difficile puisqu'à part sur les moeurs, et encore, on ne se rejoint sur rien. Certains aspects économiques et anti SJW de la droite peuvent par contre séduire beaucoup plus facilement le libéral.

De surcroît, je viens de la droite et comme beaucoup ici, si on me force à aller voter, j'irai voter à droite sans sourciller.

 

Bref, il me semble bien qu'on est nettement plus perméables sur la droite, c'est d'ailleurs ce qu'on constate quand on regarde les inscriptions sur le forum. Pour le meilleur comme pour le pire et le pire n'est pas systématique, loin de là, mais il est bien vilain.

 

En matiére éco je suis d'accord, on est "à droite" si tenté que ce terme ait un sens, ça n'est pas difficile, l'ednat a corrompu tout le monde...

Mais il y a beaucoup de libéraux qui sont "à gauche" sur les questions de société (avortement, GPA en mode vente d'enfants, indulgence sur les normes juridiques islamiques, immigration, euronationalisme, etc.) ce qui est plus que contestable du point de vu doctrinal.

D'une manière générale la société française/francophone est plus "à gauche" que le reste de l’Europe, c'est pour ça que ça saute moins aux yeux.

Bon après, je ne blâme personne je suis assez tolérant aux délire des deux cotés, mais je le dit quand je l'observe.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que sinon les gauchistes qui se disent libéraux on peut en parler aussi.

 

C'est pas non plus comme si on les nonossait pas à tour de bras sur Liborg, ces rigolos...

C'est curieux que quand on tape sur un droi-tard sur Liborg, il doit toujours avoir un zigoto qui y trouve à redire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La recherche d'un certain puritanisme par peur "d'être souillé" le "haro sur les conservateurs"...

 

La recherche d'un certain puritanisme par peur "d'être souillé" le "haro sur les progressistes"...

 

Ça le fait aussi... ? Pour toi... ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas non plus comme si on les nonossait pas à tour de bras sur Liborg, ces rigolos...

C'est curieux que quand on tape sur un droi-tard sur Liborg, il doit toujours avoir un zigoto qui y trouve à redire.

Le truc ici c'est que je ne vois pas le rapport entre le cas initial et le libéralisme. Le terme n'est même pas évoqué dans l'article (vous m'avez fait ouvrir un article du nouvel obs avec vos conneries c'est malin). Du coup je ne comprends pas les réactions, et je comprends les réactions aux réactions. Enfin je me comprends.
  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

La recherche d'un certain puritanisme par peur "d'être souillé" le "haro sur les progressistes"...

 

Ça le fait aussi... ? Pour toi... ?

 

C'est à moi qu'on a reproché ici de défendre étienne chouard par exemple, qui est un communiste naïf pur et dur.

On a même réussi à me traité de communiste (sur la responsabilité limitée).

Moi personnellement puisque tu me le demande je trouve excessive la politique modération ici, même si je reconnais que ça ne peut parfois être évité du fait des lois liberticides (au moins pour la suppression des messages).

C'est d'ailleurs une des raisons pour la quelle je viens moins souvent, je me suis plusieurs foi trouvé en discutions avec des socialos, et oups, d'un coup plus rien.

ça regarde l'asso, mais je trouve ça dommage, je n’hésite jamais à aller au front, je n'aime pas l'entre sois, je pense que presque chez tout le monde il y a des idées à sauver.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ne peux pas occulter le fait que la France est très différente des US, notamment parce qu'une certaine presse a jadis qualifié le père Le Pen de libéral et parce que le cronysme du MEDEF est encore aujourd'hui trop perçu comme libéral. Ca bouge, doucement, mais je ne sens pas de menace du coté socialiste tout simplement parce que si la droite française n'est pas de droite, il n'en reste pas moins que l'exact opposé du socialisme, c'est le libéralisme.

En plus, aux US, les dems sont quand même bien moins socialistes qu'en France... probablement, comme les reps, limités par de forts contre pouvoirs mais enfin... je leur donne pas un radis de crédibilité mais quand même, c'est moins moche qu'ici.

 

Se faire avoir par la gauche me parait alors difficile puisqu'à part sur les moeurs, et encore, on ne se rejoint sur rien. Certains aspects économiques et anti SJW de la droite peuvent par contre séduire beaucoup plus facilement le libéral.

De surcroît, je viens de la droite et comme beaucoup ici, si on me force à aller voter, j'irai voter à droite sans sourciller.

 

Bref, il me semble bien qu'on est nettement plus perméables sur la droite, c'est d'ailleurs ce qu'on constate quand on regarde les inscriptions sur le forum. Pour le meilleur comme pour le pire et le pire n'est pas systématique, loin de là, mais il est bien vilain.

 

Je suis d'accord dans l'ensemble. Dans la tête de la presse le seul libéral à gauche c'est Macron, et encore beaucoup le considèrent de droâte et pas de la "vraie gôche", tandis que du côté des Républicains je me souviens qu'il y avait même eu un article se demandant si tous les candidats étaient libéraux...

