Jump to content

Retraite de Ministre transmissible aux héritiers


Recommended Posts

Nouveau message envoyé dans ma bal par une amie.

Juste histoire d’énerver un peu, car il n’y a rien à faire sinon de le savoir !…

Et oui, une retraite de ministre est transmissible aux héritiers par une conversion en rente viagère. Pas sûr que beaucoup de gouvernements parmi les plus pourris de notre planète aient pensé à ça !

Petite info croustillante :

On s'en doutait mais la Direction des Services Fiscaux vient de le confirmer !

SARKOZY ne paye aucun impôt depuis plus de 12 ans.

Alors que depuis son élection ses revenus se décomposent ainsi :

- Indemnité mensuelle du Président de la République : 24.874, 55 Euros

- Retraite de député ( à vie ): 9.298,21 Euros

- Retraite de ministre ( à vie et convertible après son décès en rente viagère : pour ses héritiers tranquilles) : 8.776,34 Euros

- Retraite de maire de Neuilly ( à vie ) : 6.241, 92 Euros

soit un total mensuel de : 49.191,02 Euros

Une grande misère… Misère, aurait chanté Coluche.

Même si, tout à fait légalement, 30 % de ces revenus ne sont pas imposables, il reste tout de même à notre agité de l'Elysée un revenu imposable mensuel de 34.435,71 Euros

Mais sur ces petites rentes, Sarko ne paye plus aucun impôt, malgré les réclamations qui lui sont faites depuis 1995 !

Et ce n'est pas tout !

Sarko a déclaré pour l'ISF un patrimoine de 1.576.394 Euros, juste avant l'élection présidentielle.

Or il est propriétaire, outre de trois assurances-vie totalisant 897.654 Euros, de

- 1 appartement de 340 m² à Neuilly,

- 3 studios de rapport dans le 6ème,

- 1 résidence d'été de 11 pièces et 13.000 m² de terrain à côté d'Ajaccio (son intérêt pour la Corse n'est pas que désintéressé…),

- 1 appartement pour les sports d'hiver au-dessus de Chamonix ( 120 m² )

Sans compter quelques jolies collections de tableaux non assujetties à l'I.S.F.

Inutile de valoriser ces babioles !

Le tout ne dépasse sûrement pas 1.576.394 Euros.

(*) Toutes ces informations sont vérifiables sur le site de la Recette Principale de Neuilly.

FAITES CIRCULER SI VOUS ÊTES UN PEU AGACÉ(E)

Link to comment

Si c'est vrai et que ca sort en pleine crise, je vais être obligé de revoir mes pronostiques élecctoraux.

Sinon, ça veut dire quoi la transmissibilité des retraites de ministres en rente viagère, très concrètement?

Ca veut dire que c'est un hoax.

Un message qui a l'air bien fait pour répondre à ça:

"

Déjà pour toucher une retraite il faut être : retraité et je ne crois pas qu'à 53 ans (sarkozy n'étant pas conducteur de TGV) il n'a logiquement pas le droit à la retraite à 50 ans…

En tant qu'élu le droit à la retraite est à 60 ans…

http://www.allo-long…e_nos_elus.html

Ensuite les indemnités de maire d'une commune de 50 à – de 100 000 habitant (Neuilly-sur-Seine (60 364 habitants)) ne sont « que » d'environ 4000€ mensuel à laquel peut se rajouter à la hauteur de 3000 € des indemnités de présidence ou vice-présidence d'établissements publics.

http://www.cdg54.fr/…004/indelus.pdf

http://www.amf29.ass…ion_1-11-05.pdf

De plus, bien évidement les retraites ne sont pas égales au salaire touché pendant la prise de fonction (par exemple il faut 60 ans et 22,5 ans dans la fonction pour toucher une retraite pleine de député… soit environ 6000€ brut. En fait les 15 premières années de cotisation compte double(cela donne 37,5 annuité))

