Jump to content

Vaccin : quand, qui, comment ?


Antoninov

Recommended Posts

il y a 40 minutes, Lexington a dit :

 

 

On va peut-être enfin arriver à cette décrispation du débat public où il deviendra enfin acceptable de dire qu'il faut vivre avec le COVID parce qu'on ne peut pas l'éviter sans vaccin répété, comme la grippe TM, et protéger les personnes à risque avec un vaccin, qui semble devoir être renouvellé régulièrement. Et cela souligne à quel point ceux qui rêvent d'éradiquer le COVID font fausse route.

 

Depuis quelques semaines, je vois monter l'idée que le plus souhaitable à long terme, c'est un mix vaccin-immunité naturelle: vacciner le plus largement possible dans un premier temps, puis laisser les infections régulières faire leur travail.

https://www.lematin.ch/story/vaccins-et-infections-naturelles-un-equilibre-a-trouver-349336954676

Link to comment
34 minutes ago, Lexington said:

On va peut-être enfin arriver à cette décrispation du débat public où il deviendra enfin acceptable de dire qu'il faut vivre avec le COVID parce qu'on ne peut pas l'éviter sans vaccin répété, comme la grippe TM, et protéger les personnes à risque avec un vaccin, qui semble devoir être renouvellé régulièrement. Et cela souligne à quel point ceux qui rêvent d'éradiquer le COVID font fausse route.

 

Idéalement oui.

 

Le but de ce débat n'est pas de pondre une thérapie de l'institut liborg de covidologie, mais d'argumenter pour la levée de mesures liberticides.

 

Or, au delà de l'aspect purement éthique des restrictions de libertés ou des injections forcées de substances non désirées par les sujets; il existe un certains nombre d'arguments convaincants, tels que ceux présentés dans ces vidéos, où les résultats avérés des succès sur le terrain de certaines approches thérapeutiques visant à réduction de la sévérité de la maladie, pour argumenter que ces mesures liberticides sont prises et ne génèrent qu'un bénéfice sanitaire minimal. C'est un argument contre ces mesures liberticides, c'est bon à prendre.

Link to comment
1 hour ago, Lexington said:

 

 

On va peut-être enfin arriver à cette décrispation du débat public où il deviendra enfin acceptable de dire qu'il faut vivre avec le COVID parce qu'on ne peut pas l'éviter sans vaccin répété, comme la grippe TM, et protéger les personnes à risque avec un vaccin, qui semble devoir être renouvellé régulièrement. Et cela souligne à quel point ceux qui rêvent d'éradiquer le COVID font fausse route.

 

 

Je ne sais si l'article en référence a été présenté ici https://www.zerohedge.com/covid-19/ends-debate-israeli-study-shows-natural-immunity-13x-more-effective-vaccines-stopping , mais cela abonderait dans le même sens. 

Link to comment
il y a 46 minutes, Carl Barks a dit :

Depuis quelques semaines, je vois monter l'idée que le plus souhaitable à long terme, c'est un mix vaccin-immunité naturelle: vacciner le plus largement possible dans un premier temps, puis laisser les infections régulières faire leur travail.

https://www.lematin.ch/story/vaccins-et-infections-naturelles-un-equilibre-a-trouver-349336954676

Cela me parait tellement évident depuis le début (avec le modèle du Diamond Princess). Protéger les séniors en début 2020 (restez chez vous, vous êtes à la retraite), puis vacciner les vieux. Laisser tranquille les jeunes qui s'amusent, travaillent, étudient etc.. 

Et bien non, on a décidé des contraintes pour tous, également, de Paris, pour le grand Est comme pour Brest.

C'est vraiment la contrainte pour tous.. sauf pour les politiques, les journalistes.  

  • Yea 8
Link to comment
On 9/15/2021 at 2:31 PM, Rincevent said:

Je peux chercher une référence si vraiment tu ne trouves pas les arguments avancés convaincants, mais demande-toi tout de même pourquoi on demande aux gens de se vacciner avant de partir dans un pays où sévit une épidémie / une endémie, plutôt qu'en arrivant sur place. Ou pourquoi on recommande de se vacciner contre la grippe en automne, plutôt qu'en pleine épidémie en janvier-février.

