Jump to content

Les Nazis De L'environnement Au Pouvoir


Recommended Posts

Alors là, je tombe des nues :

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=12&…p;art_id=333213

L'Australie bannit les ampoules classiques

BELGA

Mis en ligne le 20/02/2007 (La Libre en ligne)

- - - - - - - - - - -

Une loi restreignant la vente d'ampoules ordinaires va permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'Australie de quatre millions de tonnes d'ici 2012

Le gouvernement australien a annoncé mardi son intention de remplacer progressivement dans tout le pays les ampoules électriques à incandescence par des ampoules à néon, plus écologiques, pour préserver l'environnement. Une première mondiale selon le ministre de l'Environnement Malcolm Turnbull.

Cette loi restreignant la vente d'ampoules ordinaires va permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'Australie de quatre millions de tonnes d'ici 2012, et pourrait faire baisser de 66% la facture d'électricité des ménages du pays, selon Malcolm Turnbull.

L'Australie a produit près de 565 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2004, selon les chiffres officiels.

"C'est une petite chose, mais un changement énorme", a estimé mardi le ministre de l'Environnement sur la chaîne de télévision Nine Network. "Si le reste du monde suit notre direction, cela réduira jusqu'à cinq fois la quantité d'énergie consommée par l'Australie".Selon les défenseurs de l'environnement australiens, cette décision ne représente qu'une partie infime des mesures à prendre. Ils ont appelé le gouvernement du Premier ministre John Howard à fixer des objectifs nationaux plus ambitieux concernant la réduction des émissions de gaz à effet de serre et les énergies renouvelables.

Selon la loi présentée par le ministre de l'Environnement, les ampoules à incandescence ne remplissant pas les objectifs écologiques fixés par le gouvernement seront progressivement interdites à la vente. Des exceptions sont toutefois prévues pour des besoins spécifiques, comme l'éclairage médical ou celui des fours.

Les ampoules à néon sont aujourd'hui plus chères que les ampoules ordinaires, mais consomment 80% d'énergie en moins pour produire le même éclairage et durent plus longtemps, ce qui les rend plus efficaces sur le long terme, selon leurs défenseurs.

Je suis sidéré. L'article n'est guère loquace, mais plusieurs objections me viennent à l'esprit.

La semaine denière, je parlais avec un collègue prof des toilettes de la salle des profs qui sont systématiquement plongées dans le noir l'après-midi. Il me disait que c'était machin, très conscientisé par l'environnement, qui éteignait la lumière après son passage. Idée absurde, enchaînait-il, parce que ce qui consomme, avec les néons, ce n'est pas de les garder allumés, c'est l'allumage lui-même. Bref, nos amis australiens sont mal embarqués. Je me demandais aussi si on avait tenu compte de la mise en décharge des tubes usés. Pour autant que je me rappelle, c'est plutôt toxique et polluant, ces machins-là.

Link to comment

j'en ai marre qu'on compare tout et n'importe quoi aux nazis. Faut arreter ce trip WW2. T'est libéral on te compare à un nazi, t'est écolo t'est nazi, t'est sioniste on ose te comparer a un nazi, t'est palestinien on te compare aussi a un nazi, ca saoule à un point !!!! C'est une technique de petit gauchiste boutonneux du MJS qui commence à m'insupporter au possible.

Link to comment
j'en ai marre qu'on compare tout et n'importe quoi aux nazis. Faut arreter ce trip WW2. T'est libéral on te compare à un nazi, t'est écolo t'est nazi, t'est sioniste on ose te comparer a un nazi, t'est palestinien on te compare aussi a un nazi, ca saoule à un point !!!!

Nazi, va: :icon_up:

Link to comment

Pour me faire l'avocat du diable, si le cout de l'energie incorporait le cout qu'il fait subir aux gens du fait de la pollution, ces ampoules ne remplaceraient-elles pas spontanement toutes les ampoules a incadescence? Dans cette condition il est envisageable de penser que cette loi approxime mieux le marche libre que le statu quo ou les externalites negatives ne sont pas payees.

Dans la pratique ca n'a rien a voir avec l'environnement et tout a voir avec le controle c'est evident, d'autant plus que ces ampoules sont deja beaucoup moins cheres que les normales, mais c'est un argument qu'on peut difficilement contourner.

Link to comment
Pour me faire l'avocat du diable, si le cout de l'energie incorporait le cout qu'il fait subir aux gens du fait de la pollution, ces ampoules ne remplaceraient-elles pas spontanement toutes les ampoules a incadescence? Dans cette condition il est envisageable de penser que cette loi approxime mieux le marche libre que le statu quo ou les externalites negatives ne sont pas payees.