Un ministre n'a pas le droit à la retraite (« dommage » encore une fois le message se trompe lourdement) sauf si il est fonctionnaire à côté mais à ce moment là il cotise normalement à sa caisse de retraite, mais par contre il ne peut alors prétendre de toucher son traitement durant 6 mois après la perte de ses fonction…

http://www.lexpress…..asp?ida=393440

Enfin, juste pour rappeler que l'appartement de 340 m² à Neuilly a été vendu le 10 Novembre 2006 (la presse en a pourtant suffisamment parlé à l'époque…) et l'argent de la vente a été placé dans les fameux contrat d'assurance vie."

http://www.hoaxbuste…52&idMess=63757

Link to comment

Chirac touche 30.000 de retraite et Sarko devrait quand même toucher 25.000 si ma mémoire est bonne (voir la vid de Sauvegarde Retraite).

Mouais, je me méfie beaucoup de sauvegarde retraite;

Ce sont les rois des raccourcis fallacieux.

Il y a un fond intéressant, mais des arguments qui ne tiennent pas la route en face de personnes qui savent comment fonctionne la retraite.

Link to comment

Ces sommes sont le résultat des cumuls de mandats dont a pu bénéficier le politique. Je ne vois pas de raccourcis fallacieux dans cette vidéo.

Le fait, par exemple, que les 12 000€ du conseil constitutionnels ne sont pas une retraite, et que donc on transforme un 30 000€ de revenus en 30 000€ de retraites.

Cela empêche pas tout cela d'être énorme au frais du contribuable.

Link to comment

Pourtant dans sa démonstration elle fait bien le distinguo (18000 de retraite à proprement parlé + 12000 du conseil).

C'est bien pour ça que je les ai accusés de raccourcis fallacieux.

Il n'y a pas de mensonges à proprement parlé. Il y a une manière de présenter les choses biaisées. Logiquement vu que la vidéo ne parle que de retraite, la rémunération du CE n'aurait pas dut être ajouté (si on voulait vraiment en parlé, on aurait put juste l'évoquer).

Que tu ais écris plus haut:

"Chirac touche 30 000€ de retraite" et non "Chirac touche 18000€ de retraite + un poste bien payé à 12 000€" est tout sauf un hasard, c'est le but de cette vidéo que le type en ressorte en pensant comme tu l'as fait.

Maintenant, qu'il touche 12 000€ sur les deniers de l'état pour une fonction alors qu'il n'a plus sa tête pour répondre au juge, est une aberration. Mais une aberration qui n'a rien à voir avec les retraites.

Link to comment

Maintenant, qu'il touche 12 000€ sur les deniers de l'état pour une fonction alors qu'il n'a plus sa tête pour répondre au juge, est une aberration. Mais une aberration qui n'a rien à voir avec les retraites.

18.000 euros de retraite aussi d'ailleurs. ;)

Link to comment

18.000 euros de retraite aussi d'ailleurs. ;)

Mouaip.

Mais cela me fait penser au type que j'ai reçu dans le cadre de mon travail et à qui j'ai calculé sa future retraite et où on était tombé à 4000€ environ par mois et qui s'est écroulé devant moi en disant:

"Mais comment je vais faire pour vivre avec ça?"

Link to comment

Mouaip.

Mais cela me fait penser au type que j'ai reçu dans le cadre de mon travail et à qui j'ai calculé sa future retraite et où on était tombé à 4000€ environ par mois et qui s'est écroulé devant moi en disant:

"Mais comment je vais faire pour vivre avec ça?"

Tu raisonnes comme un smicard. Quelque soit le revenu, 80% s'évapore durant le mois sans ouvrir le portefeuille (crédits, impôts, abonnements, etc.).

Link to comment

Tu raisonnes comme un smicard. Quelque soit le revenu, 80% s'évapore durant le mois sans ouvrir le portefeuille (crédits, impôts, abonnements, etc.).

Oui enfin là c'est juste que les personnes savent pas gérer.

Car si on enlève les impôts, un type qui se plaint car son argent part dans ses abonnements et ses crédits, c'est un mauvais gestionnaire, désolé.

Rien ne l'oblige à avoir des crédits et/ou des abonnements.

Link to comment

Rien ne l'oblige à avoir des crédits et/ou des abonnements.