Ah, bah la voilà la solution, il suffisait de vacciner à l'automne 2019, ils sont bêtes ces gens quand meme.

  • Yea 1
  • Haha 2
Link to comment
17 hours ago, Lexington said:

...

On va peut-être enfin arriver à cette décrispation du débat public où il deviendra enfin acceptable de dire qu'il faut vivre avec le COVID parce qu'on ne peut pas l'éviter sans vaccin répété, comme la grippe TM, et protéger les personnes à risque avec un vaccin, qui semble devoir être renouvellé régulièrement. Et cela souligne à quel point ceux qui rêvent d'éradiquer le COVID font fausse route.

...

ne négligeons pas une education correcte, plutot que le contraire, sur comment on se débarasse d'un syndrome metabolique et comment on s'assure que son système immunitaire est le plus fonctionnel et efficace possible, ce qui reste la meilleure solution 

Link to comment
Il y a 2 heures, Nick de Cusa a dit :

il est impossible d'avoir des certitudes, il est indispensable de se pencher sur les infos au fur et a mesure

 

 

C'est indispensable de mettre à jour en permanence ses informations oui. Mais avec plus qu'un bout tronqué de 1 min ;) Sans le nom des  personnes, sans savoir qui ils sont, le cadre de la discussion, etc. Surtout qu'ils ne disent pas du tout ce qui est mis en résumé dans le tweet...

 

Pour les curieux qui veulent les infos complètes, il s'agit d'une évaluation de l'intérêt d'une 3e dose, pas de la vaccination tout court comme l'affirme à tort le tweet. C'est un comité d'évaluation FDA, dans lequel ils font intervenir (j'ai regardé rapidement la vidéo disponible ici, 8h...) plusieurs dizaines de personnes, avec des avis d'ailleurs parfois très tranchés, parfois aussi carrément antivax et une partie open hearing. Et bien sur une revue des études déjà disponibles, par exemple pour aller dans le sens du booster :

 

image.png

 

C'est assez rassurant de voir 1. ces comités totalement publics 2. qu'ils rentrent vraiment dans le dur et font leur job

 

Conclusion de la journée : 3e dose recommandée uniquement pour les personnes à risque (+65 ans) https://edition.cnn.com/2021/09/17/health/fda-vrbpac-booster-meeting/index.html
 

Cela confirme l'intérêt à ce stade très limité d'une troisième dose, surtout pour les populations sans risque particulier, ce qu'on savait. Comme le disait aussi l'OMS.

 

Pas masse d'infos nouvelles imho, c'est totalement en ligne avec ce qu'écrivait  @GilliB ou @Carl Barkssur la même page

  • Yea 8
  • Post de référence 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Lexington a dit :

 

C'est indispensable de mettre à jour en permanence ses informations oui. Mais avec plus qu'un bout tronqué de 1 min ;) Sans le nom des  personnes, sans savoir qui ils sont, le cadre de la discussion, etc. Surtout qu'ils ne disent pas du tout ce qui est mis en résumé dans le tweet...

 

Pour les curieux qui veulent les infos complètes, il s'agit d'une évaluation de l'intérêt d'une 3e dose, pas de la vaccination tout court comme l'affirme à tort le tweet. C'est un comité d'évaluation FDA, dans lequel ils font intervenir (j'ai regardé rapidement la vidéo disponible ici, 8h...) plusieurs dizaines de personnes, avec des avis d'ailleurs parfois très tranchés, parfois aussi carrément antivax et une partie open hearing. Et bien sur une revue des études déjà disponibles, par exemple pour aller dans le sens du booster :

 

image.png

 

C'est assez rassurant de voir 1. ces comités totalement publics 2. qu'ils rentrent vraiment dans le dur et font leur job

 

Conclusion de la journée : 3e dose recommandée uniquement pour les personnes à risque (+65 ans) https://edition.cnn.com/2021/09/17/health/fda-vrbpac-booster-meeting/index.html
 

Cela confirme l'intérêt à ce stade très limité d'une troisième dose, surtout pour les populations sans risque particulier, ce qu'on savait. Comme le disait aussi l'OMS.

