Jump to content

Vaccin : quand, qui, comment ?


Antoninov

Recommended Posts

Le 27/07/2021 à 14:44, Alchimi a dit :

Le pass sanitaire est une horreur pour ce qui est de garder une ambiance calme et raisonnée.

C'est aussi qu'il crée un faux sentiment de sécurité.

 

Cette interview du docteur Kierzelc est excellente :

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/dr-kierzek-le-passe-sanitaire-pourrait-aggraver-l-epidemie-20210726

 

À propos de l'ausweis sanitaire :

 

Plus grave encore, conditionner le relâchement des gestes barrières par le passe sanitaire et la vaccination est dangereux. Le vaccin ne protège pas à 100 % ni à titre individuel (formes graves) ni collectif (transmission). Dès lors, supprimer le port du masque en intérieur ou relâcher les gestes simples et faciles à mettre en œuvre comme le lavage des mains va conduire inévitablement à des clusters et potentiellement à un redémarrage épidémique régulier, notamment parce que le passe n'incite pas les bonnes personnes à se faire vacciner :ce sont les jeunes pour lesquels la balance bénéfice-risque est la moins favorable qui le font et ceux à risque (plus de 50 ans avec comorbidités, plus de 65 ans et obèses quel que soit l'âge) ne sont toujours pas vaccinés exhaustivement.

 

Link to comment

Bon article de Dupagne sur les vaccins COVID.

 

https://www.atoute.org/n/article401.html

Petit résumé pour les paresseux

 

-N’a-t-on pas commercialisé les vaccins COVID19 trop précipitamment ?

 

Les vaccins contre le SARS-CoV2 (le virus du COVID19) ont en effet été commercialisés avec une rapidité jamais vue..Mon inquiétude à disparu depuis que des centaines de millions de personnes ont reçu les vaccins à ARN (PFIZER et MODERNA) depuis un an sans problème majeur.

 

-Les vaccins anti-COVID19 sont-ils efficaces ?

 

 Les vaccins à ARN ont montré une efficacité remarquable, divisant en moyenne par 10 le risque de présenter une maladie COVID19 symptomatique.le vaccin contre la grippe réduit au maximum de 50% le risque de contracter cette maladie.
Aux USA, moins de 1% des décès COVID sont désormais observés chez des vaccinés, alors que les vaccinés représentent plus de 50% de la population.
La première question concerne la durée de l’immunité conférée par ces vaccins. La réponse est simple : personne ne le sait !


-Le vaccin empêche-t-il la transmission du virus chez les sujets infectés malgré leur vaccination complète ?

 

Je pense qu’on le saura bientôt. Or, une grande partie de la politique sanitaire actuelle (française en tout cas) est fondée sur l’hypothèse que les sujets vaccinés ne transmettent pas ou très peu le virus autour d’eux.

 

-Pourquoi ne pas laisser faire l’immunité naturelle ?

 

Obliger les jeunes à se vacciner pour avoir une vie sociale me paraît un sujet de débat plus qu’une évidence scientifique.

 

-Les vaccins anti-COVID19 sont-ils dangereux à court terme ?

 

ASTRAZENECA/VAXZEVRIA augmente de façon certaine le risque de thrombose cérébrale. Cette complication touche environ une personne vaccinée sur 100 000.
Pour les vaccin ARNm Des cas de myocardites et péricardites nécessitant une hospitalisation ont été observés à une fréquence anormalement élevée chez de jeunes vaccinés. Cela ne touche qu’un vacciné sur 100000,

 

-Que sait-on des risques à long terme des vaccins ARN ?

 

La réalité est que nous n’avons aucune certitude, et que nous n’en aurons pas avant plusieurs années.

 

-J’ai fait une prise de sang et j’ai des anticorps, pourquoi me vacciner ?

 

L’immunité contre cette infection fait appel en grande partie à des lymphocytes T (globules blancs "tueurs") qui ne sont pas dosables par prise de sang.Même si vous avez un taux élevé d’anticorps, ce n’est pas une contre-indication à vous faire vacciner, car les anticorps induits par le vaccin sont différents et complémentaires de ceux induits par la maladie.

 

-Est-il vrai que l’on a plus de risque d’avoir le COVID19 juste après avoir été vacciné ?

 

 Lorsque nous sommes contaminés ou vaccinés, nous fabriquons des anticorps, c’est un des principes de l’immunité. Mais il existe un phénomène troublant : celui des "anticorps facilitants" qui ne protègent pas, bien au contraire, mais accélèrent la diffusion de l’infection 

  • Yea 6
Link to comment

(Mec j'ai littéralement partagé ton article la page d'avant en te taggant au passage sans en faire plein d'extraits il est vrai) :icon_volatilize:

  • Haha 1
Link to comment
il y a 19 minutes, Alchimi a dit :

(Mec j'ai littéralement partagé ton article la page d'avant en te taggant au passage sans en faire plein d'extraits il est vrai) :icon_volatilize:

J'avais pas vu :icon_tourne:. C'était sur la page précédente..

