Jump to content

Je Raconte My Life 3 - The Return Of The Come Back


Guest

Recommended Posts

On sent le défi lancè, là... :lol:

 

Bof je connais pas mal de filles qui sont à peine un peu plus joyeuses qu'en temps normal après 2-3 pintes – sans être des alcooliques pour autant.

 

D'ailleurs, si tu veux voir à quoi ça ressemble une fille réellement bourrée : choco-cointreau all the way (chocolat chaud additionné de cointreau, on ne s'aperçoit même pas que c'est alcoolisé ce truc)

Link to comment

Oui.

Entre 7 et 10 minutes, les bières ne deviennent plus bonnes à mon gout. Les premières 50cl ça passe, si tu prends un bon rythme.

Mais si tu t'assieds juste avec des amis dans l'idée de boire quelques bières tranquillement, je trouve les 50cl trop grandes : la bière devient "plète", plate et tiède.

 

D'où mon format préféré : 33cl.

 

Pour les spéciales un peu lourdes à boire et que tu dégustes vraiment, je trouve même que 25cl c'est très bien. Quand tu prends des brunes un peu costaudes, la première ça va, mais la fin de la seconde en 33cl est toujours plète.

 

Dans ce pays ou je suis, ils servent les bières en 66cl et sous 40°, t'es obligé de cavaler pour ne pas boire une bière chaude.

Link to comment

Des bières anglaises avec du goût ?

 

Trop gros.

 

Cave.

 

edit : ou ambiante, ça dépend. Mais je préfère un peu plus frais (pas frigo non plus).

 

J'ai gouté la meme biere en fut (donc temperature type frigo) et en tonneau (temperature ambiante) dans une brasserie locale dans le Nord, vers la frontiere écossaise, exactement la meme biere, et celle en tonneau avait nettement plus de gout.

 

Apres c'est un cas, ca en fait pas une généralité.

Link to comment

hygiènisme ?

Ces derniers temps quand on fait des restaux, je tombe de plus en plus sur des connaissances (on peut pas parler d'amis) qui ne boivent pas d'alcool. Même en non-alcool pas de vin à table.

Ca me rend tout triste, en plus de me faire passer pour un poivrot : vu le prix de la bouteille si je la prend obligé de la finir.

En fait les jeunes maintenant, c'est binge drinking et quand il sont dégoûtés de ça, ils savent même plus apprécier un bon vin à table.

Misère d'éducation et de campagne anti-alcool...

Link to comment

Je ne saurais trop vous recommander de venir au Great British Beer Festival a Londres, le premier weekend d'aout, chaque année. Et pour rebondir sur Tramp ( :blagounette: ), un bon 20% du GBBF ce sont des cidres locaux.

 

La biere anglaise est a la biere belge ce que la cuisine italienne est a la cuisine francaise. Ca reste derriere, mais ca n'a pas a rougir.

Link to comment

Ces derniers temps quand on fait des restaux, je tombe de plus en plus sur des connaissances (on peut pas parler d'amis) qui ne boivent pas d'alcool. Même en non-alcool pas de vin à table.

Ca me rend tout triste, en plus de me faire passer pour un poivrot : vu le prix de la bouteille si je la prend obligé de la finir.

En fait les jeunes maintenant, c'est binge drinking et quand il sont dégoûtés de ça, ils savent même plus apprécier un bon vin à table.

Misère d'éducation et de campagne anti-alcool...

Pourquoi tu ramènes pas la bouteille chez toi si tu n'as pas envie de la finir ?

Link to comment

En fait les jeunes maintenant, c'est binge drinking et quand il sont dégoûtés de ça, ils savent même plus apprécier un bon vin à table.

Je parie que ca fait au moins deux milles ans que la vieille generation la sort celle-la.

Parceque quand je vois le niveau de connaissance des "vieux" dans le domaine, je me dis que les jeunes n'ont rien a leur envier cote inculture et manque de gout...

Link to comment

C'est ce que je vais faire dorénavant, mais j'ai l'impression que c'est pas encore dans les moeurs tant côté restaurateur que côté client.

 

Je pensais que pour le vin c'était bien établit.

Link to comment

Je parie que ca fait au moins deux milles ans que la vieille generation la sort celle-la.

Parceque quand je vois le niveau de connaissance des "vieux" dans le domaine, je me dis que les jeunes n'ont rien a leur envier cote inculture et manque de gout...

Pour éviter de généraliser, je dirais que je la constate dans mon entourage : au-delà de 35 ans, le vin est systématique et il serait mal venu de ne pas prendre de bouteille, et avant, plus c'est jeune, plus grande est la malchance de se retrouver avec du coca ou de l'eau (plate). C'est mon anecdote, ça vaut ce que ça vaut, pas bézef, mais ça me rend triste :(
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...