Jump to content

Recommended Posts

:icon_up:

Al Gore's An Inconvenient Truth has been removed from Norfolk Public Schools' summer reading list.

Laura Brown, who has a fourth grader in Norfolk Schools, complained, saying it was too dramatic for young readers.

Norfolk Schools stressed the book lists suggested reading material, not required reading material.

http://www.wvec.com/news/local/Al-Gores-bo…-100984764.html

A Norfolk woman says Al Gore’s book on global warming isn’t appropriate reading for fourth graders.

The book, An Inconvenient Truth, is on the Norfolk Public Schools’ recommended summer reading list for fourth graders.

"It shows the different things in the planet erupting and visual disturbances in the book itself. I have skimmed through it, there are frightening things in there. His whole point to that book is to shock people," says Laura Brown.

Also are the list are more standard fare – like Matilda or The American Girl.

http://www.wvec.com/news/local/Parent-conc…s-99257174.html

Link to post
Share on other sites

@ Hobbart

Cette affaire est tout à fait intéressante. Pour commencer une étude scientifique très fragmentaire évoque une putative réduction du rythme de croissance de la productivité surfacique de riz liée à la température. Ensuite un article de vulgarisation grand public alarmiste monte en épingle l'étude publié par EurekAlert. Une interprétation erronée de cet article se propage comme une trainée de poudre dans la planète journalistique grand public, constituant le scoop totalement faux selon lequel la productivité à l'hectare aurait déjà chuté de façon importante. La meute des journalistes grands publics publient sans rien vérifier ce scoop erroné.

Cette erreur est énorme et grotesque. Les chiffres mondiaux montrent clairement que le scoop était faux. Ces chiffres sont facilement disponibles via internet auprès d'organismes publics ou privés bien connus des acteurs de ce marché. En outre nombre de gros médias ont des spécialistes des marchés agricoles capables de répondre au pied levé à une question aussi élémentaire pour la profession. Vérifier ne nécessitait que quelques minutes de travail d'une secrétaire et quelques heures de délais pour le média. Or une forte proportion des grands médias a servilement propagé le scoop foireux sans même procéder aux plus rudimentaires vérifications.

WATTS et ses co-contributeurs ont fait du bon travail et l'article de Papy Jackot est lui aussi tout à fait intéressant. Il montre les données mondiales région par région au cours du demi siècle qui vient de s'écouler. L'étude alarmiste portait certes sur 25 années mais en réalité comme par hasard principalement sur la période 1994 1999 où les données ont un comportement atypique principalement à cause de la Chine, alors que depuis la croissance de la productivité est repartie de plus belle. Autant dire que cette étude alarmiste n'a pour ainsi dire aucune valeur en l'état. Pourtant c'est sur la base de la propagation d'une grossière erreur de lecture du résumé sensationnel d'une étude fragmentaire que la planète journalistique sans rien vérifier s'est lancée dans de réchauffistes hurlements de meutes. Pitoyable.

Link to post
Share on other sites
La meute des journalistes grands publics publient sans rien vérifier ce scoop erroné.

Alors vraiment là je suis surpris surpris surpris !

Link to post
Share on other sites
@ Hobbart

Cette affaire est tout à fait intéressante. Pour commencer une étude scientifique très fragmentaire évoque une putative réduction du rythme de croissance de la productivité surfacique de riz liée à la température. Ensuite un article de vulgarisation grand public alarmiste monte en épingle l'étude publié par EurekAlert. Une interprétation erronée de cet article se propage comme une trainée de poudre dans la planète journalistique grand public, constituant le scoop totalement faux selon lequel la productivité à l'hectare aurait déjà chuté de façon importante. La meute des journalistes grands publics publient sans rien vérifier ce scoop erroné.

Cette erreur est énorme et grotesque. Les chiffres mondiaux montrent clairement que le scoop était faux. Ces chiffres sont facilement disponibles via internet auprès d'organismes publics ou privés bien connus des acteurs de ce marché. En outre nombre de gros médias ont des spécialistes des marchés agricoles capables de répondre au pied levé à une question aussi élémentaire pour la profession. Vérifier ne nécessitait que quelques minutes de travail d'une secrétaire et quelques heures de délais pour le média. Or une forte proportion des grands médias a servilement propagé le scoop foireux sans même procéder aux plus rudimentaires vérifications.

