Jump to content
NoName

La BD est-elle une sous-littérature ? Justifiez.

Recommended Posts

Georges Pratt aussi est tres tres impressionnant

 

 

enemy_ace__war_idyll_page_by_george_prat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, vous créez / rejoignez un fil BD, ou vous recommencez à poster des images fun ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Évidemment en BD il faut prendre en compte une sensibilité graphique. La littérature n'impacte que l'esprit. La BD a cela de particulier qu'elle impacte également le visuel et son influence est énorme sur le monde qui nous entoure visuellement parlant aussi. Bref, en faire un sous-littérature, c'est bien n'avoir rien compris à ce que la BD a de spécifique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, vous créez / rejoignez un fil BD, ou vous recommencez à poster des images fun ? :)

Ça serait dommage de perdre ces posts, librekom t’as du boulot !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Équivalent à quel niveau ?

 

Quelques noms (avec évidemment une part de subjectivité, de même si je donnais des noms d'écrivains) en vrac : Winsor McCay, Scott McCloud, Art Spiegelman, Marc-Antoine Mathieu, Shaun Tan, David Vandermeulen , Moebius, Jirō Taniguchi, Daniel Goossens, Marjane Satrapi, David B., Pascal Rabaté, Robert Crumb, Harvey Pekar, Pierre Duba, Jacques Tardi, Hugo Pratt, Emmanuel Guibert, George Herriman, Dave Sim, Will Eisner, Thomas Ott, Jens Harder, Sergio Toppi, Chris Ware, Chester Brown, Yoshihiro Tatsumi, Charles Burns, Joe Matt, Edmond Baudoin, Frédéric Boilet, Guy Delisle, Frederik Peeters...

 

Au niveau aboutissement formel et influence actuelle, ie un 'classique' de plus de 250 ans.

 

J'en connais plus d'un merci, je dirais que Dave Sim est peut-être le plus puissant (bien mieux que le surestimé Moore c'est clair), j'aime beaucoup Ware et Burns aussi.

 

Mais bon vu ton profil SC tu ne lis pas vraiment de littérature donc je comprend ton point de vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a déjà mais c'est fermé.

Depuis genre 4 ans. Peut être qu’on peut en créer un nouveau.

Genre "Bédéssinés, huîtres farcies et hippopotames" pour continuer dans la tradition liborgienne de noms de topics.

Share this post


Link to post
Share on other sites

éléphanteaux à la place d'hippopotames mais ça me semble plus que négociable avec la modération, non, la réouverture de ce topic avec renommage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bande de siné

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au niveau aboutissement formel et influence actuelle, ie un 'classique' de plus de 250 ans.

Ah genre la tapisserie de Bayeux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La colonne tralala à Rome

Si on considère comme élément déterminant de la bédé la sequentialité alors on peut carrément remonter à l'Égypte antique.

Et ça a probablement autant à voir avec la bédé que ce que Homère à a voir avec la littérature telle qu'on l'entend aujourd'hui

La bédé sous art, désolé mais non.

Et d'ailleurs, l'argument à base de "mais ça a eu une grande influence" Est aussi un peu con, vu qu'on se souvient surtout de la littérature qui a eu une postérité. La production de prouts littéraires étant a des années lumières en terme de quantité de celle de la bédé on oublie de compter les 99% de bouses qui constituent la littérature

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fait même qu'on en discute en est pourtant la preuve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La grotte Chauvet, Lascaux, toussa. On peut remonter plus loin avec le dessin qu’avec l'écrit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fait même qu'on en discute en est pourtant la preuve.

Non non c’est juste la preuve qu’on a pas d’autre sujet pour fighter.
  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha mais non c'est de la peinture il paraît,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au niveau aboutissement formel et influence actuelle, ie un 'classique' de plus de 250 ans.

Tu pars d'un postulat de départ qui est que la BD est une sous-littérature, ce que l'on conteste farouchement parce que la BD est aussi différente de la littérature que l'est le cinéma ou la peinture, et il ne viendrait à personne l'idée de dire que le cinéma est de la sous-littérature. Après quoi tu nous demandes de nous montrer quelque chose qui implique déjà ton postulat de départ, à savoir que la BD et la littérature c'est pareil. Or chaque moyen d'expression a son parcours propre. La BD existe depuis la nuit des temps, depuis les peintures égyptiennes du tombeau de Menna à Maus en passant par la tapisserie de Bayeux ou les gravures séquentielles de W. Hogarth, pour prendre un exemple du XVIIIe. Il se trouve que la BD s'est cristallisé et s'est développé sous une certaine forme à partir du XIXe siècle. Pour cette raison, ce qu'on appellera usuellement les "classiques" de la BD (au sens où ils ont un impact fort sur la BD qui se pratique actuellement), ont moins de 250 ans. Où est le problème ? Dans le cinéma, tous les "classiques" ont moins de 250 ans et une fois encore, il ne viendrait à personne de dire que le cinéma est de la sous-littérature.

