Jump to content

frl

Utilisateur
  • Posts

    207
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Ernst Jünger

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Nantes, France

Recent Profile Visitors

867 profile views
  1. J'aime tellement Hesse... je suis en train de lire l'intégrale des romans et nouvelles. A single man, j'ai beaucoup aimé aussi mais alors faut prendre du Xanax sinon tu finis pendu tellement c'est triste. Puis les russes, jamais réussi à accrocher, je préfère les germains (Stifter notamment) et les suisses (Keller par exemple)... Bonne lecture !
  2. Exact mouarf ! Je me souviens plus de son prénom, j'ai une mémoire immédiate de poisson rouge, j'ai indiqué Jean-Michel comme j'aurais dit Robert(e), Jean-Jacques(e) ou Marcel(e) 🙂 "Que je feux !" (Pardon, c'est nul).
  3. Je viens de tomber sur un chef de bord SNCF très à cheval sur l'inclusivité : Ben à l'oral, ça fait bizarre...
  4. Ah zut ! En substance, c'est le début de l'officialisation de la réflexion sur l'étatisation de l'ensemble et la disparition des acteurs privés dont les marchés seraient repris par La Graaande Sécu. Bien entendu, il y a d'autres solutions intermédiaires sur le tapis : un peu plus, beaucoup plus, ou complètement. Il y a aussi l'idée de sortir complètement certains risques de la sécu pour que ça soit porté par le privé, mais alors tout à la fin de l'article, et très vite, avec tous les caveats qui vont bien pour faire comprendre que c'est juste pour rire. L'article mentionne aussi que tout cela est vu comme une solution disruptive, mais pas un seul moment ne vient à l'esprit que c'est précisément la sécu le problème... Le contraire eût été étonnant ceci dit...
  5. Comme il faut avouer qu'en matière de santé, le privé fait vraiment n'imp et le public est excellent... https://www.lesechos.fr/economie-france/social/exclusif-complementaires-sante-olivier-veran-met-a-letude-le-scenario-dune-grande-secu-1335132 https://www.lesechos.fr/economie-france/social/sante-les-quatre-scenarios-devolution-du-role-des-assureurs-complementaires-1335136 Comme d'hab, on aurait du prendre plus d'aspirine...
  6. Merci, je sais ce que c'est qu'une signature électronique, mais pour la vérifier, normalement tu checke en cours de route si le certificat de signature est toujours validé par l'autorité qui l'a émis par exemple. Là ils disent que tout se fait en local.
  7. Je me re-auto-réponds, depuis le descriptif de l'appli de contrôle : Je suis curieux de savoir comment ils font ça techniquement, sans communiquer au SI de la CPAM, pour que le QRCode encode les infos + la certification, sans faire appel à une autorité externe.
  8. Je m'auto-réponds, depuis le site du gouvernement : Donc du coup, TousseAntiCovid Vérif est systématiquement utilisé, et chaque utilisation de l'appli par les pros doit contacter le SI de la CPAM qui va bien pour vérifier la preuve Reste à voir si TousseAntiCovid Vérif s'utilise en mode authentifié ou non, sinon ça voudrait dire qu'à chaque contrôle, la CPAM récupère a minima le token de l'utilisateur + la personne flashée. Joli registre...
  9. Oui, mais sur la paperasse, il y a un QRCode, qui est flashé pour "valider" le pass. Est-ce qu'on ne pourrait pas refuser qu'il soit flashé et que la vérification ne soit faite que sur la base du contenu du document ?
  10. Quand on devra absolument montrer l'ausweis, vous pensez qu'on peut masquer le QR Code pour empêcher le flashage ? Après tout, il semble qu'il ne faille que présenter un justificatif de vaccination, pas permettre la vérification auprès d'un serveur central, non ?
  11. Je regardais les débats un peu avant, et Son-Forget a commencé par introduire son amendement 844, qui précise le pourquoi de l'amendement qui a été rejeté. En somme, son propos était plus ou moins de dire que si le gouvernement n'avait pas le souhait de restreindre l'accès au vote, ça ne devrait pas poser de souci de voter son amendement. Visiblement...
  12. . . . EDIT : Bon, j'ai du faire une boulette, tout est parti, si un modo peut virer ce post inutile maintenant, merci
  13. Je suis en train de regarder les débats à l'AN sur le projet de loi pass sanitaire et tout... C'est vraiment épique, à en pleurer...
  14. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui serait au ou vers le Luxembourg ? Ça se passe comment là bas ? Vu de loin, ça semble vachement similaire à la France question mesures covidesques, non ?
  15. Le thread parle beaucoup des coopératives de salariés pour traiter de ce sujet, mais il ne faut pas oublier le modèle des coopératives d'entreprises, principalement représentées par le secteur agricole à ma connaissance, et qui marche plutôt bien et produit de grosses structures. En Suisse, il y a par exemple la fenaco (environ 7M CHF de CA, 43000 membres), en France, il y a InVivo (environ 5M EUR de CA) ou BayWa en Allemagne (17M EUR, mais qui n'est plus une coopérative a proprement parler mais fonctionne toujours plus ou moins selon les mêmes principes). D'une manière générale, les exploitations se regroupent pour mutualiser une activité ou du matériel, ou plus fréquemment obtenir de meilleurs prix. La gouvernance est portée par les membres de bases qui se prononcent sur les orientations générales de la coopérative. En général, l'objet social de la structure coopérative est explicitement l'intérêt de ses membres. Ca entraîne parfois des situations complexes lorsque les membres se développent et atteignent une taille critique où ils n'ont plus vraiment besoin de la coopérative, voir même la coopérative devient un concurrent de fait de certains membres de base. C'est en quelque sorte un modèle qui se rend obsolète tout seul : on se regroupe pour faire face à des problèmes qu'on ne peut pas résoudre seul, mais quand ça roule, on râle parce que c'est pas toujours la meilleure alternative économique que d'acheter auprès de la coopérative. Ceci dit, dès que le bateau tangue, tout le monde est bien content de voir la coopérative par exemple être arrangeante et faire des avances de trésorerie par exemple. La coopérative sert aussi sur des aspects qui ne sont pas purement économiques : c'est aussi un lieu de rencontre de proximité entre les adhérents, ça participe à faire vivre un tissu local. Personnellement, pour l'avoir un peu étudié, je suis convaincu que les coopératives économiques sont des modèles d'organisation optimums et très libéral-compatibles : les membres sont libres d'aller et venir, lorsqu'ils sont dans la coopérative, ils doivent en respecter les règles mais ont la possibilité réelle d'agir dessus. C'est vraiment fondé sur des principes de responsabilité et de subsidiarité comme je les aime Pour la fenaco en Suisse par exemple, son principe d'organisation général est explicitement "aussi décentralisé que possible, aussi centralisé que nécessaire". En revanche, lorsque l'ensemble grossit beaucoup, ça devient compliqué parce qu'il faut balancer des optimisations avec le fait que l'objectif n'est pas d'intégrer tout le monde sous le même toit, mais d'offrir un toit pour tout le monde. Ca veut dire qu'il faut accepter de la redondance, de la non-harmonisation, qui préservent l'indépendance de chacun. La grosse structure peut oublier à un moment qu'elle est au service des petits, et pas le contraire. EDIT : J'avais passé un peu de temps à chercher dans la littérature des infos sur le sujet parce que j'y ai un véritable intérêt, mais malheureusement, c'est très maigre, ça manque beaucoup d'études meta sur leur raison d'être, le pourquoi du comment, et les risques de la croissance sur le modèle. Si quelqu'un a des idées de lecture, je suis preneur.
×
×
  • Create New...