 

Pas masse d'infos nouvelles imho, c'est totalement en ligne avec ce qu'écrivait  @GilliB ou @Carl Barkssur la même page

J'ajoute qu'on peut tout à fait être largement favorable à une large couverture vaccinale anti-covid et trouver très gênant le lobbying de Pfizer pour une troisième dose généralisée, alors que l'intérêt en est très douteux. 

Mais la décision de la FDA montre justement bien que ce n'est pas Pfizer qui tire les ficelles. 

Link to comment

@GilliBavait posté le lien en juillet, bonne mise à jour depuis dans l'article de synthèse de Dominique Dupagne sur les vaccins https://www.atoute.org/n/article401.html

 

Synthèse imho neutre sur la vaccination des jeunes par exemple

 

Le titre "À lire si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19" me semble largement mérité

  • Yea 1
Link to comment
52 minutes ago, Lexington said:

@GilliBavait posté le lien en juillet, bonne mise à jour depuis dans l'article de synthèse de Dominique Dupagne sur les vaccins https://www.atoute.org/n/article401.html

 

Synthèse imho neutre sur la vaccination des jeunes par exemple

 

Le titre "À lire si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19" me semble largement mérité

Je rajoute qu'il cite cette étude https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.08.24.21262415v1.full  que j'avais déjà donnée via Zerohedge. Et il précise bien qu'elle est encore en peer review mais que si validée, elle est très importante.

Pas seulement pour savoir si il est intéressant ou pas de vacciner les jeunes comme il le dit, mais je crois aussi au niveau des obligations légales dans les hôtpitaux. Si le personnel qui a eu le covid a 13 fois moins de chances de l'attraper que celui qui est vacciné, on a tout intérêt à avoir un personnel ancien covidé plutôt que vacciné, non?

Link to comment
Il y a 15 heures, Lexington a dit :

@GilliBavait posté le lien en juillet, bonne mise à jour depuis dans l'article de synthèse de Dominique Dupagne sur les vaccins https://www.atoute.org/n/article401.html

 

Synthèse imho neutre sur la vaccination des jeunes par exemple

 

Le titre "À lire si vous ne savez pas quoi penser des vaccins COVID19" me semble largement mérité

 

Chacun confirme ses biais avec les triggers qui les confortent mais les gens qui basent leur décision sur ce genre de chose devraient être dépossédés à tout jamais du droit de traiter les antivax de débiles.

 

C'est le texte d'un médecin communicant. Il le dit d'ailleurs lui même quand il parle de son "expérience des réseaux sociaux" pour faire de la politique. Et il précise bien être un journaliste médical. Il utilise la sémantique d'un marketeur en plein exercice de persuasion. Toute la sémantique est là (les Eglises, le story-telling du héros éclairé que les "inconditionnels n'aiment pas", l'abus d'adverbes, l'abus d'images mentales, l'abus de mots forts faisant appel à l'émotionnel: sa vérité qui "hérisse" ses ennemis, les sociétés primitives qui laissent mourir dans la forêt les handicapés et les vieux, les victimes potentielles et leurs familles, en Guadeloupe "l'absence de vaccination qui marche très bien pour saturer les hôpitaux et remplir les morgues qui débordent", les enfants tueurs de mamie etc.)

 

C'est bien le texte d'un marketeur, pas un médecin. J'aurais pu écrire le même, mais en mieux.

 

Le story telling commence comme tout texte destiné à manipuler: la bio disclaimer de 700 mots qui explique que les 3800 mots restants sont tout à faits désintéressés et dénués de toute prétention à convaincre de quoi que ce soit, même si par un heureux hasard parfaitement fortuit, on va trouver un dénouement qui coïncide avec la conclusion à laquelle on aimerait bien arriver.

 

Il fait ensuite semblant de contrer quelques objections qui ne sont là que pour être mieux retournées en poussant le bénéfice produit, par exemple le manque de recul, qu'il contre sans rigoler en disant: on n'a jamais eu autant de volume de test et tout s'est bien passé. Source: le fabricant, sur une période de quelques semaines.

