Jump to content

Éric Zemmour président ! (ou pas)


Recommended Posts

il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Ca n'a rien à voir. Comme me l'a dit un jour un certain professeur d'université particulièrement pas gâté par la Nature, "Les femmes, c'est comme les lapins : ça s'attrape par les oreilles". ;)

Moi les lapins je les coince dans un coin puis je les attrape directement par le ventre

  • Confused 2
Link to comment
On 10/4/2021 at 2:30 PM, Nathalie MP said:

 

On va à nouveau vers un sujet qui déborde le cadre Zemmour, mais qui m'intéresse.

 

Beaucoup de gens disent qu'ils sont "libéraux-conservateurs". Ce que j'aimerais savoir, c'est ce que signifie exactement ce mot "conservateur" à leurs yeux.

S'agit-il comme le rappelle @Ultimex de conserver les valeurs qui fondent le libéralisme (état de droit, liberté d'expression, défense de la constitution, conservatisme fiscal), c'est-à-dire  le sens anglo-saxon de conservateur, ou s'agit-il de faire barrage à toute évolution sociétale progressiste et à toute interférence étrangère dans nos paysages, c'est-à-dire le sens français de conservateur ? 

 

 

Et s'il s'agit de cette dernière définition, j'ai écrit un article à ce sujet (oui, encore un !) et j'y disais :

 

"Si « conservateur » signifie qu’on refuse, à titre personnel, d’être entraîné à marche forcée par décision gouvernementale dans les valeurs obligatoires du progressisme et qu’on souhaite avoir le droit d’adopter un mode de vie qu’on pourrait qualifier de « classique » ou « traditionnel », tout en reconnaissant aux autres le droit de faire des choix différents, il devient inutile d’accoler ce mot à « libéral » dans la mesure où le libéralisme est justement l’environnement qui laisse la société évoluer par elle-même et permet à chacun de vivre à sa façon dès lors qu’il n’y a pas d’atteintes aux personnes et aux biens.

Mais l’on peut songer à une autre définition du « conservateur ». Pour Friedrich Hayek dans son texte « Why I am not a conservative », il s’agit de quiconque se montre hostile aux changements radicaux. Dès lors, le « conservateur » sera enclin à protéger l’ordre établi, y compris en recourant à l’autorité de l’État, afin de ralentir la marche de la société et graver dans le marbre de la loi l’ordre ancien qui lui est cher contre le « déplorable relativisme » qu’il attribue à toute personne qui se déclare ouverte aux valeurs qui ne sont pas les siennes.

De façon conjoncturelle, libéralisme et conservatisme se rejoignent dans leur opposition au progressisme à marche forcée dont je parlais plus haut, mais ces deux approches sont cependant à l’opposé dans leurs valeurs essentielles. Car dans cette configuration, le libéral refuse le terme « marche forcée » tandis que le conservateur refuse le terme « progressisme », quitte à imposer d’en haut son conservatisme.

Dans cette seconde acception du terme « conservateur », il y a bien un mot de trop dans la formule « libéral-conservateur », mais contrairement à la première définition, c’est le mot « libéral », le mot le plus important, qui n’a plus sa place."

 

Où se situe Z ? 

Pour moi, plus probablement parmi ceux qui voudront inscrire leur ordre dans la loi (voir son histoire de prénom).

 

Zemmour sur l’économie veut simplement moins de charges pour les entreprises, et  une meilleure gestion de l’argent public en particulier les aides sociales . Lors du débat avec Melenchon il l’a dit a peu près en ces mots. La France s’appauvrît a cause des impôts et des aides sociales (surtout celles qui vont aux immigrés, car d’après lui elles vont en majorité aux immigrés, lol, si ils savaient combien les souchiens en touchaient).


Il n’a bien sûr rien dit de l’ouverture a la concurrence ni de privatisations. 
C’est un type de Droite des plus classiques sur le plan économique, il veut optimiser la social-démocratie. 
 

