Aller au contenu

Drake

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    2 226
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

73 Accepté

À propos de Drake

  • Rang
    Prosateur

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Bertrand de Jouvenel

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male

Visiteurs récents du profil

566 visualisations du profil
  1. My 2 cents, le succès de Houellebecq ne serait-il pas du à l’emprise conjointe sur le lecteur de deux effets simples ? - Un effet miroir, ou effet de dévoilement : quand on y pense (et généralement on y pense pas) tout ça c’est bien vrai ma foi, la trivialité de l’existence, l’absurdité de la condition humaine, de l’être-là en tant qu’être pour la mort comme disait Max Pécas, le masque de notre personnage social et la facticité de nos relations, etc, etc - Un effet de soulagement : comparé au héros, tout de même, ma vie a plus de sens, de profondeur, j’ai de vraies joies, une vraie famille, de solides amitiés. Mon existence n’est pas si vaine ni si morne. Bref de l’anti-homéopathie. A haute dose le venin dépressif houellebéquien est un stimulant plus puissant que les feel good movies à la Amélie Poulain. De la feel good littérature donc.
  2. Moi ce qui m'a énervé ce ne sont pas les commentaires, mais l'article de F_mas en lui même. Fluide et stylé, il est vraiment trop bien écrit.
  3. Drake

    Traductions pour Contrepoints, Wikiberal et autres

    Ayé (j'ai recherché la citation originale en français de Cantillon pour éviter la double traduction, puis je me suis lire son essai, du coup j'y ai passé l'après midi, merci liborg) Richard Cantillon : l’économiste le plus important dont vous n’ayez (probablement) jamais entendu parler On trouvera les contributions à l'économie de Richard Cantillon dans son ouvrage majeur, "Essai sur la nature du commerce en général". Richard Cantillon est l'économiste le plus important dont vous n'ayez jamais entendu parler. Né en Irlande entre le milieu et la fin du XVIIe siècle, Richard Cantillon est l’auteur d’un ouvrage majeur qui renferme sa contribution à l'économie : "Essai sur la nature du commerce en général ». En 1734, Cantillon fut assassiné dans des circonstances énigmatiques par un ancien employé mécontent et sa maison fut incendiée. L’essai, qui a survécu à l'incendie, a été publié en 1755. Les travaux de Cantillon ont ensuite influencé Adam Smith et d'autres économistes célèbres. Son essai traitait de la production et de la consommation, de la monnaie et des intérêts, du commerce international et des cycles économiques, ainsi que de l'inflation. On y trouve une compréhension de base de l'inflation et de ses effets. En termes simples, l'inflation est une augmentation de la masse monétaire. Une augmentation de l'offre de monnaie non-accompagnée d'une augmentation de la demande de monnaie entraîne nécessairement une inflation des prix ceteris paribus. Autrement dit, les prix augmentent au fur et à mesure que l'argent nouvellement créé est introduit, toutes choses égales par ailleurs. Toutefois, cette compréhension rapide de l'inflation ne brosse que la moitié du tableau. Il ne s’agit pas seulement de savoir que l'offre monétaire augmente, mais -c’est un aspect moins discuté du processus- comment elle augmente. Le point d'entrée de la création monétaire dans l'économie a de profondes implications. Les effets de l'inflation ne sont pas uniformes dans l'ensemble de l'économie. Cantillon écrit : "Je conclus […] que par l’introduction d’une double quantité d’argent dans un État, on ne double pas toujours les prix des denrées et des marchandises. Une rivière qui coule et serpente dans son lit, ne coulera pas avec le double de rapidité, en doublant la quantité de ses eaux." L'inflation monétaire, au bénéfice de certains et au détriment des autres, n'affecte les prix ni proportionnellement ni simultanément. Dans une économie à banque centrale, c’est via les grandes banques commerciales que la monnaie fait son entrée. Les bureaucrates non élus, les banquiers et les autres membres de l'État profond sont les premiers à profiter de cet « argent nouveau ». Aux premiers stades de la prolifération de l'argent nouveau dans l'économie, les agents économiques n’ont pas encore adaptés leurs prix à l'augmentation de la masse monétaire. Ceux qui sont au sommet du monopole monétaire reçoivent et dépensent cet argent neuf en bénéficiant de prix bas. Allons jusqu’au bout de l’affaire. Au moment où l'argent nouvellement créé atteint le consommateur moyen, les prix ont augmenté pour refléter l'augmentation de la masse monétaire. Ceux qui ne bénéficient pas de la manne de la création monétaire avant la fin du processus sont les spectateurs impuissants de la fonte du pouvoir d'achat des billets de la banque centrale (c’est-à-dire les dollars ou les euros) qu’ils détiennent. De nombreux politiciens se font aujourd'hui les champions de la "correction" de l'inégalité des revenus et de la disparité des richesses. Pour résoudre ces problèmes, nous devrions revisiter les travaux de Richard Cantillon et examiner les lacunes systémiques d'un système financier qui profite aux riches au détriment des pauvres. Les politiciens réellement désireux d’aider le citoyen de base devraient soutenir la fin du monopole monétaire des élites et des effets désastreux de leur impression de fausse monnaie.
  4. Drake