Pour les abonnements ok mais pour les crédits… Difficile de démarrer dans la vie une activité professionnelle d'indépendant sans crédit (il faut choisir de rester salarié) et à titre individuel, les crédits immobiliers sont quand même utiles. Et ce qu'a voulu dire Rocou, c'est que tout le monde vit selon ses moyens, à son niveau de vie respectif et que pour une grande majorité, qu'on gagne 1000 ou 10000 euros, à la fin de chaque mois 80 ou 90% de la somme ont été dépensés. Reste que pour le second, le restant représente effectivement le capital du premier. On comprend donc que le smicard ne puisse pas comprendre comment le gars aisé arrive à claquer son pognon. Cela semble être un constat empirique en tout cas.

Link to comment

Oui enfin là c'est juste que les personnes savent pas gérer.

Car si on enlève les impôts, un type qui se plaint car son argent part dans ses abonnements et ses crédits, c'est un mauvais gestionnaire, désolé.

Non.

Il y a tout simplement corrélation entre revenu et niveau de vie. On n'achète pas les mêmes choses, on ne dépense pas de la même façon en fonction de son revenu.

Autrement dit, on ne vit pas dans une masure ou dans une chambre de bonne quand on a les moyens de vivre dans un appartement coquet avenue Foch.

Pourtant, dans l'absolu, c'est la même chose: un toit sur sa tête.

Rien ne l'oblige à avoir des crédits et/ou des abonnements.

rolleyes.gif

Chambre de bonne et soupe populaire pour tout le monde. Le reste est superflu et inutile.

Link to comment

Non.

Il y a tout simplement corrélation entre revenu et niveau de vie. On n'achète pas les mêmes choses, on ne dépense pas de la même façon en fonction de son revenu.

C'est évident, le bon sens même. Appartements, résidence secondaire, employés de maison, restaurants, voitures, assurances, placements, et les impôts qui vont avec…je me demande parfois si les plus riches, ne sont pas précisément les plus aptes à dépenser leur argent, et si cette capacité n'est pas en quelque sorte la cause première de leur richesse.

Link to comment
Guest jabial

Le problème est le suivant : dans un système de retraite naturel (qui combine donc capitalisation et solidarité familiale), la retraite est largement proportionnelle aux revenus passés. Dans un système par répartition avec effet redistributif, les cotisations sont bien à peu près proportionnelles mais par contre la retraite ne l'est pas du tout.

Normalement, en étant prévoyant et en commençant tôt, on peut facilement s'assurer 80% de ses derniers revenus sous forme de retraite, voire même une retraite qui aura tendance à suivre l'inflation. Le problème c'est que l'argent pour faire ça est déjà piqué par l'Etat pour payer la retraite des autres.

Actuellement il y a un vrai piège dans les tiroirs des hauts fonctionnaires de l'assurance-retraite : proposer une retraite convenable aux commerçants — sauf que bien sûr, les cotisations vont suivre. À l'heure actuelle un commerçant a la chance unique de pouvoir se faire sa retraite tout seul. Il est probable que bientôt ce ne sera plus possible.

Link to comment
On comprend donc que le smicard ne puisse pas comprendre comment le gars aisé arrive à claquer son pognon.

Comment il le claque, je vois bien.

Maintenant, je fais une différence entre vivre et avoir un train de vie.

Quand on gagne 4000€ par mois, on ne se pose pas la question de savoir comment on va vivre.

On peut vivre très bien avec les normes françaises actuelle.

Par contre effectivement, si on est habitué à gagner 8000€/mois, on peut se poser la question de savoir comment garder son train de vie.

Pour répondre à Rocou, oui avec un toit chauffé au-dessus de ta tête et que tu ne manques rien dans l'assiette, tu as ce qu'il faut pour vivre (j'ajouterais de quoi se vêtir convenablement).

Le reste est du superflu, bien agréable mais du superflu.

Actuellement il y a un vrai piège dans les tiroirs des hauts fonctionnaires de l'assurance-retraite : proposer une retraite convenable aux commerçants — sauf que bien sûr, les cotisations vont suivre. À l'heure actuelle un commerçant a la chance unique de pouvoir se faire sa retraite tout seul. Il est probable que bientôt ce ne sera plus possible.

