Aller au contenu
Librekom

Grands classiques du cinéma

Messages recommandés

J'ai visionné ces derniers mois quelques grands classiques du cinéma, De "ascenceur pour l'échaffeau" à "Star Wars" en passant par "A Clockwork Orange", a chaque fois en VO.

Je vous invite à poster ici vos critiques personnelles.

Certains titres reconnus comme étant des chefs d'oeuvre m'ont profondément déçus et je me suis parfois demandé ce qu'on fumait dans les festivals.

Je me dis aussi que le régard du membre de la génération Y que je suis est inévitabelement différent de celui de mes ainés, mais tout de même.

Voici une liste de ceux qui mont marqué :

"One Flew Over the Cuckoo's Nest" (Vol au-dessus d'un nid de coucou) :

Absolument grandiose.

J'en avais déjà parlé sur ce forum, il a en plus le mérite d'être une critique plutôt subtile du socialisme.

"A Clockwork Orange" (orange mécanque) :

C’est révolutionnaire pour l'époque, je comprends qu'il ait marqué son époque.

Je trouve qu'il a mal vieilli.

"Ascenseur pour l'échafaud"

Un des films les plus chiant que j’ai vu ces derniers temps. L’intrigue était surement novatrice pour l’époque. Mais Jeanne Morreau est pathétique, j’ai eu envie de la giffler à chaque scene.

Et puis ce rytme hyper lent est insuportable, on dirait un mauvais épisode de Derrick.

"After hours"

La aussi, je ne comprends pas trop les critiques, le personnage principale est agaçant, toutes ces rencontres de personnage plus dérangés les uns que les autres sont tellement improbables, j’ai trouvé ça du niveau d’une pièce de théatre mal ficellée. Il y a quelques scènes très intéressantes du point de vue la façon de filmer, mais c’est tout.

"Taxi Driver"

Le sujet est interressant, De Niro est génial, les autres acteurs aussi, la réalisation est intéressante mais le rythme du film invite à la somnolence profonde. J’ai donc eu un sentiment mitigé pour ce film.

"Serpico"

Excellent film, les acteurs, la réalisation, le scénario, le rythme, tout m’a plus.

"Dog Day Afternoon" (Un après-midi de chien)

Idem que précédent, ce film m’a vraiment beaucoup plu, Al Pacino y apparait dans toute sa splendeur

“Once Upon a Time in America” (Il était une fois en Amérique)

C’est bon, très bon. Mais c’est long, trop long

”12 Angry Men” (Douze hommes en colère)

Le meilleur film judiciaire que j’ai pu voir. C’est tout simpelment un des meilleurs films de tous les temps. Un sujet excellent, une réalisation géniale surtout avec les moyens techniques de l’époque et un Henry Fonda au sommet de forme.

Je termine pour aujourd’hui avec un film plus récent:

”A serious man”

Je ne comprends pas l’intérêt de ce film. On peut résumer le film en une phrase : le sort s’acharne sur un pauvre type plein de bonne volonté. Et puis quoi? Elle est où la moral du film, qu’est ce que les frères Coen ont voulu nous faire passer comme méssage ? Que la vie est injuste, que les hommes sont des salauds, que la religion ne peut pas les aider et qu’il faut l’accepter. Même la toute fin du film est frustrante. Ce film me fait fortement pensser à After Hours en fait, juste en un peu moins improbable. C’est un film chiant, agaçant et en plus endormant. Il y a peut être trois moment dans le film où j’ai rit et le reste j’ai dormi.

Et vous, quels grands classiques vont ont marqué?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"The African Queen"

Ce film est devenu instantanément un de mes préférés. Je trouve Bogart et Hepburn géniaux. Et cette lutte contre la nature me semble être une grande partie de la condition humaine. Je pense que voir White Hunter Black Heart, qui retrace la préparation du film par John Huston, m'a permis d'encore plus apprécier le film.

"Million Dollar Baby"

La meilleure collaboration entre Tom Stern et Clint Eastwood. Une utilisation magistrale du clair obscur. Les acteurs sont aux top. Le fait qu'Hillary Swank ait elle même vécu ce genre d'histoires de rags to riches rend le film encore plus beau.