 

Puis aux Etats-Unis pour comprendre les variations du libertarianisme dans le spectre politique il faut surtout regarder les alliances de Rothbard tout au long de sa vie : au départ le libertarianisme n'était pas un mouvement à part entière mais était inclu dans le conservatisme américain, plus précisément la Old Right, mouvement informel du GOP regroupant des libertariens et des paléo-conservateurs unis dans leur opposition au New Deal et à l'interventionnisme militaire. Mais Rothbard s'est détaché de la droite lorsque la Old Right a disparu et que le GOP a commencé à devenir néo-conservateur (d'où son livre The Betrayal of the American Right), donc favorable aux interventions militaires à l'extérieur, et moins réticent par rapport à l'Etat-providence. Du coup après dans les années 60 il s'est allié pendant une courte période à la New Left, malgré leur anti-capitalisme, car ils étaient anti-impérialistes, mais il en a rapidement eu marre à cause de leur anti-capitalisme hystérique. Puis enfin il a participé à la création du mouvement libertarien à part entière et du LP, qu'il a quitté lorsqu'ils ont commencé à dériver vers la gauche, pour ensuite rejoindre à nouveau la Old Right dans les années 90 lors de la candidature de Pat Buchanan, candidat Républicain isolationniste et anti-Etat-providence.

 

Cela dit c'était surtout la politique étrangère qui dictait les alliances de Rothbard, à gauche comme à droite, tandis que pour le LP actuel ça m'a l'air bien plus hasardeux, Johnson se focalisait surtout sur les questions de société pour attirer les électeurs de Sanders. Après je ne dirais pas pour autant que le LP est devenu de gauche, leur plateforme reste quand même radicalement libérale et le parti continuera sûrement à grandir dans les prochaines années.

 

euronationalisme

 

Alors ça je le répète souvent mais c'est vraiment important, une des choses les plus horribles est le fait qu'on soit associés à l'UE !  :D Tout simplement parce que dans l'inconscient collectif tous les candidats "libéraux" (Macron, Fillon) sont pros-UE tandis que les protectionnistes anti-libéraux (Le Pen, Mélenchon) sont anti-UE, du coup le libéralisme est immédiatement associé à l'UE et à l'Euro, apparemment symboles suprêmes du libre-échange, donc dans la tête de beaucoup ça donne : "le libéralisme ne marche pas, regarde l'UE !". Ce qu'on doit faire c'est se détacher à tout prix des européistes en expliquant en quoi l'UE est un marché ultra-règlementé et que la centralisation du pouvoir politique et du système monétaire n'a strictement rien de libéral, bien au contraire, comme magnifiquement bien expliqué dans le film du Brexit qui expose toutes les tonnes de régulations et de lois stupides imposées par la bureaucratie de Bruxelles.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc ici c'est que je ne vois pas le rapport entre le cas initial et le libéralisme.

 

Le truc c'est que le gaucho et le droi-tard sont autant ennemis du libéralisme l'un que l'autre.

Et qu'on doit les jarter à la même vitesse subsonique.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est à moi qu'on a reproché ici de défendre étienne chouard par exemple, qui est un communiste naïf pur et dur.

 

Que tu défendes un ennemi de la liberté ne nous surprend pas du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ron Paul par exemple, qui d'ailleurs se dit sociétalement très conservateur, n'a jamais utilisé cette expression, il se présente simplement comme un défenseur de la liberté en toutes circonstances, pas comme un centriste qui prend des idées à gauche à droite sans réelle cohérence.

 

 

 

Parce que Ron Paul comprend que les progressistes ne sont pas de simples partisans du progrès mais des gens qui pensent que celui ci se décrète tout simplement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que Ron Paul comprend que les progressistes ne sont pas de simples partisans du progrès mais des gens qui pensent que celui ci se décrète tout simplement.

 

Bof...

L'Assemblée constituante de 1789 décréta bien que "Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors ça je le répète souvent mais c'est vraiment important, une des choses les plus horribles est le fait qu'on soit associés à l'UE !  :D Tout simplement parce que dans l'inconscient collectif tous les candidats "libéraux" (Macron, Fillon) sont pros-UE tandis que les protectionnistes anti-libéraux (Le Pen, Mélenchon) sont anti-UE, du coup le libéralisme est immédiatement associé à l'UE et à l'Euro, apparemment symboles suprêmes du libre-échange, donc dans la tête de beaucoup ça donne : "le libéralisme ne marche pas, regarde l'UE !". Ce qu'on doit faire c'est se détacher à tout prix des européistes en expliquant en quoi l'UE est un marché ultra-règlementé et que la centralisation du pouvoir politique et du système monétaire n'a strictement rien de libéral, bien au contraire, comme magnifiquement bien expliqué dans le film du Brexit qui expose toutes les tonnes de régulations et de lois stupides imposées par la bureaucratie de Bruxelles.

 

Pareil, et même depuis quelques années je n’hésite plus a dire que "les frontières c'est libéral" rien que pour voir s'étrangler mon interlocuteur.

  • les frontières pour la concurrence fiscale, législative, institutionnelle.
  • les frontières qui empêchent les politiciens d'étendre géographiquement leur pouvoir.
  • les frontières qui permettent le vote avec les pieds.
  • et évidement la frontière qui délimite ma propriété (copro, jardin, maison, etc.)