  • Haha 2
Link to comment
Le 27/07/2021 à 14:52, Bisounours a dit :

C'est aussi qu'il crée un faux sentiment de sécurité.

 

Cet interview du docteur Kierzelc est excellente :

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/dr-kierzek-le-passe-sanitaire-pourrait-aggraver-l-epidemie-20210726

 

À propos de l'ausweis sanitaire :

 

Plus grave encore, conditionner le relâchement des gestes barrières par le passe sanitaire et la vaccination est dangereux. Le vaccin ne protège pas à 100 % ni à titre individuel (formes graves) ni collectif (transmission). Dès lors, supprimer le port du masque en intérieur ou relâcher les gestes simples et faciles à mettre en œuvre comme le lavage des mains va conduire inévitablement à des clusters et potentiellement à un redémarrage épidémique régulier, notamment parce que le passe n'incite pas les bonnes personnes à se faire vacciner :ce sont les jeunes pour lesquels la balance bénéfice-risque est la moins favorable qui le font et ceux à risque (plus de 50 ans avec comorbidités, plus de 65 ans et obèses quel que soit l'âge) ne sont toujours pas vaccinés exhaustivement.

 

Surtout si pour avoir le pass, il faut être vacciné OU être testé négatif.:facepalm:

Link to comment
il y a 27 minutes, Tramp a dit :

Remarque en Afrique tu prends ton anti-palu tous les jours

Mais saypapossib, ça donne avec des arythmies cardiaques, des problèmes de rétine, des intervalles QT trop longs et le pylore qui se colore ! :lol: 

Link to comment

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/30/covid-19-de-nouvelles-donnees-suggerent-que-les-personnes-vaccinees-peuvent-transmettre-le-virus_6090012_3244.html

 

Bon l'efficacité moyenne est tout de même pas top sur le court terme (on n'a même pas un an et déjà ça laisse songeur) ; ça n'empêche pas d'attraper la maladie (oh zut) et ça n'empêche pas de la transmettre (oh zut).

J'attends encore un peu pour avoir une idée précise sur "les formes graves" mais j'ai l'impression qu'on va encore découvrir des trucs.

Link to comment

Je comprends pas le truc avec les formes graves. Les hôpitaux sont vides et personne ne meurt on devrait être contents. Au lieu de ca on rouspète sur le vaccin. Le Covid devient un truc vraiment bénin. Il faut juste espérer que les gens se rendent compte que ça va en fait. Peut-être maintenant. Une bonne partie du libéralisme à la Human Progress, Marian Tupy, Steven Pinker etc cest justement ca qu’ils font.

Link to comment
1 minute ago, Vilfredo Pareto said:

Le Covid devient un truc vraiment bénin.

Pas tout à fait. Selon les données de Santé Publique France (cliquer sur "synthèse" pour voir la courbe), le nombre de personnes en soins intensifs en France est descendu à 859 le 21 juillet, mais depuis il ne fait que remonter (1015 le 29 juillet).

Link to comment

Exactement. On est dans une espèce de bataille de chiffonnier où chacun a son petit agenda en crachouillant sur les solutions qu'il n'aime pas (gnagnagna le vaccin ça sert à rien) pour pousser les solutions qu'il aime bien (gnagnagna il faut le masque) ou même juste pour le principe de taper sur des trucs en mode doomer (regardez comme la situation est mauvaise, oh la la je me masturbe dedans). Comme je le disais, l'important c'est surtout que les gens se détendent du cul.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 2 minutes, fm06 a dit :

Pas tout à fait. Selon les données de Santé Publique France (cliquer sur "synthèse" pour voir la courbe), le nombre de personnes en soins intensifs en France est descendu à 859 le 21 juillet, mais depuis il ne fait que remonter (1015 le 29 juillet).

Le souci étant qu'on n'a aucune idée de ce que ces "soins intensifs" recouvrent. En mars 2020, c'était intubation. Maintenant, ça va de la bouteille d'oxygène à l'intubation en passant par des gens qui ont d'autres soucis sans rapport mais qui sont covid+ donc comptés là.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 5 minutes, fm06 a dit :

Pas tout à fait. Selon les données de Santé Publique France (cliquer sur "synthèse" pour voir la courbe), le nombre de personnes en soins intensifs en France est descendu à 859 le 21 juillet, mais depuis il ne fait que remonter (1015 le 29 juillet).