"Pickpocket" Robert Bresson

Excellent film. Une trame qui ressemble à celle de Crime et Châtiment un de mes livres préférés. Un film qui n'est pas très long mais plein de virtuosité.

"La règle du jeu" de Jean Renoir

J'ai beaucoup aimé l'aspect révolutionnaire du film. Plein de personnages qui traversent le champ en permanence. Un des meilleurs films de tous les temps assurément.

"Quai des Orfèvres" Clouzot

Dialogue et mise en scène excellentes. La prestation de Jouvet est particulièrement bonne. L'un des meilleurs films français que j'ai vu.

Akira Kurosawa

Ran, Les Sept Samouraï, Rashomon, Ikiru (Vivre), Yojimbo sont tous excellents.

"Alphaville" Godard

Rarement vu un film aussi chiant.

Les frères Cohen

J'ai adoré Fargo. Le scénario est très bien ficelé. Le personnage de l'inspectrice est excellent. No country for old men est une excellente adaptation je trouve. True Grit est aussi un super film, probablement supérieur à la précédente adaptation avec John Wayne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas encore Godart.

Pour Les autres films que tu cites, je n'en ai encore vu aucun.

Des frère cohen, j'ai vu le récent "burn after reading" que j'ai beaucoup aimé, il y a juste la mort d'un personne que j'ai trouvé tellement absurde qu'elle m'a dérangé, mais c'est éidemment le but recherché.

J'ai adoré presque tous les films de Quentin Tarantinon tout particulièrement Jackie Brown, mais j'ai du mal à les classer dans les "grands classiques".

Ça dépend de la définition qu'on donne à cette expression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Pickpocket" Robert Bresson

Excellent film. Une trame qui ressemble à celle de Crime et Châtiment un de mes livres préférés. Un film qui n'est pas très long mais plein de virtuosité.

Tiens c'est marrant j'ai été supra-déçu par ce film. Le truc c'est justement que la trame d'une oeuvre comme Crime et Châtiment ne se prête absolument pas à un petit voleur non-violent, il faudrait vraiment avoir une case en moins pour s'adonner au vol tout en étant pris de remords pour quelque chose de si négligeable. Tu viens de réaliser que c'est mal d'avoir volé un porte-feuille ? Facile, tu le déposes dans la boîte au lettre de son proprio (les papiers d'identité seront peut-être dedans). Raskolnikov n'a pas vraiment cette possibilité et c'est bien le concept-même d'avoir commis des meurtres dans le livre.

Remplacer des meurtres par des larçins en espérant que ça fonctionne, c'est un peu comme avoir remplacé les armes des flics par des talkies walkies dans E.T, ça en dit long sur le courage du réalisateur pour aborder les thèmes sensibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens c'est marrant j'ai été supra-déçu par ce film. Le truc c'est justement que la trame d'une oeuvre comme Crime et Châtiment ne se prête absolument pas à un petit voleur non-violent, il faudrait vraiment avoir une case en moins pour s'adonner au vol tout en étant pris de remords pour quelque chose de si négligeable. Tu viens de réaliser que c'est mal d'avoir volé un porte-feuille ? Facile, tu le déposes dans la boîte au lettre de son proprio (les papiers d'identité seront peut-être dedans). Raskolnikov n'a pas vraiment cette possibilité et c'est bien le concept-même d'avoir commis des meurtres dans le livre.

Remplacer des meurtres par des larçins en espérant que ça fonctionne, c'est un peu comme avoir remplacé les armes des flics par des talkies walkies dans E.T, ça en dit long sur le courage du réalisateur pour aborder les thèmes sensibles.

Ce que j'ai aimé c'est le déplacement de la problématique. Dans le livre, c'est le meurtre et là se serait plus la pure transgression. Michel sait très bien que le jeu n'en vaut pas la chandelle, qu'il prend trop de risques. Il vit d'ailleurs dans le dénuement le plus total. Pourtant, il continue. Même quand ils s'associent avec d'autres, on voit bien qu'il reste perdu. Sa faiblesse est son "cauchemar".