 

Et bien entendu, ça n'est pas la frontière qui empêche la circulation des biens et des services tant hais aux extrêmes gauche et à droite.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil, et même depuis quelques années je n’hésite plus a dire que "les frontières c'est libéral" rien que pour voir s'étrangler mon interlocuteur.

 

Tu n'étrangles personne.

Tu passes juste pour un klette.

Tu nous prends vraiment pour des cons ou quoi !?

Share this post


Link to post
Share on other sites

...ça n'est pas la frontière qui empêche la circulation des biens et des services...

 

On observera ton omission de la circulation des personne qui sied à un xénophobe de ton acabit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que tu défendes un ennemi de la liberté ne nous surprend pas du tout.

 

Plusieurs ont attaqué ici même Ron Paul en 2008 pour sa position sur l'immigration mexicaine jugée intolérable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs ont attaqué ici même Ron Paul en 2008 pour sa position sur l'immigration mexicaine jugée intolérable.

 

Il avait tort.

So what?

Share this post


Link to post
Share on other sites

On observera ton omission de la circulation des personne qui sied à un xénophobe de ton acabit.

 

ça n'est pas une omission c'est de l'ordre de la copro ce n'est pas à l'état de gerer ces questions.

et je ne suis en rien contre l'immigration, juste contre les doctrines totalitaires que je prefere garder lointaines.

Mais ce n'est pas le sujet, et je ne voudrais pas que tu coupe le fil.

"Klette", "xénophobe", c'est pas bien d'insulter les gens sous pretexte de désaccord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il avait tort.

So what?

 

Iil a parfaitement raison, comme Rothbard et hoppe d'ailleurs.

Suffit de lire un minimum ses auteurs ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs ont attaqué ici même Ron Paul en 2008 pour sa position sur l'immigration mexicaine jugée intolérable.

 

Ca existe encore des gens qui croient qu'il voulait une barrière physique alors qu'il réclamait juste la fin des amnisties?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc c'est que le gaucho et le droi-tard sont autant ennemis du libéralisme l'un que l'autre.

Et qu'on doit les jarter à la même vitesse subsonique.

 So true.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça n'est pas une omission c'est de l'ordre de la copro

 

Un pays, c'est pas une copropriété.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Iil a parfaitement raison, comme Rothbard et hoppe d'ailleurs.

 

Continue à cacher ta xénophobie derrière un name dropping...

Tu nous amuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un pays, c'est pas une copropriété.

 

Exact.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un pays, c'est pas une copropriété.

 

Strawman toujours le même est trés lassant

Les parties communes (rues, etc.) c'est une copro/indivision

et l'assemblée générale ça se fait au référendum d'initiative populaire.

 

Les points de vu contraire, sont soit d'etreme gauche, soit d'extreme droite

Et en l'occurence sur ce critere tu est d'extreme gauche

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les parties communes (rues, etc.) c'est une copro/indivision

 

Bah non une partie commune n'est pas nécessairement une copro. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Strawman toujours le même est trés lassant

 

Tu mets sur le tapis une connerie.

Tu permets qu'on la relève...

Non ?

 

La France, par exemple, n'est pas une copropriété. Point. Barre. Capice ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais il y a beaucoup de libéraux qui sont "à gauche" sur les questions de société (avortement, GPA en mode vente d'enfants, indulgence sur les normes juridiques islamiques, immigration, euronationalisme, etc.) ce qui est plus que contestable du point de vu doctrinal.

Mouerf, la question c'est pas ce que les gens en pensent mais si les gens considèrent que c'est à l'Etat de s'occuper de ces questions. Je considère que non et je suis plutôt de droite. Mindfuck ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Adrian
      Il y a un sujet sur Hollande/Sarkozy qu'on pourrait considérer comme des sujets sur la gauche et la droite française mais pas sur la famille Le Pen ( Jean oeil-de-verre Marie, Marion maréchal nous voila, et marxine) et donc sur l’ "extrême droite " qui malheureusement prospère dans les voix et les pensées en France. Leurs actualités sont nombreuses. Évidemment, le tout doit rester dans la charte.. Pas un ième débat sur l'islam et les musulmans ...
       
       
      On oublie pas les vieilles idées à papa ...
       
       
       
      Le parti est aussi poursuivi en justice pour financement illégal via le micro parti de Marine : Jeanne
       
      http://www.europe1.fr/politique/financement-electoral-pourquoi-le-fn-est-inquiete-par-la-justice-2512285
       
      Sur les deux FN :
       
       
       
    • By PABerryer
      Les premiers résultats donnent le parti au pouvoir en tête avec une trentaine de siège, l'extrême droite ne gagne que 4 sièges, la participation est en forte hausse.
    • By Bisounours
      Pas sûre que ce soit le  bon endroit pour cette interrogation :
       
      c'est quoi, l'extrême droite en fait ?
      l'extrême gauche, ok, on a Mélenchon, Arthaud, et peut être Hamon ?
      les socialistes, on a Marine, non ? c'est plus vraiment extrêmement à droite, le fn
       
×
×
  • Create New...