Jump to content

Méta l'hurlant (mais aussi plus calme)


Hidalgo

Recommended Posts

...

Sinon je suis toujours en plein trip NWBOHM

...

 

J'ai vu le docu du hardos qui a fait une série de docus sur toute l'histoire, l'épisode NWOBHM.

 

Intéressant. Par exemple, l'aveu de Rob Halford que c'est en partie grâce à l'émergence de la la NWOBHM qu'ils on fait un truc du niveau de Screaming For Vengeance. Comme un réveil qui a sonné.

Link to comment
J'ai vu le docu du hardos qui a fait une série de docus sur toute l'histoire, l'épisode NWOBHM.

 

 

Je ne connais pas ces documentaires.

 

Comme un réveil qui a sonné.

 

 

C'est ce qui manque aux scènes metals actuelles. Un bon coup de pied aux fesses venu de la base.

Link to comment

Dans une interview d'il y a quelques mois, je lis John Petrucci donner une réponse étonnante à une question d'intérêt: 

 

Sans blague.

En réalité, depuis Falling into Infinity et surtout Scenes from a Memory, il y a plein de passages pompés à droite à gauche (sauf sur le dernier je crois, mais je n'ai pas eu l'occasion de l'écouter beaucoup, ou peut être que je ne connais pas les références servant "d'inspiration"). Pas seulement des trucs écrits "dans le style de", mais carrément des variations sur des idées qu'on trouve dans tel ou tel morceau de tel ou tel artiste (ce qui me faisait parler plus haut de plagiarisme).

Et je me souviens quand je suivais de près DT (dans les années 90). Ils disaient carrément qu'ils amenaient des disques à écouter pour les sessions, ce qu'ils appelaient "l'inspiration corner", et dans les notes prises sur l'élaboration des morceaux, les noms donnés à différents passages se référaient régulièrement aux artistes auxquels lesdits passages faisaient penser). Bizarrement, à l'époque, les influences étaient bien digérées (Images and Words et Awake sonnent comme du... Dream Theater, quoi qu'aient pu être les sources d'inspiration). Même sur le sous estimé Falling into Infinity où les influences deviennent plus visibles et où il y a des thèmes et idées pompées ailleurs, ça sonne encore frais à mes oreilles. Sur le surestimé Scenes from a Memory par contre, c'est le lachage: inspiration corner takeover. Le même problème se répète ensuite.

J'ai du mal à croire à ce que JP dit dans l'interview du coup. Ou alors, au fil des ans il a reçu pas mal de feedback sur ce sujet (c'est joli ton truc mais j'ai déjà entendu telle idée dans tel album de Kansas ou Pink Floyd ou Tool, etc.) et a récemment décidé de changer d'attitude.

 

Je n'ai jamais été fan de DT, perso, je n'aime vraiment que Images et Train, puis un trou, puis Octavarium, puis plus rien. Si la grande blonde pouvait la boucler, j'apprécierais sans doute beaucoup plus, mais le chant me rebute vraiment.

 

Excellent! Je découvre MC5 en ce moment!

Quoique regrettable le silence sur les filiations blues-ZZTop a foot in the blues et l'impact des années 70's Russel, Jett, Nazareth et autres!

 

Ah, Nazareth, quelle claque quand j'ai découvert ça il y a quelques années. Le vinyl trainait sur le bureau de mon père, la pochette était sympa, ça avait l'air bien rock n roll, j'ai lancé la platine et whooooou !

Link to comment

Je n'ai jamais été fan de DT, perso, je n'aime vraiment que Images et Train, puis un trou, puis Octavarium, puis plus rien. Si la grande blonde pouvait la boucler, j'apprécierais sans doute beaucoup plus, mais le chant me rebute vraiment.

Détail: il n'y a rien entre Train of Thought et Octavarium si ce n'est un album live. 

Le chant, c'est une histoire de style, on aime ou non. Je trouve que c'est un bon chanteur, excellent pour certains titres, même si dans son créneau de base, il y en a des mieux. Un truc en fait, c'est que les variations de style dans DT font que c'est difficile de passer de l'un à l'autre. Il n'est pas aussi bon dans chacun. Par exemple, je pense qu'il n'est pas à son avantage sur Train of Thought avec l'orientation trash. Un exemple de titre où il peut déployer ses talents est le très inventif morceau qui clot son premier album "solo" hors DT, (écrit par Trent Garder [Magellan], compositeur brillant quand il est au meilleur de sa forme)

Pour moi, le top de Dream Theater, c'est la période 92-97, le trio Images and Words, Awake et Falling into Infinity, les deux premiers étant d'énormes classiques où les influences sont bien digérées -où il y a LA griffe Dream Theater- et où la virtuosité est au service des compos (et le live issue de la tournée FII est une tuerie, contrairement au suivant après ToT qui est en comparaison froid, sans passion). D'ailleurs, si DT a eu beaucoup d'influence, c'est par I&W et Awake, albums fournissant le canevas à toute une génération de groupes à la remorque.

Sinon, dans un style autre style, je découvre que Gamma Ray a dérivé encore plus dans le plagiarisme depuis que j'ai cessé de suivre vers 2001. Le pompage d'Iron Maiden dans un morceau récent (Ancient Mariner et Clairvoyant) est pour le moins embarassant. En fait c'est carrément la honte, le genre de trucs qui me fait boycotter. Je veux bien qu'on insiste pour encourager les gens à acheter la musique mais faut pas non plus se foutre de la gueule du monde, j'ai déjà l'original.

