Jump to content

Recommended Posts

Ça vous dit une p'tite messe ?

Pour chanter en chœur avec les autres, tous ensemble et très unis:

Un.. deux.. trois !

♫ What shall we do with the climate skeptics x3

If they won’t shut up ? ♪

1. Tie up their assets in coastal property x3

Rising expectations

What shall we do with the climate skeptics…

If they won’t shut up ?

2. Put them in a desert and ration their water

We’ll see how they like it.

..♫ blabla.. ♪ ..

3. Take them to the artic and make them tread water

Amongst the polar bears.

..♫ blabla.. ♪ ..

4. Lock them in a room with nothing but money

See what good it does them

..♫ blabla.. ♪ ..

5. Make them explain to their children’s children

Why they did not care

Amen…burp.

Link to post
Share on other sites

A partir de quand peut-on identifier une fraude ? Ici, l'influence du David sur le reste de sa famille ne peut être prouvée. Mais ça n'est pas très sympathique, ça fait planer un doute sur l'indépendance de The Economist, et ça soulève la question d'éventuels conflits d'intérêts.

Hum:

http://en.wikipedia.org/wiki/Economist_Group

+ Hum:

http://www.amazon.com/Earth-Global-Warming…k/dp/159486781X

= hum.

Et qu'on ne vienne pas me sortir l'antisémitisme et les heures les plus sombres de notre histoire, la question est, il y-a-t-il une influence sur un vénérable organe de presse ou non ? Les origines et/ou la religion d'untel ou untel n'ont rien à voir dans cette affaire.

Et puis je ne demande qu'à ce qu'on me prouve que la position extrémiste prise par The Economist dans cette affaire n'a rien à voir avec son actionnariat majoritaire.

Position qui, rappelons le a changé de façon particulièrement spectaculaire depuis leur association avec Lomborg, sous le nom de Copenhagen Consensus, et dont la recommandation était : il est mieux de ne pas agir sur le réchauffement climatique.

Un revirement si important tout autant que jamais explicitement expliqué mérite clarification.

Link to post
Share on other sites

Le père de David a été président de The Economist pendant près de 20 ans et est un gros actionnaire de la société. Il est très fortement probable qu'il ait une influence sur le contenu du magazine, mais il n'y a rien de mal à cela (ça veut dire quoi l'indépendance ?) et je pense qu'il est sincère dans sa connerie.

Link to post
Share on other sites

Un message sur Contrepoints qui semble bien authentique :

Bonjour,

Je recherche des personnes qui sont exaspérées par le discours écolo bien pensant, et qui seraient prêtes à témoigner pour une émission sur ARTE à ce sujet.

Merci de me contacter à gschepard@capatv.com

Link to post
Share on other sites
Oui, j'y ai eu le droit aussi ainsi que d'autres sur certains groupes d'un célèbre réseau social. Apparemment il fait du mass mailing pour trouver des pigeons.

Et c'est bien de cela dont il s'agit. Si quelqu'un veut le contacter pour lui faire comprendre que non, merci, mais se faire détourner et empapaouiter par un journaliste, ça n'intéresse personne, ça lui permettra peut-être de comprendre pourquoi il se casse les dents.

Link to post
Share on other sites
Et c'est bien de cela dont il s'agit. Si quelqu'un veut le contacter pour lui faire comprendre que non, merci, mais se faire détourner et empapaouiter par un journaliste, ça n'intéresse personne, ça lui permettra peut-être de comprendre pourquoi il se casse les dents.

Pourtant, il y a quelques candidats ici même qui semblent bien correspondre au profil, on ne sait jamais, l'empapaoutage journalistique peut être une forme de soulagement thérapeutique.

Link to post
Share on other sites
Un message sur Contrepoints qui semble bien authentique :

Tout ce que je dis, c'est qu'il y a une forte montée de la tactique militante réchauffiste consistant à "donner la parole" aux "sceptiques" : http://eureferendum.blogspot.com/2011/01/o…titched-up.html

Si nous gagnons ce combat, la perte pour nos adversaires se compte littéralement en milliers de milliards d'euros : http://www.contrepoints.org/2011/02/16/141…ique-climatique

Quiconque s'attend à autre chose que coup bas, coup de poignard dans le dos, lynchage public, ridicule, démolition de son image, ne pourra s'en prendre qu'à soi même.

