Jump to content

Gerard Miller : un gauchiste accusé de viol


Recommended Posts

HAHA c'est bon ça, le genre d'abrutis imbus qu'on adore ce soir prendre la main dans le froc des autres. Mais on va jouer la presomption d'innoncence avec les lobotomisés coco, hein, on mange pas de ce pain là !

Link to comment

Comme je l'ai dis sur un autre fil, c'est l'un des rares gars pris dans le pot de confiture qui a une défense qui peut s'entendre.

 

En général, les défenses sont pourries, là c'est plus ingénieux.

Pour résumer sa défense:

Aucun viol, il a toujours respecté un non.

Aucune utilisation de l'hypnose.

Des relations sexuelles moralement répréhensible mais légalement, non.

Compréhension du traumatisme des victimes mais justement quand tu es traumatisé tu te fais un scénario qui ne correspond pas à ce qui s'est passé réellement.

Difficile de comprendre comment cela a put arriver sans remettre dans le contexte, 2024 ce n'est pas les années 90, ce qui n'est plus acceptable maintenant l'était à l'époque.

 

 

Maintenant, on verra ce qu'il prendra car les témoignages contre lui sont accablants.

J'ai plus l'impression qu'il va se prendre son ostracisation et que légalement il ne risque pas grand chose.

Link to comment

Bof. "le monde était si différent il y a 20 ans qu'on pouvait profiter de son pouvoir pour baiser tout ce qui bouge" n'est pas une défense qui risque de convaincre qui que ce soit, au contraire.

Link to comment
5 minutes ago, cedric.org said:

Bof. "le monde était si différent il y a 20 ans qu'on pouvait profiter de son pouvoir pour baiser tout ce qui bouge" n'est pas une défense qui risque de convaincre qui que ce soit, au contraire.

Je ne trouve pas cela si différent de "On ne peut pas juger les sketchs de Michel Leeb des années 80 à l'aune de la morale actuelle" et pour moi ce n'est pas faux.

 

C'est pour ça que je suis favorable à la prescription, j'ai toujours du mal quand on voit des gens qui sont condamné actuellement pour fait datant des années 40.

 

  • Yea 1
Link to comment

Je ne comprends ni l'un ni l'autre de ces histoires, donc quelque part ça me va.

 

Qu'on couvrait plus qu'aujourd'hui les gros dégueulasses, oui ça je veux bien le croire. Mais prendre ça pour une évolution culturelle... Et encore, ça évolue doucement.

  • Yea 1
Link to comment

Le problème des trucs qui se sont passés il y a 40 ans, et qui contrairement aux sketchs de Michel Leeb n'étaient pas télévisés, c'est qu'on peut rarement les prouver.

Link to comment
35 minutes ago, cedric.org said:

Qu'on couvrait plus qu'aujourd'hui les gros dégueulasses, oui ça je veux bien le croire. Mais prendre ça pour une évolution culturelle... Et encore, ça évolue doucement.

Il y a une claire évolution sur le sujet.

Ne serait-ce que dans l'aspect législatif.

 

Besson qui se marie avec une fille de 15ans, c'est interdit aujourd'hui.

C'est depuis 2006 que c'est interdit.

 

Notons, qu'aux USA, l'âge sur le mariage est encore un gros débat:

https://www.radiofrance.fr/franceinter/dawn-mariee-a-13-ans-a-un-homme-de-32-ans-enquete-sur-les-unions-forcees-de-jeunes-filles-aux-etats-unis-2010715

On notera d'ailleurs que l'ACLU est contre une limite d'âge dans le mariage (je peux comprendre leur position, mais disons que ce n'est pas le genre de liberté que je défend le plus).

 

Et à partir du moment où tu peux te marier à 13ans avec un homme de 25 (en 2017 pour reprendre l'exemple), cela montre que la relation sexuelle entre un homme majeur et une fille de 13ans, ne pose pas de problème à la société, en tout cas au législateur.

 

 

Link to comment

Un thérapeute qui utilise son aura pour sauter une de ses patientes hypnotisée, c'est pas uniquement contraire au serment d'Hippocrate (et donc une faute professionnelle lourde donnant droit à indemnisation) c'est un viol.