Sur le plan des libertés civiles, il ne défend pas la liberté d’expression, il défend la liberté de chier sur les musulmans et les immigrés. 
Sur le reste l’Etat de Droit avec lui est inintéressant si ça n’affirme pas la primauté de la Nation.

Zemmour serair derrière de gaulle ou le Chirac des 80’s (et encore c’est trop moderne pour lui).

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 6 heures, Tremendo a dit :

Zemmour serair derrière de gaulle ou le Chirac des 80’s (et encore c’est trop moderne pour lui).

Oh non, pas trop moderne ; il se réclame explicitement du RPR des années 80.

Link to comment

  

il y a 12 minutes, Marlenus a dit :

C'est vrai qu'avant, il était chroniqueur au figaro, avait son émission hébdomadaire sur Paris Première, quotidienne sur CNEWS, plus ses apparitions plus ponctuelles.

C'était un boycott hard.

 

 

 

Il était journaliste au figaro et avait une émission sur paris premiere et france 2 à 23h passé lol, ça fait les médias tout ça? Regarde ses très rares interviews extérieures à ses émissions à l'occasion de la sortie de ses ouvrages, il se faisait systématiquement découper. On peut difficilement dire qu'il était apprécié. Et ce n'est pas parce que tu as une émission de tv que tu es dans le cœur des médias...

 

 

il y a 9 minutes, Largo Winch a dit :

 

1) Il ne l'a jamais été puisque depuis toujours installé partout. Et je dis bien "installé" et non pas "reçu" : cela fait des années qu'il a toujours eu un poste permanent sur une chaine de tv : France2, Paris Première, CNews...

 

 

2) La plus grosse blague est de présenter Z comme quelqu'un d'antisystème. Le mec est sorti de sa banlieue pour grenouiller depuis 40 ans dans les cénacles germanopratins, bien à l'abri des gens qui vivent au-delà du périphérique parisien. Il se rêvait énarque (concours qu'il a lamentablement planté). Depuis il patauge avec délectation dans le microcosme médiatique parisien, et n'a jamais croisé de sa vie un Français moyen. Son milieu professionnel, c'est Le Figaro, les chroniques radio et les émissions de débat à la tv publique et privée. Il ne sait pas ce que signifie vivre en province, être commerçant-artisan, être entrepreneur, être salarié d'une TPE-PME, etc. Au plan des idées, c'est encore plus drôle : il a été mitterrandien, chevènnementiste et séguiniste, il cite Karl Marx comme auteur de référence. Ses modèles sont Napoléon et De Gaulle. Wow, quel antisystème !

 

1) Il a participé a des émissions de divertissement, oui. Ca n'en fait pas une brique stratégique des médias d'opinion pour autant... Cnews à changé la donne, oui, mais ça fait combien de temps? 1 an à tout péter.

 

2) Tu te fatigues pour trop peu. On peut le qualifier d'anti système car tout le scope politique lui chie dessus, ni plus ni moins (à part peut être Le Pen, déjà taxée d'anti système, même si elle s'est bien calmée ces derniers temps).

  • Yea 1
Link to comment
8 minutes ago, Loi said:

  

 

Il était journaliste au figaro et avait une émission sur paris premiere et france 2 à 23h passé lol, ça fait les médias tout ça? 

Non, c'est vrai, il était boycotté. Il avait plus d'heure à la télé que Drucker, mais il était boycotté.

 

Enfin, bon j'arrête là.

 

Visiblement on a pas la même définition de boycott médiatique.

  • Yea 5
Link to comment
il y a 6 minutes, Marlenus a dit :

Non, c'est vrai, il était boycotté. Il avait plus d'heure à la télé que Drucker, mais il était boycotté.

 

Enfin, bon j'arrête là.

 

Visiblement on a pas la même définition de boycott médiatique.

 

il y a 4 minutes, Largo Winch a dit :

 

Loi est plutôt d'une incroyable mauvaise foi.