En d'autres termes : TOUS ceux qui ont cru à une main tendue et un geste de bonne foi jusqu'ici, se sont retrouvés eus.

Et c'est d'ARTE qu'on parle, où l'idéologie en question règne sans partage.

Voilà voilà. Chacun fait fait fait, ski lui plait plait plait.

Link to post
Share on other sites

Le problème est que soit il va trouver un gros excité avec un seul neurone qui va s'auto-flinguer et desservir les gens objectifs, soit il va trouver un médiocre dont il va sélectionner les propos dans le même but soit enfin personne et dire que, ben personne n'est contre leur pensée unique.

Celui qui contrôle l'info contrôle l'opinion et la base même de leur technique est de biaiser pour mieux désinformer.

methodes.jpg

Faudrait lui envoyer Jacques Duran (Jean Martin) ^^

Link to post
Share on other sites
Le problème est que soit il va trouver un gros excité avec un seul neurone qui va s'auto-flinguer et desservir les gens objectifs, soit il va trouver un médiocre dont il va sélectionner les propos dans le même but soit enfin personne et dire que, ben personne n'est contre leur pensée unique.

Le simple fait qu'il ne demande aucune autre qualification qu'être "exaspéré" est en effet hautement suspect.

Link to post
Share on other sites
Le simple fait qu'il ne demande aucune autre qualification qu'être "exaspéré" est en effet hautement suspect.

C'est vrai, je ne suis pas exaspéré, je m'en tamponne le coquillard, je me la taille en biseau la doxa écologiste, mais je ne suis pas d'accord avec eux sur 50% des problèmes, et sur 100% des solutions proposées pour remédier aux problèmes. C'est tout.

Link to post
Share on other sites

Ce qu'il faut dire à ces bobos écolos (français), et si on veut les brosser dans le sens du poil, càd sans casser d'entrée la discussion, c'est que:

1) Quand la France se fait l'étendard de l'écologie mondiale:

Vouloir que les Français diminuent leurs émissions de CO2 pour lutter contre un éventuel et non moins hypothétique effet de serre (que l'écolo pense nocif ), alors que grâce au nucléaire un Français n'émet qu'environ 6 tonnes de CO2 par an, c'est comme si on voulait imposer aux Français de faire beaucoup moins d'enfants pour lutter contre une démographie mondiale galopante.

2) Qu'il y a tout de même une quantité limitée d'énergies fossiles et que ce n'est qu'une question de temps (décennies ou siècles) mais l'humanité mettra de toute façon ces énergies fossiles dans l'atmosphère tant qu'elles seront compétitives au niveau planétaire même si on les rend dissuasives chez nous, ceci est inévitable, donc pourquoi se priver, nous et maintenant, et pourquoi nous auto-sanctionner par les coûts astronomiques des énergies dites de substitution. On se tire une balle dans le pied, on se met un sac de 50 kg sur le dos, on s'auto-flagelle un bon coup et on se plaint de ne pas courir aussi vite que les autres.

Qui va payer tout ça ? Toutes ces conséquences ? Mes gosses et les tiens, coupable écolo.

Link to post
Share on other sites
Ce qu'il faut dire à ces bobos écolos (français), et si on veut les brosser dans le sens du poil, càd sans casser d'entrée la discussion, c'est que:

1) Quand la France se fait l'étendard de l'écologie mondiale:

Bref, il faut mentir quoi <–<

Au passage, pour ne pas casser l'ambiance, faut surtout penser à ne pas dire que la France en premier, l'Europe en second (l'autre "étendard" de l'écologie mondiale) maintient ce beau symbole de l'écologie qu'est le parlement de Strasbourg en doublon avec Bruxelles, des fois que l'écolo bobo se mette à calculer (on peut toujours rêver) l'empreinte carbone que représentent un méga-bâtiment chauffé qui sert 5 semaines pleines par an, une noria de camions qui fait la navette sur 400 km pour transporter les dossiers des bureaucrates à chaque session à Strasbourg et les bien sûr frais associés d'avions, trains, hôtels, bouffe, p.tes pour nos champions auto-proclamés de l'écologie.

Eh oui, la meilleure argumentation en écologie, c'est de montrer les faits qu'on n'a pas et de ne pas montrer les faits qu'on a.

Link to post
Share on other sites
Bref, il faut mentir quoi <–<

Où y a-t-il un mensonge dans ce que j'ai dit plus haut ?