Je me suis intéressé à la problématique des bilans écologiques lorsque j'étais sur les bancs de l'université. Le problème est toujours le même : où commencer et où s'arrêter ? Il faudrait une comparaison extensive des externalités négatives des deux types d'ampoule, de la production à l'élimination des déchets en passant par l'usage, pour avoir une idée exacte de ce que cela coûte. Et encore cette approche-là laisse-t-elle sur le côté les externalités négatives qu'on ne peut envisager, comme par exemple les conséquences d'un passage massif à ce type d'ampoule.

L'idée me paraît d'autant plus absurde que le LED est en train de réaliser une percée sur le marché de l'éclairage domestique et/ou industriel et que cette technologie est à la fois nettement plus économique et nettement plus écologique que les filaments ET les néons.

Link to comment
L'idée me paraît d'autant plus absurde que le LED est en train de réaliser une percée sur le marché de l'éclairage domestique et/ou industriel et que cette technologie est à la fois nettement plus économique et nettement plus écologique que les filaments ET les néons.

Certes. Mais ca ne supprime pas le probleme theorique.

Link to comment
Alors là, je tombe des nues :

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=12&…p;art_id=333213

Je suis sidéré. L'article n'est guère loquace, mais plusieurs objections me viennent à l'esprit.

La semaine denière, je parlais avec un collègue prof des toilettes de la salle des profs qui sont systématiquement plongées dans le noir l'après-midi. Il me disait que c'était machin, très conscientisé par l'environnement, qui éteignait la lumière après son passage. Idée absurde, enchaînait-il, parce que ce qui consomme, avec les néons, ce n'est pas de les garder allumés, c'est l'allumage lui-même. Bref, nos amis australiens sont mal embarqués. Je me demandais aussi si on avait tenu compte de la mise en décharge des tubes usés. Pour autant que je me rappelle, c'est plutôt toxique et polluant, ces machins-là.

J'ai fait mon petit calcul, basé sur les estimations ô combien précises du GIEC : Cette économie de 4 mega tonnes de CO2 évitera à la température d'augmenter de 0.000001491 °C

Ouf… On a eu chaud, surtout que, cumulé, sur le prochain million d'années, ça fera tout de même 1.491 °C! Comme le dirait Al Gore : Le Déluge salé!

Certes. Mais ca ne supprime pas le probleme theorique.

Si : Laissons faire les hommes, ils ont une sérieuse tendance à être plus inventifs à plusieurs millions d'entrepreneurs, chercheurs, et investisseurs que quelques hommes politiques en mal de sensations.

Link to comment
Pour me faire l'avocat du diable, si le cout de l'energie incorporait le cout qu'il fait subir aux gens du fait de la pollution, ces ampoules ne remplaceraient-elles pas spontanement toutes les ampoules a incadescence? Dans cette condition il est envisageable de penser que cette loi approxime mieux le marche libre que le statu quo ou les externalites negatives ne sont pas payees.

Dans la pratique ca n'a rien a voir avec l'environnement et tout a voir avec le controle c'est evident, d'autant plus que ces ampoules sont deja beaucoup moins cheres que les normales, mais c'est un argument qu'on peut difficilement contourner.

Les externalités existent du fait que nos droits de propriété sont mal définis. càd notamment, qu'il est légal de jeter ses poubelles chez le voisin, dans la rivière, les décharges sont pour la plupart des décharges publiques subventionnées, etc…

Bref, l'Etat incite à polluer et minimisant les coûts des déchets. Et on appelle cela "externalités du marché".

Link to comment
Alors là, je tombe des nues :

http://www.lalibre.be/article.phtml?id=12&…p;art_id=333213

Je suis sidéré. L'article n'est guère loquace, mais plusieurs objections me viennent à l'esprit.

La semaine denière, je parlais avec un collègue prof des toilettes de la salle des profs qui sont systématiquement plongées dans le noir l'après-midi. Il me disait que c'était machin, très conscientisé par l'environnement, qui éteignait la lumière après son passage. Idée absurde, enchaînait-il, parce que ce qui consomme, avec les néons, ce n'est pas de les garder allumés, c'est l'allumage lui-même. Bref, nos amis australiens sont mal embarqués. Je me demandais aussi si on avait tenu compte de la mise en décharge des tubes usés. Pour autant que je me rappelle, c'est plutôt toxique et polluant, ces machins-là.

ça ne serait pas plutôt des lampes fluorescentes que des lampes à néons ?

c'est plus à la mode dans le trip environnement/énergie les fluos, particulièrement les compact fluos.

Link to comment

Il ont de la chance les australiens, ici les nazis :icon_up: veulent interdire les voitures au-dessus d'une certain cylindrée…

Lancement d'une initiative contre les véhicules «4x4»

Les Jeunes Verts ont présenté lundi le texte de leur initiative «Pour des véhicules plus respectueux des personnes» qui s'en prend directement aux véhicules les plus polluants.

