Jump to content

Je raconte Ma Life Sur Internet


h16

Recommended Posts

Je suis au bureau avec un type qui parle l'anglais au téléphone avec un accent gaulois extrêmement prononcé….

L'anglais parlé avec l'accent ménapien est assez impressionnant aussi, je dois dire … et dire qu'ils croient bien parler, les zouaves !

Link to post
Metropolis est, à mon sens, ouvertement anticapitaliste. Sa femme Thea von Harbou était d'ailleurs communiste (à l'époque où ils se sont mariés), et il en a divorcé lorsqu'elle est devenue nazie.

Mais "M le maudit" est très humaniste. Notamment la scène où la foule des brigands "juge" M face à un avocat noyé sous les cris. Très belle représentation du nazisme/populisme étouffant l'humanisme.

Si j'ai été relativement déçu par "Métropolis", je reste par contre scotché devant "M le Maudit". Lang est plusieur coudée au dessus du lot en terme de technique cinématographique (pas aussi beau de Barry Lindon mais plus inventif… et réalisé un demi-siècle avant).

Link to post

Ma sociopathe de collègue m'a tellement dans le pif que maintenant elle prend soin d'oter la formule de politesse incluse dans sa signature automatique quand elle m'écrit un mail.

Cet excès d'attention me touche :icon_up:

Link to post
Les Echecs, comme la musique ou comme l'amour, ont le pouvoir de rendre heureux Siegbert Tarrasch.

Les échecs ne m'ont jamais rendu heureux ; au contraire, je ressentais des accès de haine, et surtout de grande tristesse, quand je gagnais contre quelqu'un que j'aimais.

Link to post
Les échecs ne m'ont jamais rendu heureux ; au contraire, je ressentais des accès de haine, et surtout de grande tristesse, quand je gagnais contre quelqu'un que j'aimais.

Il faut se dire que c'est la position que tu joues, et pas la personne. En même temps je dis ça alors que je suis clairement un joueur psychologique (il m'arrive souvent de choisir mes coups non pour leur valeur intrinsèque mais pour leurs effets psychologiques), notamment quand j'ai les noirs : le bonheur procuré par la défense Robatsch, et du joueur adverse qui s'enflame, est incomparable… Il juset faut accepter de se prendre une rouste de temps en temps, et de jouer une position poubelle souvent.

Link to post
Ma sociopathe de collègue m'a tellement dans le pif que maintenant elle prend soin d'oter la formule de politesse incluse dans sa signature automatique quand elle m'écrit un mail.

Cet excès d'attention me touche rolleyes.gif

mais elle est comme ca juste avec toi? ou elle est juste folle?

pourquoi tu lui fais pas des blagues horribles?

tu pourrais injecter du jus de thon avec une seringue dans son fauteuil, ca marche bien….

Link to post
mais elle est comme ca juste avec toi? ou elle est juste folle?

pourquoi tu lui fais pas des blagues horribles?

tu pourrais injecter du jus de thon avec une seringue dans son fauteuil, ca marche bien….

Tu n'aurais pas bossé pour les services secrets russes toi ?

Link to post

Les autres collègues avec qui elle était comme ça sont parties du service… :icon_up:

Je lui ferais volontiers des grosses blagues si ce n'était pas si voyant (open space oblige)

Mais comme elle pique la mouche dès que je lui fais suivre un mail qui la concerne avec un petit commentaire du genre "ce mail est pour toi" (elle m'a chopée dans les chiottes pour m'engueuler parce que j'avais pas à lui écrire :warez: ), pas besoin de blagues… elle se monte la tête toute seule.

Elle a pris un énauuurme long weekend, je vais pouvoir souffler demain et lundi… :doigt:

Link to post
Ma sociopathe de collègue m'a tellement dans le pif que maintenant elle prend soin d'oter la formule de politesse incluse dans sa signature automatique quand elle m'écrit un mail.

Cet excès d'attention me touche :icon_up:

J'ignore si tu le fais, mais j'ai une technique face aux gens qui ne m'aiment pas du tout : élargir le sourire au fur et à mesure qu'ils me font caguer. Paraître heureux, quoiqu'ils fassent, montrer que leurs attaques te passent loin loin au dessus du crâne : ignorer (feindre de)

Bon, c'est très difficile, je n'y arrive pas tjrs (et je me rends compte qu'il faut que j'adopte cette attitude pour mon propre "souci").

Merci.

Link to post
J'ignore si tu le fais, mais j'ai une technique face aux gens qui ne m'aiment pas du tout : élargir le sourire au fur et à mesure qu'ils me font caguer. Paraître heureux, quoiqu'ils fassent, montrer que leurs attaques te passent loin loin au dessus du crâne : ignorer (feindre de)

Bon, c'est très difficile, je n'y arrive pas tjrs (et je me rends compte qu'il faut que j'adopte cette attitude pour mon propre "souci").

Merci.

Si mes malheurs peuvent aider…

J'essaye, mais je te confirme que c'est TRES difficile.

Par contre, vu son comportement, je me rends compte qu'elle se donne bien du mal pour moi :icon_up:

Ca me fait bien marrer…

Link to post
J'essaye, mais je te confirme que c'est TRES difficile.

Par contre, vu son comportement, je me rends compte qu'elle se donne bien du mal pour moi :icon_up:

Ca me fait bien marrer…

Open space ? Et l'apostropher, poliment, fermement "genre, bon, ça suffit maintenant. Que vous ai-je fait ? Qu'est ce qui vous gêne là, vous n'êtes pas capable de survivre en adoptant un minimum de bienséance à côté de moi ? Crevez donc l'abcès au lieu de vous échiner à me faire suer !" ?

Bon, ça doit être très dur.

