Jump to content

Vente d'armes...  

340 members have voted

  1. 1. Vous êtes:

    • favorable à la vente libre sans conditions de tous types d'armes à feu?
      125
    • favorable à la vente sous conditions de tous types d'armes à feu?
      106
    • favorable à la vente des armes non automatiques sans conditions?
      13
    • favorable à la vente des armes non automatiques sous conditions?
      51
    • favorable à la vente d'armes de chasse uniquement sous conditions?
      16
    • défavorable à la vente de tous types d'armes?
      35


Recommended Posts

Je pensais en fait au pare-brise, en guise d'avertissement et pour l'empêcher d'y voir… Les roues viendraient juste après, pour essayer de le ralentir. La tête du conducteur, c'est s'il essaie manifestement d'écraser quelqu'un.

Link to comment

Pour le coup je ne trouve pas que ce soit directement lié aux armes : c'est plus un événement à classer comme une catastrophe naturelle. Si un mec pète un cable, on peut avoir, ou non, des armes en libre circulation, s'il se trouve que le type conduit un camion (ou un car qu'il précipite intentionnellement dans le vide) et le lance dans une foule il y aura du dégât. Croire qu'on puisse l'éviter par un moyen ou un autre tiens largement du wishful thinking.

Link to comment
Pour le coup je ne trouve pas que ce soit directement lié aux armes : c'est plus un événement à classer comme une catastrophe naturelle. Si un mec pète un cable, on peut avoir, ou non, des armes en libre circulation, s'il se trouve que le type conduit un camion (ou un car qu'il précipite intentionnellement dans le vide) et le lance dans une foule il y aura du dégât. Croire qu'on puisse l'éviter par un moyen ou un autre tiens largement du wishful thinking.

Oui et non. Oui dans la mesure où on ne peut pas prévoir ce genre d'incidents. Non dans la mesure où le fait d'armer les citoyens leur permet de répondre à un spectre assez large de menaces directes contre eux-mêmes sans avoir à faire intervenir un service extérieur de protection (police p.ex) qui coûte cher à tous.

Link to comment
Oui et non. Oui dans la mesure où on ne peut pas prévoir ce genre d'incidents. Non dans la mesure où le fait d'armer les citoyens leur permet de répondre à un spectre assez large de menaces directes contre eux-mêmes sans avoir à faire intervenir un service extérieur de protection (police p.ex) qui coûte cher à tous.

Sérieusement, je pense quand même que si ce genre d'individus savaient qu'ils pouvaient se faire flinguer par le premier venu, ils hésiteraient p-e avant de péter un plomb. Enfin je rêve peut-être.. ca doit dépendre des cas.

Link to comment
Sérieusement, je pense quand même que si ce genre d'individus savaient qu'ils pouvaient se faire flinguer par le premier venu, ils hésiteraient p-e avant de péter un plomb. Enfin je rêve peut-être.. ca doit dépendre des cas.

Même si c'était vrai pour 1 cas sur 10, ça ferait toujours 1 type en moins qui fait des misères à d'autres humains. C'est toujours plus que ce à quoi peut prétendre la police actuellement, non ?

Link to comment
Même si c'était vrai pour 1 cas sur 10, ça ferait toujours 1 type en moins qui fait des misères à d'autres humains. C'est toujours plus que ce à quoi peut prétendre la police actuellement, non ?

Pour moi, la police se contente de racketter au bord des routes, je me suis jamais dit "ah tiens c'est vrai qu'ils pourraient m'être utile a ma défense".

Ou alors pauvre de moi, je ne me rends pas compte de tout le travail de sape qu'ils peuvent faire et que je ne vois pas :icon_up:

Link to comment
Pour moi, la police se contente de racketter au bord des routes, je me suis jamais dit "ah tiens c'est vrai qu'ils pourraient m'être utile a ma défense".

Ou alors pauvre de moi, je ne me rends pas compte de tout le travail de sape qu'ils peuvent faire et que je ne vois pas :icon_up:

Pourtant, c'est ce que je suis obligé d'apprendre à ma petite fille qui ne comprend pas pourquoi on doit payer la police si on ne met pas sa ceinture…

"Mais c'est pour notre bien à tus ma chérie"

Je suis obligé de boire un bon whisky après pour me rincer la bouche!!!! La Police incite à l'alcoolisme!

Sérieusement, je pense quand même que si ce genre d'individus savaient qu'ils pouvaient se faire flinguer par le premier venu, ils hésiteraient p-e avant de péter un plomb. Enfin je rêve peut-être.. ca doit dépendre des cas.

Il y aura toujours des gens, des cas, sur lesquels cela n'aura aucun effet. Il y aura toujours des "catastrophe naturelle oui". Mais le fait d'être armé aura un effet positif, c'est même certain!

