Jump to content

Présidentielles 2022


Présidentielles 2022  

73 members have voted

  1. 1. A qui le trône ? (11 mars 2022)

    • Nathalie Arthaud
      0
    • Fabien Roussel
      0
    • Emmanuel Macron
      10
    • Jean Lassalle
      0
    • Marine Le Pen
      0
    • Éric Zemmour
      2
    • Jean-Luc Mélenchon
      0
    • Anne Hidalgo
      1
    • Yannick Jadot
      0
    • Valérie Pécresse
      0
    • Philippe Poutou
      0
    • Nicolas Dupont-Aignan.
      0

This poll is closed to new votes

  • Please sign in or register to vote in this poll.
  • Poll closed on 03/24/22 at 11:00 AM

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Autrement, trouvez moi un pays où il n'y a pas de chef, de village ou d'État, désigné par un quelconque processus.

Chez moi. 

Screenshot_20220102-101012_Vivaldi_Browser.png.af6b44fc762ce97348be2613ee188d4f.png

Link to comment
il y a 16 minutes, Bisounours a dit :

Il n'empêche que si un candidat libéral se présentait, vous iriez voter, non ?

Le problème c'est que le système électoral favorise les candidats étatistes/sociaux démocrates qui promettent des pensions en échange de leur vote à leur clientèle (comme les empereurs distribuaient le trésor/les primes aux légions qui les avaient acclamer), des candidats libéraux il y en a eu si peu (et encore il faut tellement relâcher les contraintes que cela n'a pas vraiment de sens)...

il y a 16 minutes, Bisounours a dit :

La politique, ce sont des compromis.

J'agrée mais au vu des candidats déclarés je ne vois pas trop ce qu'on aurait à y gagner : Zemmour propose de privatiser France Télévisions, certains candidats de gauche des mesures symboliques comme la légalisation des drogue, et Pecresse "une bonne gestion des finances publiques" :lol: ... bon personnellement cela ne m’intéresse pas beaucoup. Quant à Macron c'est plus simple : il n'offre rien.

Citation

Autrement, trouvez moi un pays où il n'y a pas de chef, de village ou d'État, désigné par un quelconque processus.

Pur sophisme : il y a des processus plus efficaces que d'autres, et l'existence d'un chef ne légitime pas son autorité

Link to comment
il y a 8 minutes, Mégille a dit :

Si Koenig se présente, je ne vote pas Poutou. 

Tiens oui, par exemple. Je suppose que là aussi, grosse abstention chez les libéraux. La question est de savoir à partir de quel moment un candidat est conforme à ton idéal. Mais celui-ci n'existant pas, bah on va laisser faire et puis ensuite on refera le monde avec un verre à la main. Parce qu'on refuse la politique mais on passe son temps à en parler.

Link to comment
à l’instant, Pelerin Dumont a dit :

Le problème c'est que le système électoral favorise les candidats étatistes/sociaux démocrates qui promettent des pensions en échange de leur vote à leur clientèle (comme les empereurs distribuaient le trésor/les primes aux légions qui les avaient acclamer), des candidats libéraux il y en a eu si peu (et encore il faut tellement relâcher les contraintes que cela n'a pas vraiment de sens)...

J'agrée mais au vu des candidats déclarés je ne vois pas trop ce qu'on aurait à y gagner : Zemmour propose de privatiser France Télévisions, certains candidats de gauche des mesures symboliques comme la légalisation des drogue, et Pecresse "une bonne gestion des finances publiques" :lol: ... bon personnellement cela ne m’intéresse pas beaucoup. Quant à Macron c'est plus simple : il n'offre rien.

Ouiiiiiiiii, je connais ces arguments autour du système électoral.

Je crois qu'il faut faire le deuil du libéralisme tel que nous le rêvons, c'est con mais c'est la réalité. Il y a des petits morceaux de propositions libérales par ci par là, économique ou sociétal. À toi de savoir où est ta priorité. C'est frustrant, oui. Mais franchement, encore Micron, c'est pas possible.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Vilfredo a dit :

Ah non par contre si je peux je vote Koenig aussi je crois 

 

 

il y a 3 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Pareil, même si son côté utilitariste me fait parfois soupirer

Comme quoi, c'est un problème d'offre.

Vous, vous choisissez de vous abstenir si elle ne correspond pas à votre attente.

Moi, je suis moins difficile, je cherche un compromis, parce que même Koenig serait obligé d'en faire.

Link to comment
il y a 8 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Pur sophisme : il y a des processus plus efficaces que d'autres, et l'existence d'un chef ne légitime pas son autorité

Ouais, prendre le pouvoir à coups de lance flammes, c'est moyen, on est d'accord. Et certains chefs sont de grosses merdes qui puent. Et donc ?

Link to comment

Non pas vraiment. Je vote GK pour le remercier d’exister, un peu comme je like et je m’abonne sur YouTube. Comme je disais plus haut, c’est encore affectif, pas politique.

  • Haha 1
  • Nay 1
Link to comment

Attention, je n'ai pas dit que je voterais Koenig s'il se présentait, ni que je voterais Poutou s'il ne se présente pas. Mais je n'en pense pas moins. 