 

Bon, de base j'ai jamais dit qu'il était boycotté. Je me mettais à la place de ceux qui éventuellement pouvaient le penser. Je vous dis que prendre en référence deux émissions de divertissement pour apprécier la présence médiatique d'un individu ne me parait pas très pertinent. Très concrètement son job consistait à commenter les albums qui venaient de sortir ou les livres nuls qui venaient de paraitre, on a déjà vu plus propice au développement d'une vision politique...

 

Par contre son émission sur Cnews a totalement changé la donne, résultat 1 million d'audience tous les jours sous le seul prétexte de sa présence (comparé aux audiences passées, sans lui, donc).

Link to comment
il y a 4 minutes, Marlenus a dit :

Non, c'est vrai, il était boycotté. Il avait plus d'heure à la télé que Drucker, mais il était boycotté.

 

Enfin, bon j'arrête là.

 

Visiblement on a pas la même définition de boycott médiatique.


Encore une fois : si Zemmour était boycotté, Dieudonné est quoi ? Un Dalit ?

Link to comment
il y a 2 minutes, Johnnieboy a dit :


Encore une fois : si Zemmour était boycotté, Dieudonné est quoi ? Un Dalit ?

 

Pour le coup va falloir être solide pour affimer que Dieudonné n'est pas boycotté, lui.

 

il y a 1 minute, Largo Winch a dit :

 

Ah ok, je n'avais pas compris que tu te contentais de reprendre la rhétorique d'extrême-droite.

 

Nian? Celle de LR aussi si tu veux! Auto exclu de la primaire organisée par la droite pour un gars du système ça me semble être une sacrée performance.

Link to comment

  

1 hour ago, Marlenus said:

En même temps, actuellement il a une couverture médiatique énorme.

J'attends de voir quand le soufflé sera retombé.

Possible. C'est encore tôt, et il est rare que les stars du mois de septembre soient en tête mi avril.

 

1 hour ago, Marlenus said:

Si effectivement, il reste à la une de tous les médias pendant toute la campagne, effectivement, il a de bonnes chances d'aller au second tour.

Le débat crucial entre les ténors de la droite, Pécresse et Barnier, a rassemblé moins d'un millions de vue en prime time sur France 2, la chaine par défaut ou sont bloquées par défaut les télécommandes des EHPAD. Et en même temps (c'est mon côté Macronnien) Z versus Melenchonnus la personne sacrée que la république c'est lui faisait 4M sur BFM TV.

 

Les médias parlent aussi, parfois, de ce qui intéresse les gens.

 

Bien sur, ils pourraient changer de sujet et parler de littérature. Quel est le livre en tête des ventes ce mois-ci ?

 

1 hour ago, F. mas said:

On peut imaginer que la macronie se dit que les médias sociaux sont aujourd'hui suffisamment verrouillés pour ne pas voir se reproduire une sortie de route déplorable à la Trump. Je pense toutefois qu'ils se trompent en misant sur un scénario optimiste, et que l'incertitude ne cesse de grandir. Mais pour l'instant, Z est plutôt une bonne nouvelle pour réactiver la bonne vieille tactique socialoide du "barrage à l'extrême-droite", mais cette fois au service du Macronisme.

C'est pas faux, surtout que Macron est bien moins haïssable que H Clinton. Et ce même si son "Il n'y a pas de culture française" ne vaut guère mieux que le basket of deplorables d'Hillary.

 

1 hour ago, Marlenus said:

Ensuite pour les prénoms, j'attends toujours qu'il explique sa position sur les prénoms bretons, corses, etc. vu qu'à la base la loi qu'il veut rétablir c'est contre ces prénoms qu'elle a été faites...

C'est totalement anecdotique, mais révélateur quand même de sa volonté super jacobine.

Dire que Zemmour est jacobin, quel coming out ! Bientôt, on apprendra que Jadot est opposé au capitalisme.

 

1 hour ago, Loi said:

Le seul second tour safe pour Macron c'est Le Pen parce que c'est globalement une grosse nulle.

Certes. Et encore. Parce que Marine est carbonisée et que à ce stade, s'il doit y avoir un second tour Macron vs Le Pen en 2022, il y aura eu un changement de prénom.

