Jump to content
Chitah

Gender studies & applications

Recommended Posts

J'ai un pote qui l'a vu, il m'a dit que c'était un excellent film.

Mais ça n'a rien à foutre dans une école, on est d'accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

attention, les post-colonial studies c'est comme disait poney à propos des gender studies, c'est pas qu'un repère d'ancien gros marxistes de service, c'est aussi des trucs intelligents, parfois, même si en France c'est complètement gangréné.

 

hé oui, j'en fais, personnellement, mais je vous mettrai au défi de trouver des lamentations marxisantes dedans (quoi que cite pas mal de marxistes mais plutot pour leur mettre le nez dans leur caca de contradictions).

 

Oui oui, on est parfaitement d'accord. Je citais une analyse borderline.

 

Surtout une sous-sous-sous-sous revue qui ne veut pas peanuts, donc, bon...

 

Ce qui signifie donc qu'elle sent la gnôle.

 

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elles ont vraiment du temps à perdre, ce qui est plutôt cool, parce que mine de rien, tout ça prend du temps, donc ils/elles ne publient pas ailleurs, donc leur CV ne vaut rien. Et hop, coup de raquette par derrière de la société so called patriarcale qui se fout de leurs petits articles tout mignon. [h16]zut[/]

 

 

Se pose la question de savoir si ces gens coûtent chers, on peut espérer que beaucoup sont auto-financés (parce que, a priori, un directeur de thèse ou de labo un peu sérieux préfère éviter que ses poulains se perdent à faire ce genre de "trucs"). J'ai bien l'impression qu'à part l'équipe qui encadre le truc (président et vice président), il s'agit d'étudiants, ou d'ex étudiants, ... n'ayant publié rien d'autre que des comptes-rendus, une ou deux thèses non publiées et des trucs sur des blogs. Bon. Lol.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ça pour faire la pub d'un jeu dont la boite est rose. Priceless.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait longtemps que j'étais pas passé sur le site. Ce fil me paraissant intéressant je poste quelques remarques.

 

Les études de genre  c'est banal cela change rien depuis Pascal et la dualité des représentations naturelles et culturelles, à part le fait de donner des prétentions scientifiques à des regroupements d'études disparates.

 

La théorie Queer issue des études de genre c'est tout autre chose.  C'est dire que la biologie n'interfère pas avec la sexualité qui est une construction uniquement sociale.  Je pense que c'est cette théorie qui est totalement infondée, servant à justifier des revendications communautaires LGBT,  qui s'inscrit vraiment dans la ligne de Butler de la French Theory  (Foucault, Deleuze, Derrida) et de la biopolitique.

 

Un article du sociologue de gauche Denis Colombi défendant cette position "queer" avec l'expérience de la boîte pour illustrer mon propos.

 

http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2013/06/lexperience-de-la-boite.html

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La biopolitique c'est quand même d'un autre niveau que les Queer Theories hein.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a écrit un article sur le capitalisme et les classes sociales, je vais regarder de plus près. Mais grâce à Poney, maintenant je fais beaucoup plus attention à la bibliographie des sociologues que je peux lire :mrgreen:

 

[1] Louis Chauvel, « Le retour des classes sociales », Revue de l’OFCE, 2001.

[2] Pascal Combemale, Introduction à Marx, 2006.

[3] Karl Marx, Thèses sur Feuerbach, 1845.

[4] Peter L. Berger, Thomas Luckmann, La construction sociale de la réalité, 1963.

[5] Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Sociologie de la bourgeoisie, 3ème édition, 2007.

[6] Yankel Fijalkow, Sociologie de la ville, 2004.

[7] Eric Maurin, Le ghetto français. Enquête sur le séparatisme social, 2004.

[8] Marco Oberti, L’école dans la ville. Ségrégation – Mixité – Carte scolaire, 2007.

[9] Karl Marx, Misère de la philosophie, 1847.

[10] Pierre Bourdieu, La distinction, 1979.

[11] Pierre Bourdieu, Jean-Claude Passeron, Les héritiers. Les étudiants et la culture, 1964.