Au début du film on peut lire : « Ce film n’est pas du style policier. L’auteur s’efforce d’exprimer, par des images et des sons, le cauchemar d’un jeune homme poussé par sa faiblesse dans un aventure de vol à la tire pour laquelle il n’était pas fait.Seulement cette aventure, par des chemins étranges, réunira deux âmes qui, sans elle, ne se seraient peut-être jamais connues. »

J'aime l'idée que sans la transgression il n'aurait peut être pas trouvé la femme de sa vie. Bresson était janséniste, il est donc probable qu'il ne croyait pas au libre arbitre. Le questionnement sur le destin est un des volets du film que je préfère. J'ai aussi aimé comment le pickpocket est montré. On voit qu'il existe un vrai art derrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas avoir d'avis sur les classiques du cinéma que je n'ai pas vu pour la plupart…mais sur le peu de films anciens que j'ai vu, il me semble que le cinéma est un art qui vieillit mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Out of Africa". Je sais, c'est un film pour gonzesse, c'est au moins aussi long qu'Once Upon a Time in America, mais c'est tout aussi bon et culte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des frère cohen, j'ai vu le récent "burn after reading" que j'ai beaucoup aimé, il y a juste la mort d'un personne que j'ai trouvé tellement absurde qu'elle m'a dérangé, mais c'est éidemment le but recherché.

J'ai adoré presque tous les films de Quentin Tarantinon tout particulièrement Jackie Brown, mais j'ai du mal à les classer dans les "grands classiques".

Ça dépend de la définition qu'on donne à cette expression.

Burn after reading en effet j'ai bien aimé. Des frères Cohen il y aussi de Big Lebowski que j'ai oublié de citer et qu'on peut classer dans la catégorie des OVNIS cultes.

Pour Tarantino je pense que Pulp Fiction est un grand classique assurément. Jackie Brown est très bon mais c'est vrai que j'hésiterais à le qualifier de classique. Par contre, Inglourious Basterds je l'ai trouvé long et prétentieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas avoir d'avis sur les classiques du cinéma que je n'ai pas vu pour la plupart…mais sur le peu de films anciens que j'ai vu, il me semble que le cinéma est un art qui vieillit mal.

Ben par définition, un classique, c'est une oeuvre d'art qui a bien vieilli.

2001, l'odyssée de l'espace, Vertigo, Double indemnity, Chantons sous la pluie, Sunset Boulevard, À l'ouest, rien de nouveau (1931), etc. ont tout sauf mal vieilli.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rogermila

Un exemple curieux de deux films consécutifs de l'excellent John Boorman dont l'un a très bien vieilli tandis que l'autre est devenu d'une ringardise absolue

" Delivrance" qui tient encore bien la route.

" Zardoz" avec Sean Connery qui est devenu, avec le temps, une m… absolue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, il faut bien que quelqu'un se décide à pourrir ce fil.

Je commence en mentionnant les visiteuses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ai vu (c'est à dire en salle sur grand écran) samedi, Yellow Sky avec Peck, Widmark, Baxter. Pas une oeuvre majeure, mais très bien joué et rythmé. Je ne connaissais pas William Welmann et je me rends compte qu'il savait mener un film.

Evidemment, les enjeux du récit sont une fille et l'or, donc déjà on accroche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qu’est ce que les frères Coen ont voulu nous faire passer comme méssage

Life is what happens to you when you're busy making plans.

Cf. le dernier plan.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben par définition, un classique, c'est une oeuvre d'art qui a bien vieilli.

Donc, il n'y a pas de classique du cinéma.

2001, l'odyssée de l'espace, Vertigo, Double indemnity, Chantons sous la pluie, Sunset Boulevard, À l'ouest, rien de nouveau (1931), etc. ont tout sauf mal vieilli.

Oui, je te l'accorde dans la mesure où l'on peut dire d'une merde qu'elle a bien vieilli lorsqu'elle s'est desséchée.

:jesors:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Taxi Driver"

"A Clockwork Orange" (orange mécanque) :

Taxi Driver pas mal mais sans plus. Orange mécanique un grand chef-d'oeuvre.

"One Flew Over the Cuckoo's Nest" (Vol au-dessus d'un nid de coucou) :

“Once Upon a Time in America” (Il était une fois en Amérique)

Pas vu ces deux-là.

