Jump to content

Je Raconte My Life 3 - The Return Of The Come Back


Guest

Recommended Posts

J'essaye de faire un peu des deux. Mais sans cave, je m'expose au risque que mon soiffard de père décide un beau soir que le magnum de Château Tournefeuille 2005 qui "trainait" dans la sienne était à lui... :(

 

Ah oui effectivement ça peut être ennuyeux, d'autant plus que les magnums ont besoin d'un peu plus de vieillissement que les bouteilles standard.

Link to comment

J'en avais acheté deux. L'autre est dans un carton avec mon nom dessus.

 

On verra d'ici quelques années. :)

 

Mets ton nom sur l'autre alors, dans mon cas c'est une cave voûtée qu'on partage entre mes parents, moi et mes 3 frères&sœurs : ~2500 bouteilles au total, là il vaut mieux bien marquer son territoire si tu ne veux pas te faire siffler un coteaux du layon par inadvertance :mrgreen: 

Link to comment

Bon j'ai essayé le ouisky de la distillerie Claeyssens à Wambrechies. (C'est en France.)

J'ai pris le haut de gamme local, 12 ans d'âge veilli en fût de chênes ayant servi à faire du madère dans un premier temps.

C'est joli, très rond et voluptueux, avec des notes de caramel et d'épices prononcées.

Je vais être franc, je préfère les Islay.

C'est peut être un

Link to comment

Bon j'ai essayé le ouisky de la distillerie Claeyssens à Wambrechies. (C'est en France.)

J'ai pris le haut de gamme local, 12 ans d'âge veilli en fût de chênes ayant servi à faire du madère dans un premier temps.

C'est joli, très rond et voluptueux, avec des notes de caramel et d'épices prononcées.

Je vais être franc, je préfère les Islay.

C'est peut être un

 

Ok, bon, vu que je préfère les Islay aussi, ça ne devrait pas trop me plaire non plus: trop rond sans doute.

 

En revanche, t'aurais pris le Yamazaki à la place, c'est rond mais pas trop et ça t'aurait sans doute plu !

Link to comment

Et vu le pognon et le nombre de morts que ça a couté : heureusement.

 

Sur le nombre de mort: au vu des techniques de l'époque rien qui ne soit au delà des moyennes (et ils auraient pu mourir tout aussi bien sur des chantiers privés).

 

Sur le pognon: La construction a coûté environs 1% du budget de l'État sur la durée de sa construction pour un État qui pesait en gros environ 5% du PIB de l'époque (je pense qu'un ministère actuelle nous coûte plus).

 

Sur le plan des gains, outre les retombés en prestige, puissance diplomatique, mécénats etc, cela a eu un gain politique considérable: la domestication de l'aristocratie et la haute société, en bref Versailles a épargné à la France la réédition d'un certains nombres de troubles apparaissant régulièrement depuis la fin des guerres de religions, en particuliers durant la minorité de Louis XV qui s'est déroulé sans accrocs. 

Link to comment

Sur le plan des gains, outre les retombés en prestige, puissance diplomatique, mécénats etc, cela a eu un gain politique considérable: la domestication de l'aristocratie et la haute société, en bref Versailles a épargné à la France la réédition d'un certains nombres de troubles apparaissant régulièrement depuis la fin des guerres de religions, en particuliers durant la minorité de Louis XV qui s'est déroulé sans accrocs.

La destruction des contre-pouvoirs, la centralisation du pouvoir politique dans les mains du roi, la dénaturation de la noblesse ont aussi eu pour effet de rendre peu à peu le pays irréformable un siècle plus tard et de faire tomber pas mal de têtes lors des évènements que tu sais. Je te laisse y réfléchir. ;)
Link to comment

Pas vraiment vu que c'est le retour du droit de remontrance des parlements offerts par le Régent qui a surtout foutu la merde, quant à la centralisation lil Tocqueville l'exagère grandement. 

 

Après tout soyons cohérent, s'il y avait bien eu destruction des contre-pouvoirs, qu'est ce que empêchait les réformes? C'est surtout le blocage de ces contre pouvoirs et leur extrême conservatisme qui a causé bien des torts.

Link to comment

Laquelle? Celle des Parlementaires ou celles des Princes?

 

Ceux qui avaient un poste malhereusement héréditaire et qui prétendaient représenter la population alors qu'ils n'étaient que des juges ou bien ceux qui rêvaient à une néo féodalité?

 

Ne te fait pas d'illusion, alors que la France était en plein bras de fer avec la Maison d'Autriche la réussite de l'une des deux Frondes auraient fait de nous une puissance de 2nd voire 3ème rang. Avec les traités de Westphalie et des Pyrénées il faudra attendre 1814 pour revoir un ennemi entrer en France...