Même si c'était vrai pour 1 cas sur 10, ça ferait toujours 1 type en moins qui fait des misères à d'autres humains. C'est toujours plus que ce à quoi peut prétendre la police actuellement, non ?

+1

Link to comment
  • 2 weeks later...
Today : La Cour suprême confirme le droit de chaque Américain de posséder une arme.

http://www.20minutes.fr/article/239533/Monde-La-Cour-supreme-reaffirme-le-droit-constitutionnel-a-posseder-une-arme.php

Par 5 voix contre 4, la Cour a rejeté la loi en vigueur depuis 32 ans dans la capitale, Washington DC, interdisant à ses habitants de posséder une arme de poing.

:icon_up:

nan sérieux … c'est une honte de vendre des armes a n'importe qui!!! pas étonnant qu'il n'y aura jamais la paix sur cette terre ,détruire toutes les armes du monde serais un grand pas vers la paix sur cette planete, mais bon l'espoir fait vivre…

:doigt:

Link to comment
The Supreme Court opens fire

Jun 26th 2008 | WASHINGTON, DC

From The Economist print edition

The Supreme Court overturns a ban on handgun ownership in Washington DC

AFTER 217 years, the Supreme Court appears at last to have settled one of the most hotly disputed questions in American constitutional law: who has the right to pack heat? The second amendment says: “A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed.” The odd punctuation makes it unclear what this means. Can anyone own a gun, or only those who serve in a militia?

On Thursday June 26th, five of the nine justices ruled that the right to bear arms is an individual right. In DC v Heller, they struck down a near-total ban on handgun ownership in Washington, DC. But they allowed for some restrictions on gun ownership. States or cities may still continue to prohibit the carrying of concealed weapons, and “dangerous and unusual weapons” may still be barred.

“Undoubtedly some think that the Second Amendment is outmoded in a society where our standing army is the pride of our nation, where well-trained police forces provide personal security, and where gun violence is a serious problem,” wrote Justice Antonin Scalia for the majority. “That is perhaps debatable, but what is not debatable is that it is not the role of this court to pronounce the Second Amendment extinct.”

Gun-lovers are guardedly jubilant. More lawsuits challenging gun-control laws are now likely. The toughest such laws tend to be in cities, where liberals far outnumber hunters and gun curbs are broadly popular. Some of these will probably fall foul of the new precedent. Shirley Franklin, the mayor of Atlanta, bleakly predicts that litigation will divert resources from fighting crime.

Advocates of gun control, who credit tough gun laws with helping to reduce the murder rate in many American cities, are distraught. They must now try to figure out how to craft curbs that could pass constitutional muster, but it is not entirely clear what these might be.

The Supreme Court made two other rulings this week that delighted conservatives. It slashed by $2 billion the punitive damages that Exxon must pay for the Exxon Valdez oil spill in Alaska 19 years ago, setting a precedent that could curb future pluck-a-number-out-of-thin-air awards. And it threw out a law that freed incumbent politicians from many campaign spending restrictions if challenged by a rich opponent.

But it is the gun ruling that will send out the most ripples. Nationally, gun rights are popular, but so are modest restrictions on them, such as background checks to weed out criminals and crazy people, and waiting periods to allow angry people time to calm down. These sorts of restrictions, however, should remain safe from challenge, despite this week’s ruling.

If the decision reassures law-abiding gun owners that their weapons are safe, it could help Barack Obama, since those gun-owners will feel safe to be swayed by other things they might like about him, such as universal health insurance. But if it reminds them that big-city liberals want to grab their guns, that could hurt him badly. Reporters will pester him about whether he agrees with the decision, and which gun restrictions, exactly, he supports.

Gun owners are disproportionately (though by no means entirely) white, southern and rural—a group Mr Obama has trouble appealing to. Bill Clinton found it hard enough in the 1990s, despite his charm and similar background. On the stump, he defended his proposal to ban assault weapons by pointing out that you don’t need an Uzi to hunt deer. “I never saw a deer in a Kevlar vest,” he would joke.

Mr Obama finds it tougher to strike the right note with rural whites. Face to face, he is persuasive—he won plenty of votes in rural Illinois when running for the Senate. But this is a national race, and he cannot meet more than a tiny fraction of voters in person. So it is easy for his opponents to paint him as a condescending liberal.

John McCain, Mr Obama’s opponent, is hardly the gun lobby’s darling. Heretically for a Republican, he favours background checks for those who buy guns at gun shows. But the National Rifle Association (NRA), the main gun lobby, vastly prefers him to Mr Obama. He made a point of going to the NRA’s annual convention last month, where he spoke movingly of a 74-year-old woman who defended her home from a marauder who threatened to set fire to her garage.