Par contre le fond du problème n'est pas l'écologie, la vraie telle que je l'entends, c'est à dire ne pas balancer inutilement son sac plastique dans la mer, ne pas brûler inutilement des pneus lors des grèves et autres manifs ou ne pas aller flinguer des bestioles pour s'amuser, non non, le vrai problème est ce qu'ils ont fait de l'écologie, ils ont inventé une fausse écologie irrationnelle et dogmatique: faire de la décroissance en pensant ainsi sauver Gaïa et priver certains de leurs choix de vie, bref leur nouvelle religion.. C'est ça le vrai fond du problème.

Des bobo-penseurs sinoques comme ça il en a pléthore:

http://www.paperblog.fr/1736871/albert-jac…ons-stock-2009/

Et ils sont partout et de plus en plus influents. Ils attaquent les consciences de nos gosses dès l'école primaire (avec nos impôts), assaillent dans presque tous les médias, tu n'as plus une seule pub sans cette fausse écologie, dans la bouche de Mme Michu et M.Duraton dans la rue alors que Mme Muchu et M.Duraton ne se sont même jamais penchés sur ces histoires.

Voilà même le top du top, l'extinction volontaire de l'humanité:

http://www.vhemt.org/findex.htm

Link to post
Share on other sites
Ce qu'il faut dire à ces bobos écolos (français)

Que se passerait-il si quelqu'un dirait aux écolos bobos : "Vous souhaitez qu'on réduise nos émissions de gaz à effet de serre, qu'on utilise des énergies non fossiles autres que le nucléaire, qu'on respecte la nature et qu'on mange bio, que notre chauffage ne soit qu'au bois. En gros, si on suivait vos directives jusqu'au bout, on retournerait à un niveau de développement qui était celui de la France agraire, soit jusque dans les années 1920-1930. Vous êtes bien heureux, chers écolos, de pouvoir vous déplacer en bus ou en voiture chaque jour, de trouver des produits bio issus du commerce équitable et en provenance d'Indonésie. En appliquant vos directives, les produits bio venant du monde entier, vous pouvez tirer un trait dessus. Vous aimez vous réchauffer avec votre chauffage dans votre appartement parisien lorsqu'il fait froid, mais si vous suiviez vos propres conseils, vous en auriez marre à force de couper du bois chaque dimanche pour avoir de quoi vous chauffer le reste du temps. Il ne faudrait utiliser que les transports en commun, mais alors comment fera-t-on pour que les gens ne soient pas entassés comme des sardines ? Comment ferez-vous si vous voulez vous rendre un samedi soir à une heure donnée chez des amis qui habitent à tel endroit, mais qu'il n'y a aucune ligne de métro ou de bus qui vous y emmène ? Seriez-vous prêt à y aller à pieds ou à utiliser votre vélo ?" ?

Link to post
Share on other sites
Claude Allègre est une grande gueule, il a des méthodes parfois discutables, mais il a le mérite d'avoir permis de mettre les sceptiques sur la scène et de donner une certaine écoute à des mecs comme le vénérable V.Courtillot alors qu'avant ils étaient brûlés en place publique par les Torquemada de la pensée unique.

Si tu as un moment à tuer, la conférence de Vincent Courtillot à Nantes le 7 juin 2009:

Au passage, Ronan Dantec est un vermisseau à vomir.

1- http://www.dailymotion.com/video/xaoflk_vi…ference-de_tech

2- http://www.dailymotion.com/video/xaog5u_vi…ference-de_tech

3- http://www.dailymotion.com/video/xaog…kv…ference-de_tech

4- http://www.dailymotion.com/video/xaoh8s_vi…ference-de_tech

5- http://www.dailymotion.com/video/xaohf5_vi…ference-de_tech

6- http://www.dailymotion.com/video/xaohfs_vi…ference-de_tech

7- http://www.dailymotion.com/video/xaohg4_vi…ference-de_tech

ou ici:

http://vincentcourtillot.blogspot.com/2009…lot-nantes.html

J'ai visionné la conférence du Professeur Vincent Courtillot. C'est un scientifique compétent qui soutient une thèse avec beaucoup de talent et de conviction. D'autres scientifiques, qui sont eux aussi compétents, soutiennent une thèse contraire. Il faut en déduire que le débat scientifique n'est pas clos. Il me me semble pas utile de se croire compétent ni de prendre parti dans un tel débat scientifique. Je refuse donc de prendre parti dans un tel débat scientifique. Tant qu'une thèse scientifique est valablement contestée, je refuse d'y croire. Je ne crois donc pas du tout à la thèse réchauffiste. Je la refuse pour un motif scientifique formellement valable.