(je suis assez douée dans le genre)

mouais, moi je dis vengeance…

1178924531_haddock.jpg

:doigt:

Link to post
Open space ? Et l'apostropher, poliment, fermement "genre, bon, ça suffit maintenant. Que vous ai-je fait ? Qu'est ce qui vous gêne là, vous n'êtes pas capable de survivre en adoptant un minimum de bienséance à côté de moi ? Crevez donc l'abcès au lieu de vous échiner à me faire suer !" ?

Bon, ça doit être très dur.

(je suis assez douée dans le genre)

Impossible.

Apparrement, elle a décidé que je ne devais pas non plus lui parler… alors, quand elle m'engueule, impossible de placer plus d'un mot d'affilé, elle parle sans arrêt et de plus en plus fort.

Du coup, j'adopte la technique du "chuissourde".

Ca a pas mal marché hier, elle a fini par arrêter de gueuler et est retournée s'assoir…

Open space : On est 20 collègues sur un grand plateau ouvert.

Link to post
Ma sociopathe de collègue m'a tellement dans le pif que maintenant elle prend soin d'oter la formule de politesse incluse dans sa signature automatique quand elle m'écrit un mail.

Cet excès d'attention me touche :icon_up:

LOL. Elle atteint vraiment le comble du ridicule :doigt:.

Link to post
tu pourrais injecter du jus de thon avec une seringue dans son fauteuil, ca marche bien….

Ca a l'air marrant, ça fait quoi comme effet ?

(je suis assez douée dans le genre)

Toi oui (et le contraire m'eût étonné venant de toi :icon_up: ) ; mais même si je connais peu laurett, je crois que ce ne doit pas être son genre.

Link to post
Impossible.

Apparrement, elle a décidé que je ne devais pas non plus lui parler… alors, quand elle m'engueule, impossible de placer plus d'un mot d'affilé, elle parle sans arrêt et de plus en plus fort.

Du coup, j'adopte la technique du "chuissourde".

Ca a pas mal marché hier, elle a fini par arrêter de gueuler et est retournée s'assoir…

Il se termine quand le CDD ?

Open space : On est 20 collègues sur un grand plateau ouvert.

Ca j'avais compris, de là l'idée de l'apostropher.

Link to post

personne n'a le droit de te gueuler dessus au travail.

Des qu'elle eleve la voix tu devrais deja etre chez le boss en train de lui massacrer sa carriere.

La ou je suis (le canada cf monde anglo-saxon) , elever la voix au travail est un signe evident d'incompetence et coute generalement cher, tres rapidement.

Il est evident que par chez toi ca se pratique couramment, ce n'est pas pour ca qu'il faut l'accepter.

J'avais le meme probleme avec un petit con, arrive deux ans apres moi dans la compagnie, qui se la petait, ne se genait pas pour dire du mal de mon travail, avait une attitude (francaise) detestable et voulait faire tout le travail 'fun' pour laisser la merde aux autres, qui a ses yeux valaient moins que lui.

Des qu'il est arrive il a commence a me pourrir la vie et a faire foirer tous mes efforts avec son inexperience conquerante et vocale (je ne sais rien mais je vais vous expliquer comment on fait).

Il a repris des travaux de moi, pour en prendre tous le credit, etc…un vrai petit trou du cul insupportable et insecure.

Ca n'a pas traine, j'ai utilise tous mes meilleurs amis pour lui faire une reputation detestable.En un an, toute la compagnie (1500 personnes sur site) le connaissait pour etre le gars le plus deteste par son equipe.Il a recu des reponses qui se foutaient ouvertement de sa gueule, par des gens que je ne connaissait meme pas, sur des mailings lists publiques (150 ou 200 personnes), rien que parce que j'avais fait l'effort de bien le faire passer pour un con (qu'il etait et doit toujours etre)

A la fin ( il y a quelques mois) le gars a fait une depression, et a du se casser de la compagnie.Il etait grille dans les autre compagnies de la ville et a du quitter le pays.

C'est tres mal, mais pour ce gars, je le ferai autant de fois qu'il faut jusqu'a ce qu'il aie compris le sens des mots respect et modestie.

Le seul effort que j'ai eu a fournir a ete de payer des bieres a mes amis, et de les brainwasher pour qu'ils passent le mot.

A un moment meme les chefs s'y sont mis.

Mon backup en l'occurence etait d'etre tres professionnel et irreprochable sur la job, et de ne jamais etre directement implique dans les evenements agressifs a son egard.Toujours utiliser un sbire.

Je te conseille d'agir et de ne pas te faire prendre, la satisfaction est cosmique.

Link to post
Les Echecs, comme la musique ou comme l'amour, ont le pouvoir de rendre heureux Siegbert Tarrasch.

Je dois dire que les échecs m'ont toujours pompé. De plus je me méfie des gens qui aiment les échecs, je n'aurai sans doute pas dû lire la "Schachnovelle" de Zweig avant de savoir réellement jouer. :icon_up:

Link to post
Je dois dire que les échecs m'ont toujours pompé. De plus je me méfie des gens qui aiment les échecs, je n'aurai sans doute pas dû lire la Schachnovelle de Zweig avant de savoir réellement jouer.

La défense Loujine est incomparablement meilleur pour décrire "la folie" des joueurs d'échecs. Nabokov était un vrai fort joueur alors que Zweig fantasme un peu. D'autre par sa préface (celle de Nabokov) est au moins aussi brillante que le roman lui même.

Il y a aussi cette nouvelle de Süskind "un combat" qui est à la foi loin du jeu mais très bien vue au niveau "sensationel" (il décrit formidablement bien l'état d'esprit des joueurs). En plus dans le recueil il y a une nouvelle sur une théorie conchicole de la formation de la terre qui est excellente.

Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...