Jump to content

Folie de l'idéologie anti-raciste


Recommended Posts

 

 

Goldsmiths Students' Union diversity officer explains she cannot be racist or sexist to white men because she is an ethnic minority woman

 

La responsable anti-discrimination d'une association étudiante anglaise exhorte les hommes blancs à ne pas venir à ses évènements. Forcément, elle est un peu accusée de sexisme et de racisme.

Mais non, non, non ! On savait déjà que "le racisme n'est pas une opinion mais un délit". Maintenant, on apprend que c'est une question de rapport sociaux objectifs. Être raciste, ce n'est pas détester les gens d'une autre race mais soutenir un système de privilèges au profit d'une certaine race (la blanche). Idem avec le sexisme qui ne peut être le fait que d'hommes, vu qu'aucune structure sociale objective n'avantage(rait) honteusement les femmes.

Dire que tous les hommes blancs sont des $*%`£, n'est donc ni sexiste ni raciste. C'est objectivement impossible d'être raciste ou sexiste contre les hommes blancs.

 

 

I want to explain why this is false. I, an ethnic minority woman, cannot be racist or sexist towards white men, because racism and sexism describes structures of privilege based on race and gender.

"And therefore women of colour and minority genders cannot be racist or sexist because we do not stand to benefit from such a system.

"In order for our actions to be deemed racist or sexist, the current system would have to be one that enables only people of colour and women to benefit economically and socially on such a large scale and to the systematic exclusion of white people and men, who for the past 400 years would have to have been subjected to block colonisation.

"We do not live in such a system, we do not know of such a history, reverse racism and reverse sexism are not real."

 

Inutile de préciser ce que je pense de ce raisonnement.

 

http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/goldsmiths-students-union-diversity-officer-says-she-cannot-be-racist-or-sexist-to-white-men-because-she-is-an-ethnic-minority-woman-10244520.html

Link to comment

Quelques ouvrages de référence :

 

"Le féminimse, who cares?" (PUF Liborg 2008)

"Justice sociale et steaks saignants" (Gallimard, Lancelot, 2015)

 

Plus sérieusement, oui, c'est stupide. Pas grand chose à dire d'autre... De l'hystérie quoi. Elles doivent avoir leurs règles.  :jesaispo:

Link to comment

La responsable anti-discrimination d'une association étudiante anglaise exhorte les hommes blancs à ne pas venir à ses évènements. Forcément, elle est un peu accusée de sexisme et de racisme.

Mais non, non, non ! On savait déjà que "le racisme n'est pas une opinion mais un délit". Maintenant, on apprend que c'est une question de rapport sociaux objectifs. Être raciste, ce n'est pas détester les gens d'une autre race mais soutenir un système de privilèges au profit d'une certaine race (la blanche). Idem avec le sexisme qui ne peut être le fait que d'hommes, vu qu'aucune structure sociale objective n'avantage(rait) honteusement les femmes.

Dire que tous les hommes blancs sont des $*%`£, n'est donc ni sexiste ni raciste. C'est objectivement impossible d'être raciste ou sexiste contre les hommes blancs.

 

 

Inutile de préciser ce que je pense de ce raisonnement.

 

http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/goldsmiths-students-union-diversity-officer-says-she-cannot-be-racist-or-sexist-to-white-men-because-she-is-an-ethnic-minority-woman-10244520.html

Étrangement, moi ça ne me dérange pas et je comprends tout à fait les réunions non-mixtes / non-ouvertes. :w00t:

Link to comment

Ce qui est idiot c'est pas de faire des réunions non mixte mais de prétexter que ce n'est pas de la discrimination ou du racisme

M'enfin on va pas faire comme si on était étonné

Ça te dérangerait pas toi une réunion interdite aux femmes et aux noirs?

Link to comment

Ce qui est idiot c'est pas de faire des réunions non mixte mais de prétexter que ce n'est pas de la discrimination ou du racisme

M'enfin on va pas faire comme si on était étonné

Ça te dérangerait pas toi une réunion interdite aux femmes et aux noirs?

 

Parce que l'on n'est pas d'accord sur les définitions de "discrimination" et de "racisme", mais effectivement c'est un classique.

 

Et si ça me dérange, ce n'est pas comme si ça n'existait pas déjà.

 

Link to comment

Parce que l'on n'est pas d'accord sur les définitions de "discrimination" et de "racisme", mais effectivement c'est un classique.

J'avais oublié que tu faisait parti des altercomprenant pour qui le racisme et la discrimination sont à sens unique.

Link to comment

J'avais oublié que tu faisait parti des altercomprenant pour qui le racisme et la discrimination sont à sens unique.

 

Pas la discrimination (je connais le couplet du "tout le monde discrimine, avec des critères plus ou moins rationnels", etc...), mais j'associe racisme à hiérarchie et à système, ça permet de relativiser les choses.

 

Link to comment

En même temps, parler de racisme au sens strict et historique n'a plus beaucoup de sens, plus personne ne l'est à part 3 débiles dans un asile.

 

Oui, il y a le classique "racisme = racialisme", mais les définitions évoluent : aujourd'hui les racistes n'ont plus besoin de puiser dans les traits génétiques ou héréditaires pour s'inventer des critères discriminants.

Link to comment

Oui, il y a le classique "racisme = racialisme", mais les définitions évoluent : aujourd'hui les racistes n'ont plus besoin de puiser dans les traits génétiques ou héréditaires pour s'inventer des critères discriminants.

Mais du coup pourquoi parler de racisme ? Pour la filiation historique ? Et discriminants dans quel sens ?

J'aime pas les XXX parce que YYY ça rentre dans quelle case ?

Link to comment

mais j'associe racisme à hiérarchie et à système, ça permet de relativiser les choses.