WATTS et ses co-contributeurs ont fait du bon travail et l'article de Papy Jackot est lui aussi tout à fait intéressant. Il montre les données mondiales région par région au cours du demi siècle qui vient de s'écouler. L'étude alarmiste portait certes sur 25 années mais en réalité comme par hasard principalement sur la période 1994 1999 où les données ont un comportement atypique principalement à cause de la Chine, alors que depuis la croissance de la productivité est repartie de plus belle. Autant dire que cette étude alarmiste n'a pour ainsi dire aucune valeur en l'état. Pourtant c'est sur la base de la propagation d'une grossière erreur de lecture du résumé sensationnel d'une étude fragmentaire que la planète journalistique sans rien vérifier s'est lancée dans de réchauffistes hurlements de meutes. Pitoyable.

Ca pour le coup c'est vraiment un article fini bouclé avec peut-être juste un phrase d'intro. D'expérience, ce genre d'intervention est beaucoup plus lue si elle est aussi reprise sur CP. Ca serait terriblement dommage qu'elle ne le soit pas. Avec la permission de l'auteur, bien entendu.

Link to post
Share on other sites

Pourquoi ne pas faire directement appel à Papy Jackot dont, pour l'essentiel, je résumais l'article ? Mon texte est bien calibré mais avant de le le faire passer du statut de message d'un forum d'art et d'essai au statut d'article dans un media officiel il faudrait le compléter, notamment en reformulant certaines phrases et/ou vérifiant l'exactitude de certaines infos. Je suppose que Papy Jackot a vérifié ce qu'il y avait à vérifier… mais ce n'est pas à moi de l'assumer, et jen'ai pas envie de faire ce travail ces jours ci.

Signalons que Papy Jackot est lui aussi un collaborateur bénévole de l'Académie Pascal, sa plume sera donc tout aussi utile que la mienne pour faire progresser la cause d'une écologie expurgée des biais idéologiques.

Link to post
Share on other sites
Le Premier ministre Vladimir Poutine, en visite dans une base de scientifiques du grand nord de la Russie, s'est interrogé sur

l'influence de l'activité humaine sur le changement climatique, ce qui lui a valu une mise au point immédiate de la part d'une chercheuse allemande.

"Le changement climatique intervient-il parce que la Terre respire, vit, laisse échapper du gaz --du méthane-- ou à cause de l'influence de l'activité

humaine?", a-t-il dit, devant les caméras de la télévision russe, lors d'une visite sur l'île de Samoïlovski, dans l'extrême nord de la Iakoutie (Nord-Est).

"Il y a 10.000 ans, les mammouths ont commencé à mourir (…) à cause du réchauffement climatique, de l'élévation du niveau des océans et de la réduction

des pâturages. Ils sont venus ici, sur les îles. Et tout ça est arrivé sans une influence humaine", a-t-il observé. (AFP)

Link to post
Share on other sites

Bizare… l'exemple est mal choisi.

Il y a 12 000 ans le réchauffement s'est produit, selon le cylce de Milankowitch de ~= 100 000 ans. On a tout lieu de croire que c'est l'acuité de l'éclipse de la trajectoire planétaire autour du soleil ainsi que l'inclinaison de la Terre et la nature de son mouvement de toupie qui engendre cet impact climatique. D'ailleurs des modélisations linéaires sur bases fonctionnelles (à faible dimension) induites par ces cycles ont montré un alignement quasi parfait avec les proxys de températures mesurés dans les carottes glaciaires à ces échelles de temps.

En revanche, on trouve des corrélations avec les phénomènes solaires ou cosmiques à des échelles plus diverses : quelques heures (impact des tempêtes solaires sur les nuages) à quelques centaines de millions d'années (impact des bras de la galaxie sur les nuages), en passant par les années, les décennies (fluctuations du magnétisme solaire, des UV et dans une moindre mesure de l'irradiation IR et visible) et les siècles. Mais circulez y a rien à voir puisque le GIEC vous dit que c'est pas possible ^^

Link to post
Share on other sites
Bizare… l'exemple est mal choisi.

Il y a 12 000 ans le réchauffement s'est produit, selon le cylce de Milankowitch de ~= 100 000 ans. On a tout lieu de croire que c'est l'acuité de l'éclipse de la trajectoire planétaire autour du soleil

Ellipse. Pas éclipse.

Link to post
Share on other sites

C'était l'heure du dernier post de Xavdr.