 

1 hour ago, Loi said:

En 2 je dirais Bertrand parce que c'est un petit gros banal.

Non, Bertrand est quasi invincible au deuxième tour, quel que soit son adversaire. Ceci dit, c'est comme Bayrou : peu de chances qu'il y soit.

 

 

Link to comment
7 minutes ago, Johnnieboy said:

Encore une fois : si Zemmour était boycotté, Dieudonné est quoi ? Un Dalit ?

 

Oui. Dieudonné échappe à la prison pour l'instant, mais il est objectivement ostracisé par les autorités françaises, au point que le premier ministre de l'époque à pris son téléphone pour menacer le directeur d'une salle de spectacle s'il n'annulait pas sa représentation. Je suppose qu'un type au RSA doit se sentir riche en pensant aux paysans du Bangladesh.

Link to comment
il y a 43 minutes, Lameador a dit :

 

Oui. Dieudonné échappe à la prison pour l'instant, mais il est objectivement ostracisé par les autorités françaises, au point que le premier ministre de l'époque à pris son téléphone pour menacer le directeur d'une salle de spectacle s'il n'annulait pas sa représentation. Je suppose qu'un type au RSA doit se sentir riche en pensant aux paysans du Bangladesh.


Quand un mot ne peut plus décemment s'appliquer à deux situations censées être similaires parce qu'il a été démontrée qu'elles étaient trop éloignées pour cela, alors il ne faut plus qualifier l'une ou l'autre situation du même mot et en trouver un nouveau pour l'une ou l'autre. Ça me semble être la base de la maîtrise d'un langage. 

Dieudonné étant boycotté, on peut en conclure que Zemmour n'est pas et n'a jamais été boycotté. Au contraire il est très présent. Par contre, ses vues sont plus contestées que la moyenne dans les médias. Je sais, c'est moins vendeur et un peu tiède. Mais comme Zemmour, au fond.

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :


Ben, oui. Ça ressemble exactement à ça un boycott. Pas du tout à la situation de Zemmour.

 

Je n'ai pas dit que Zemmour est boycotté.

 

Il y a 2 heures, Johnnieboy a dit :

Dieudonné étant boycotté, on peut en conclure que Zemmour n'est pas et n'a jamais été boycotté. Au contraire il est très présent. Par contre, ses vues sont plus contestées que la moyenne dans les médias. Je sais, c'est moins vendeur et un peu tiède. Mais comme Zemmour, au fond.

 

Hors de ses émissions de divertissement il n'était pas très présent, non. 

 

Je pense qu'on peut parvenir à un juste équilibre entre "boycott" (à partir du moment où tu passes à la tv c'est quand même compliqué de se dire boycotté) et "très présent" (les médias d'opinion, de gauche, n'avaient aucun intérêt jusque très récemment à le recevoir et pousser pour qu'il occupe une place énorme à l'audience). 

 

Mais de toute façon, aujourd'hui, la question ne se pose plus. Il n'y a que lui, ou presque.

Link to comment
il y a 19 minutes, Loi a dit :

 

Je n'ai pas dit que Zemmour est boycotté.

 

 

Hors de ses émissions de divertissement il n'était pas très présent, non. 

 

Je pense qu'on peut parvenir à un juste équilibre entre "boycott" (à partir du moment où tu passes à la tv c'est quand même compliqué de se dire boycotté) et "très présent" (les médias d'opinion, de gauche, n'avaient aucun intérêt jusque très récemment à le recevoir et pousser pour qu'il occupe une place énorme à l'audience). 

 

Mais de toute façon, aujourd'hui, la question ne se pose plus. Il n'y a que lui, ou presque.

 

J’ai pas compté son temps d’antenne mais, je me répète, je le vois à la télé depuis que je suis tout petit. Dans des émissions de divertissement et de politique comme Tout le monde en parle et On n’est pas couchés. D’ailleurs, Zemmour y était plus politique que divertissant.

Link to comment

Là où il peut avoir une grosse ouverture c'est si, comme certains le prédisent, il réussit à faire exploser le RN.