Lundi 12 février 2007 14:28

ATS

L´initiative «Pour des véhicules plus respectueux des personnes» est lancée. Visant principalement les gros 4x4, elle n´en touche pas moins toutes les catégories de véhicules, voitures de sport, grosses limousines, cabriolets, et même les deux-roues.

Immatriculation sous condition

Le texte tel qu´approuvé par la Chancellerie fédérale a été présenté lundi devant la presse à Berne par le comité d´initiative. Il ne cible pas uniquement les 4x4 et autres SUV (Sport Utility Vehicle), mais tous les véhicules "qui émettent des quantités excessives de substances nocives, en particulier de CO2 ou de particules fines".

Ceux qui présentent "un danger excessif pour les cyclistes, les piétons ou les autres usagers de la route" ne pourraient pas être immatriculés non plus. C´est en particulier le cas des gros 4x4 dont la partie avant est jugée dangereuse en cas de collision.

Deux-roues pas épargnés

Ainsi, 47% des 4x4, 24% des voitures de sport et cabriolets, 19% des limousines de luxe et 4% des voitures de classe moyenne seraient touchés. Motos et scooters ne sont pas épargnés. Certains modèles sont trop polluants, notamment les petits scooters à moteur deux-temps, a relevé la députée genevoise Sylvia Leuenberger (Verts).

Il s´agit dès lors de faire pression sur les constructeurs. C´est une "initiative intelligente", qui ne lutte pas contre les voitures mais "contre l´effet de serre, a ajouté Mme Leuenberger: le but est de susciter des réactions car il y a "urgence climatique".

Pour la conseillère nationale Franziska Teuscher (Verts/BE), présidente de l´Association transports et environnement (ATE), "ce n´est pas une initiative extrême". Elle s´attaque à des véhicules qui sont achetés principalement pour des raisons de prestige ou de mode, et, en cela, vise à corriger une évolution préjudiciable de l´industrie et du marketing automobile.

Comité élargi

Lukas Conolly, des Jeunes de Greenpeace, a souligné que la tendance va de plus en plus vers une surmotorisation des véhicules, nuisible pour le climat et la qualité de l´air. Les Jeunes de Greenpeace, tout comme l´ATE, Pro Vélo, l´Association suisse des Piétons et les Verts suisses sont désormais représentés dans le comité d´initiative aux côtés des Jeunes Verts.

La récolte de signatures - 100000 en 18 mois - débutera à la fin février. Le texte prévoit des dispositions transitoires, notamment une vitesse maximale autorisée de 100 km/h pour les véhicules concernés déjà immatriculés en Suisse. Il fixe également des valeurs limite d´homologation de 250 g CO2/km et le 2,5 mg particules fines/km.

Les 4x4 plus polluants ne pourraient être autorisés que s´ils sont indispensables à l´exercice de certaines activités, l´agriculture ou les travaux forestiers par exemple.

J'adore…: "Corriger une évolution préjudiciable de l'industrie et du marketing automobile"… Faut compter que bientôt les amateurs de sports automobile seront envoyés dans des camps de concentration… :doigt:

Link to comment
Il ont de la chance les australiens, ici les nazis :icon_up: veulent interdire les voitures au-dessus d'une certain cylindrée…

J'adore…: "Corriger une évolution préjudiciable de l'industrie et du marketing automobile"… Faut compter que bientôt les amateurs de sports automobile seront envoyés dans des camps de concentration… :doigt:

Il y a déjà eu des commandos anti-4X4 à Paris. Des jeunes gens "engagés" crevaient les pneus des 4X4, de manière systématique. Et c'était organisé, ce n'était pas l'oeuvre de gens isolés. J'avais même vu un sticker d'un mouvement se revendiquant de ce genre d'actions citoyennes.

Et José Bové a déjà organisé une manifestation contre un tournoi de formule 1 avec une association de décroissance durable, au motif de l'effet de sert, de la société de consommation, tout ça.

Link to comment
Je me suis intéressé à la problématique des bilans écologiques lorsque j'étais sur les bancs de l'université. Le problème est toujours le même : où commencer et où s'arrêter ?

[pub]Je propose un modèle basé sur les travaux de Coase pour lutter contre la pollution dans cette histoire courte, les avis sont les bienvenus :icon_up: [/pub]

Link to comment
j'en ai marre qu'on compare tout et n'importe quoi aux nazis. Faut arreter ce trip WW2. T'est libéral on te compare à un nazi, t'est écolo t'est nazi, t'est sioniste on ose te comparer a un nazi, t'est palestinien on te compare aussi a un nazi, ca saoule à un point !!!! C'est une technique de petit gauchiste boutonneux du MJS qui commence à m'insupporter au possible.

