Jump to content

Le violeur obtient la garde partagé alors qu'il n'en veut pas


Recommended Posts

La semaine dernière, un homme condamné pour le viol d’une petite fille de 12 ans a obtenu la garde partagée de l’enfant qu’elle a mis au monde, un petit garçon aujourd’hui âgé de 8 ans[...]Pire encore pour la mère de l'enfant, le procureur a annoncé qu’elle devrait quitter la Floride, où elle vit désormais, pour s’installer dans le Michigan afin d’être plus proche du père.[...]’avocat de ce dernier a indiqué que ce n’est pas lui qui avait initié la demande de garde partagée : «Chris a été mis au courant de cette paternité le mois dernier par le tribunal, et de ses droits envers cet enfant. Mais il n’a jamais rien demandé. Cela a été décidé par un procureur après une demande d'aide sociale (par la mère, ndlr) après des services spécialisés. Je ne sais pas ce qu’il va faire à propos de cet enfant. Nous allons devoir en parler»

http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Violee-a-12-ans-elle-tombe-enceinte-son-agresseur-obtient-la-garde-partagee-9-ans-plus-tard-1367723#xtor=AL-23

 

Bon, je suppose que l'idée générale c'est qu'à partir du moment où l'enfant a un père c'est à lui d'assurer le financement de son éducation plutôt qu'à l'Etat.

Mais pour le coup c'est sans doute un peu extrème.


En tout cas on peut dire que ce procureur est en pointe dans les droits des pères. Qu'il n'a pas été contaminé par le féminisme.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Marlenus a dit :

 

 

http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Violee-a-12-ans-elle-tombe-enceinte-son-agresseur-obtient-la-garde-partagee-9-ans-plus-tard-1367723#xtor=AL-23

 

Bon, je suppose que l'idée générale c'est qu'à partir du moment où l'enfant a un père c'est à lui d'assurer le financement de son éducation plutôt qu'à l'Etat.

Mais pour le coup c'est sans doute un peu extrème.


En tout cas on peut dire que ce procureur est en pointe dans les droits des pères. Qu'il n'a pas été contaminé par le féminisme.

 

Je me demande quand même à quel moment quelque chose a grillé dans le cerveau du proc pour qu'il demande ça. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

les droits de l'enfant bien compris, à mon avis ?

ce passage là me sidère aussi. par quel miracle peut on passer de 25 ans à 1 an de taule ? quel arrangement peut-il aboutir à ça ?

 

Alors qu’il encourait de 25 ans de prison à une peine à vie, l’homme avait accepté un arrangement avec la justice et n’avait passé qu’un an derrière les barreaux grâce à une diminution de ses charges. Il avait ensuite écopé de 4 ans de prison pour une autre agression sexuelle commise sur une victime âgée de 13 à 15 ans.

Link to post
Share on other sites

Diminution des charges + plaidé coupable.

 

Une condamnation ou une relaxe nécessite l'unanimité du jury aux US.

 

Il n'a jamais été condamné à 25 ans.

Link to post
Share on other sites
8 minutes ago, Bisounours said:

l

ce passage là me sidère aussi. par quel miracle peut on passer de 25 ans à 1 an de taule ? quel arrangement peut-il aboutir à ça ?

25ans c'est le maximum théorique pour viol.

 

Si tu acceptes de plaider coupable pour agression sexuelle, c'est plus du tout le même tarif (on a eu la discussion sur l'autre fil).

Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Tramp a dit :

Il n'a jamais été condamné à 25 ans.

Oui, j'ai bien compris l'histoire, mais ce principe de plaider coupable qui fait passer de ce max là à ce mini ci, c'est assez impressionnant

 

il y a 9 minutes, Marlenus a dit :

25ans c'est le maximum théorique pour viol.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bisounours a dit :

Oui, j'ai bien compris l'histoire, mais ce principe de plaider coupable qui fait passer de ce max là à ce mini ci, c'est assez impressionnant

 

Il a été condamné pour des faits moins grave parce que le procureur ne se sentait pas capable de convaincre 12 personnes de sa culpabilité. Ce qui tendrait à indiquer qu'il ne meritait pas 25 ans. Mais en general, pour le public, le fait d'être poursuivi suffit à établir la culpabilité.

Link to post
Share on other sites

Ouais. Donc le mec aurait pas forcément violé la fille à partir de ces 9 ans, il a juste eu un enfant avec elle alors qu'elle était âgée de 12 ans. 

Et à partir de là, ce qui compte c'est le doute qui profite au gars. 

Mouais..... ça me dépasse un peu, d'autant qu'il a rien demandé en prime, non ? 

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Flashy said:

Juste un point : en quoi la volonté du père importerait?

Logiquement quand la mère ne veut pas partager la garde de l'enfant et que la volonté du père est de ne pas le prendre, un juge intelligent dit: Ok. (je parle de la garde, pas du paiement d'une pension ou autre).

 

Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Marlenus a dit :

Logiquement quand la mère ne veut pas partager la garde de l'enfant et que la volonté du père est de ne pas le prendre, un juge intelligent dit: Ok. (je parle de la garde, pas du paiement d'une pension ou autre).

 

S'occuper de son enfant est-il un droit ou une obligation?

Link to post
Share on other sites

On dit maintenant accouchement sous secret. Et c'est bien le seul cas où la mère peut se défausser de son obligation. Le père, lui, peut tout à fait ne pas reconnaitre un enfant, ou bien déclarer une paternité à l'état civil, sans l'accord de la mère.

Link to post
Share on other sites
58 minutes ago, Flashy said:

 

S'occuper de son enfant est-il un droit ou une obligation?

S'occuper n'est pas obligatoirement le garder.

Cela peut être fait financièrement.