Link to comment

Laquelle? Celle des Parlementaires ou celles des Princes?

 

Ceux qui avaient un poste malhereusement héréditaire et qui prétendaient représenter la population alors qu'ils n'étaient que des juges ou bien ceux qui rêvaient à une néo féodalité?

 

Ne te fait pas d'illusion, alors que la France était en plein bras de fer avec la Maison d'Autriche la réussite de l'une des deux Frondes auraient fait de nous une puissance de 2nd voire 3ème rang. Avec les traités de Westphalie et des Pyrénées il faudra attendre 1814 pour revoir un ennemi entrer en France...

Puis 1870. Puis 1914. Puis 1940. Parce que précisément, la France a perdu définitivement plusieurs rangs das la hiérarchie des puissances, à cause des désastres de la période de la Révolution et de l'Empire.
Link to comment

Puis 1870. Puis 1914. Puis 1940. Parce que précisément, la France a perdu définitivement plusieurs rangs das la hiérarchie des puissances, à cause des désastres de la période de la Révolution et de l'Empire.

 

Là on est d'accord.

 

 

Bof, etre une puissance de second rang comme la SUIsse, ça me serait allé.

 

Pas de grande guerre à faire, pas de statut à défendre, pas de colonies à gérer.

 

La Suisse à les Alpes, c'est un peu plus complexe sur notre frontière nord et avec des Habsbourg à moitié cinglés voulant refaire l'empire de Charlemagne...

Link to comment

La Suisse à les Alpes, c'est un peu plus complexe sur notre frontière nord et avec des Habsbourg à moitié cinglés voulant refaire l'empire de Charlemagne...

 

Tous les historiens militaires ayant étudiés les guerres en Europe peuvent le dire: historiquement, et militairement, les Alpes n'ont jamais rien arrêtées, encore moins à cette époque où l'on était un peu mieux organisés que lors des guerres puniques.

Link to comment

Ah, parce que les frouzions n'étaient pas à moitié cinglé.

 

Louis XIV était un modèle d'homme saint d'esprit.

 

Plus que Charles II d'Espagne.

 

Un peu comme Poutine, quoi.

 

N'insulte pas Louis XIV s'il te plait, il ne mérite pas ton opprobre. 

 

 

Tous les historiens militaires ayant étudiés les guerres en Europe peuvent le dire: historiquement, et militairement, les Alpes n'ont jamais rien arrêtées, encore moins à cette époque où l'on était un peu mieux organisés que lors des guerres puniques.

 

Mouais il reste que la France aurait plus été dépecée par les Habsbourg qu'autre chose, donc pas sur que l'on s'en serait mieux sorti jusqu'à la Révolution.

Link to comment

N'insulte pas Louis XIV s'il te plait, il ne mérite pas ton opprobre.

Un royaume perpétuellement en guerre, la centralisation du pouvoir, le culte de la personnalité, le colbertisme, les arrestations arbitraires, l'expulsion des jésuites, la révocation de l'Edit de Nantes et les dragonnades, l'endettement massif du royaume, etc...

edit: j'ai aussi oublié Port-Royal.

 

Mouais il reste que la France aurait plus été dépecée par les Habsbourg qu'autre chose, donc pas sur que l'on s'en serait mieux sorti jusqu'à la Révolution.

Bof, les Habsbourg, en ayant et l'Espagne et l'Autriche ont pas réussis à prendre la France. C'est dire s'ils étaient nuls. Et puis s'ils voulaient la France, c'était précisément parce que la France pouvait leur faire concurrence.

Link to comment

N'insulte pas Louis XIV s'il te plait, il ne mérite pas ton opprobre. 

 

Non, il ne le mérite meme pas.

 

Un royaume perpétuellement en guerre, la centralisation du pouvoir, le culte de la personnalité, le colbertisme, les arrestations arbitraires, l'expulsion des jésuites, la révocation de l'Edit de Nantes et les dragonnades, l'endettement massif du royaume, etc...

 

Vouala, +1 encore.

Link to comment

Oh, qu'aurait-ce donc changé si la France était restée une monarchie ? Sur le plan du droit, quelle différence y a-t-il avec la Belgique, ou l'Espagne ? Des détails, et des détails même pas dus à la République. On aurait été une monarchie constitutionnelle socialiste, pas mieux.

 

Ce sont les exigences du temps et les idéologies en vogue qui déterminent la gouvernance, les gouvernants ne sont là que pour la galerie. 

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...