Link to comment
37 minutes ago, Pelerin Dumont said:

et Pecresse "une bonne gestion des finances publiques" :lol:

 

Oui mais attention, pas autant que Macron, qui est lui est un "libéral à l'anglo-saxonne". L'horreur, quasiment le laissez-faire.

 

 

  • Haha 8
Link to comment
il y a 42 minutes, Bisounours a dit :

Parce qu'on refuse la politique mais on passe son temps à en parler.

Lucidement, il faut s'interroger si voter c'est plus que parler ?

En parlant, il y a au moins la possibilité de trouver quelques âmes soeurs, et agir ensemble ensuite.

En votant ... il y a quoi ? C'est un semblant de participation à une action, en échange de non-participation pendant le reste de la durée du mandat.

Et, comme dit, le prix est loin d'être négligeable puisque la participation au cirque électoral implique tacitement l'acceptation personnelle du résultat.

"Vous avez voté, vous avez participé au processus, vous ne pouvez donc pas en refuser le résultat".

En ne votant pas, j'indique (publiquement) mon refus de participer au processus, et donc aussi ma légitimité à en refuser les résultats.

L'abstention c'est un des rares moyens de dire le non-consentement. Et pour le coup ça se voit.

  • Yea 6
Link to comment
13 minutes ago, Extremo said:

 

Oui mais attention, pas autant que Macron, qui est lui est un "libéral à l'anglo-saxonne". L'horreur, quasiment le laissez-faire.

 

 

Mais... Ça n'a aucun sens...

Hidalgo, demain : "je suis un.e marxiste laissez-faire, donc il faut lutter contre l'immigration.".

  • Haha 1
Link to comment

Ainsi que la suppression du permis à point que je trouve encore plus important. Z l'a sans doute proposé dans un esprit "populiste" mais c'est aussi une rupture avec "la sécurité est le centre du monde et ne serait être discuté" qui nous conduira à des truc dont le 80km/h n'est que le prémisse.

Si on vote en se bouchant le nez:
-Il ne faut pas forcement le faire pour le candidat le moins éloigné mais plutôt pour celui qui a va (peut etre sans le savoir) impulser un changement fondamental bénéfique à long voir très long terme(*): Par exemple quelles que soient ses idées périphériques, si un candidat avec quelques chances de passer se présentait en proposant de sortir de l'€, je voterais pour lui car je suis convaincu que c'est une des clefs de voute de nos problèmes (ou plutôt qu'il a permis une irresponsabilité du gouv et du peuple qui nous a fait faire un immense bon vers le mur ...)
-Il faut voter avec son age tel un retraité qui vote LREM pas de vagues , et après moi le déluge. Si on considère que Pecresse égale Macron égale [LFI+EELV] à un rythme moins soutenu , un moins de 35-40 ans devrait voter pour LFI ou EELV directement car il est fort probable que la purge puis renaissance aura lieu plus vite et de manière générale que la somme de destructions profondes soit plus faible en 10 ans de LFIEELV + purge qu'en 20 ans de descente pépère en enfer avec LR-LREM.

(*)  la proportionnelle intégrale et/ou la reconnaissance réelle du vote blanc serait aussi de ce genre ...
 
 

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 13 heures, Prouic a dit :

Donc si on est libéral , on vote pas ?

 

Si on est libéral, on vote si un candidat libéral se présente sinon, effectivement on ne vote pas.

Voter c'est également soutenir. Un candidat élu se rengorgera du nombre de voix qui l'on fait élire. Voter c'est légitimer l'action future du nouvel élu.

  • Yea 2
  • Nay 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Vilfredo a dit :

Ah non par contre si je peux je vote Koenig aussi je crois 

 

 

Moi aussi. Pourtant Koenig me sort par les trous de nez, je me demande s'il n'est pas fou. Cependant, il se revendique libéral, il est reconnu comme libéral et porte pas mal de mesures en ce sens.

En votant pour un libéral revendiqué, je montre que l'électorat libéral n'est pas inexistant. Les politiques étant par nature opportunistes, ils chercheront à séduire cette frange.

  • Yea 1
Link to comment
1 hour ago, Extremo said:

 

Oui mais attention, pas autant que Macron, qui est lui est un "libéral à l'anglo-saxonne". L'horreur, quasiment le laissez-faire.

 

 

 

Dans un moment d'égarement, il y a quelques jours, je me disais que pour la première fois de ma vie j'allais peut-être voter... contre Macron que je trouve insupportable et dangereux. En misant sur la personne la mieux placée pour le déloger, c'est-à-dire Valérie Pécresse.

Je remercie cette dernière qui, avec de telles saillies idiotes, me rappelle combien il est vain de participer au cirque démocratique en votant pour des personnes aussi grotesques.

  • Yea 11
Link to comment
Il y a 1 heure, Calembredaine a dit :

Koenig

 

Je viens d'écouter le podcast Contrepoints qui lui est consacré. J'ai bien aimé. La parole claire et des propositions concrètes qui sont pourtant radicales. Mais la pique contre les anarcap qui sont les "trotskystes du libéralisme" haha j'ai mal pour vous les gars ! :lol:

 

 

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment
3 hours ago, PABerryer said:

La privatisation de FT j'avoue que cela me plait comme mesure.