Mais tu sais très bien que je commence à vaciller dans ces eaux là. C'est vrai, c'est comme ça. Ca ne ferait pas de mal une petite soirée d'ailleurs. Sur le thème réchauffement et tout.

Link to post
Share on other sites

comment c'est une soiree avec vous? qui boit le plus?

vous discutez vraiment de trucs politiques?

est-ce que vous mangez de la kluftefluche?… zut j'ai oublie le nom

Link to post
Share on other sites

Réchauffement climatique = Plus de captation de CO2.

C'est que semble démontrer une récente étude.

Mais les conclusions semblent alambiquée pour démontrer que cette relation favorable est contrebalancée par des effets sécheresses négatifs.

Le chiffre mentionné me semble toutefois infinitésimal…

Les travaux ont permis de constater que la végétation mondiale avait absorbé au cours des dix dernières années, 550 tonnes de carbone de moins que lors de la précédente période étudiée.
Link to post
Share on other sites

Que les forêts en captent moins de CO2 ou pas il y a un résultat englobant que personne ne conteste : on en émet de plus en plus de CO2 avec les énergie fossile, et pourtant le rythme d'accroissement s'est tassé du CO2 atmosphérique s'est tassé ces dernières années. Ce qui signifie a priori que les puits naturels ont augmenté plus encore leur rythme de stockage.

@ H16 : oui, ellipse évidemment. A 3 h du mat gros doigts + vérificateur ortho = gags en séries ^^

Link to post
Share on other sites
…. il y a un résultat englobant que personne ne conteste : on en émet de plus en plus de CO2 avec les énergie fossile, et pourtant le rythme d'accroissement s'est tassé du CO2 atmosphérique s'est tassé ces dernières années.

??

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Mauna_Lo…_Dioxide-en.svg

http://www.wmo.int/pages/prog/arep/gaw/ghg…-bulletin-3.pdf

Link to post
Share on other sites

Wikipedia doit être rejetée comme source dans ce débat.

http://wattsupwiththat.com/2010/08/24/conn…t-at-wikipedia/

S'ils virent ce vaurien, les choses commenceront peut être à s'améliorer, et on trouvera des articles pas inutiles dans quelques années. D'ici là, c'est non.

Link to post
Share on other sites

@ Barbapapa

La production de CO2 anthropique est en croissance exponentielle. A contrario la croissance du stock de CO2 atmosphérique est à présent légèrement plus lente qu'il y a 10 ans. Les puits de carbone sont donc GLOBALEMENT plus absorbants qu'annoncés par les alarmistes. Néanmoins les journalistes francophones mainstream continuent de donner un écho démesuré aux articles alléguant que tel ou tel puit serait plus faible que prévu. LA réalité c'est que l'ensemble des puits est plus fort que prévu.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Tiens, pour une fois que je tombe sur une station météo.

post-779-1284714699_thumb.jpg

Trop près de l'asphalte.

Elle a l'air toute neuve. Est-elle dans le GHCN? Remplace-t-elle une plus ancienne? L'ancienne était elle à côté de l'asphalte? Qu'a montré la transition entre les deux? Le panneau photovoltaïque a l'air standard, mais logiquement il fait de l'ombre aux instruments une fois par jour. Et le reste du temps, un panneau photovoltaïque, ça chauffe plus fort que les boitiers blancs; est-ce bien rigoureux?

Rien à prouver avec tout ceci sinon qu'on cherche à nous prouver un réchauffement d'un demi degré C en 130 ans, à l'échelle de la planète, avec ce genre d'équipement.

Je ne vois pas comment quiconque peut gober ça tout cru sans se gratter la tête.

Link to post
Share on other sites

Autre méthode pour réchauffer le climat : faire péter des éoliennes.

http://www.lepost.fr/article/2010/09/19/22…ennent-feu.html

Aucune poussée de fièvre de la part d'assos écolos qui devraient pourtant fustiger ces bidules qui font cramer la végétation, provoquent une pollution sonore et visuelle assez forte, ne donnent pas beaucoup d'électricité, et sont finalement … dangereux, et même plus qu'une centrale nucléaire (aucune n'a explosé sur le sol français depuis leur avènement, et je n'en connais que 2 qui ont provoqué des dégâts sur toute la planète, après tout).

Un site qui recense les accidents avec ces engins :

http://www.adeva-villebeon.org/eoliennes/m…s/accidents.php

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...