C'est un rapport sexuel obtenu par ruse, et donc un viol. Ce n'est pas différent du GHB.

 

Je suis très partisan de la prescription judiciaire. Mais les courants politiques de Gerard Miller non.

 

Et je trouve que sa défense participe  un certain confusionnisme toxique. Tu ne peux pas mettre sur le même plan un dragueur n peu lourd qui va exploiter sa notoriété pour attirer des rencontres, et un violeur qui hypnotise des patientes pour les niquer.

 

Link to comment
1 hour ago, Lameador said:

Un thérapeute qui utilise son aura pour sauter une de ses patientes hypnotisée, c'est pas uniquement contraire au serment d'Hippocrate (et donc une faute professionnelle lourde donnant droit à indemnisation) c'est un viol.

C'est un rapport sexuel obtenu par ruse, et donc un viol. Ce n'est pas différent du GHB.

 

Je suis très partisan de la prescription judiciaire. Mais les courants politiques de Gerard Miller non.

 

Et je trouve que sa défense participe  un certain confusionnisme toxique. Tu ne peux pas mettre sur le même plan un dragueur n peu lourd qui va exploiter sa notoriété pour attirer des rencontres, et un violeur qui hypnotise des patientes pour les niquer.

 

Bien pour ça que dans sa défense il nie fermement avoir utilisé l'hypnose.

Sur l'hypnose sa défense c'est que cela s'est passé il y a 30ans, que cela les a traumatisé et qu'elles ont préféré mettre ça sur le coup d'une hypnose (inconsciemment sans doute) alors que ce n'était pas le cas, que c'était juste car jeune et impressionné par une personnalité, elles n'ont pas osées dire non.

 

Je ne dis pas que sa défense va suffire, on verra bien. Cela ne me gênera pas si il est condamné judiciairement parlant, et déjà qu'il soit boycotté par son camp est déjà très bien.

 

Mais disons que je la trouve déjà plus intelligente que celle qui consiste à dire que les plaignantes sont trop moches pour qu'ils les baisent (défense Trump) ou que c'est un complot visant à se faire plein de pognon/une notoriété sur son dos (défense PPDA et beaucoup d'autres).

 

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 11 heures, cedric.org a dit :

Bof. "le monde était si différent il y a 20 ans qu'on pouvait profiter de son pouvoir pour baiser tout ce qui bouge" n'est pas une défense qui risque de convaincre qui que ce soit, au contraire.

 

En tout cas c'est un sujet. J'ai suivi une sensibilisation à l'exploitation sexuelle récemment. Et j'ai été étonné : ce qu'on appelle "exploitation sexuelle" aujourd'hui me parait hors-sol, déconnecté du monde normal. Je dirais que en France la majorité des mariages (même heureux) jusqu'à la génération parente du baby-boom incluse était de l'exploitation sexuelle. La quasi-totalité des couples autour de moi au Bénin, mariés ou non, heureux ou non, sont de l'exploitation sexuelle. Je n'ai pas osé demander au formateur mais je pense que Cendrillon est un cas d'exploitation sexuelle. Toutes les histoires qui terminent avec "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" en fait, puisque ces histoires tournent autour d'une jeune fille pauvre mais méritante qui gagne le cœur d'un homme riche et un peu moins jeune.

  • Yea 4
Link to comment
il y a 15 minutes, L'affreux a dit :

J'ai suivi une sensibilisation à l'exploitation sexuelle récemment.

"Sensibilisation" demandée par qui, et "formation" offerte par qui ? Laisse-moi deviner, une RH déconnectée du monde (naïve ou fanatisée) a versé son obole (enfin, de l'argent qui ne lui appartenait pas) à un militant spécialisé dans le racket d'entreprises ?