[12] Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Voyage en grande bourgeoisie, 1997

 

Ah, il enseigne le genre et il continuera à le faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je cite l'expérience :

Pour faire l'expérience que je vais décrire, nous aurions besoin d'une paire de nouveau-nés, des vrais jumeaux. Nous aurions aussi besoin d'une grande boîte dans laquelle un des jumeaux pourrait vivre sans aucun contact avec un autre être humain. La boîte devrait être telle qu'elle lui fournirait à boire et à manger, et évacuerait les restes, de façon mécanique. Elle devrait aussi être opaque et isolée, de telle sorte qu'il ne puisse y avoir d'interactions au travers de ses parois.

 

 

Déjà il faut vraiment avoir le cerveau en bouillie pour proposer une telle expérience de pensée pour justifier sa théorie.... :toufou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

"le capitalisme est avant tout un mode de comportement".

 

Putain d'inculte de collègue de merde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"le capitalisme est avant tout un mode de comportement".

 

Putain d'inculte de collègue de merde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc qui cloche dans ses titres. Le mec se dit professeur de science économique et sociale (surtout sociale j'ai l'impression) alors qu'il est doctorant.

Encore un mec qui veut être calife ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est peut être chargé de TD, dans une acceptation très populaire et éloignée du monde académique, ça en fait un "prof" :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

"le capitalisme est avant tout un mode de comportement".

 

Putain d'inculte de collègue de merde.

 

La capitalisme ne veut en effet rien dire, mais dans l'état d'esprit commun c'est plutôt un état d'esprit en effet, c'est la cupidité, l'égoïsme et le matérialisme, indifféremment de l'action de l'Etat. C'est pour ça que je préfère ne pas m'en revendiquer.

 

Le capitalisme comme idéologie, c'est un concept inventé par les collectivistes, si on le reprend à nôtre compte il faut pas s'étonner de se prendre de gros hommes de paille dans la tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà il faut vraiment avoir le cerveau en bouillie pour proposer une telle expérience de pensée pour justifier sa théorie... :toufou:

En vérité elle a déjà été (plus ou moins) tentée plein de fois dans l'histoire. Des enfants on été élevés en limitant au maximum leurs contacts humains. On évitait toute communication avec eux, le but étant à l'époque de connaître la "langue mère", c'est à dire la langue originelle (en gros on se demandait si ils allaient spontanément se mettre à parler grec ou égyptien ou whatever selon les croyances de l'époque). Forcément ça ne réussissait pas trop aux gamins, euphémisme pour dire qu'ils ne survivaient pas.

Que dit l'article déjà ? Ah oui :

Cette expérience, on l'aura compris, est une expérience de pensée : elle n'a jamais été vraiment menée. Il y aura toujours quelqu'un pour protester à ce propos.

Outre ça le principe même du truc est d'une stupidité sans nom, personne ne défend l'idée que tout est génétique et qu'il n'y a rien d'acquis. Personne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En vérité elle a déjà été (plus ou moins) tentée plein de fois dans l'histoire. Des enfants on été élevés en limitant au maximum leurs contacts humains. On évitait toute communication avec eux, le but étant à l'époque de connaître la "langue mère", c'est à dire la langue originelle (en gros on se demandait si ils allaient spontanément se mettre à parler grec ou égyptien ou whatever selon les croyances de l'époque). Forcément ça ne réussissait pas trop aux gamins, euphémisme pour dire qu'ils ne survivaient pas.

 

Frédéric II de Prusse je crois, ou Léopold je-sais-pas-qui qui l'a fait. C'est plutôt connu en plus, même en seconde j'en avait déjà entendu parler en classe.

Ce mec doit vraiment être au ras des paquerettes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est peut être chargé de TD, dans une acceptation très populaire et éloignée du monde académique, ça en fait un "prof" :-)

 

 

Selon son linkedIn, il est prof agrégé de SES. Dans un lycée donc.

Un instit donc :-) hihi.

