Jump to content

Jeux vidéo


Recommended Posts

Sinon, quelqu'un a joué à Left 4 Dead ici ? Ce jeu devrait être offert à chaque famille française en vue de l'invasion imminente de zombies qui nous guette !

Oui, mais c'est un peu lassant à la longue. (Bon, sauf en mode versus, j'adore être un hunter ou un smoker.)

Link to comment
Ah oui, enfin c'est comme ça que j'ai compris son message : si on n'est pas d'accord avec Luis, on est un progressiste à œillères.

Puisqu'il faut une traduction : en réagissant de façon pavlovienne à la première critique venue, le ressort étant évidemment autre chose que la raison, et en donnant dans l'attaque personnelle contre Luis, vous n'apportez en fait aucune contradiction… et tout le monde est satisfait : Luis parce qu'il a eu la réaction qu'il attendait et ceci le conforte dans ce qu'il croit - indépendamment du fait qu'il ait raison ou non -, les autres parce qu'ils ont pu courir tout nu dans la rue en criant qu'ils avaient raison avec bonne conscience.

A voir. Culturellement, les rats de bibliothèque ont apporté beaucoup à la civilisation. :icon_up:

Puissent-ils grignoter littéralement tout Onfray vite fait.

Link to comment

Sûr que le jeu vidéo n'est pas une activité aussi intéressante que la lecture, concernant l'épanouissement. C'est bien plus lénifiant que stimulant, quand bien même on serait "actif"/"concentré"/"dans le jeu", à travailler sa réaction, précision, etc…

Enfin, si on devait passer en revue toutes les activités sans aucune vertu thérapeutique ou culturelle…

TF2 ftw !

Link to comment
Ca vous arrive souvent de jouer à un clavier de 88 touches ? Plus sérieusement, vous n'allez pas me faire croire que vous prenez le jeu vidéo comme un moyen au même titre qu'un clavier. Vous utilisez le clavier pour jouer au jeu vidéo. A quelle fin "utilisez"-vous le jeu vidéo ?

A quelle fin utilises-tu le verbe utiliser ?

Euh. La lecture, c'est bien.

Yep. Au moins autant que les jeux vidéo. Et aujourd'hui, les jeux vidéo socialisent bien plus les enfants que la lecture.

Ceci dit, j'attends que Luis me donne sa définition de ce que c'est de s'épanouir.

Link to comment
Puisqu'il faut une traduction : en réagissant de façon pavlovienne à la première critique venue, le ressort étant évidemment autre chose que la raison, et en donnant dans l'attaque personnelle contre Luis, vous n'apportez en fait aucune contradiction… et tout le monde est satisfait : Luis parce qu'il a eu la réaction qu'il attendait et ceci le conforte dans ce qu'il croit - indépendamment du fait qu'il ait raison ou non -, les autres parce qu'ils ont pu courir tout nu dans la rue en criant qu'ils avaient raison avec bonne conscience.

Et tu as pu sortir tes deux sous d'analyse lyophilisée à préparer soi-même avec un peu d'eau chaude.

Tout le monde est content.

:icon_up:

Link to comment
Tu y tiens tant que ça ? Oui, parce que ce n'est pas comparable : un roman à l'eau de rose, un film d'action, un jeu vidéo ne sont pas par nature épanouissants.

Tu veux faire la distinction entre ce qui nous épanouis et le reste qui n'est que plaisir, mais là ça devient franchement compliqué. Ce n'est plus seulement le virtuel qui empêche de s'épanouir, mais tout ce qui est "médiocre" (j'en conclue qu'il y a donc du "virtuel qui ne l'est pas.). Et avec tout ça je ne comprends toujours pas ton exemple de la marelle. Qu'est-ce que ce jeu à d'épanouissant ? Regarder sous les jupes des filles ?

Link to comment
Et tu as pu sortir tes deux sous d'analyse lyophilisée à préparer soi-même avec un peu d'eau chaude.

Tout le monde est content.