 

Le reste n'est qu'une suite de pseudo objections antivax contrées par des arguments émotionnels, et dont chaque phrase est ponctuée d'un "oui ça existe mais very rare" et autre "oui la complication est arrivée en même temps mais ce n'est généralement pas imputable". Ça en dit long sur ceux qui se laissent convaincre par ça. Dès le 1er paragraphe j'ai compris où je mettais les pieds (et c'est souvent dans la gueule)

 

Après t'as bien un ou deux glands en commentaire qui ont essayé de lui rappeler que bro, vacciner 7 milliards d'individus sur 6 mois n'est pas la définition d'avoir du recul, cf Dépakine et autres {insert_your_favorite_pharma_scandal_here} qui ont poppé après 2 ou 3 décennies une fois qu'on n'arrivait plus à cacher les problèmes sous le tapis, mais il n'a pas de problème à reconnaître que c'est pas très grave que "l'effet indésirable ait été dissimulé trop longtemps au public, car connu et présent dans les publications scientifiques".

 

A choisir le médecin qui me dit ce que je dois faire de mon corps, j'aime autant donner mon trust à un mec reste dans son domaine et n'essaie surtout pas d'entrer dans le mien.

  • Nay 2
Link to comment
il y a 25 minutes, Airgead a dit :

 

Chacun confirme ses biais avec les triggers qui les confortent mais les gens qui basent leur décision sur ce genre de chose devraient être dépossédés à tout jamais du droit de traiter les antivax de débiles.

 

C'est le texte d'un médecin communicant. Il le dit d'ailleurs lui même quand il parle de son "expérience des réseaux sociaux" pour faire de la politique. Et il précise bien être un journaliste médical. Il utilise la sémantique d'un marketeur en plein exercice de persuasion. Toute la sémantique est là (les Eglises, le story-telling du héros éclairé que les "inconditionnels n'aiment pas", l'abus d'adverbes, l'abus d'images mentales, l'abus de mots forts faisant appel à l'émotionnel: sa vérité qui "hérisse" ses ennemis, les sociétés primitives qui laissent mourir dans la forêt les handicapés et les vieux, les victimes potentielles et leurs familles, en Guadeloupe "l'absence de vaccination qui marche très bien pour saturer les hôpitaux et remplir les morgues qui débordent", les enfants tueurs de mamie etc.)

 

C'est bien le texte d'un marketeur, pas un médecin. J'aurais pu écrire le même, mais en mieux.

 

Le story telling commence comme tout texte destiné à manipuler: la bio disclaimer de 700 mots qui explique que les 3800 mots restants sont tout à faits désintéressés et dénués de toute prétention à convaincre de quoi que ce soit, même si par un heureux hasard parfaitement fortuit, on va trouver un dénouement qui coïncide avec la conclusion à laquelle on aimerait bien arriver.

 

Il fait ensuite semblant de contrer quelques objections qui ne sont là que pour être mieux retournées en poussant le bénéfice produit, par exemple le manque de recul, qu'il contre sans rigoler en disant: on n'a jamais eu autant de volume de test et tout s'est bien passé. Source: le fabricant, sur une période de quelques semaines.

 

Le reste n'est qu'une suite de pseudo objections antivax contrées par des arguments émotionnels, et dont chaque phrase est ponctuée d'un "oui ça existe mais very rare" et autre "oui la complication est arrivée en même temps mais ce n'est généralement pas imputable". Ça en dit long sur ceux qui se laissent convaincre par ça. Dès le 1er paragraphe j'ai compris où je mettais les pieds (et c'est souvent dans la gueule)

 

Après t'as bien un ou deux glands en commentaire qui ont essayé de lui rappeler que bro, vacciner 7 milliards d'individus sur 6 mois n'est pas la définition d'avoir du recul, cf Dépakine et autres {insert_your_favorite_pharma_scandal_here} qui ont poppé après 2 ou 3 décennies une fois qu'on n'arrivait plus à cacher les problèmes sous le tapis, mais il n'a pas de problème à reconnaître que c'est pas très grave que "l'effet indésirable ait été dissimulé trop longtemps au public, car connu et présent dans les publications scientifiques".

 

A choisir le médecin qui me dit ce que je dois faire de mon corps, j'aime autant donner mon trust à un mec reste dans son domaine et n'essaie surtout pas d'entrer dans le mien.

Ils ont eu bcp de mort en Martinique. Quand même. 162 par semaine en aout soit 4 fois plus que le pic de mars 2020 en métropole (1000/J). La mortalité normale est de 10/j.