Un bon économiste contestera la validité des conséquences économiques imaginées par les réchauffistes. Et il faut aussi contester les décisions politiques prises au nom d'une thèse scientifique non établie. Quand bien même la thèse scientifique réchauffiste serait vraie, les décisions politiques "réchauffistes" sont contestables.

Link to post
Share on other sites
Où y a-t-il un mensonge dans ce que j'ai dit plus haut ?
Le mensonge est de dire que la France serait "un étendard" de l'écologitude en se basant sur ses émissions de CO2 (parce que pour ce qui est de la pollution des fleuves, des rejets industriels, de l'étendue des forêts, de la diversité et de la population des espèces sauvages, on peut aller se coucher en comparaison à la Suisse ou la Scandinavie). Ce qui est bien sûr au mieux une aberration surtout si vous y croyez réellement, au pire un mensonge éhonté.

Parce que d'un, le CO2 n'est PAS un polluant, il n'a jamais été classé comme polluant dans aucun manuel de toxicologie, de médecine, de science, jamais ! Et il y a une bonne raison à ça vu que c'est scientifiquement le gaz le plus écologique qu'on puisse trouver puisqu'il est à la base de la vie sur Terre (on en injecte dans les serres pour accélérer la croissance des plantes, un champ de maïs en plein soleil consomme tout le CO2 à 1m au dessus de lui en moins de 10 min et se retrouve systématiquement en manque de nutriment pour la photosynthèse s'il n'y a pas assez d'advection d'air !). Donc ce serait plutôt le pays qui émet le plus de CO2 qui serait le plus écolo et non le contraire.

Et de deux, si le niveau d'émission de CO2 était le critère pour se qualifier-selon vous-"d'étendard de l'écologie mondiale", ceux qui seraient sur le podium serait le Zimbawé ou la Somalie, voire l'Inde ou la Chine, certainement pas la France.

Bref, c'est bien de se bomber la torse, mais c'est mieux de vérifier avant qu'il y ait un peu de pectoraux.

Link to post
Share on other sites
que notre chauffage ne soit qu'au bois.
Même se chauffer au bois "pollue" énormément, si si :icon_up:

C'est une des premières causes de mortalité infantile au monde.

Exemple cocasse de la situation dans la quelle la confrérie écochondriaque nous a menée : une compagnie d'électricité, Global Ampersand, vient de se prendre une amende de … 800 millions $ (0,8 milliards !) pour cause de pollution dans 2 de ses centrales, une des amendes les plus élevées dans l'histoire de la Californie. Petit détail, ces deux centrales sont tout ce qu'il y a de plus écologiques puisqu'elles produisent de l'électricité exclusivement à partir de… biomasse.

Eh oui, avec les Khmers verts, il n'y a plus de limite à connerie, même les produits réputés NATURELS polluent. S'ils pouvaient mettre une amende à Mère Nature pour tempêtes de sable, inondations, incendies de forêt et éruptions volcanique (les pollutions humaines à côté, c'est de la gnognote), ils l'auraient fait.

Link to post
Share on other sites
Le mensonge est de dire que la France serait "un étendard" de l'écologitude en se basant sur ses émissions de CO2

Oui ?

Je ne vois toujours pas où j'aurais menti dans ce que j'ai dit plus haut.

Pour revenir à "Quand la France se fait l'étendard…", j'aimerais qu'on se rappelle qui étaient les plus grandes gueules au COP15 et qui voulait foutre de la taxe carbone de partout.

http://www.youtube.com/watch?v=0Hqc62PogPo

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/r…cooperation.jpg

Tiens, Brice-de-Neuilly, je l'avais oublié celui-là…

Link to post
Share on other sites

Cette vidéo a surement déjà été diffusé sur le site, je tiens néanmoins à la (re)mettre, puisqu'elle me parait résumer parfaitement la situation actuelle sur le "débat" concernant les causes du réchauffement climatique :

Link to post
Share on other sites
Et de deux, si le niveau d'émission de CO2 était le critère pour se qualifier-selon vous-"d'étendard de l'écologie mondiale", ceux qui seraient sur le podium serait le Zimbawé ou la Somalie, voire l'Inde ou la Chine, certainement pas la France.

Hein ?