:icon_up:

Je ne le nie pas car c'est bien ce qui m'ennuie le plus : qu'une argumentation à deux balles suffise à tout expliquer.

Link to comment
Le polylogisme semble toujours tout expliquer. Alors que ça révèle juste un gros présomptueux.

Pas gros : mince, en ce qui le concerne. Ce qui expliqu que son ego se sente à l'étroit dans ce corps étriqué.

Link to comment
Le polylogisme semble toujours tout expliquer. Alors que ça révèle juste un gros présomptueux.

En tout cas, le polylogisme dans les jeux vidéos, c'est désastreux.

Link to comment
Que les choses soient claires : je ne dis pas que Luis a raison, juste que ses contradicteurs sont des nuls.

Et le contradicteur des contradicteurs, il est comment, au juste ?

Link to comment

Apres une bonne nuit de sommeil, légèrement écourtée par l’assassinat prémédité d’une plaque de carton innocente à qui je ne reconnaît pas le statut de personne, ainsi que par deux heures ou j’ai assisté ma guilde Warhammer au massacre virtuel de joueurs de la destruction à qui je le reconnaît, je me sens … enfin… prêt a donner une réponse un peu sérieuse à ce qui ne l’est pas franchement plus qu’une tartine a la confiture.

[wall of text]

Le jeu vidéo est une activité ludique extrêmement variée et il est donc difficile de faire une défense globale, néanmoins je vais m’y essayer.

Pour commencer par ce qui est le plus important, parce que non substituable aisément, les jeux vidéos entrainent a étendre la proprioception a des outils diverses et exotiques, a travers des interfaces extrêmement diverses et abstraites, cette faculté de l’être humain d’étendre son action reflexe a l’outil est probablement aussi importante que la raison, et l’entrainer dans la diversité qu’offre a faible cout les jeux vidéos est un opportunité importante de progrès personnel. (serious business enough ?)

Deuxièmement, et cela à déjà été dit, mais je vais essayer de me paraphraser, les jeux vidéos habituent a manipuler rapidement des concepts, des images, des abstractions si tu préfère, et ce des le plus jeune âge (ou franchement, l’algèbre et la logique sont inaccessibles :icon_up:), j’ai personnellement observé la naissance naturelle d’esprit analytique et de la recherche des causes premières dans les jeux, en effet, les jeux vidéos, en général (en particulier dans la famille des RPG, qu’ils soient MMO ou non), exposent un modèle mathématique sous jacent qu’il faut souvent découvrir, et des très jeunes les découvrent, par l’expérience personnelle, en construisant une méthode systématique d’essai et d’erreur, franchement, c’est y pas épanouissant ?

Troisiement, et la je m’intéresserait plutôt aux jeux en ligne, et en particulier aux MMORPG persistants, les jeux vidéos sont une des rares (peut être la dernière avec les forums de discussion généralistes) activité sociale ou les classes d’âge se mélangent au dépends de la séparation forcée par classe d’âge, c’est infiniment plus enrichissant pour un gamin précoce de 14 ans de communiquer, de travailler a un but commun avec des adultes en pouvant apporter de la valeur au groupe que d’aller ânonner des évidences avec son groupe d’âge et de limiter ses interactions avec les adultes a l’éducation nationale et les présentateurs télévisuels.

Si la partie sociale est bien entendue tout a fait possible sans les jeux vidéos, le fait est que dans la société moderne occidentale, les jeux vidéos sont un moteur majeur de sociabilité intergénérationnel, et par conséquent un contre pouvoir non négligeable a l’uniformisation idéologique et culturelle des jeunes générations.

Enfin, l’argument selon lequel pour chaque aspect positif d’un jeu vidéo, cet aspect positif est possiblement isolable et trouvable dans une autre activité ne saurait être un argument contre, c’est le cas de toutes les activités, de même, l’enrichissement viens toujours de l’acteur et de ses partenaires et non de l’outil, ca n’a rien de spécifique au jeu vidéo non plus.

[/wall of text]

Link to comment

J'ai appris l'anglais grâce au jeu vidéo. Je connais tout un vocabulaire que les non geeks ne connaissent généralement pas.