    Traductions pour Contrepoints, Wikiberal et autres

    Je prends
  5. Drake

    Santé & nutrition, que manger ?

    Un peu moins de 10 ans maintenant que @Jesrad postait, en précurseur, le premier message de ce fil (putaing les jours filent comme des voitures, 10 ans...) 10 ans, quand même, pour que les betteraviers soient sur la défensive : Finalement "à l'heure de la communication instantanée et de l'accès à la connaissance généralisé", nous vivons dans des sociétés de forte inertie, au moins au niveau des pouvoirs publics et des MSM.
  6. Ah ok c'était toi au parterre : Je zoome pour que tout un chacun puisse juger du tort fait à Dardanus :
  7. Drake

    Gilets jaunes

    Magistrale analyse du mouvement des gilets jaunes par Aldo Sterone : D'autant plus remarquable qu'il l'a postée en 2014... Il suffit juste de remplacer "Etat Algérien" par "Etat français" et "au Maghreb" par "en France". NB la video gagne à être lue en x 1,5 Bon, en deux mots : La fraction des gilets jaunes qui déteste l'Etat et s'attaque au pouvoir, le fait parce qu'elle estime que l'Etat n'en fait pas assez, n'est pas assez présent pour elle. L'Etat reste la puissance tutélaire de laquelle on attend tout mais qui a visiblement failli à sa promesse. J'ajouterai une étape : l'idée qu'il est nécessaire d'identifier les traitres et les saboteurs (ceux qui sont visiblement présents à chaque échec d'une économie trop collectivisée) pour faire advenir un ordre économico-politique meilleur.
  8. Drake

    Vidéos diverses intéressantes

    Merci @Kassad, du coup la video en version longue :
  9. Drake

    Vidéos diverses intéressantes

    Une (courte) video, intéressante pour moi, parce qu'elle illustre un truc que j'avais lu il y a bien longtemps dans un ouvrage de Henri Broch sans jamais vraiment y avoir cru : il serait possible de passer sans dommage la main dans un flux de métal en fusions si sa température est suffisamment élevé. La vaporisation instantanée de l'humidité de la peau (peut-être faut-il se mouiller les mains au préalable) créerait une enveloppe gazeuse isolante évitant la brulure. Ce qui était présenté par l'auteur comme une source inépuisable de paris (et donc de profit) de la part des anciens au détriment de la bleusaille et des visiteurs des ateliers de fonderie.
  10. Drake

    Playmates & Insurrection (NSFW)

    Trois mannequins russes (identités inconnues) :
  11. Drake

    Gilets jaunes

    Merci @F. mas pour ce stupéfiant cadeau de Noël! Avec Gilles Dor (il m'a demandé de l'appeler comme ça alors je respecte sa volonté) on n'est jamais déçu.
  12. C'est vrai que d'Alexandre VI à François visiblement parfois l'Esprit souffle où Il peut, et que l'Eglise s'en est toujours remise. Bien vu
  13. Mouais, pourra-t-elle éviter cependant l'abandon définitif du catholicisme par le pape actuel au profit du culte de Gaia et de la nouvelle religion écologiste? Ca semble difficile tant le processus parait bien engagé.
  14. A chaque paragraphe ou presque on trouve des pépites “offense archaeologists" ou "everything is problematic" c'est bien vu. Et oui tout cela décrit une dynamique sectaire.
×