An American’s individual right to bear arms may now be secure. But the NRA still frets that lawsuits blaming gun-makers for the actions of criminals who use their products could bankrupt the industry. The vote-scaring slogans practically write themselves. Read my lips: no new guns!

http://www.economist.com/world/na/displayS…e=features_box1

Link to comment
C'est une excellent nouvelle… pour les américains.

C'est une excellente nouvelle pour tout le monde, ca limitera la capacité d'accords internationaux contre les armes, en particulier a l'ONU, ce qui permet plus facilement a d'autres pays de garder leur législation permissive ou d'en créer une sans etre au ban immédiat de la communauté internationale.

Link to comment
C'est une excellent nouvelle… pour les américains.

Je croyais que nous étions tous des américains !

Ca serait marrant de se faire chopper pour détention illégale d'arme et invoquer ce motif devant une juridiction française. :icon_up::doigt:

Link to comment
C'est une excellente nouvelle pour tout le monde, ca limitera la capacité d'accords internationaux contre les armes, en particulier a l'ONU, ce qui permet plus facilement a d'autres pays de garder leur législation permissive ou d'en créer une sans etre au ban immédiat de la communauté internationale.

Exact, mais c'est un effet de bord. En pratique, ce n'est pas ce genre de décisions qui va faire brusquement changer les mentalités en France, par exemple, ou en Europe, de façon générale.

Link to comment
Contrairement à vous, j'estime que le port d'arme libéralisé est un préalable. Le jour où la racaille réfléchira au rapport gain/risque encouru avant de s'engager dans une agression, un grand pas en avant aura été accompli.

Même si on reste dans le "et si, alors", cet argument ne me semble pas forcément valide.

Un delinquant n'est pas forcément une bête assoifée de sang, et tous les delits ne sont pas egaux devant la sanction, ce qui est normal. Dans l'exemple que vous donnez, la plupart des delinquants fonctionnent selon un mode operatoire assez basique : menace à l'aide d'une arme, puis agression (vol le plus souvent). L'arme qui sert à menacer la victime est le plus souvent un couteau, car il est facile de s'en procurer et que cette arme est néanmoins assez dissuasive pour celui sur vers qui elle est brandie.

Le jour ou le port d'arme sera completement liberalisé, ces mêmes individus ne menaceront plus les gens avec un couteau, mais avec un Colt ou autre, ce qui sera beaucoup plus grave. Toutes les victimes potentielles ne possederont pas une arme, mais tous les agresseurs, soyons en certains, en possederont une.

Si l'on autorise le port d'arme mais sous certaines conditions : arme traçable, c'est à dire avec un numero de serie, etc… permettant de retrouver son proprietaire, qui devrait faire une declaration en cas d'achat, de perte ou de vol auprès des services de police. Ainsi, les armes seraient veritablement un objet de défense et non d'attaque. Ce n'est pas le port d'arme comme capacité à se defendre efficacement qui doit être empeché, mais la libre circulation des armes à feu, qui ferait des armes principalement un moyen d'attaque.

A ce titre, pourquoi ne pas repenser le port d'armes et penser à permettre dans un premier temps le port d'armes non-letales comme le Taser (même si son utilisation pose problème : certaines personnes ayant des problemes cardiaques sont décédées). La défense serait encore plus efficace, parce que la neutralisation de l'agresseur n'impliquerait pas sa mort ou sa blessure grave, mais seulement son immobilité pour quelques heures, ce qui empecherait l'hesitation des individus.

C'est un sujet en tout cas passionant, tant les domaines qu'il touche sont nombreux.

Link to comment
Même si on reste dans le "et si, alors", cet argument ne me semble pas forcément valide.

Un delinquant n'est pas forcément une bête assoifée de sang, et tous les delits ne sont pas egaux devant la sanction, ce qui est normal. Dans l'exemple que vous donnez, la plupart des delinquants fonctionnent selon un mode operatoire assez basique : menace à l'aide d'une arme, puis agression (vol le plus souvent). L'arme qui sert à menacer la victime est le plus souvent un couteau, car il est facile de s'en procurer et que cette arme est néanmoins assez dissuasive pour celui sur vers qui elle est brandie.

Le jour ou le port d'arme sera completement liberalisé, ces mêmes individus ne menaceront plus les gens avec un couteau, mais avec un Colt ou autre, ce qui sera beaucoup plus grave. Toutes les victimes potentielles ne possederont pas une arme, mais tous les agresseurs, soyons en certains, en possederont une.

Ca ne me paraît pas crédible. Un voleur capable d'utiliser une arme à feu légale pour dévaliser quelqu'un est psychologiquement le même qu'aujourd'hui, a priori. Or il n'est pas difficile pour une personne de ce genre de se procurer une arme à feu dès aujourd'hui. Cet individu est donc déjà armé. Sa victime elle, n'en a pas le droit.