Les FPS développent aussi les réflexes et la vue (l'attention des détails au loin), et les jeux de réflexion… la réflexion.

Des jeux comme Empire Total War permettent à n'importe qui de comprendre l'effet des taxes et la nature du gouvernement, le tout arrosé de citations des pères fondateurs.

Par exemple, au hasard, celle ci :

If you love wealth more than liberty, the tranquility of servitude better than the

animating contest of freedom, depart from us in peace. We ask not your counsel

nor your arms. Crouch down and lick the hand that feeds you. May your chains rest

lightly upon you and may posterity forget that you were our countrymen."

Samuel Adams, (1722-1803)

C'est pas de la propagande libérale ? C'est y pas épanouissant ?

Après, il existe les jeux multijoueurs, quelle magnifique manière d'apprendre l'anglais. J'avais pas 15 ans, j'ai pu discuter avec des américains, des coréens, des norvégiens, des portugais, des polonais, des australiens, des russes, des tchèques… J'ai fais erasmus en restant chez moi.

Enfin, dernier aspect des jeux vidéos, quand je viens de massacrer 2000 soldats français avec mon armée britannique, ou lorsque je massacre des enfants à la grenade dans Fallout 2, ou que je brule des japonais dans Call of Duty 5, que je défonce du zerg dans Starcraft, j'assouvis mes pulsions meurtrières - sans blesser ou tuer le moindre pixel. C'est un plus pour votre sécurité.

Et cela ne m'a jamais empêché de lire des Tolstoï, Voltaire, Druon, Rand, Rothbard, Stephen King, et des centaines de récits de marins ou d'aviateurs.

Link to comment
Que les choses soient claires : je ne dis pas que Luis a raison, juste que ses contradicteurs sont des nuls.

Luis a raison, mais c'est à l'accusation de faire la preuve de la débilité des jeux vidéos et de l'abêtissement progressif de la jeunesse qui s'adonne à ce vice. Surtout que c'est un fil, où manifestement, les gamers parlent aux gamers et se comprennent d'autant mieux.

Après c'est comme pour la défense du rap: pour faire oublier la médiocrité générale, le bruit et l'appauvrissement, on invoque toujours les rares exceptions de rapeurs intelligents et musicalement audessus du lot pour finalement lâcher l'habituel cri d'indignation " mais tu n'as pas le droit de juger! Généraliser est un scandale! … condamner cette belle diversité est de la discrimination! " etc.

Et le contradicteur des contradicteurs, il est comment, au juste ?

Contorsionniste? :icon_up:

Le jeu vidéo est une activité ludique extrêmement variée et il est donc difficile de faire une défense globale, néanmoins je vais m’y essayer.

Quel conservateur traître, ce neuneu! :mrgreen:

Pour ma part je me garderai bien de contredire, en laissant les manettes moites du débat aux diafoirus du virtuel, aux enflés du pétard, aux maniaques de la gâchette, aux excités du gros calibre, aux mégalo constructivistes de cités imaginaires, guerriers de clavier et autres otakus.

Je me contenterai de dire ceci : les jeux vidéos sont au loisir ce que l'onanisme est au sexe.

:doigt:

Link to comment

Que de blabla ! Donc, en résumé, les jeux vidéo sont merveilleux pour entraîner les gens à résoudre seuls ou en groupe des problèmes que l'on rencontre… dans les jeux vidéos !

Et si les jeux vidéos sont aujourd'hui "un moteur majeur de sociabilisation intergénérationnelle" dans nos sociétés (que de gros mots, là encore, au passage), eh bien, c'est déplorable, voilà tout.

Tout ça, toutes proportions gardées, c'est un peu comme si on m'expliquait que fumer du cannabis, c'est épanouissant, parce que ça permet de développer ses capacités respiratoires et de se faire plein de potes.

Link to comment
Que de blabla ! Donc, en résumé, les jeux vidéo sont merveilleux pour entraîner les gens à résoudre seuls ou en groupe des problèmes que l'on rencontre… dans les jeux vidéos !