 

Sinon, cela serait la mer.. à chaque divorce et je ne parle pas de ceux qui utilisent beaucoup les nounous.

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bisounours a dit :

Le père, lui, peut tout à fait ne pas reconnaitre un enfant

 

Comment fait-il ?

Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Bisounours a dit :

On dit maintenant accouchement sous secret. Et c'est bien le seul cas où la mère peut se défausser de son obligation. Le père, lui, peut tout à fait ne pas reconnaitre un enfant, ou bien déclarer une paternité à l'état civil, sans l'accord de la mère.

 

I. La reconnaissance peut être contestée, notamment grâce à des tests ADN, avant un certain délai (ce délai se justifie par la nécessité, après quelques années, d'assurer la stabilité juridique des liens familiaux).

II. C'est normal de ne pas avoir besoin de l'accord de la mère pour déclarer une paternité. Le lien de filiation entre un père et son enfant n'est pas contractuel, et en tout état de cause ne concerne pas la mère.

III. Un père qui ne reconnaît pas l'enfant peut se voir imposer une paternité grâce à une action en recherche de paternité.

Suite à cette action, le père peut se voir attribuer des obligations & responsabilités quant à l'exercice de l'autorité parentale, et des contributions (financières, mais pas que) à l'entretien et l'éducation de l'enfant, qu'il le veuille ou non.

 

tl;dr : être parent c'est une responsabilité, pas un droit. L'avis du père sur ses obligations est parfaitement secondaire.

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Marlenus a dit :

S'occuper n'est pas obligatoirement le garder.

Cela peut être fait financièrement.

 

Sinon, cela serait la mer.. à chaque divorce et je ne parle pas de ceux qui utilisent beaucoup les nounous.

 

Possible qu'il eût été possible de mieux décider.
En attendant, il est inepte de préciser "alors même que le père n'a rien demandé" : son avis n'est pas requis. C'est une obligation, pas un droit. 

On ne demande pas aux débiteurs leur avis sur leurs obligations : ils sont tenus de s'exécuter, volontairement dans l'idéal, sous la contrainte si besoin est. 

Après, que cette obligation soit réglée pécuniairement ou en nature, c'est un autre débat -parfaitement légitime, celui-là-.

Link to post
Share on other sites
Just now, Flashy said:

 

Possible qu'il eût été possible de mieux décider.
En attendant, il est inepte de préciser "alors même que le père n'a rien demandé" : son avis n'est pas requis. C'est une obligation, pas un droit. 

On ne demande pas aux débiteurs leur avis sur leurs obligations : ils sont tenus de s'exécuter, volontairement dans l'idéal, sous la contrainte si besoin est. 

Après, que cette obligation soit réglée pécuniairement ou en nature, c'est un autre débat -parfaitement légitime, celui-là-.

 

Maintenant, on pourrait aussi débattre sur le principe qu'un violeur pédophile récidiviste (vu qu'il l'a fait à plusieurs reprises) devrait être déchu de ses droits parentaux sur les enfants nés des viols...

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Tramp a dit :

 

Comment fait-il ?

bah il se barre à l'annonce de sa probable paternité 

il y a 8 minutes, Flashy a dit :

 

I. La reconnaissance peut être contestée, notamment grâce à des tests ADN, avant un certain délai (ce délai se justifie par la nécessité, après quelques années, d'assurer la stabilité juridique des liens familiaux).

II. C'est normal de ne pas avoir besoin de l'accord de la mère pour déclarer une paternité. Le lien de filiation entre un père et son enfant n'est pas contractuel, et en tout état de cause ne concerne pas la mère.

III. Un père qui ne reconnaît pas l'enfant peut se voir imposer une paternité grâce à une action en recherche de paternité.

Suite à cette action, le père peut se voir attribuer des obligations & responsabilités quant à l'exercice de l'autorité parentale, et des contributions (financières, mais pas que) à l'entretien et l'éducation de l'enfant, qu'il le veuille ou non.

 

tl;dr : être parent c'est une responsabilité, pas un droit. L'avis du père sur ses obligations est parfaitement secondaire.

Je sais bien que le père putatif peut être obligé de subir des tests en paternité pour infirmer ou confirmer. Mais ça demande pas mal d'énergie et d'intervention de tiers. 

 

Attention, hein, je ne suis pas d'accord pour imposer à un homme une paternité qu'il n'a pas désiré ; je connais quelques nanas qui ont fait ce coup de la maternité "accidentelle" et je trouve ce procédé plus que limite

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Bisounours a dit :
il y a 12 minutes, Tramp a dit :

 

bah il se barre à l'annonce de sa probable paternité 

 

Donc on ne sait pas si c'est lui.

 

Les hommes doivent en plus s'occuper des enfants des autres.

Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Tramp a dit :

Les hommes doivent en plus s'occuper des enfants des autres.

Et réciproquement, des femmes s'occupent des enfants de leur conjoint en cas de couple recomposé. 

Il doit y avoir pas mal d'enfant nés de relation extra conjugale et qui sont élevés par le mari sans aucun problème. La paternité c'est un rôle social avant tout. Le principe de "tout enfant né pendant le mariage a pour père le mari" est bien là pour entériner cet état de fait. 

Link to post
Share on other sites

C'est different d'être dans un couple recomposé et de se voir imposé un enfant qui sort de nulle part.

il y a 10 minutes, Bisounours a dit :

La paternité c'est un rôle social avant tout. Le principe de "tout enfant né pendant le mariage a pour père le mari" est bien là pour entériner cet état de fait

 

Y en a qui ont le plus le choix que d'autres donc.

 

Mais bon, on sait qu'une femme qui accouche sous X c'est une victime alors qu'un homme qui ne reconnaît pas ses gosses, c'est un salaud.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...