Si Sarko l'avait fait, il aurait été réélu.

L'alternative serait une reprise en main "à la Mitterrand", ce que la droite à encore moins les couilles de faire. Ou un démantèlement pur et simple, sauce Maggie.

 

Ne pas privatiser fRance Télévisions, c'était entériner le fait que sous un gouvernement de droite, une administration de gauche peut garder son travail d'influence politique pour la gauche, sans conséquence négative pour elle.

 

3 hours ago, Salim32 said:

Ainsi que la suppression du permis à point que je trouve encore plus important. Z l'a sans doute proposé dans un esprit "populiste" mais c'est aussi une rupture avec "la sécurité est le centre du monde et ne serait être discuté" qui nous conduira à des truc dont le 80km/h n'est que le prémisse.

Assez d'accord. Mais Zemmour l'a surtout proposé dans un esprit "kto, ktogo ?".

Il s'agit d'abroger des lois à forte incidence ethnique dirigées  la France des ronds-points. Celle qui pue la clope, roule en diesel et s'habille parfois avec des gilets jaunes.

 

 

Link to comment

En ne votant pas, j'indique (publiquement) mon refus de participer au processus, et donc aussi ma légitimité à en refuser les résultats.


Je pense que tu te fourres le doigt dans l’œil. Même avec 10% de participation ils se sentiront légitimes. Ils pleurnicheront sur l’abstention pendant qq jours et ils passeront à autre chose.

Par ailleurs en t’abstenant tu n’envoies aucun message. Il n’y a pas de différence observable entre celui qui s’abstient par indifférence et celui qui s’abstient par protestation.
  • Yea 3
  • Love 1
Link to comment

Mais alors on en revient à la question centrale à chaque fois qu’on a ce débat: ce que l’ordre libéral préserve, et, selon ses meilleurs critiques, encourage, n’est-il pas justement la possibilité d’être indifférent à la sphère publique (la jouissance privée)? Dès lors que la jouissance privée est attaquée par le pouvoir, y a-t-il encore une différence entre l’indifférence et la protestation? Car être indifférent, c’est encore protester contre la politisation

  • Yea 1
Link to comment
il y a 32 minutes, fm06 a dit :

Je pense que tu te fourres le doigt dans l’œil. Même avec 10% de participation ils se sentiront légitimes. Ils pleurnicheront sur l’abstention pendant qq jours et ils passeront à autre chose.
Par ailleurs en t’abstenant tu n’envoies aucun message. Il n’y a pas de différence observable entre celui qui s’abstient par indifférence et celui qui s’abstient par protestation.

1/ J'ai employé le mot "publiquement" au sens "de manière prouvable (à tous)".

ie dans le sens où si je suis jugé pour un acte illégal, je pourrais légitimement dire qu'à aucun moment je n'ai souscrit ou consenti à la loi qu'on me reproche d'enfreindre.

2/ sur le fait que les politiques s'en fichent d'être élu avec 10% ou 5% ou 1% des voix, et que cela pose 0 soucis aux MSM, et que l'info est relayée 3 jours et pfuit, il n'y a ama pas de doute là-dessus.

Ce n'est pas mon angle.

Mon point c'est que moi je ne veux pas apporter ma micro contribution à ce processus.

 

C'est un angle personnel assumé (mais après tout, pour quelqu'un qui se croit libéral, ce n'est pas complètement insensé).

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 1 heure, Vilfredo a dit :

 Car être indifférent, c’est encore protester contre la politisation

 

Etre indifférent, c'est beaucoup moins fatiguant que de protester; en plus, tu cesses de maugréer, ce qui est quand même plus sain pour l'équilibre mental. 

Link to comment
Il y a 4 heures, L'affreux a dit :

 

Je viens d'écouter le podcast Contrepoints qui lui est consacré. J'ai bien aimé. La parole claire et des propositions concrètes qui sont pourtant radicales. Mais la pique contre les anarcap qui sont les "trotskystes du libéralisme" haha j'ai mal pour vous les gars ! :lol:

 

 

 

Pour moi, le pire c'est "je ne crois pas au droits naturels". Comme si c'était une question de foi. Pour un "philosophe", ça la fout mal.

D'ici 5 à 10 ans, il aura viré social démocrate, tendance socialiste.

Enfin bon, comme sa candidature est virtuelle, je peux voter pour lui des deux mains :mrgreen:

  • Yea 1
Link to comment
il y a 24 minutes, Calembredaine a dit :

Pour moi, le pire c'est "je ne crois pas au droits naturels". Comme si c'était une question de foi. Pour un "philosophe", ça la fout mal.

D'ici 5 à 10 ans, il aura viré social démocrate, tendance socialiste.

 

Ce n'est pas certain. Moi non plus je ne crois pas aux droits naturels, et ça fait plus de 10 ans. :mrgreen:

  • Yea 2
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...