Jump to content

Elections aux Pays-Bas: la Droite en tête, l'extrême droite contenue


Recommended Posts

Les premiers résultats donnent le parti au pouvoir en tête avec une trentaine de siège, l'extrême droite ne gagne que 4 sièges, la participation est en forte hausse.

Link to post
Share on other sites

+2 sièges pour le parti de Thierry Baudet (qui a l'air assez bien à droite, mais que j'ai du mal à classer par manque de culture politique hollandaise).

 

Grosso modo, je dirais :

Droites extrêmes +6 (PVV + Forum voor Democratie)

Droite classique -10 (VVD)

Centre +14 (réformateurs + chrétiens démocrates)

Gauche classique -29

Gauche gauche +17

 

Et il reste un delta de 2 à affecter au parti des papys que je ne sais pas trop où classer :D : https://en.wikipedia.org/wiki/50PLUS

 

Link to post
Share on other sites
Citation

The party took part in the Dutch General Election of 1994, receiving 2,754 votes and no seats. After this, the party spent nearly two decades in 'hibernation', organizing lectures and events to spread its message, but not partaking in national elections. The party once again became active in 2012, and participated in the Dutch general election of 2012, receiving only 4,205 votes.

 

Copains !

Link to post
Share on other sites

Quelqu'un de Contrepoints/l'asso était invité à une conférence ce matin pour parler des résultats de cette élection aux Pays-Bas et sur les présidentielles françaises à venir :

 

  • Yea 3
Link to post
Share on other sites

La bonne nouvelle est l'écart entre la masse grouillante d'entrisme et de spamming-flooding-trolling des droitards alt-right et autres libéraux qui se sont convertis au trumpisme, faisant caca partout sur le web, d'un côté, et le résultat, au bout du compte.

 

Vu l'offre politique aux Pays-Bas, le vote Wilders est spécifiquement le message "moi je n'aime pas les noirabosulmans". Avec toute cette suragitation, voilà la force de ce message. C'est inquiétant bien sûr, mais c'est bien loin des rêves de ceux qui nous vendent le l'invasion et du grand remplacement. 

 

Ce qui est triste avec cette engeance c'est qu'on ne peut pas avoir une offre eurosceptique intelligente, alors qu'il en faut une 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Voilà. Pas mieux. Au niveau de l'UE Il n'y a pas d'offre vraiment libérale (politique, sociale/sociétale ET économique) ET euro-réformiste.

 

Du coup, on trouve des vrais libéraux dans au moins 5 groupes politiques différents :

 

1- le centre-droit EPP où il y a de tout (genre les libéralo-compatibles du Moderaten suédois, du centre-droit estonien et letton mais aussi et surtout malheureusement le centre-droit classique à la LR français, Berlusconi & Co voire même les europhobes illibéraux d'Orban en Hongrie),

 

2- les centristes europhiles ALDE (où il y a des gens cool genre le FDP allemand mais aussi des gens comme l'UDI, des gens qui n'ont de libéraux que le nom genre les Liberals suédois et des tribuns caricaturaux qui font monter les souverainistes par réaction à chaque fois qu'ils causent),

 

3- le centre-droit eurocritique ECR (avec la moitié des tories britanniques qui pourraient être décrits comme vraiment libéraux genre Syed Kamall ou Dan Hannan et l'ODS tchèque de Vaclav Klaus mais avec des gros bouts anti-libéraux dedans comme le parti au pouvoir en Pologne actuellement qui représente la moitié du groupe et déclare que le libéralisme est l'idéologie ennemie numéro 1, le xénophobe Parti populaire danois ou même l'AKP d'Erdogan),

 

4- la droite eurosceptique EFDD (le parti UKIP britannique où il y a un ou deux libertariens, et des libertariensquandçalesarrengentpourvirerlesnoirabes, le reste est une blague genre Dupont-GnanGnan ou infréquentable)

 

5- voire les Verts (où siègiait au moins un député du parti pirate suédois qui était un libertarien assumé mais qui n'a pas été réélu) et on a des partis qui disent défendre la liberté mais qui ne sont pas vraiment libéraux.