”A serious man”

"Ascenseur pour l'échafaud"

L"Serpico"

”12 Angry Men” (Douze hommes en colère)

"After hours"

"Dog Day Afternoon" (Un après-midi de chien)

Je regarde beaucoup de films mais franchement je n'en avais jamais entendu parler, faudrait s'entendre sur la définition de films connus et films cultes hein…Je peux sortir des films pas connus coréens aussi pour me la péter :icon_biggrin:

Pour ma part c'est 2001, l'odyssé de l'espace; starwars, shining, apocalypse now, scarface, orange mécanique, le bon la brute et le truand, il était une fois dans l'ouest et bien d'autres….

Je ne peux pas avoir d'avis sur les classiques du cinéma que je n'ai pas vu pour la plupart…mais sur le peu de films anciens que j'ai vu, il me semble que le cinéma est un art qui vieillit mal.

Une oeuvre devient culte avec le temps, il est trop tôt pour dire si les films des 20 dernières années sont des chefs-d'oeuvre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
”A serious man”

"Ascenseur pour l'échafaud"

L"Serpico"

”12 Angry Men” (Douze hommes en colère)

"After hours"

"Dog Day Afternoon" (Un après-midi de chien)

Je regarde beaucoup de films mais franchement je n'en avais jamais entendu parler, faudrait s'entendre sur la définition de films connus et films cultes hein…Je peux sortir des films pas connus coréens aussi pour me la péter :icon_biggrin:

Que tu n'ai pas vu ces films n'implique pas qu'ils ne soit pas des classiques.

"12 angry men" est un hyper classique, hyper connu.

Que tu n'en ai jamais entendu parlé ne fait pas de toi un inculte. (Je déteste entendre "tu ne connais pas ça ?!?!!"). Mas bon voilà, tous ces films sont très connu, tout particulièrement "12 Angry men"

Moi par exemple, je ne connaissais pas "The African Queen" et après vérification c'est un hyper classique et c'est même surprenant que quelqu'un comme moi qui aime le cinéma n'en avais jamais entendu parlé. Ce n'est pas parce que je ne connais pas que ce n'est pas connu ou classique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je regarde beaucoup de films mais franchement je n'en avais jamais entendu parler, faudrait s'entendre sur la définition de films connus et films cultes hein…Je peux sortir des films pas connus coréens aussi pour me la péter :icon_biggrin:

Pour 12 Hommes En Colère, on te pardonne mais répare très vite cette faute grave.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je regarde beaucoup de films mais franchement je n'en avais jamais entendu parler, faudrait s'entendre sur la définition de films connus et films cultes hein…Je peux sortir des films pas connus coréens aussi pour me la péter :icon_biggrin:

Serpico c'est à voir, grand classique du "réveil du flic intègre", et si on aime voir New York au cinéma, comme j'ai l'impression que c'est votre cas vues les listes proposées, c'est une bonne occasion.

Si vous aimez Taxi Driver, il peut être intéressant de voir Mean Streets, le film précédent de Scorsese où De Niro tient un autre rôle de chien fou, il est aussi question de New York la nuit et de mafia italienne. Par contre c'est un cran plus étrange et déstructuré encore que Taxi Driver.

En ce qui concerne Kurosawa j'ai découvert et je conseille Entre le Ciel et l'Enfer, différent de ses classiques, ça commence en un huis clos et ça finit de façon extrêmement psychédélique, de manière générale le film est très américain.

J'ajouterai à la liste déjà bien fournie de chef-d'oeuvres US des années soixante-dix, The Deer Hunter, pas encore mentionné, absolument excellent et beau avec De Niro, Christopher Walken, Meryl Strip, de Michael Cimino, cinéaste rare mais qui ne prenait pas la caméra pour rien.

Et je ne vois pas de films italiens alors je conseille Oedipe Roi de Pasolini, qui a le mérite d'avoir utilisé les principes des mythes et travaillé sur une esthétique archaïque plus crue que ce qui se faisait dans le peplum. Evidemment Silvana Mangano y tient un rôle central, et comme l'indique ma photographie je lui voue un culte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que les films italiens n'ont pas été mentionné. J'ai beaucoup aimé Le Fanfaron de Dino Risi. C'est par ce film que j'ai découvert Vittorio Gassman qui donne là une de ses meilleurs performances. Jean Louis Trintignant n'est pas mal non plus.