Link to comment
Ca ne me paraît pas crédible. Un voleur capable d'utiliser une arme à feu légale pour dévaliser quelqu'un est psychologiquement le même qu'aujourd'hui, a priori. Or il n'est pas difficile pour une personne de ce genre de se procurer une arme à feu dès aujourd'hui. Cet individu est donc déjà armé. Sa victime elle, n'en a pas le droit.
C'est pas un problème psychologique mais un problème de course à l'armement : une arme à feu à des désavantages par rapport à un couteau (plus cher, plus difficile à dissimuler, plus de risque de dérapages, sanctions plus dures si on se fait prendre) mais un délinquant à besoin d'avoir une supériorité sur sa victime. En fait c'est un peu l'équivalent du "si vous vous faites agresser laissez-vous faire c'est plus sur", ce qui n'est pas nécessairement faux mais qui n'est pas sans poser quelques problèmes lorsqu'un tel comportement est généralisé.
Link to comment
C'est pas un problème psychologique mais un problème de course à l'armement : une arme à feu à des désavantages par rapport à un couteau (plus cher, plus difficile à dissimuler, plus de risque de dérapages, sanctions plus dures si on se fait prendre) mais un criminel à besoin d'avoir une supériorité sur sa victime. C'est un peu l'équivalent du "si vous vous faites agresser laissez-vous faire c'est plus sur", ce qui n'est pas nécessairement faux mais qui a quelques limites lorsqu'un tel comportement est généralisé.

Il ne me semble pas que dans les pays où la possession d'armes à feu est légale on assiste à une course aux armements entre détrousseurs et particuliers. Et puis, en France, les attaques de fourgons à l'arme lourde ne semblent pas poser de gros problèmes d'approvisionnement aux criminels. Mais bon, ce n'est pas un dossier que j'ai sérieusement creusé.

Link to comment
Il ne me semble pas que dans les pays où la possession d'armes à feu est légale on assiste à une course aux armements entre détrousseurs et particuliers. Et puis, en France, les attaques de fourgons à l'arme lourde ne semblent pas poser de gros problèmes d'approvisionnement aux criminels. Mais bon, ce n'est pas un dossier que j'ai sérieusement creusé.

On parlais des agressions de bases (genre se faire dépouiller dans le métro) pas des grands braquages, et pour ma part je ne parlais pas d'un problème d'approvisionnement mais d'opportunité. Ensuite prendre l'exemple des fourgons alors que justement les convoyeurs sont armés et protégé par un blindage c'est pas très sérieux (les attaques à l'arme lourde sont même un exemple typique de la course aux armements).

Au final je me demande si tu me lis et si tu réfléchis à ce que j'écris où si tu es simplement en mode automatique. C'est pas un débat télé : on a le droit de faire semblant de s'intéresser aux arguments des autres intervenants. :icon_up:

Link to comment
On parlais des agressions de bases (genre se faire dépouiller dans le métro) pas des grands braquages, et pour ma part je ne parlais pas d'un problème d'approvisionnement mais d'opportunité. Ensuite prendre l'exemple des fourgons alors que justement les convoyeurs sont armés et protégé par un blindage c'est pas très sérieux (les attaques à l'armes lourdes sont même un exemple typique de la course aux armements). Au final je me demande si tu me lis et si tu réfléchis à ce que j'écris où si tu es simplement en mode automatique. :doigt:

Heu…joker !

Ce que je voulais simplement dire, c'est que je pense qu'une libéralisation n'entraîne pas automatiquement une course aux armements, ni plus ni moins. Désolé d'avoir lu trop vite. :icon_up:

Link to comment

Pour des raisons pratiques, il est souvent difficile voire impossible de se défendre soi-même lorsqu'on est l'agressé, si l'agression est commise par plusieurs personnes. L'arme cachée est une sécurité pour tous parce que n'importe quel passant peut en sortir une. Un fourgon est un blindé isolé, et on sait ce que disent les militaires sur les blindés isolés.

Link to comment

J'ai lu une bonne partie de ce débat fleuve, et il me semble que certains éléments n'ont pas été discutés (mais bon, y'a beaucoup de page, ça me peut-être échappé).

Par exemple la violence conjugale (ou de manière plus large, celle commise envers des proches). Dans le débat on évoque toujours de manière manichéenne, a) les déliquants pour qui le crime est un métier, B ) des honnêtes citoyens qui s'en protègent: la réalité n'est elle pas plus nuancée ? En Suisse, un homicide sur deux est commis dans le contexte domestique.

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/inde…ument.83619.pdf

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/inde…ment.105277.pdf

http://www.vbs.admin.ch/internet/vbs/fr/ho…ngsdeliktef.pdf

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...