 

Le bazaar.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Le contrepoint à cela : je pense que si un euro-député vraiment libéral (comme on le conçoit sur ce forum) était élu, il pourrait tout à fait rejoindre n'importe lequel de ces cinq groupes et faire entendre sa voix singulière et si c'est fait de manière intelligente, il sera accepté et pas viré. 

Link to post
Share on other sites

Si tu es député européen (libéral), tu peux la jouer de différentes façons. Là je te donne les deux extrêmes mais c'est un continuum :

 

a- soit tu utilises ton mandat pour être uniquement un tribun, tes allocutions dans l'hémicycle vide scorent sur Youtube, tu utilises des slogans qui parlent à ton électorat mais laissent les autres froids mais du coup tu es utile à ton parti, tu donnes ton fric à des think tanks tu t'en mets plein les fouilles et tu ne bosses absolument pas et du coup tu ne peux pas directement faire avancer le libéralisme sur les dossiers européen, c'est Dan Hannan.

 

b- soit tu passes 4 jours/semaine à plancher sur les dossiers, à tenter de manœuvrer pour devenir chef de groupe ou chef de comité de façon à infléchir certaines politiques à la marge et 2 jours/semaine à bosser sur ta réelection, c'est Syed Kamall. 

 

Impossible de faire b- si tu ne fais pas partie d'un groupe politique. Même pas en rêve, tu n'aura pas un seul dossier et 0 influence.

 

Pour faire a-, tu peux faire partie ou non d'un groupe, mais il vaut mieux. Dan Hannan a été viré d'un groupe et s'est dépêché d'en rejoindre un autre dès qu'il pouvait.

 

De toute façon, les gens qui ne font partie d'aucun groupe du tout sont à 80% totalement infréquentables (genre fascistes grecs).

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
49 minutes ago, Nick de Cusa said:

La bonne nouvelle est l'écart entre la masse grouillante d'entrisme et de spamming-flooding-trolling des droitards alt-right et autres libéraux qui se sont convertis au trumpisme, faisant caca partout sur le web, d'un côté, et le résultat, au bout du compte.

 

Vu l'offre politique aux Pays-Bas, le vote Wilders est spécifiquement le message "moi je n'aime pas les noirabosulmans". Avec toute cette suragitation, voilà la force de ce message. C'est inquiétant bien sûr, mais c'est bien loin des rêves de ceux qui nous vendent le l'invasion et du grand remplacement. 

 

Ce qui est triste avec cette engeance c'est qu'on ne peut pas avoir une offre eurosceptique intelligente, alors qu'il en faut une 

Personnellement, je continue à croire en l'Europe mais j'ai l'impression que soit tu es un européiste béat qui veut plus d'Union Européenne, soit tu es un eurosceptique nationaliste. 

Ils devraient arrêter de réguler tout ce qui nous entoure et encourager la concurrence fiscale entre les pays, la concurrence des institutions, la concurrence du modèle social, du modèle éducatif, etc. 

Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, G7H+ a dit :

Voilà. Pas mieux. Au niveau de l'UE Il n'y a pas d'offre vraiment libérale (politique, sociale/sociétale ET économique) ET euro-réformiste.

 

Du coup, on trouve des vrais libéraux dans au moins 5 groupes politiques différents :

 

1- le centre-droit EPP où il y a de tout (genre les libéralo-compatibles du Moderaten suédois, du centre-droit estonien et letton mais aussi et surtout malheureusement le centre-droit classique à la LR français, Berlusconi & Co voire même les europhobes illibéraux d'Orban en Hongrie),

 

2- les centristes europhiles ALDE (où il y a des gens cool genre le FDP allemand mais aussi des gens comme l'UDI, des gens qui n'ont de libéraux que le nom genre les Liberals suédois et des tribuns caricaturaux qui font monter les souverainistes par réaction à chaque fois qu'ils causent),

 

3- le centre-droit eurocritique ECR (avec la moitié des tories britanniques qui pourraient être décrits comme vraiment libéraux genre Syed Kamall ou Dan Hannan et l'ODS tchèque de Vaclav Klaus mais avec des gros bouts anti-libéraux dedans comme le parti au pouvoir en Pologne actuellement qui représente la moitié du groupe et déclare que le libéralisme est l'idéologie ennemie numéro 1, le xénophobe Parti populaire danois ou même l'AKP d'Erdogan),