Tout à fait.

Il y a qu'à voir comment on nous fait larmoyer sur la retraite des commerçants.

Oubliant que beaucoup d'entre eux, ont choisit de peu cotiser pour investir dans la pierre par exemple, pour justement avoir une bonne retraite.

Link to comment
Guest jabial

Ce qui est scandaleux dans la retraite à 4000€ d'un salarié qui touche 8000€, c'est que ce salarié a payé bien plus cher que ce que coûte, dans le privé, une retraite à 4000€.

Son train de vie, il ne l'a fauché à personne, et avec tout ce qu'il a cotisé, il devrait toucher une retraite autour de 6000€, pas de 4000€.

Je ne vois pas de quel droit on imposé une déchéance sociale à des gens qui ont le malheur de finir leur carrière juste en dessous de la frontière qui sépare le cadre du dirigeant.

Et en plus il me semble qu'il n'a même pas le choix de continuer à bosser s'il veut, ce qui est généralement le cas.

EDIT : il me semble que la loi n'impose pas de retraite obligatoire à un certain âge, par contre le salarié peut être mis à la retraite d'office par son patron à partir de 70 ans.

Link to comment

EDIT : il me semble que la loi n'impose pas de retraite obligatoire à un certain âge, par contre le salarié peut être mis à la retraite d'office par son patron à partir de 70 ans.

C'est à peu près ça. La fonction publique a elle obligation de mettre à la retraite à partir de l'âge de la retraite à taux plein(entre 65 et 67ans) sauf dérogation comme il peut en exister pour les médecins.

Pour le privé par contre tu as raison.

Dans un système libéral, il pourrait s'en séparer avant, donc pour le coup c'est plus favorable au salarié.

Link to comment

Pour répondre à Rocou, oui avec un toit chauffé au-dessus de ta tête et que tu ne manques rien dans l'assiette, tu as ce qu'il faut pour vivre (j'ajouterais de quoi se vêtir convenablement).

Le reste est du superflu, bien agréable mais du superflu.

Ce sont des raisonnements comme celui-ci qui mènent au collectivisme.

Les gens ont des besoins différents. Pour ma part, j'ai besoin d'espace, d'un grand jardin, de livres, beaucoup de livres, j'ai besoin d'avoir une vie spirituelle, j'ai besoin de partir en vacance, j'ai besoin d'une température de 22° (et pas 19), etc.

Autrement dit, j'ai besoin de vivre et pas seulement survivre. Je ne suis pas une fourmi ou une abeille.

Link to comment

Certains de tes besoins ne sont que des envies…faut bien distinguer les deux.

Il n'y a pas de différence, on peut se passer de manger et de boire un certain temps aussi si c'est nécessaire, on peut se passer de toit a vie (un peu plus courte) si c'est nécessaire.

La ou je ne suis pas d'accord, c'est sur le fait que celui qui a l'habitude d'un certain train de vie ne peut pas régresser et se démerder comme un pauvre.

Link to comment

La ou je ne suis pas d'accord, c'est sur le fait que celui qui a l'habitude d'un certain train de vie ne peut pas régresser et se démerder comme un pauvre.

Pourtant tu en as l'illustration plus haut.

Rocou est habitué à un train de vie qui fait qu'il s'est créé des besoins.

Si c'est réellement des besoins pour lui, comment les assouvir si il devient pauvre?

S'offrir des vacances, des livres, etc. cela a un coût que les pauvres ne peuvent pas se payer.

Je ne suis pas différent de lui, sauf que je n'appelle pas ça des besoins.

Link to comment

sauf que je n'appelle pas ça des besoins.

Ce qui importe c'est que tu me laisse vivre ma vie comme je l'entends sans m'imposer ta vision de ce qui est nécessaire et de ce qui ne l'est pas. Le libéralisme, ce n'est pas autre chose.

Link to comment

Il y a de nombreux types de besoins, comme on peut le voir dans la pyramide de Maslow. Des besoins physiologiques aux besoins de réalisations de soi.

Maintenant quand on a un certain train de vie, c'est toujours difficile de descendre.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...