 

il y a 18 minutes, L'affreux a dit :

Et j'ai été étonné : ce qu'on appelle "exploitation sexuelle" aujourd'hui me parait hors-sol, déconnecté du monde normal. Je dirais que en France la majorité des mariages (même heureux) jusqu'à la génération parente du baby-boom incluse était de l'exploitation sexuelle. La quasi-totalité des couples autour de moi au Bénin, mariés ou non, heureux ou non, sont de l'exploitation sexuelle. Je n'ai pas osé demander au formateur mais je pense que Cendrillon est un cas d'exploitation sexuelle. Toutes les histoires qui terminent avec "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" en fait, puisque ces histoires tournent autour d'une jeune fille pauvre mais méritante qui gagne le cœur d'un homme riche et un peu moins jeune.

Normaliser le pathologique et le marginal ; pathologiser le normal et le fonctionnel. Bienvenue au poste-frontière du Wokistan.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 53 minutes, L'affreux a dit :

Et j'ai été étonné : ce qu'on appelle "exploitation sexuelle" aujourd'hui me parait hors-sol, déconnecté du monde normal.

C'est pourtant pas dur (lololol): Si madame est pas contente durant ou après alors qu'elle semblait tacitement d'accord avant, c'est de l'exploitation. Par contre toi, dès que tu bandes, c'est pas ton sexe qui est d'accord, c'est toi ^_^. La mise en oeuvre n'est pas sujette à caution puisque tu n'es pas pénétré. 

J'ai un cas du genre autour de moi actuellement, je me rappelle avoir fait des blagues douteuses à table devant le couple en question sans que ca tique de trop. Mais voilà, la madame est psy. J'apprends un an après ce repas que monsieur s'explique actuellement devant la justice pour non consentement. Je ne lui donne pas crédit pour autant, mais ma femme bosse en face de lui depuis 7 ans sans qu'il ait tenté quoi que ce soit. 

 

C'est d'ailleurs pas la seule psy de ma connaissance à avoir une gestion de son entourage déplorable. Son homme ne parle pas à ses deux meilleurs amis depuis qu'ils sont ensemble.

Link to comment
12 minutes ago, Prouic said:

Par contre toi, dès que tu bandes, c'est pas ton sexe qui est d'accord, c'est toi ^_^. La mise en oeuvre n'est pas sujette à caution puisque tu n'es pas pénétré. 

On a des cas, rare mais existant, de femme condamnée pour agressions sexuelles pour avoir forcé un homme qui a bandé (ce ne sont techniquement pas des viols vu la définition française du viol).

Et on peut y ajouter les cas de pédophilie féminine qui sont souvent avec des femmes qui ont fait bander des enfants.

 

 

 

Link to comment
il y a 9 minutes, Marlenus a dit :

Et on peut y ajouter les cas de pédophilie féminine qui sont souvent avec des femmes qui ont fait bander des enfants.

 

C'est pas à rien près ce qui constitue l'adolescence ? :)

Link to comment
1 minute ago, Prouic said:

C'est pas à rien près ce qui constitue l'adolescence ? :)

Vu que je parle de pédophilie à la base, et donc d'agression sexuelle, suis pas sûr de te comprendre.

 

Link to comment

Effectivement on est pas dans le même contexte, je répondais sur la relecture d'un mécanisme sexuel classique comme étant une agression à l'orée du wokismeland, en rebond du post de rincevent. (Donc dans ce cas ci, fictif car inversé, de pouvoir attaquer une femme car elle t'a attiré sexuellement étant jeune.)

Sorry. 

 

  • Yea 1
Link to comment
13 hours ago, Marlenus said:

Je ne dis pas que sa défense va suffire, on verra bien.

J'espère que non

Contrairement à l'autre actrice putassière en mal de notoriété, ni une jeune fille en traitement psychanalytique ni ses parents ne souhaitent une pénétration par le "thérapeute"

Rien à voir avec une jeune comédienne mineure qui marchande de coucher pour réussir, au détriment de jeunes femmes plus vertueuses et plus talentueuses.

 

13 hours ago, Marlenus said:

Cela ne me gênera pas si il est condamné judiciairement parlant, et déjà qu'il soit boycotté par son camp est déjà très bien.