Et si les jeux vidéos sont aujourd'hui "un moteur majeur de sociabilisation intergénérationnelle" dans nos sociétés (que de gros mots, là encore, au passage), eh bien, c'est déplorable, voilà tout.

Tout ça, toutes proportions gardées, c'est un peu comme si on m'expliquait que fumer du cannabis, c'est épanouissant, parce que ça permet de développer ses capacités respiratoires et de se faire plein de potes.

Non, en résumé, les jeux vidéo sont merveilleux.

Fumer du cannabis m'a désolidarisé de mon écran d'ordi. Donc d'après toi, j'aurais du ou pas commencer le cannabis ?

Faut que je fasse l'un ou l'autre.

Tu ne dois pas pratiquer, mais je t'assure quand j'en ai appris bien plus dans la vie collé à mon écran qu'au lycée.

Link to comment
Et au teknival, tu as enfin vu la lumière?

Je suis la Lumière.

Si peux en rajouter une pour Luis, quand on fait des maths, on est dans un monde abstrait où l'on invente ses propres règles aussi loin qu'elles ne se contredisent pas. Savoir manier des maths ne sert … qu'en maths. Pourtant, un bon matheu, on peut être certain qu'il a un cerveau qui marche correctement pour résoudre des problèmes ou faire quoi que ce soit de ses dix doigts. Savoir manier les jeux vidéos ne sert pas que dans les jeux vidéos. J'ai même appris à piloter des avions légers sur flight simulator.

Link to comment
Que de blabla !

Désolé de ne pas faire de pétition de principe et de ne pas me contenter de dire que les jeux vidéo c'est trop de la basse, sans le moindre argument, la prochaine fois je me contenterai de m’arrêter a ‘self hating geek’ sans essayer de communiquer.

Donc, en résumé, les jeux vidéo sont merveilleux pour entraîner les gens à résoudre seuls ou en groupe des problèmes que l'on rencontre… dans les jeux vidéos !

Maintenant, si tu n’a jamais a manipuler de concepts abstraits, si tu n’a jamais a utiliser d’outil avec une interface abstraite, c’est ton choix, mais prétendre que ça ne se trouve que dans les jeux vidéos est totalement aberrant, des gens qui conduisent, j’en croise tous les jours, des ‘knowledge workers’ comme on dit, aussi, même les artisans font leurs courses sur internet et doivent faire leur comptabilité, et, horreur des horreurs, ils doivent pour ça utiliser une interface abstraite pour manipuler des concepts, et oui !

Et si les jeux vidéos sont aujourd'hui "un moteur majeur de sociabilisation intergénérationnelle" dans nos sociétés (que de gros mots, là encore, au passage), eh bien, c'est déplorable, voilà tout.

Donc la société actuelle est déplorable dans sa ségrégation par classes d’âge qui empêche la transmission des valeurs et isole la jeunesse dans une culture impersonnelle, nous sommes d’accord…et donc un outil qui est au pire un symptôme, au mieux une correction de cet état de fait est mauvais par association ?

Tout ça, toutes proportions gardées, c'est un peu comme si on m'expliquait que fumer du cannabis, c'est épanouissant, parce que ça permet de développer ses capacités respiratoires et de se faire plein de potes.

Toute activité sociabilisante peut être comparée au cannabis de cette manière pour la déprécier, ca n’apporte pas grand-chose, tu aurai un argument ?

Link to comment
Je suis la Lumière.

Tout s'explique. Voilà ce qui arrive lorsqu'on utilise un écran d'ordi comme prothèse cérébrale. On commence à dégénérer, pour aller vers une forme de vie proche de la faune qui grouille dans les profondeurs des cavernes et qui est aveuglée par le moindre rayon de soleil.

Le jeu vidéo comme antichambre du transhumanisme. Fiat lux.

Link to comment
Tout s'explique. Voilà ce qui arrive lorsqu'on utilise un écran d'ordi comme prothèse cérébrale. On commence dégénérer, pour aller vers une forme de vie proche de la faune qui grouille dans les profondeurs des cavernes et qui est aveuglée par le moindre rayon de soleil.