99 % d'accord, sauf que chez les MJSeux de base, les plus culturés traitent leurs ennemis de "fachisses" ; pour les moins culturés, "sarkoziste" suffit. :icon_up:

Link to comment
Je me demandais aussi si on avait tenu compte de la mise en décharge des tubes usés. Pour autant que je me rappelle, c'est plutôt toxique et polluant, ces machins-là.

Oui. Cela demande une collecte et un traitement spécial fort coûteux. Classés "déchets dangereux" en France. Certaines catégories de "néons" contiennent du mercure.

Quant aux LEDS, j'ai voulu en équiper toute ma maison: pour le moment, c'est extrêmement cher, la puissance est très faible et la durée de vie de l'ordre de quelques semaines (les Leds supportent très mal les variations de tension).

Néanmoins, je suis de près les évolutions et progrès car la lumière diffusée est équivalente à celle du jour, c'est très agréable.

Concernant la décision australienne, c'est absurde et dérisoire. Les néons sont fragiles et polluants. Leur utilisation n'est valable et rentable que dans des conditions où l'éclairage est indispensable au moins 8 heures par jour (entrepôts, salles de classe, etc.)

Link to comment
Quant aux LEDS, j'ai voulu en équiper toute ma maison: pour le moment, c'est extrêmement cher, la puissance est très faible et la durée de vie de l'ordre de quelques semaines (les Leds supportent très mal les variations de tension).

Ouille, pour une ampoule qu'on te vend avec une durée de vente de plusieurs dizaines de milliers d'heures, ça déçoit. Je voulais aussi passer au LED, mais tu me refroidis. Tu as pris des 230v ? Peut-être des 12v avec un bon transfo sont elles plus fiables.

Néanmoins, je suis de près les évolutions et progrès car la lumière diffusée est équivalente à celle du jour, c'est très agréable.

J'aime bien la lumière des fluo-compactes aussi, l'intérêt de la LED est qu'elle ne souffre pas des allumages/eteignages intempestifs.

Link to comment
Quant aux LEDS, j'ai voulu en équiper toute ma maison: pour le moment, c'est extrêmement cher, la puissance est très faible et la durée de vie de l'ordre de quelques semaines (les Leds supportent très mal les variations de tension).
Les Leds c'est cher certes, pour le moment, mais la durée de vie est bien, bien supérieures à qq semaines (voir qq ordres de grandeurs ici, par exemple 20x filaments, 5x fluorescents). Les LEDs par définition alimentées avec une tension continue sont protégées justement par une alimentation stabilisée donc elles ne risquent rien côté alim. Le bloc que j'ai dans ma cuisine supporte même indifféremment le 110V et le 220V !

La seule réserve, que je vois, en dehors du prix, qui ne peut que baisser, c'est une lumière froide, peu diffusante. Si tu as un mur blanc peu décoré, avec des ampoules LEDs comme seule source de lumière, ça n'ira pas bien.

Link to comment

C'est ridicule de parler de nazis pour ces écolos-là. Les nazis de l'environnement existent bien, ils veulent affamer la moitié de l'humanité pour faire plus de place à la vie sauvage.

Link to comment
Les nazis de l'environnement existent bien, ils veulent affamer la moitié de l'humanité pour faire plus de place à la vie sauvage.

Plus malthusien que celui-ci, tumeur du cerveau:

Ils détestent les hommes simplement parce que les hommes sont des prédateurs.

Link to comment

Ce n'est jamais que l'aboutissement logique de la pensée aliéno-égoïste de gauche.

Au départ, on postule que le fait de devoir manger (donc travailler) pour vivre est une insoutenable atteinte à la liberté, perpétrée par l'Univers contre les hommes. Vilaine, la nature humaine, vilaine !

Ensuite, on dérive sur diverses façons toutes esclavagistes sur "comment libérer les hommes" de toutes ces soit-disant servitudes imposées par la nature et l'existence. Cela crée le leitmotiv suivant: "servitude imposée à l'homme par l'homme: Bien. Servitude imposée à l'homme par l'existence: Mal."

Et enfin, on applique le même raisonnement à l'environnement non-humain pour "libérer" la planète des besoins humains qui "l'exploitent".

Link to comment
Plus malthusien que celui-ci, tumeur du cerveau:

Mais qu'est-ce qu'il attend donc pour se flinguer et débarasser ainsi la Terre de sa présence si nuisible ? Au lieu de pondre une merde pour laquelle on a dû détruire des milliers d'arbres. Mais, nous le savions déjà, la cohérence n'est pas le point fort des ayatollahs de l'écologisme.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...