Son camp en fait 10 fois moins sur cette pourriture que sur Depardieu ou le mec de GodeRêche

 

13 hours ago, Marlenus said:

Mais disons que je la trouve déjà plus intelligente que celle qui consiste à dire que les plaignantes sont trop moches pour qu'ils les baisent (défense Trump) ou que c'est un complot visant à se faire plein de pognon/une notoriété sur son dos (défense PPDA et beaucoup d'autres).

Je ne souscris pas à tes diktats féministes, et nous n'avons pas les mêmes valeurs

Sur la défense Trump, il est essentiel de prendre en compte que de nombreuses fausses accusations de viol proviennent d'amantes éconduites. Présomption d'innocence.

Sur la défense autres et PPDA (le cas individuel de PPDA étant potentiellement assez problématique), le fait est que la notoriété facilite un accès aux faveurs de nombreuses femmes, et que le non-consentement rétroactif est une verrue juridique à exterminer.

 

En fait, si l'affaire Miller fait moins de buzz, c'est parce que condamner un scenario qui relève objectivement du viol, y compris d'un point de vue plus conservateur, ne permet pas de pousser les pions d'un féminisme misandre.

Féminisme misandre dont un triomphe précèderait de 10 ans les burkas.

  • Yea 2
  • Huh ? 3
  • Nay 1
Link to comment
12 hours ago, Lameador said:

J'espère que non

Contrairement à l'autre actrice putassière en mal de notoriété, ni une jeune fille en traitement psychanalytique ni ses parents ne souhaitent une pénétration par le "thérapeute"

Rien à voir avec une jeune comédienne mineure qui marchande de coucher pour réussir, au détriment de jeunes femmes plus vertueuses et plus talentueuses.

Aucune des plaintes que j'ai vu pour le moment vient de patientes.

 

Cela vient toutes de groupies de Miller:

" Dans chaque histoire, il y a une certaine admiration pour le médiatique Gérard Miller. Ce dernier convie d'abord sa proie à un événement mondain, comme un spectacle ou une conférence. La soirée se poursuit ensuite dans son hôtel particulier. "

 

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-gerard-miller-quel-est-le-mode-operatoire-du-psychanalyste-decrit-par-les-plaignantes-7900355698

 

Et tu retrouves cela dans tous les récits, je cite un autre article, de médiapart celui-là:

"Toutes disent avoir accepté l’invitation par admiration pour l’homme de télévision, le professeur érudit à l’université de Paris VIII, le réalisateur de documentaires, ou par intérêt pour la psychanalyse."

 

 

Quote

Son camp en fait 10 fois moins sur cette pourriture que sur Depardieu ou le mec de GodeRêche

Peux-tu développer?

Car les médias de gauche l'ont bien couvert cette affaire et l'ont même révélé (C'est Elle qui lance l'affaire et Médiapart qui enfonce le clou dans la foulée). Rousseau est montée au créneau s'estimant trahie. Ce que le Figaro a utilisé pour montrer son sexisme d'ailleurs:

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/on-ne-peut-compter-sur-aucun-homme-ce-que-revelent-les-propos-de-sandrine-rousseau-sur-l-affaire-gerard-miller-20240219

 

En tout cas sur Liborg c'est l'inverse.

C'est l'un des rares à avoir son fil dédié. En général ces cas restent dans le fil féminisme ou Guerre culturelle.

 

 

 

 

Quote

Je ne souscris pas à tes diktats féministes, et nous n'avons pas les mêmes valeurs

Sur la défense Trump, il est essentiel de prendre en compte que de nombreuses fausses accusations de viol proviennent d'amantes éconduites. Présomption d'innocence.

Sur la défense autres et PPDA (le cas individuel de PPDA étant potentiellement assez problématique), et que le non-consentement rétroactif est une verrue juridique à exterminer.

 

En fait, si l'affaire Miller fait moins de buzz, c'est parce que condamner un scenario qui relève objectivement du viol, y compris d'un point de vue plus conservateur, ne permet pas de pousser les pions d'un féminisme misandre.

Féminisme misandre dont un triomphe précèderait de 10 ans les burkas.

Dans ton scénario (thérapeute qui abuse de patiente sous hypnose), oui objectivement c'est du viol.