 

je dirais que Dave Sim est peut-être le plus puissant

Parce que Cerebus c'est plus long et que donc ça ressemble plus un roman ? Sinon je vois pas bien la différence avec pas mal d'autres auteurs que j'ai cité. Est-ce cela que tu appelles "l'investissement physique et intellectuel" ? Est-ce que la peinture est de la sous-littérature parce qu'on y passe moins de temps qu'un livre ?

Si jamais c'était pour cette raison, ce serait un raisonnement circulaire, car on verrait bien qu'en fait, tu serais toujours dans le même postulat à savoir que tu décides à l'avance que la littérature c'est le must, et ensuite tu cherches dans la BD ce qui ressemble le plus à de la littérature pour montrer qu'il n'y a pas grand chose, alors même que dès le départ on conteste le fait que la BD soit de la sous-littérature précisément parce que c'est un moyen d'expression qui a ses spécificités et donc sa valeur propre.

Mais j'ose espérer que je me trompe.

 

Mais bon vu ton profil SC tu ne lis pas vraiment de littérature donc je comprend ton point de vue.

Fais moi la grâce de penser que ce n'est pas parce que je lis beaucoup moins de romans que d'essais que je ne sais pas ce qu'est la littérature.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec tout l'amour que je porte à la bande dessinée on peut quand même constater qu'elle a moins marqué le monde que d'autres modes d'expression artistique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec tout l'amour que je porte à la bande dessinée on peut quand même constater qu'elle a moins marqué le monde que d'autres modes d'expression artistique.

Avec une production moindre, et encore il faut ajouter que ça dépends de ce qu'on fait rentrer dans "bédé"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec tout l'amour que je porte à la bande dessinée on peut quand même constater qu'elle a moins marqué le monde que d'autres modes d'expression artistique.

Cette thèse serait très difficile à prouver, car je pense que l'influence de la BD dans ce qui nous entoure est beaucoup plus grande que bien des gens ne le croient communément (cela mériterait toute une discussion) mais quand bien même cela serait vrai, que cela ne ferait pas de la BD une sous-littérature.

Prends juste la BD japonaise par exemple, les mangas, qui ne sont qu'une partie (importante certes, mais une partie seulement) de la production BD. Soutiens-tu vraiment que les mangas depuis 30 ans ne marquent pas le monde ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hahaha... définis 'marquer le monde', pour voir, s'il te plait.

 

En ce qui concerne mon goût pour la BD, j'ai un peu lu Tintin étant enfant, quelques mangas sans texte (Tsutomu Nihei essentiellement) à l'adolescence... Mais globalement les bulles ça m'ennuie, donc je ne me prononce pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 et il ne viendrait à personne l'idée de dire que le cinéma est de la sous-littérature

 

 

 

oh que si, et le dessin anime un sous-cinema.

Le probleme c'est que les cons sont quand meme pourvus d'une bouche et caquètent des conneries collantes, qu'on se trimballe un moment avant qu'elles disparaissent dans l'oubliette des idees connes.

 

La Litterature est l'outil ideal pour raconter une histoire (concretement la seule chose qui interesse l'etre humain de son premier a son dernier jour) et de ce fait superieure sur ce terrain aux arts tels que la peinture et la sculpture, qui racontent aussi une histoire, mais dans un plan different, avec des mots differents etc.