Je relève parce que c'est assez fréquent cette façon de vouloir se nommer mieux que son petit cul. Même dans le monde académique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez moi de déranger, je ne suis pas la discussion, et je ne connais pas ce mec. Mais il me semble que être professeur agrégé en lycée, c'est être professeur. Et il me semble aussi que c'est un titre dont on a le droit d'être fier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste que quand on est doctorant, les gens qu'on apelle professeur, c'est ceux qui ont une HDR, pas les aggregés, c'est le mélange des genres qui fait bizarre, si on est aggregé, on se présente comme professeur agregé d'économie, mais sur un CV universitaire, on précise agregé, parce que professeur, ça veut dire autre chose !

 

L'aggreg c'est pas facile, mais c'est un concours de la fonction publique, pas un diplome académique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cite l'expérience :

 

Déjà il faut vraiment avoir le cerveau en bouillie pour proposer une telle expérience de pensée pour justifier sa théorie.... :toufou:

 

Je ne pense pas qu'on puisse réfuter une théorie autrement que par des contradictions internes ou externes. Si on ne peut pas la réfuter on dit qu'elle est logique en elle-même donc indécidable (mais pas forcément vrai). Moi je pense que c'est du flan. Prouver que c'est du flan, c'est une toute autre affaire.  Si quelqu'un a une idée de réfutation sérieuse je suis preneur.

 

 

La biopolitique c'est quand même d'un autre niveau que les Queer Theories hein.

 

Oui , je suis d'accord sur ce point. Mais la biopolitique n'est pas exempt de critiques.

 

En vérité elle a déjà été (plus ou moins) tentée plein de fois dans l'histoire. Des enfants on été élevés en limitant au maximum leurs contacts humains. On évitait toute communication avec eux, le but étant à l'époque de connaître la "langue mère", c'est à dire la langue originelle (en gros on se demandait si ils allaient spontanément se mettre à parler grec ou égyptien ou whatever selon les croyances de l'époque). Forcément ça ne réussissait pas trop aux gamins, euphémisme pour dire qu'ils ne survivaient pas.

Que dit l'article déjà ? Ah oui :

Outre ça le principe même du truc est d'une stupidité sans nom, personne ne défend l'idée que tout est génétique et qu'il n'y a rien d'acquis. Personne.

 

Je  pense que l'auteur par cette théorie souhaite démontrer la chose suivante : aucun élément biologique n'interfère dans la préférence par exemple des hommes pour les femmes. Il dénonce ainsi comme les autres " féministes queer" l'hétéronormativité conséquence du patriarcat. Le problème c'est qu'il mélange sur son blog : féminisme , études de genre, marxisme et théorie queer sous couvert scientifique.

 

Excusez moi de déranger, je ne suis pas la discussion, et je ne connais pas ce mec. Mais il me semble que être professeur agrégé en lycée, c'est être professeur. Et il me semble aussi que c'est un titre dont on a le droit d'être fier.

 

+1 c'est un beau métier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je  pense que l'auteur par cette théorie souhaite démontrer la chose suivante : aucun élément biologique n'interfère dans la préférence par exemple des hommes pour les femmes. Il dénonce ainsi comme les autres " féministes queer" l'hétéronormativité conséquence du patriarcat. Le problème c'est qu'il mélange sur son blog : féminisme , études de genre, marxisme et théorie queer sous couvert scientifique.

 

Ça s'appelle du scientisme, c'est une forme perverse de remplacement de la religion chez beaucoup d'athées.

 

Note qu’on peut cumuler les deux, scientisme et religion, ça fait, entre autre, des créationnistes, c’est encore plus costaud comme hérésie !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez moi de déranger, je ne suis pas la discussion, et je ne connais pas ce mec. Mais il me semble que être professeur agrégé en lycée, c'est être professeur. Et il me semble aussi que c'est un titre dont on a le droit d'être fier.

Vu comme il raconte n'importe quoi avec opiniâtreté sur ce qui est sensé être son domaine de prédilection, je ne souhaiterais à personne de l'avoir comme prof.