Chine : 1.03 kg CO2 /$

Inde : 0.56 kg CO2 /$

Zimbabwe : 4.99 kg CO2 /$ (!)

France : 0.2 kg CO2 /$

Et le Pr. Yamang a raison, c'est plutôt bas pour un pays riche (en dessous, on trouve la Suisse, Hong-Kong, la Suède et la Norvège). Ce qui signifie que le coût marginal de réduction d'émission pour la France est plus élevé. C'est un argument valide.

Dommage, tu viens encore de manquer une occasion de montrer que tu étais capable de rentrer dans le débat sans prendre tout le monde de haut. Avec quelqu'un qui est complètement d'accord avec toi en plus.

Link to post
Share on other sites
NOAA: Gore is wrong about snow

February 22, 2011 by Don Surber

From Al Gore: “As it turns out, the scientific community has been addressing this particular question for some time now and they say that increased heavy snowfalls are completely consistent with what they have been predicting as a consequence of man-made global warming.”

No, no, no.

Al Gore is not a scientist.

He is a divinity school dropout.

From the National Oceanic and Atmospheric Administration: “After a series of record-setting snowstorms hit the mid-Atlantic region this winter, some people asked NOAA if humans could somehow be to blame. Specifically, they wanted to know if human-induced global warming could have caused the snowstorms due to the fact that a warmer atmosphere holds more water vapor. The CSI Team’s analysis indicates that’s not likely. They found no evidence — no human fingerprints — to implicate our involvement in the snowstorms. If global warming was the culprit, the team would have expected to find a gradual increase in heavy snowstorms in the mid-Atlantic region as temperatures rose during the past century. But historical analysis revealed no such increase in snowfall.”

Why does any environmentalist give the time of day to Al Gore — who has raked in millions from peddling his junk science — a man whose daddy’s connections as a senator raked in millions in the oil business?

http://blogs.dailymail.com/donsurber/archives/29839

Link to post
Share on other sites

Judith Curry

1° Si les arbres étaient faux à partir de 1960 et devaient être remplacés par les données des thermomètre, alors comment savons nous que les arbres reflétaient les températures tout le reste du temps auparavant ?

2° Pourquoi virer les données des arbres et les remplacer par les données thermomètre sans le préciser ouvertement?

Mais le meilleur : Gavin Schmidt de la NASA et de Real Climate (financé par Soros et animé pendant ses heures de bureau aux frais du contribuable), répond dans les commentaires.

Excellente discussion.

J'ai souvent l'impression que les journalistes ne foutent rien, mais là je peux vous garantir qu'ils doivent travailler dur pour arriver à ignorer ce qui est en train de se passer.

Judith Curry est réchauffiste et croit encore à la nécessité d'un rapport 5 du GIEC.

http://judithcurry.com/2011/02/22/hiding-the-decline/

Link to post
Share on other sites
Hein ?

Chine : 1.03 kg CO2 /$

Inde : 0.56 kg CO2 /$

Zimbabwe : 4.99 kg CO2 /$ (!)

France : 0.2 kg CO2 /$

Et le Pr. Yamang a raison, c'est plutôt bas pour un pays riche (en dessous, on trouve la Suisse, Hong-Kong, la Suède et la Norvège). Ce qui signifie que le coût marginal de réduction d'émission pour la France est plus élevé. C'est un argument valide.

Je parlais de niveau d'émission, càd en kg CO2/habitant. Ce qui n'a rien à voir avec l'intensité énergétique en kgCO2/$ où chacun devrait savoir qu'elle est proportionnelle à la pauvreté d'un pays (plus le pays est pauvre, plus sont intensité énergétique est élevée, càd médiocre). Donc ton argument, valide ou pas est hors sujet.

Mais merci quand même de ta non-réponse.

Link to post
Share on other sites
Je parlais de niveau d'émission, càd en kg CO2/habitant.

Aucun intérêt pour la discussion. On peut compter le nombre de carottes par habitant si ça t'intéresse aussi.

Ce qui n'a rien à voir avec l'intensité énergétique en kgCO2/$ où chacun devrait savoir qu'elle est proportionnelle à la pauvreté d'un pays (plus le pays est pauvre, plus sont intensité énergétique est élevée, càd médiocre).

N'importe quoi, donc.

Tu vois une diagonale décroissant ici ?

Non ? Curieux hein.

Donc ton argument, valide ou pas est hors sujet.