Le jeu vidéo comme antichambre du transhumanisme. Fiat lux.

Je faisais référence à ta blague sur le teknival, la Lumière que j'ai vu, elle est en moi. Et tu dois avoir la même. :icon_up: Mais laisse tomber

Mais quand je vois les formes de vie autours de moi qui ne jouent pas à des jeux vidéos ou ne consomment jamais de drogues, ou ne font pas de skydive, je ne regrette rien.

Link to comment

Au fait, des gamins, j’en ai deux et le grand ne joue que très peu aux jeux vidéo, et si il y joue, ca ne sera bien entendu pas a l’exclusion de toute autre activité, mais crois moi, la question de savoir ce qui est épanouissant pour un enfant me tiens a cœur, et si j’éliminait toutes les activités pour lesquelles quelqu’un sur internet trouve que ce n’est pas épanouissant, mes enfants seraient déjà devenus des légumes inconscients d’ennui dans leur cellule capitonnée.

Link to comment

C'est fatigant ce deux poids, deux mesures, ça sera donc ma dernière participation à ce débat de sourds et muets.

Je ferai un parallèle entre les armes et les jeux vidéos : lorsqu'on utilise des arguments utilitaristes pour défendre le port d'armes, et cela, tous les libéraux le font au cours d'un débat sur les armes (ça fait baisser la criminalité, ça per

met aux plus faibles de se défendre), on y voit aucun problème et tout le monde acquiesce.

Tandis que les arguments utilitaristes utilisés par Neuneu2k (bravo pour ton argumentation d'ailleurs) pour défendre les jeux vidéos sont balayés sans même l'ombre d'un argument solide.

Au final, on tourne en rond pour rien car comme pour les armes, il revient à chaque personne d'utiliser les jeux vidéos à bon escient et en toute liberté. Il suffit peut-être d'ajouter que les parents ont aussi une responsabilité à jouer dans la régulation du temps passé devant leurs ordis par leur petites têtes blondes et on aura dit l'essentiel.

A critiquer bêtement les jeux vidéos, on en revient à faire le jeu d'associations comme Famille de France (reconnue d'utilité publique, attention !) et autres groupements et lobbys dont le seul but est d'empiéter sur notre liberté.

Personnellement, je propose qu'on passe à l'attaque morale de l'alcool, de la cigarette et on verra très vite Free Jazz monter sur son cheval de bataille anti-hygiénisme, mais bon, c'est ce qui fait son charme :icon_up:

Je tiens tout de même à demander à Apollon, dont l'attitude méprisante dégouline de contentement de soi, de faire honneur à son pseudonyme et de nous éclairer de ses lumières.

Link to comment

De toute façon, on peut être médisant sur les geeks ou les consommateurs de stups', mais ça leur fait une belle jambe. On est toujours le con de quelqu'un d'autre, et il y a grosso modo 80% de cons dans tous les groupes sociaux réels et imaginables.

La drogue, le temps passer à jouer, la télé, les études, les livres, les armes, les cigarettes et Famille de France ne changent rien à l'affaire.

Link to comment
$Au final, on tourne en rond pour rien car comme pour les armes, il revient à chaque personne d'utiliser les jeux vidéos à bon escient et en toute liberté. Il suffit peut-être d'ajouter que les parents ont aussi une responsabilité à jouer dans la régulation du temps passé devant leurs ordis par leur petites têtes blondes et on aura dit l'essentiel.

En même temps la régulation, ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus libéral comme éducation. Là tu nous proposes une éducation à la mode social-démocrate, où les parents sont de gentils accompagnateurs et modérateurs occasionnels.

Une éducation libérale suppose une certaine exigence, des principes, une discipline (et pourquoi pas une sévérité), une hiérarchie, une croissance, un critère de goût et l'apprentissage de la beauté.

Bref pourquoi introduire la hideuse playstation dans la maison, alors qu'il est plus simple de s'en passer? Le rasoir d'Occam, ça c'est libéral.