Edit En fait ils n'avaient rien eu en 2020 et début 2021.

Link to comment

On parlait de la baisse graduelle et partout dans le monde de l'hésitation vaccinale, sans besoin d'un pass sanitaire. Ca semble se confirmer aussi en août en France.

 

 

Toujours le même gros fail scandaleux sur les personnes à risque (65+), seule population où l'hésitation vaccinale augmente.

 

Quelques chiffres en plus : 77% des parents ayant un enfant mineur âgé d'au moins 12 ans étaient favorables à leur vaccination. 10% de certains de ne pas se faire vacciner.

 

Source : enquête CoviPrev menée sur un échantillon représentatif de 2000 personnes, du 31 août au 7 septembre.  (tout est dans la série de tweets)

  • Yea 2
Link to comment

 

2 minutes ago, Lexington said:

Toujours le même gros fail scandaleux sur les personnes à risque (65+), seule population où l'hésitation vaccinale augmente

 

OK boomers ?

C'est plutôt bon pour les caisses de retraite, mais c'est à mettre en regard des mesures de confinement imposées à partir de juin dernier "pour sauver les vieux".

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 5 heures, Rincevent a dit :

Qu'en termes choisis ces choses-là sont dites.

 

Je pensais avoir été le seul à remarquer.

 

Gov: "Vaccine-toi ou tu perds ton travail et tu meurs de faim"

Les journalistes: "Victoire: l'hésitation vaccinale baisse, la science a vaincu l'obscurantisme"

 

Pendant ce temps, les labos annoncent que leurs vaccins sont efficaces pour les 5-11 ans.

C'est donc officiellement parti pour les enfants.

C'est bien on gagne du temps, c'est quand même appréciable.

Link to comment
il y a 1 minute, Airgead a dit :

Je pensais avoir été le seul à remarquer.

 

Gov: "Vaccine-toi ou tu perds ton travail et tu meurs de faim"

Les journalistes: "Victoire: l'hésitation vaccinale baisse, la science a vaincu l'obscurantisme"

Oh, je pensais plutôt au phrasing. Il y a les vaccinés, et ceux qui hésitent et qui le seront bientôt. Impossible que des gens se disent en âme et conscience "non, merci", hein.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Airgead a dit :

ah oui je vois ;)

Tout comme sur un certain site de rencontres, tu as le choix entre "Vacciné" et "Pas encore vacciné". Il n'y a absolument aucun framing à l’œuvre, aucun !

  • Yea 3
Link to comment
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Tout comme sur un certain site de rencontres, tu as le choix entre "Vacciné" et "Pas encore vacciné". Il n'y a absolument aucun framing à l’œuvre, aucun !

 

Meetic? Tu es obligé de l'indiquer?

Link to comment
il y a 10 minutes, Zagor a dit :

Meetic? Tu es obligé de l'indiquer?

Non, pas obligé, pas plus que la taille ou les revenus ; mais les profils plus remplis sont toujours légèrement avantagés sur les moins remplis.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Rincevent a dit :

Oh, je pensais plutôt au phrasing. Il y a les vaccinés, et ceux qui hésitent et qui le seront bientôt. Impossible que des gens se disent en âme et conscience "non, merci", hein.

Marrant je le lisais de la manière opposée. Justement pour éviter la dialectique pro-anti vaxx, insister sur le fait qu’il y a un entre deux, à ne surtout pas contraindre mais auquel il faut expliquer. Nos lectures du message semblent dire plus sur le lecteur que sur le message

  • Yea 1
Link to comment
il y a 23 minutes, Lexington a dit :

un entre deux, à ne surtout pas contraindre mais auquel il faut expliquer.

... parce qu'ils sont trop teubés, je connais le refrain. Donc on va leur expliquer jusqu'à ce qu'ils comprennent, parce qu'il est impossible que le Parti de la Raison et de l'Intelligence se trompe.

 

Comme le faisait remarquer je crois @Bézoukhov il y a plusieurs mois de cela, face à quelqu'un qui exprime un désaccord politique, un type de gauche pensera que son opposant est un tortionnaire malfaisant, un type du centre pensera qu'il est un teubé ignorant, et un type de droite que c'est un pervers dégénéré. Et plus on s'enfonce dans cette crise, moins je me sens centriste.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...