Mais merci quand même de ta non-réponse.

On ré-expliquer par patience : la France a déjà une intensité basse parmi les pays riches (oui, les pays riches, parce que faire des comparaisons avec le Zimbabwe est un peu stérile). Réduire encore les émissions en France a donc un coût marginal plus élevé que dans ceux-ci. Il serait donc approprié que la France lève le pied de la pédale.

Problème ?

Link to post
Share on other sites
On peut compter le nombre de carottes par habitant si ça t'intéresse aussi.
Tu as déjà introduit une notion totalement hors sujet, c'est assez absurde, pas besoin que tu en ajoutes d'autres ! Donc non, ça ne m'intéresse pas le nombre de carottes par habitant, ni l'intensité énergétique parce que ça n'a rien à voir avec la quantité de CO2 anthropique envoyé dans l'atmosphère, ce dont il était question avant que tu balances tes inepties.

Cette quantité envoyée dans l'atmosphère dépend de la quantité de CO2/habitant et la variable $ dans l'intensité énergétique n'a rien à y faire, si ce n'est dans un rapport indirect très lointain, en quoi d'autres faut-il t'expliquer ? C'est comme si je parle de l'influence des chevaux-moteurs sur l'accélération max d'une voiture et tu débarques pour dire "n'importe quoi, regarde la hauteur du train-roulant".

N'importe quoi, donc.

Tu vois une diagonale décroissant ici ?

Non ? Curieux hein.

Bah non, PAS n'importe quoi. Ce qu'il faut, c'est ne pas comparer pommes et poires. Pour ça, il suffit de regarder l'évolution dans le temps de l'intensité énergétique d'un pays, la Chine, le Japon, la France… peu importe (tu fais glisser le curseur des années et tu constateras cette décroissance pour chaque pays).

Et c'est un fait que plus un pays s'enrichit, plus son intensité énergétique baisse. Or plus un pays s'enrichit, plus il émet de CO2(même si comme toujours, il y a des exceptions), donc ça montre bien que l'indicateur "intensité énergétique", que tu as introduit comme un cheveu dans la soupe, n'a rien à faire dans une discussion sur la "vertu écologique" ou non d'un pays (en se basant bien sûr sur le critère réchauffiste que cette non-vertu serait proportionnelle à la quantité de CO2 émise).

Réduire encore les émissions en France a donc un coût marginal plus élevé que dans ceux-ci. Il serait donc approprié que la France lève le pied de la pédale.
Et quel rapport avec la chouchroute ? Tu cherches à me contredire sur quelque chose que je n'ai pas dite ?
Link to post
Share on other sites
Et c'est bien de cela dont il s'agit. Si quelqu'un veut le contacter pour lui faire comprendre que non, merci, mais se faire détourner et empapaouiter par un journaliste, ça n'intéresse personne, ça lui permettra peut-être de comprendre pourquoi il se casse les dents.

Moi ce que j'en dis (mais bon bien sur vous en ferez ce que vous voulez) c'est que vous ne pouvez pas :

- d'un côté reprocher à la presse d'adopter systématiquement un point de vue trop partial, voire de faire de la désinformation

- et de l'autre refuser de donner votre point de vue quand elle vous le demande.

Si tous les sceptiques réagissent comme vous, ne vous étonnez pas si, en l'absence de contradicteur, les médias continuent à radoter sur le dernier ouragan -conséquence probable du réchauffement climatique- et sur la fin du monde prochaine - à cause du réchauffement climatique.

Personnellement je lui répondrais bien mais j'ai peur de ne pas assez bien connaître les dossiers, alors que certains d'entre vous ici ont fait de la lutte antiréchauffiste leur principal cheval de bataille et maîtrisent le sujet sur le bout des doigts.

Le simple fait qu'il ne demande aucune autre qualification qu'être "exaspéré" est en effet hautement suspect.

Les journalistes ont besoin d'audimat et donc d'invités un peu énervés, qui s'expriment sans retenue et qui sont prêts à mettre les c**illes sur la table. C'est leur job. Etre un bon invité n'est pas un exercice facile, ca c'est évident. Mais j'aurais tout de même pensé qu'il y aurait des volontaires.

Et c'est d'ARTE qu'on parle, où l'idéologie en question règne sans partage.

Ce n'est quand même pas une chaîne (d'après mes souvenirs, je ne regarde jamais) où on a l'habitude de lyncher les invités.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...