 

4- la droite eurosceptique EFDD (le parti UKIP britannique où il y a un ou deux libertariens, et des libertariensquandçalesarrengentpourvirerlesnoirabes, le reste est une blague genre Dupont-GnanGnan ou infréquentable)

 

5- voire les Verts (où siègiait au moins un député du parti pirate suédois qui était un libertarien assumé mais qui n'a pas été réélu) et on a des partis qui disent défendre la liberté mais qui ne sont pas vraiment libéraux.

 

Le bazaar.

A ajouter au dawa général que chez LR, le jour ou l'euroscepticisme à la noix aura fait des petits, on en aura une bonne moitié qui repartiront dedans par "gaullisme" ou "séguinisme". Dans le second cas, je ne donne pas cher du candidat actuel...

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, G7H+ a dit :

Pour faire a-, tu peux faire partie ou non d'un groupe, mais il vaut mieux. Dan Hannan a été viré d'un groupe et s'est dépêché d'en rejoindre un autre dès qu'il pouvait.

 

De toute façon, les gens qui ne font partie d'aucun groupe du tout sont à 80% totalement infréquentables (genre fascistes grecs).

 

Donc en gros la principale (seule?) raison pour laquelle il faut faire partie d'un groupe parlementaire c'est éviter l'ostracisme et le collage d'étiquette sur le front de la part de ceux qui sont dans un groupe?

 

Genre ya ceux qui sont dans des frats et il y a les intouchables.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jukebox a dit :

D'ailleurs, l'ALDE, ce sont vraiment des libéraux ou des "libéraux" style Macron/Juppé ? 

Je penche vers la seconde option mais au-cas où...

 

Macron/Juppé

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, G7H+ a dit :

Si tu es député européen (libéral), tu peux la jouer de différentes façons. Là je te donne les deux extrêmes mais c'est un continuum :

 

a- soit tu utilises ton mandat pour être uniquement un tribun, tes allocutions dans l'hémicycle vide scorent sur Youtube, tu utilises des slogans qui parlent à ton électorat mais laissent les autres froids mais du coup tu es utile à ton parti, tu donnes ton fric à des think tanks tu t'en mets plein les fouilles et tu ne bosses absolument pas et du coup tu ne peux pas directement faire avancer le libéralisme sur les dossiers européen, c'est Dan Hannan.

 

b- soit tu passes 4 jours/semaine à plancher sur les dossiers, à tenter de manœuvrer pour devenir chef de groupe ou chef de comité de façon à infléchir certaines politiques à la marge et 2 jours/semaine à bosser sur ta réelection, c'est Syed Kamall. 

 

Impossible de faire b- si tu ne fais pas partie d'un groupe politique. Même pas en rêve, tu n'aura pas un seul dossier et 0 influence.

 

Pour faire a-, tu peux faire partie ou non d'un groupe, mais il vaut mieux. Dan Hannan a été viré d'un groupe et s'est dépêché d'en rejoindre un autre dès qu'il pouvait.

 

De toute façon, les gens qui ne font partie d'aucun groupe du tout sont à 80% totalement infréquentables (genre fascistes grecs).

 

 

Voilà. C'est ça le pragmatisme allié au libéralisme. Pas Rama Yade.

Sinon, il faut à peu près combien de voix pour être élu député européen ?  J'imagine que ça varie énormément mais t'aurais une petite idée ?

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

 

il y a 43 minutes, Johnnieboy a dit :

 

 

Voilà. C'est ça le pragmatisme allié au libéralisme. Pas Rama Yade.

Sinon, il faut à peu près combien de voix pour être élu député européen ?  J'imagine que ça varie énormément mais t'aurais une petite idée ?

 

Meilleure circonscription en France : Sud-Est (tu dois faire 5,90% des voix soit 173 576 voix pour choper 1 siège). C'est des gros chiffres, comme tu vois. Donc grosse infrastructure partisane derrière.

 

Pour les 7 autres circonscriptions, tu dois faire entre 6,3% et 8,5%

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...