Jump to content
Eriul

Machines volantes

Recommended Posts

Le Su-50 a quand même la classe interstellaire.

 

SigpTNN.jpg

 

1032530204.jpg

 

Sukhoi_T-50_Maksimov.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il fallait y penser à cette configuration aile/propulsion! :

  Nouvelle-Zelande-le-gourou-de-Google-tes

J'avoue qu'avant de voir cette photo je n'avais jamais fait le rapprochement aile/configuration de rotors de drone (alors que pourtant l'osprey existe depuis un moment et a grosso modo le même principe...)

Tiré de cet article: http://www.europe1.fr/technologies/nouvelle-zelande-le-gourou-de-google-teste-des-taxis-volants-3598961

 

(J'ai hésité à poster ça dans le fil des voitures de demain ou des petites inventions qui changeront le monde.. La modo pourrait peut être replacer ce thread dans la rubrique science & technologie?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Alchimi a dit :

Il fallait y penser à cette configuration aile/propulsion! :

  Nouvelle-Zelande-le-gourou-de-Google-tes

 

 

Intuitivement, ce truc me semble idiot: une grosse trainée et du poids supplémentaire; les ailes ne doivent pas vraiment être efficaces.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dévoilement du futur(?) avion de combat anglais de l'industriel BAE, le Tempest (au stade de maquette uniquement). Certainement nommé en référence au fameux Hawker Tempest de la seconde (et mon chasseur préféré de la seconde).

 

https://www.ttu.fr/tempest-la-reponse-de-bae-au-scaf/

 

tempest-20180717.jpg

 

 

Diverses innovations annoncées, comme la possibilité d'alterner entre version pilotée et version drone, cockpit en full réalité virtuelle (histoire de pouvoir changer de version plus facilement) etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande si c'est aussi pénible qu'un trajet de 20h en bus (où tu as certes des pauses, mais bon...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Nick de Cusa a dit :

 

Il faut combien de crews pour faire voler un avion 20h ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La réglementation américaine impose au moins 3 pilotes pour tout vol de plus de 12 heures (la réglementation européenne est similaire). Pour un vol de 20h il est probable qu'ils utilisent 4 pilotes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, calypso13 a dit :

La réglementation américaine impose au moins 3 pilotes pour tout vol de plus de 12 heures (la réglementation européenne est similaire). Pour un vol de 20h il est probable qu'ils utilisent 4 pilotes.

 

Et les coventions collectives du reste du personnel de bord. Je les imagine pas bosser 20h d'affilées. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
31 minutes ago, Tramp said:

Je les imagine pas bosser 20h d'affilées. 

Moi non plus. 2 équipes de 2 pilotes me paraît suffisant. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, calypso13 a dit :

Moi non plus. 2 équipes de 2 pilotes me paraît suffisant. 

 

Je parle des 5 autres personnes en cabine. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah! Ben là aucune idée. 2 équipes de 5 aussi j'imagine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ceux qui ne sont pas sur le pont ont des couchettes au dessus de la cabine passagers (ou en dessous sur certains modèles, possible)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le modèle de pré-série de BlackFly achève ses derniers tests de vol, commercialisation en 2019:

En bref: VTOL catégorie ULM, électrique, amphibie, et adaptable pour faire du vol autonome dans un scénario de taxi volant ou drone de secours.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jesrad j'ai zappé dans la vidéo, il faut que je regarde "pour de vrai", mais le passage "tu mets n'importe qui dedans et en 5 mins il peut donner des directions basiques à l'appareil" est assez interpellant. Faut voir ce que ça donne en vrai.

Mais le concept de l'appareil est pas mal s'il rempli ses promesses, (même s'il ressemble à un bigoudi de l'espace).

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 8/3/2018 at 1:53 AM, Jesrad said:

Le modèle de pré-série de BlackFly achève ses derniers tests de vol, commercialisation en 2019:

En bref: VTOL catégorie ULM, électrique, amphibie, et adaptable pour faire du vol autonome dans un scénario de taxi volant ou drone de secours.

quand même, avec une pile à combustible, il pourrait aller un poil plus loin que 40 km

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est expliqué dans une autre interview: la classification ULM permet de voler sans licence, mais est stricte sur l'emport de carburant, ce qu'ils ont dû convertir en limite de batterie. Ils espèrent obtenir une dérogation ou un assouplissement dans le futur.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je réfléchissais à un truc l'autre jour. Pourquoi on n'irait pas explorer Vénus avec des drones (volants) plutôt qu'avec des robots de surface ? Si à la surface la pression et la température sont délirantes, aux alentours de 50 ou 100 kilomètres d'altitude, il y a une couche atmosphérique où il fait entre 0 et 100 degrés et où la pression est de l'ordre du bar. Du coup, de tels drones pourraient mener des missions de topographie radio ou laser très précises, tout en restant indéfiniment en vol (genre, avec des capteurs solaires, parce que le flux surfacique de lumière est deux fois plus important sur Vénus que sur Terre). Il faut juste trouver des matériaux de surface résistants à l'acide sulfurique (ce qui n'est pas si compliqué que ça en a l'air : le verre en fait partie), et on aurait un laboratoire volant pour des mois, peut-être des années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