Personnellement, je propose qu'on passe à l'attaque morale de l'alcool, de la cigarette et on verra très vite Free Jazz monter sur son cheval de bataille anti-hygiénisme, mais bon, c'est ce qui fait son charme :icon_up:

Parfaitement mossieur, je prétends promouvoir ici les loisirs de gens honnêtes, qui sentent des odeurs authentiques et ont du goût ; comme les ballades à cheval, les promenades en forêt, la cueillette des champignons, la chasse, le jardinage, la peinture, la cuisine, la pratique d'un instrument de musique etc. Et plus généralement toutes les activités qui éveillent les sens au lieu de fabriquer des petits zombies accrocs à leur écran!

Link to comment
Désolé de ne pas faire de pétition de principe et de ne pas me contenter de dire que les jeux vidéo c'est trop de la basse, sans le moindre argument, la prochaine fois je me contenterai de m’arrêter a ‘self hating geek’ sans essayer de communiquer.

Tu t'énerves mais tu ne réalises pas que pour moi, tes arguments sur les concepts abstraits, c'est du pipeau ! Je ne les comprends pas, tout simplement. C'est creux, c'est vide de sens. On manipule tout autant et très bien des concepts abstraits partout, tout le temps, sans jouer à des jeux vidéos, sans même toucher à un ordinateur.

Maintenant, si tu n’a jamais a manipuler de concepts abstraits, si tu n’a jamais a utiliser d’outil avec une interface abstraite, c’est ton choix, mais prétendre que ça ne se trouve que dans les jeux vidéos est totalement aberrant, des gens qui conduisent, j’en croise tous les jours, des ‘knowledge workers’ comme on dit, aussi, même les artisans font leurs courses sur internet et doivent faire leur comptabilité, et, horreur des horreurs, ils doivent pour ça utiliser une interface abstraite pour manipuler des concepts, et oui !

Eh bien, tu vas dans mon sens, là : point besoin de jeu vidéo pour apprendre à faire ses courses sur Internet ou à faire sa comptabilité.

Donc la société actuelle est déplorable dans sa ségrégation par classes d’âge qui empêche la transmission des valeurs et isole la jeunesse dans une culture impersonnelle, nous sommes d’accord…et donc un outil qui est au pire un symptôme, au mieux une correction de cet état de fait est mauvais par association ?

Nous sommes d'accord : le jeu vidéo ne peut être au mieux qu'une correction d'un état de fait qui est lui-même déplorable. Maintenant, dans quelle mesure le jeu vidéo vient-il aggraver plutôt que corriger cet état de fait ? Avant de permettre aux gens de se rencontrer, le jeu vidéo les isole, chacun devant sa babasse, il ne faudrait pas l'oublier.

Toute activité sociabilisante peut être comparée au cannabis de cette manière pour la déprécier, ca n’apporte pas grand-chose, tu aurai un argument ?

Ben, non, justement, tu tombes dans le relativisme, là. Une activité où tu passes 2 % de ton temps à "te sociabiliser" (qu'est-ce que ça veut dire précisément, d'ailleurs ? Et pourquoi, à votre avis, cette expression apparaît-elle précisément à notre époque ?) n'en vaut pas une autre où on est en présence permanente avec d'autres personnes. Voilà l'argument contre les jeux vidéos : ok, il y a des IRL parfois, ok, on parle à d'autres joueurs via une "interface abstraite", mais au final, on a passé 95 % de son temps à tuer du mob en exécutant un scénario programmé dans un univers irréel. Ce qu'apporte la marelle, que n'apportent pas les jeux vidéos, c'est la présence physique, tout bêtement.

C'est pour ça que je dis qu'on se fout de moi quand on me dit que le jeu vidéo serait par nature sociabilisant ou épanouissant. Ce n'est pas le cas. Ce qu'apportent les jeux vidéos, et tous leurs aficionados le revendiquent, c'est une distraction de la réalité, pas un épanouissement dans celle-ci.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...