Oui enfin t’as vu un peu l’évolution. On l’explique comment sinon par un avant/après vaccination? Côté morts c’est plat aussi

Link to comment
à l’instant, Vilfredo Pareto a dit :

On l’explique comment sinon par un avant/après vaccination?

Les fragiles ont été pour la plupart vaccinés, ce qui n'empêche pas certains de tomber malades puisque la couverture vaccinale n'est pas garantie à 100 %.

Le pass étant vendu comme la solution ultime, les gens font moins gaffe à d'autres formes de prudence moins chiantes.

Link to comment
il y a 13 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Oui enfin t’as vu un peu l’évolution. On l’explique comment sinon par un avant/après vaccination? Côté morts c’est plat aussi

 

Bah par avant/après le virus.

 

Il évolue, lui aussi, beaucoup beaucoup (enfin plutot, vite vite).

Link to comment
24 minutes ago, Vilfredo Pareto said:

On l’explique comment

Santé Publique France n'explique rien.  Ils se contentent de faire des stats et des graphiques lisibles et c'est déjà pas mal.

De toute manière, on sait bien que les décisions politiques sont pratiquement décorrélées des données.  Elles sont liées à des prévisions et non pas à des faits.

Link to comment
26 minutes ago, h16 said:

Le souci étant qu'on n'a aucune idée de ce que ces "soins intensifs" recouvrent.

Si, si.  Santé Publique France précise l'origine des données, ainsi que les limitations liées à la manière dont elles sont collectées.

 

Quote

Depuis le début de la surveillance hospitalière via SI-VIC, la définition d’admission en services de soins critiques (anciennement appelé « réanimation ») s’applique aux patients hospitalisés développant une forme grave et admis en service de réanimation (SR), en unité de soins intensifs (SI) ou en unité de surveillance continue (SC), sans précision sur le type de service.

 

Link to comment
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Les fragiles ont été pour la plupart vaccinés

J'avais lu, il y a quelques jours, qu'on en était encore à cinq millions de fragiles non vaccinés en France. 

D'ailleurs, je crois que quelqu'un l'avait relayé ici même. 

Link to comment
il y a 1 minute, Carl Barks a dit :

J'avais lu, il y a quelques jours, qu'on en était encore à cinq millions de fragiles non vaccinés en France. 

D'ailleurs, je crois que quelqu'un l'avait relayé ici même. 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, fm06 a dit :

Si, si.  Santé Publique France précise l'origine des données, ainsi que les limitations liées à la manière dont elles sont collectées.

 

 

Non non. Si tu lis attentivement, ça recouvre tous les cas possibles que j'ai cités. 

J'ai pas mal de témoignages directs de médecins urgentistes (au moins 4) dans différents hôpitaux français qui me confirment que les chiffres renvoyés amalgament des cas très différents. 

[ici, tu peux insérer : oui mais ce sont des complotisses, si tu veux]

Autant en mars 2020, il n'y avait pas le moindre doute de l'engorgement sur des cas tous graves, autant maintenant, c'est une véritable panoplie de différents cas.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 27 minutes, Carl Barks a dit :

J'avais lu, il y a quelques jours, qu'on en était encore à cinq millions de fragiles non vaccinés en France. 

D'ailleurs, je crois que quelqu'un l'avait relayé ici même. 

Oui. 

Dans ces fragiles, on trouve notamment (tous âges) les trisomiques, les malades mentaux, les obèses, les diabétiques. 

Link to comment
Il y a 5 heures, ph11 a dit :

La CDC considère que les non-vaccinés ne transmettent pas plus que les vaccinés.

Si c'est confirmé, le pass n'a plus de sens.

Il faut voir si c'est une comparaison ensemble des vaccinés vs ensemble des non vaccinés ou vaccinés testés positifs vs non vaccinés testés positifs

  • Yea 1
Link to comment
5 hours ago, ph11 said:

La CDC considère que les non-vaccinés ne transmettent pas plus que les vaccinés.

Si c'est confirmé, le pass n'a plus de sens.

Le pass n'a jamais eu de sens s'il s'agit de limiter l'épidémie directement. Il a du sens si on souhaite 1/ emmerder les antivax et s'en servir de defouloir 2/ augmenter la couverture vaccinale (par un moyen vexant).

  • Yea 1
Link to comment
Le 30/07/2021 à 12:50, Tramp a dit :

Tous les 5 mois donc. Remarque en Afrique tu prends ton anti-palu tous les jours. L’Afrique me manque. 

 

Heu quand tu n'es pas là pour rester oui. Sinon tu préfères guérir plutôt que prévenir.

Link to comment

Ou 1x semaine avec le Lariam. C'est pratique le Lariam mais ça fait bobo au cerveau.

 

Et comme moi après essai-erreur, Malarone quand t'y penses (en gros un jour sur deux) et la dose en traitement quand tu te sens légèrement fiévreux

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...