J'ai aussi beaucoup aimé Le Bal d'Ettore Scola. C'est un film qui retrace l'Histoire récente de la France. Il n'y a pas de paroles mais seulement la musique qui accompagne les acteurs à travers différents bals à différentes époques. Nous nous sommes tant aimés du même réalisateur m'avait aussi bien plu.

Sinon Fellini, bien sûr, j'ai surtout accroché sur sa période néo-réaliste. La Strada, Il Bidone, Les nuits de Cabira font partie de mes films préférés. Surtout grâce à Giulietta Masina qui n'a pas usurpé son titre de Charlie Chaplin au féminin. Je me rappelle aussi d'un film de lui qui s'appelle Et vogue le navire j'avais trouvé quelques scènes vraiment hilarantes. Par contre Huit et Demi ne m'a pas tant plu que ça. Pourtant, il est considéré comme un classique. Je pense d'ailleurs le revoir pour me faire un avis définitif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajouterai à la liste déjà bien fournie de chef-d'oeuvres US des années soixante-dix, The Deer Hunter, pas encore mentionné, absolument excellent et beau avec De Niro, Christopher Walken, Meryl Strip, de Michael Cimino, cinéaste rare mais qui ne prenait pas la caméra pour rien.

Si si, l'est bien dans ma liste :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un exemple curieux de deux films consécutifs de l'excellent John Boorman dont l'un a très bien vieilli tandis que l'autre est devenu d'une ringardise absolue

" Delivrance" qui tient encore bien la route.

" Zardoz" avec Sean Connery qui est devenu, avec le temps, une m… absolue

Je suis en désaccord complet : Zardoz était ringard avant même d'être sorti. (Bon, comme ça je sus couvert, je suis officiellement opposé à rogermila).

Bon, ok, Délivrance a bien, très bien vieilli. Les Dix Commandements (version Cecil B DeMille) aussi, et dans un genre très différent, les Diaboliques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Nuit Du Chasseur.

Je l'ai visionné récemment parce que justement j'entendais souvent parler de ce film. J'ai eu beaucoup de mal à supporter l'extrème religiosité du truc. Et le jeu des enfants est absolument affreux. Il y a une certaine audace dans la manière de filmer la méchanceté, et un certain style proche du conte qui vaut le détour, mais pas assez pour sauver le reste amha.

Dans la même semaine j'avais vu "l'homme qui rétrécissait", de la même période. Et bien il m'a beaucoup plus marqué et plu.

img_1264997371_7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben par définition, un classique, c'est une oeuvre d'art qui a bien vieilli.

2001, l'odyssée de l'espace,

Il est clair que les effets spéciaux sont terribles pour l'époque et que le thème de la conquête spatiale reste(ra toujours) d'actualité… mais, la fin quoi… :icon_confus: Les images ont très mal vieilli.

Je supporte encore bien le rythme lent des films d'il y a un demi-siècle; je ne m'étais peut-être pas mis dans l'état d'esprit méditatif requis pour regarder le film mais j'aurais pu trouver certains passages ennuyeux si le Beau Danube bleu ne les égayait pas.

Vertigo

Idem que les images de fin psychédéliques chez Kubrick, les scènes de malaise prêtent à rire.

Quant à la consistance du film, je regrette - mais peut-être fais-je preuve d'un certain modernisme amateur de twist ending - la révélation du mystère si tôt dans le film, alors que la scène finale eût été parfaitement ad hoc pour ce faire. Cette "faute" transforme à mes yeux le film en romance plutôt qu'en policier.

Sinon, pour citer un "grand classique" que j'ai vraiment apprécié (c'est bateau, tout ce que vous voulez, mais ça m'épate de constater qu'un film comme ça a été réalisé 65 ans avant que je ne le regarde): Citizen Kane d'Orson Welles.

Bon, ok, Délivrance a bien, très bien vieilli. Les Dix Commandements (version Cecil B DeMille) aussi, et dans un genre très différent, les Diaboliques.

Je l'ai regardé il y a un mois. J'avais attendu ce moment avec impatience; j'en avais tellement entendu parler; voici trois mois que je l'avais commandé.

Les images sont belles; malheureusement, le scénario, avec le temps et l'habitude prise par le spectateur d'être surpris, est devenu quelque peu prévisible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai revu "Vacances été 1996", je viellis assez bien aussi, je trouve.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×