 

Si il réussit à la fois à faire exploser le RN et LR, il sera au 2nd tour.

 

 

Link to comment
3 minutes ago, Marlenus said:

Là où il peut avoir une grosse ouverture c'est si, comme certains le prédisent, il réussit à faire exploser le RN.

 

Si il réussit à la fois à faire exploser le RN et LR, il sera au 2nd tour.

 

 

Le deuxième si est ambitieux, mais le premier est quasiment acquis.

 

Et le militant LR n'hésitera pas très longtemps entre Barnier et Zemmour.

  • Yea 1
Link to comment

LCI qui qualifie Zemmour de libéral économique pour ensuite dire qu'il est contre les traités de libre-échange...

 

"libéral à l'intérieur protectionniste à l'extérieur" :facepalm:

 

Economiquement il a aucune originalité...

 

 

 

  • Haha 3
Link to comment

Quand on lis les conversations concernant Zemmour sur liberaux.org, on a l'impression de lire des discussions sur des forums trotskistes ou SJW concernant l'URSS et Staline. Les liborgiens essaient de t'expliquer avec des arguments douteux comme quoi Zemmour n'est pas libéral. Alors que quand on regarde Zemmour, il est qualifié d'ultralibéral par les partis et les journalistes d'extrême gauche français(cf les cadres et les militants LFI).

Même des journaux centriste comme Marianne qualifie Zemmour de libéral: https://www.marianne.net/politique/eric-zemmour-est-un-ultra-liberal

 

Ce genre de discussion me fait penser aux militants trotskistes actuels quand on leur fait remarquer que Staline a opprimé et commis des massacres au nom des idéaux communistes. Ces derniers te rétorqueront que Staline n'a rien à voir avec le communisme. Ils vont même essayer de te faire gober que Staline était de droite. Qu'importe si les journaux qui faisaient l'apologie de Staline étaient tous des journaux de gauche:

Staline-nous-aimons.jpg

 

En lisant ce forum, j'ai l'impression que pour les liborgiens, c'est un peu la même mauvaise fois qu'avec la gauche trotskiste ou SJW. Tout ce qui n'est pas anarcap pour un liborgien est nécessairement désigné comme étatiste voire comme socialiste. Les liborgiens comme l'ultra-gauche cultivent un idéal de pureté idéologique qu'ils refusent de confronter au réel.

  • Confused 2
  • Haha 4
  • Nay 12
Link to comment
il y a 31 minutes, Arzak a dit :

Quand on lis les conversations concernant Zemmour sur liberaux.org, on a l'impression de lire des discussions sur des forums trotskistes ou SJW concernant l'URSS et Staline. Les liborgiens essaient de t'expliquer avec des arguments douteux comme quoi Zemmour n'est pas libéral. Alors que quand on regarde Zemmour, il est qualifié d'ultralibéral par les partis et les journalistes d'extrême gauche français(cf les cadres et les militants LFI).

Même des journaux centriste comme Marianne qualifie Zemmour de libéral: https://www.marianne.net/politique/eric-zemmour-est-un-ultra-liberal

 

Ce genre de discussion me fait penser aux militants trotskistes actuels quand on leur fait remarquer que Staline a opprimé et commis des massacres au nom des idéaux communistes. Ces derniers te rétorqueront que Staline n'a rien à voir avec le communisme. Ils vont même essayer de te faire gober que Staline était de droite. Qu'importe si les journaux qui faisaient l'apologie de Staline étaient tous des journaux de gauche:

Staline-nous-aimons.jpg

 

En lisant ce forum, j'ai l'impression que pour les liborgiens, c'est un peu la même mauvaise fois qu'avec la gauche trotskiste ou SJW. Tout ce qui n'est pas anarcap pour un liborgien est nécessairement désigné comme étatiste voire comme socialiste. Les liborgiens comme l'ultra-gauche cultivent un idéal de pureté idéologique qu'ils refusent de confronter au réel.


Très surpris que ce genre de posts soient considérés comme pertinents ici franchement messieurs de la modération 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...