Dans les faits retranscrit par les victimes (groupie qui accepte une invitation chez leur star), cela ne fait que depuis peu que certains pensent qu'il peut y avoir viol.

Et je le redis, je n'ai pas l'impression que cela fasse moins de buzz, à gauche c'est dénoncé comme je l'ai montré, à droite, ils ne se privent pas de se faire un gauchiste.

Par contre visiblement, cela fait mal le buzz vu que j'ai l'impression que la version qui circule n'a rien à voir avec celle des plaignantes.

 

Sinon, je ne sais pas quels sont les diktats féministes auquel je me plie.

Oui j'ai des valeurs moins conservatrices que les tiennes, c'est un mystère pour personne.

 

 

 

(Edit: J'ai édité mon dernier $ pour ceux qui l'aurait lu hier soir, la nuit porte conseil).

 

 

 

 

 

 

  • Yea 2
Link to comment

Je reviens sur cette affaire car je pense qu'elle est un bon reflet sur ce qui a changé dans notre société.

Et elle est intéressante car la version entre les plaignantes et l'accusé divergent très peu (même si le point où elles divergent n'est pas neutre).

 

Version commune:

 

-Une groupie est repérée par la "star" Gérard Miller. Celle-ci étant jeune et avenante, il a envie de se la faire. Certaines étant mineure (mais j'ai l'impression que toutes était majeure sexuellement, à vérifier).

Il l'invite, parfois ils vont à un évènement avant, à le rejoindre chez lui en tête à tête et au final ils jouent au scrabble (comme ils disent sur YT pour ne pas se faire démonétiser) sans que la groupie ait exprimé son désaccord par un non.

D'ailleurs certaines groupies témoignent avoir dit non et avoir put partir sans jouer.

 

Là où la version diverge:

Plaignante: Il m'a hypnotisé avant que l'on joue

Accusé: Il n'y a jamais eu d'hypnose. Comme elles l'ont mal vécu et qu'elles regrettent, elles préfèrent se persuader qu'elles ont été hypnotisées.

 

 

J'ai clairement abrégé et résumé, mais je pense que c'est assez fidèle.

 

Et, à mon sens, pour savoir si il va être condamné judiciairement c'est de savoir si il y a eu hypnose ou pas.

Sans prouver l'hypnose, je vois mal comment il pourra être condamné.

(A titre personnel, j'ai l'intime conviction qu'il a put y avoir recours, mais bon c'est gratuit comme attaque et donc je suis content que ce soit la justice qui fasse ce job).

 

 

Maintenant et c'est là où je veux en venir, c'est qu'avant #Metoo et l'affaire Weinstein, surtout en France.

C'était absolument normal qu'une star 40naire se fasse des groupies de 15ans. Et qu'à partir du moment où la groupie acceptait sans contrainte d'entrer dans la chambre de l'artiste, il était absolument inaudible de parler de viol sur ce qui allait se passer dans la chambre.

Même les relations longues entre mineure et star quarantenaire étaient vu comme tout à fait normal. Je ne vais pas faire la longue liste de ceux qui ressortent maintenant, mais il y en a plein d'autres.

La notion d'emprise était totalement inconnue ou rejeté.

 

Depuis #Metoo, clairement une partie de la population a retourné sa veste à ce sujet.

Cela devient moins acceptable de se taper des mineures quand tu as 40ans, même si ce sont des groupies.

Une partie seulement, mais une partie non négligeable quand même.

Cela ne changera pas la condamnation pour viol (enfin si, avant il n'y aurait put avoir de condamnation car personne portait plainte), mais cela change clairement la condamnation médiatique.

 

 

Link to comment

Le délai de prescription d'un viol sur mineur est de 30 années à partir de la majorité de la victime. Je suppose que ces actrices le savent et sont donc bien conscientes qu'il ne pourra y avoir de procès puisqu'il me semble qu'elles ont plus de 48 ans.

 

À partir de là, qu'est-ce qui motive ces supposées victimes d'hommes qu'elles connaissaient, et admiraient à l'époque ?