Je réfléchissais à un truc l'autre jour. Pourquoi on n'irait pas explorer Vénus avec des drones (volants) plutôt qu'avec des robots de surface ? Si à la surface la pression et la température sont délirantes, aux alentours de 50 ou 100 kilomètres d'altitude, il y a une couche atmosphérique où il fait entre 0 et 100 degrés et où la pression est de l'ordre du bar. Du coup, de tels drones pourraient mener des missions de topographie radio ou laser très précises, tout en restant indéfiniment en vol (genre, avec des capteurs solaires, parce que le flux surfacique de lumière est deux fois plus important sur Vénus que sur Terre). Il faut juste trouver des matériaux de surface résistants à l'acide sulfurique (ce qui n'est pas si compliqué que ça en a l'air : le verre en fait partie), et on aurait un laboratoire volant pour des mois, peut-être des années.

 

Peut-être y-a-t-il en permanence des vents très violents?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Rincevent a dit :

Je réfléchissais à un truc l'autre jour. Pourquoi on n'irait pas explorer Vénus avec des drones (volants) plutôt qu'avec des robots de surface ? Si à la surface la pression et la température sont délirantes, aux alentours de 50 ou 100 kilomètres d'altitude, il y a une couche atmosphérique où il fait entre 0 et 100 degrés et où la pression est de l'ordre du bar. Du coup, de tels drones pourraient mener des missions de topographie radio ou laser très précises, tout en restant indéfiniment en vol

http://toughsf.blogspot.com/2016/10/how-to-live-on-other-planets-venus.html

 

Citation

Since Venus's atmosphere is mainly dense carbon dioxide, lighter gasses such as oxygen and nitrogen will float in it. A ball containing a breathable mixture can suspend a colony with no additional pressurisation or heating.

In other words, the perfect Venus colony is a large transparent balloon containing living spaces and a 21% oxygen, 79% nitrogen gas. Because the difference in pressure between the inside and outside are nil, structural requirements are lax. Gasses won't tend to move in or out, just mix slowly if the canopy is pierced. 
 

This is probably the only environment in the Solar System where you can walk around in normal clothing, without fear of sudden depressurisation, meteorite strikes, radiation sickness, microgravity bone loss and so on. With a thin suit and an oxygen mask, you could even walk outside!
 
There are some challenges to living high above Venus, but both can be turned to the colonists' advantage. 

 

Venus_balloon.png

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

je like même si je soupçonne que c'est infaisable parce que c'est une belle idée

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'article du blog en question donne au moins trois possibilités différentes pour des habitats vénusien flottants, et explore en partie les potentielles ressources économiques des colonies vénusiennes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Alchimi a dit :

L'article du blog en question donne au moins trois possibilités différentes pour des habitats vénusien flottants, et explore en partie les potentielles ressources économiques des colonies vénusiennes.

Ça, c'est de l'installation à long terme, à horizon quelques décennies, voire quelques siècles (et soyons clairs, ça me fait bien bandouiller). Moi, je parle d'une simple mission scientifique qui pourrait quasiment être lancée dans l'année (ou dans quelques années). :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bah dans ce cas je crois que l'architecture de sonde la plus logique serait un classique orbiteur (une sonde qui va se satelliser autour de Venus comme un satellite classique quoi) avec éventuellement un module de descente, sur lequel on pourrait tester sans problème un ballon-sonde. Sans être ingé ce serait pas le module de descente le plus cher ou lourd à développer, a priori.

 

Pour info je crois que la nasa a un sérieux projet de sonde avec drone volant dans ses cartons pour la prochaine mission vers mars.. (j'ai vu ça quelque part dans les médias).

Share this post


Link to post
Share on other sites

euh...

 

le 737 Max8, toute nouvelle version qui se crashe au décollage le 29 octobre, Lion Air, c'est une chose.

https://www.straitstimes.com/world/united-states/lawsuit-against-boeing-over-lion-air-crash-demands-chicago-jury-trial

 

Mais le même qui se crashe encore au décollage le 10 mars, Ethiopian Airlines, ça devient étonnant non ? 

https://www.foxnews.com/world/ethiopian-airlines-passenger-jet-crashes-with-more-than-150-aboard-reports-say.amp

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui 2 crashes sur un programme en 6 mois ça s'est pas vu depuis des longtemps, d'autant plus que le 737 est éprouvé quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...