Je ne pense pas qu'on puisse réfuter une théorie autrement que par des contradictions internes ou externes. Si on ne peut pas la réfuter on dit qu'elle est logique en elle-même donc indécidable (mais pas forcément vrai). Moi je pense que c'est du flan. Prouver que c'est du flan, c'est une toute autre affaire. Si quelqu'un a une idée de réfutation sérieuse je suis preneur.

Désolé mais je ne comprends pas la question. Il faut prouver que ce gars a tors et qu'il dit de la merde ? C'est assez trivial. Le facteur limitant est plutôt le temps que je suis disposé à lui accorder.

Je  pense que l'auteur par cette théorie souhaite démontrer la chose suivante : aucun élément biologique n'interfère dans la préférence par exemple des hommes pour les femmes.

Au lieu de ça son expérience de pensée peut au mieux montrer que tout n'est pas biologique, au pire que les humains sont biologiquement faits pour vivre en société et que cette dichotomie est stupide. Et là je suis resté strictement dans son paradigme, je n'ai même pas abordé la recherche en biologie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'aggreg c'est pas facile, mais c'est un concours de la fonction publique, pas un diplome académique.

Alors moi je peux te dire que l'aggreg externe de maths, c'est du hardcore de chez hardcore l'épreuve : bien plus dur que les concours de l'X, d'Ulm, et même de l'ENSAE (l'école de statistique).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, y'a des aggregs très difficiles, c'est un concours, donc ça dépends vachement des candidats aussi :D

 

Mon point était que ce n'est pas un diplome académique, pas que c'était plus facile, il est plus facile d'avoir son doctorat que son aggreg en général, mais voila, le doctorat, c'est un diplome, l'aggreg, c'est un concours.

 

C'est comme la différence entre etre pris en école, et avoir le diplome, j'ai été pris en école, mais j'évite autant de possible de coller le nom "ingénieur" ou que ce soit (mais des fois, je suis forcé), parce que je n'ai pas le diplome.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça s'appelle du scientisme, c'est une forme perverse de remplacement de la religion chez beaucoup d'athées.

 

Note qu’on peut cumuler les deux, scientisme et religion, ça fait, entre autre, des créationnistes, c’est encore plus costaud comme hérésie !

 

Je pense que c'est le problème de beaucoup de chercheurs en sciences sociales qui ne font pas la différence entre leur champ de recherche et leur action d'entrepreneur moral.  Que cela soit délibéré ou non, cela trompe généralement le lecteur lambda qui n'arrive pas à séparer le champ de recherche avec des faits plus ou moins établit de la position morale et politique du dit chercheur. Si j'étais sévère , je dirais que parfois il y a des fraudes intellectuelles en série sur certains blogs de ce fait.

 

Vu comme il raconte n'importe quoi avec opiniâtreté sur ce qui est sensé être son domaine de prédilection, je ne souhaiterais à personne de l'avoir comme prof.

Désolé mais je ne comprends pas la question. Il faut prouver que ce gars a tors et qu'il dit de la merde ? C'est assez trivial. Le facteur limitant est plutôt le temps que je suis disposé à lui accorder.

Au lieu de ça son expérience de pensée peut au mieux montrer que tout n'est pas biologique, au pire que les humains sont biologiquement faits pour vivre en société et que cette dichotomie est stupide. Et là je suis resté strictement dans son paradigme, je n'ai même pas abordé la recherche en biologie.

 

Cette expérience est un peu tautologique, je l'avais remarqué. Mais en l'absence de bonnes connaissances en biologie , je n'avais pas émis de commentaires à la suite de son article.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les "gens" mélangent constamment la fonction et le titre, pour professeur. La plupart de mes profs n'étaient pas Professeur. Mais tous mes Professeurs étaient profs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les "gens" mélangent constamment la fonction et le titre, pour professeur. La plupart de mes profs n'étaient pas Professeur. Mais tous mes Professeurs étaient profs.

Bien sûr, mais venant d'un doctorant c'est amusant d'entretenir ce mélange, ça fait un petit peu oui môôôssieur je suis professeur moaahh.

Mais bon passons, c'est peut-être simplement un truc français que je loupe totalement, chez nous les profs de lycée n'ont aucun titre particulier. Ils ne passent même pas de concours en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...