Je ne suis pas certaine qu'il faille tout ce temps pour se débarrasser de l'emprise (puisqu'il s'agit bien de ça) et prendre conscience que la relation sexuelle a eu lieu sans réel "consentement"... (au passage, toute relation amoureuse peut être qualifiée d'emprise, non ?)

Je fais l'hypothèse qu'elles ne souhaitent pas que ces hommes fassent de la prison, après un procès bien pénible pour elles. Par contre, un procès médiatique, c'est quelque part tout bénéf.

 

 

 

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
8 minutes ago, Bisounours said:

Le délai de prescription d'un viol sur mineur est de 30 années à partir de la majorité de la victime. Je suppose que ces actrices le savent et sont donc bien conscientes qu'il ne pourra y avoir de procès puisqu'il me semble qu'elles ont plus de 48 ans.

 

À partir de là, qu'est-ce qui motive ces supposées victimes d'hommes qu'elles connaissaient, et admiraient à l'époque ?

Je ne suis pas certaine qu'il faille tout ce temps pour se débarrasser de l'emprise (puisqu'il s'agit bien de ça) et prendre conscience que la relation sexuelle a eu lieu sans réel "consentement"... (au passage, toute relation amoureuse peut être qualifiée d'emprise, non ?)

Je fais l'hypothèse qu'elles ne souhaitent pas que ces hommes fassent de la prison, après un procès bien pénible pour elles. Par contre, un procès médiatique, c'est quelque part tout bénéf.

Sur le pourquoi elles mettent du temps, j'ai lu plusieurs explications:

 

-Avant #Metoo c'était inaudible.

-Parler peut permettre à d'autres personnes de porter plainte en leur montrant qu'elles ne sont pas seules.

 

Sur savoir si les faits sont prescrit, j'ai pas tous les détails, mais visiblement au moins une n'est pas prescrit vu qu'une des plaignantes se plaint d'un viol en 2001 alors qu'elle avait 17ans.

https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/gerard-miller-accuse-de-viol-agressions-sexuelles-au-moins-trois-plaintes-deposees-contre-le-psychiatre-2287037.html

 

 

Link to comment
Il y a 10 heures, Marlenus a dit :

En tout cas sur Liborg c'est l'inverse.

C'est l'un des rares à avoir son fil dédié. En général ces cas restent dans le fil féminisme ou Guerre culturelle.

 

J’imagine que sur lib.org nous pointons également la grande hypocrisie de « l’élite » moralisatrice gauchiste.

Depardieu est un rustre. Miller est d’une effrayante perversité.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

plusieurs explications

Oui oui, indéniablement, l'effet meetoo, les changements de mentalité etc. sont pour quelque chose.

L'effet waouuuh, si elle le fait j'y vais... je dubite.

 

Et quoiqu'il en soit, je trouve ce procédé extrêmement malsain.

Link to comment
10 minutes ago, Calembredaine said:

 

J’imagine que sur lib.org nous pointons également la grande hypocrisie de « l’élite » moralisatrice gauchiste.

Depardieu est un rustre. Miller est d’une effrayante perversité.

La grosse combo c'est Jacquot (celui qui est accusé par Godrèche et Le Besco) interviewé par Miller:

 

 

 

C'est là où on voit toute les perversité de ces personnes et où on voit que les moeurs ont changés.

En 2011, cela ne choquait pas.

 

Link to comment
1 minute ago, Bisounours said:

L'effet waouuuh, si elle le fait j'y vais... je dubite.

C'est pas "Si elle le fait, j'y vais", en tout cas ce n'est pas comme ça que je le vois.

 

C'est plus l'effet: "Je ne suis pas la seule à avoir vécu cela, donc ce n'est pas moi le problème, c'est lui".

La culpabilité est un problème récurrent chez les victimes de viol, si tu te rends compte que tu n'es pas la seule à avoir vécu ça du même homme cela aide à ne plus se voir comme coupable.

 

Link to comment
il y a 32 minutes, Bisounours a dit :

(au passage, toute relation amoureuse peut être qualifiée d'emprise, non ?)

Oui. C'est très exactement le piège de la notion d'emprise, et je me félicite que quelqu'un le pointe aussi explicitement.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...