Un peu comme la façon des institutions judiciaires de favoriser les femmes au détriment des hommes ?
Link to comment

Mais du coup pourquoi parler de racisme ? Pour la filiation historique ? Et discriminants dans quel sens ?

J'aime pas les XXX parce que YYY ça rentre dans quelle case ?

 

Parce que ça en est l'héritage direct. Si la forme a changé et évolué avec le temps, le fond du discours qui soutient le système / la hiérarchie est le même.

Ne pas aimer XXX pour YYY raisons ne relève pas nécessairement du racisme, il faut également s'intéresser au contexte. Parler de racisme, ce n'est pas simplement considérer une discrimination isolée. Et c'est là généralement, que l'on n'est pas d'accord...

 

Link to comment

C'est pourtant simple : un blanc qui subit une discrimination un jour, ce n'est pas la même chose qu'un noir qui subit le racisme tous les jours. Relativiser : ramener quelque chose à ses justes proportions.

 

Voila. Tres bien. Comme ca, derriere, cette position est parfaitement legitime:

 

'I can't be racist because I'm an ethnic minority woman', says Goldsmiths university diversity officer embroiled in racism row

Link to comment

Étrangement, moi ça ne me dérange pas et je comprends tout à fait les réunions non-mixtes / non-ouvertes. :w00t:

C'est évidemment l'argumentaire de la nana qui me pose problème. Après, elle invite qui elle veut à ses fêtes.

 

Ceci étant, le message facebook du genre "ouvert à tous (mais pas à X ou Y)", c'est déjà autre chose que de n'inviter que des amis mâles de ton milieu.

Link to comment

Parce que ça en est l'héritage direct. Si la forme a changé et évolué avec le temps, le fond du discours qui soutient le système / la hiérarchie est le même.

Ne pas aimer XXX pour YYY raisons ne relève pas nécessairement du racisme, il faut également s'intéresser au contexte. Parler de racisme, ce n'est pas simplement considérer une discrimination isolée. Et c'est là généralement, que l'on n'est pas d'accord...

Tu veux dire qu'on peut tromper un blanc une fois mais pas 1000 fois?
Link to comment

Le problème essentiel de cette obsession à voir du racisme partout, les noirs et les "arabes" n'ont plus aucune volonté de réussir ou de faire aboutir leurs projets; au moindre obstacle, c'est à cause du racisme.

Je me souviens d'une famille de marocains, la seule du village à des dizaines de kilomètres à la ronde. Les deux garçons, tous les deux fraichement sortis d'une bonne école d'ingénieurs, se retrouvèrent cantonniers du village (l'un jardinier, l'autre agent d'entretien). C'était bien entendu de la "faute du racisme".

Mon frère, lui même fraichement diplômé de la même école (SupElec) ayant trouvé du boulot à la sortie, leur conseilla de postuler à Paris... Une semaine a suffit aux deux frères pour décrocher une place enviable.

Link to comment

J'étais peut-être naïf à l'époque, mais j'ai pas l'impression que l'anti-racisme des années 80 ressemblait à ça.

Pour moi, ça consistait à démontrer l'imbécilité de préjugés sur les noirabes parce que si les mentalités changeaient le racisme disparaîtrait. (Bon, aussi un peu à contrattaquer Le Pen). En gros, c'était assez compatible avec mon universalisme libéral.

Maintenant, on voit bien que ça a évolué vers un marxisme bon teint qui détruire les institutions sociales pour libérer les classes opprimées. Et évidemment au premier rang des institutions à supprimer, il y a la propriété privée puisqu'elle est l'expression même du droit à la discrimination.

(Je tombe peut-être des nues, mais c'est la première fois que je le vois exposé avec autant de clarté)

 

Et à propos de discrimination et de propriété privé...

 

 

Le tribunal de première instance de Namur a, lors du procès d'un propriétaire, estimé qu'une discrimination sur la base de la fortune était établie dans le chef de l'inculpé, celui-ci ayant exclu a priori certains candidats-locataires sur la base de l'existence ou non d'un contrat de travail à durée indéterminée

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_premiere-un-proprietaire-condamne-pour-discrimination-sur-la-base-de-la-fortune?id=8978069

Link to comment

Je suis trop jeune pour les 80, mais je ne me souviens pas que le début des années 2000 étaient comme ça non plus.

 

C'est un truc qui me semble être apparu avec la nouvelle génération post-2004/2005.

Link to comment

Le problème essentiel de cette obsession à voir du racisme partout, les noirs et les "arabes" n'ont plus aucune volonté de réussir ou de faire aboutir leurs projets; au moindre obstacle, c'est à cause du racisme.

Je me souviens d'une famille de marocains, la seule du village à des dizaines de kilomètres à la ronde. Les deux garçons, tous les deux fraichement sortis d'une bonne école d'ingénieurs, se retrouvèrent cantonniers du village (l'un jardinier, l'autre agent d'entretien). C'était bien entendu de la "faute du racisme".

Mon frère, lui même fraichement diplômé de la même école (SupElec) ayant trouvé du boulot à la sortie, leur conseilla de postuler à Paris... Une semaine a suffit aux deux frères pour décrocher une place enviable.

Des gars qui sortent de Supélec qui se retrouvent manœuvres ???

Link to comment

Des gars qui sortent de Supélec qui se retrouvent manœuvres ???

 

Ils pensaient naïvement trouver du boulot en rapport avec leurs compétences en restant habiter dans leur village landais de 1300 habitants...

Link to comment

Ils pensaient naïvement trouver du boulot en rapport avec leurs compétences en restant habiter dans leur village landais de 1300 habitants...

Ça me rend fou ces jeunes qui ne veulent bosser qu'à condition que ce soit près de chez leurs mémés.

Il faut quand même un peu étudier la zone de chalandise de ses compétences...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...