Honnetement, en terme de rendu des couleurs et du son, la litterature, c'est  a chier  :joconde:

 

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

eh j'ai reussi a le placer ce smiley, c'est fort

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/Tu pars d'un postulat de départ qui est que la BD est une sous-littérature, ce que l'on conteste farouchement parce que la BD est aussi différente de la littérature que l'est le cinéma ou la peinture, et il ne viendrait à personne l'idée de dire que le cinéma est de la sous-littérature. Après quoi tu nous demandes de nous montrer quelque chose qui implique déjà ton postulat de départ, à savoir que la BD et la littérature c'est pareil. Or chaque moyen d'expression a son parcours propre. La BD existe depuis la nuit des temps, depuis les peintures égyptiennes du tombeau de Menna à Maus en passant par la tapisserie de Bayeux ou les gravures séquentielles de W. Hogarth, pour prendre un exemple du XVIIIe. Il se trouve que la BD s'est cristallisé et s'est développé sous une certaine forme à partir du XIXe siècle. Pour cette raison, ce qu'on appellera usuellement les "classiques" de la BD (au sens où ils ont un impact fort sur la BD qui se pratique actuellement), ont moins de 250 ans. Où est le problème ? Dans le cinéma, tous les "classiques" ont moins de 250 ans et une fois encore, il ne viendrait à personne de dire que le cinéma est de la sous-littérature.

 

2/Parce que Cerebus c'est plus long et que donc ça ressemble plus un roman ? Sinon je vois pas bien la différence avec pas mal d'autres auteurs que j'ai cité. Est-ce cela que tu appelles "l'investissement physique et intellectuel" ? Est-ce que la peinture est de la sous-littérature parce qu'on y passe moins de temps qu'un livre ?

Si jamais c'était pour cette raison, ce serait un raisonnement circulaire, car on verrait bien qu'en fait, tu serais toujours dans le même postulat à savoir que tu décides à l'avance que la littérature c'est le must, et ensuite tu cherches dans la BD ce qui ressemble le plus à de la littérature pour montrer qu'il n'y a pas grand chose, alors même que dès le départ on conteste le fait que la BD soit de la sous-littérature précisément parce que c'est un moyen d'expression qui a ses spécificités et donc sa valeur propre.

Mais j'ose espérer que je me trompe.

 

3/Fais moi la grâce de penser que ce n'est pas parce que je lis beaucoup moins de romans que d'essais que je ne sais pas ce qu'est la littérature.

 

1/ Le postulat de mon cote est plutôt que la BD n'est pas un art a la hauteur de la littérature, ou de la musique, mais la comparaison se fait plus directement avec la littérature parce que dans les deux cas il y a, en général, du texte et de la narration, si ceux-ci sont de qualité très inférieure dans le BD, et c'est un peu le cas, ça pose un problème non? ou alors l’intérêt de la BD ne vient que de son cote graphique? c'est un point de vue, mais même de ce cote-la, la BD rassemble-t-elle les meilleurs graphistes?

Je note que tu reviens sur ton histoire d’ancienneté de la BD.

(Remarque que certains le disent aussi pour le cinéma...)

 

2/ Sim me parait en terme de qualité de texte et de dessin (de ce cote-la y a des choses a dire d'ailleurs, plus le dessin de Sim s’améliore plus son texte devient critiquable) bien "meilleur" qu'un Chester Brown ou Joe Matt, c'est pour ca, un peu comme Leone est bien meilleur que Corbucci et en devient universel (le western spaghetti est-il un art mineur?). Apres le cote demiurgique et ambitieux m'attire beaucoup dans l'art oui.

Ce qui ressemble encore une fois c'est le texte et la narration, tu peux considérer que c'est mineur ok, on revient au point plus haut.

 

3/ Tu m'as fait un procès en méconnaissance de la BD, je peux très bien t'en faire un pour la littérature, rien ne me prouve que tu connais particulièrement bien.

Bon de toute façon je pense pas que ce débat va beaucoup progresser.

Au final je ne refuse pas le statut d'art a la BD, je pense juste qu'il y a une hiérarchie, c'est pas très moderne de ma part désolé, et de moins en moins de gens pensent comme moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/ Le postulat de mon cote est plutôt que la BD n'est pas un art a la hauteur de la littérature, ou de la musique, mais la comparaison se fait plus directement avec la littérature parce que dans les deux cas il y a, en général, du texte et de la narration, si ceux-ci sont de qualité très inférieure dans le BD, et c'est un peu le cas, ça pose un problème non? ou alors l’intérêt de la BD ne vient que de son cote graphique? c'est un point de vue, mais même de ce cote-la, la BD rassemble-t-elle les meilleurs graphistes?

Je note que tu reviens sur ton histoire d’ancienneté de la BD.

(Remarque que certains le disent aussi pour le cinéma...)

 

Pour un bon livre, combien de merdes innommables ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour un bon livre, combien de merdes innommables ?

 

Au moins y a un bon livre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au moins y a un bon livre.

 

Parce que tu ne connais pas de bonne Bédé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...