Link to comment

Ah, Nazareth, quelle claque quand j'ai découvert ça il y a quelques années. Le vinyl trainait sur le bureau de mon père, la pochette était sympa, ça avait l'air bien rock n roll, j'ai lancé la platine et whooooou !

"never judge a book by its cover"

Soigner le mal par le mal:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=jEG0-3xlAkg#t=16s

 

Je n'ai jamais su qu'est-ce c'était l'instrument qu'il mettait à la bouche à partir du 2 minute?

Link to comment

Détail: il n'y a rien entre Train of Thought et Octavarium si ce n'est un album live. 

Le chant, c'est une histoire de style, on aime ou non. Je trouve que c'est un bon chanteur, excellent pour certains titres, même si dans son créneau de base, il y en a des mieux. Un truc en fait, c'est que les variations de style dans DT font que c'est difficile de passer de l'un à l'autre. Il n'est pas aussi bon dans chacun. Par exemple, je pense qu'il n'est pas à son avantage sur Train of Thought avec l'orientation trash. Un exemple de titre où il peut déployer ses talents est le très inventif morceau qui clot son premier album "solo" hors DT, (écrit par Trent Garder [Magellan], compositeur brillant quand il est au meilleur de sa forme)

Pour moi, le top de Dream Theater, c'est la période 92-97, le trio Images and Words, Awake et Falling into Infinity, les deux premiers étant d'énormes classiques où les influences sont bien digérées -où il y a LA griffe Dream Theater- et où la virtuosité est au service des compos (et le live issue de la tournée FII est une tuerie, contrairement au suivant après ToT qui est en comparaison froid, sans passion). D'ailleurs, si DT a eu beaucoup d'influence, c'est par I&W et Awake, albums fournissant le canevas à toute une génération de groupes à la remorque.

Sinon, dans un style autre style, je découvre que Gamma Ray a dérivé encore plus dans le plagiarisme depuis que j'ai cessé de suivre vers 2001. Le pompage d'Iron Maiden dans un morceau récent (Ancient Mariner et Clairvoyant) est pour le moins embarassant. En fait c'est carrément la honte, le genre de trucs qui me fait boycotter. Je veux bien qu'on insiste pour encourager les gens à acheter la musique mais faut pas non plus se foutre de la gueule du monde, j'ai déjà l'original.

 

Je ne connais vraiment pas assez DT, comme tu le vois :)

 

Gamma Ray a, pour moi, toujours été de l'arnaque, depuis le début. J'ai toujours haï ce groupe et j'ai toujours été surpris de voir tant de gens arborer leur tisheurts durant les festoches.

 

"never judge a book by its cover"

Soigner le mal par le mal:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=jEG0-3xlAkg#t=16s

 

Je n'ai jamais su qu'est-ce c'était l'instrument qu'il mettait à la bouche à partir du 2 minute?

Link to comment

Je n'ai jamais été fan de DT, perso, je n'aime vraiment que Images et Train, puis un trou, puis Octavarium, puis plus rien. Si la grande blonde pouvait la boucler, j'apprécierais sans doute beaucoup plus, mais le chant me rebute vraiment.

 

les mecs de DT on fait des albums instru, je coirs que c'etait Magna Carta ou un truc dans le style.Pas grand interet vu qu'en instrumentaux il y a tout ce qu'il faut sur Awake et Images...Perso je n'aime que ces deux albums, et meme eux ont des passages vraiment faibles a cause du chant/compo lyrics.Les autres albums sont du delayage de la meme soupe.

 

Tool j'ai jamais ete fan, tout ca me rappelle un groupe euh, ah oui: A Perfect Circle, vous connaissez?

Link to comment

 

Tool j'ai jamais ete fan, tout ca me rappelle un groupe euh, ah oui: A Perfect Circle, vous connaissez?

Bah APC c'est un side project du chanteur de TOOL. C'est bien plus gentillet, plus planant. J'aime particulièrement leur deuxième album "13th step".

Link to comment

Bah APC c'est un side project du chanteur de TOOL. C'est bien plus gentillet, plus planant. J'aime particulièrement leur deuxième album "13th step".

 

Autant j'ai eu du mal avec le premier (faudrait que je réessaye) autant le second je l'ai trouvé excellent. En fait, 13th step me touche plus que n'importe quel album de Tool en général, même si pris individuellement, je mets au dessus certains morceaux de Tool. En tout cas, on est dans la qualité là.

 

les mecs de DT on fait des albums instru, je coirs que c'etait Magna Carta ou un truc dans le style.Pas grand interet vu qu'en instrumentaux il y a tout ce qu'il faut sur Awake et Images...Perso je n'aime que ces deux albums, et meme eux ont des passages vraiment faibles a cause du chant/compo lyrics.Les autres albums sont du delayage de la meme soupe.

 

J'aurais bien aimé que les albums suivants relèvent de la même "soupe"... Aussi, je trouve qu'au contraire, les "side projects" de la fin des années 90 sont du plus grand intérêt parce que ça reste inspiré et qu'il y a des éléments de style jusqu'alors non incorporés à DT (comme par hasard, ensuite lorsque l'inspiration baisse, il n'y a plus de side projects ou presque des membres du moment, comme s'ils gardaient toutes leurs idées pour DT parce qu'ils ont du mal à en avoir). Et dans la famille DT plus récemment, il y a toujours des trucs intéressants mais plutôt hors DT et plutôt d'anciens membres (même s'il y a des trucs intéressants sur les albums solos de Jordan Rudess). Pour compléter donc mes recommandations et pour se limiter aux trucs dans lesquels des membres ont eu un role dans la composition, il faut se procurer:

Dream Theater:

-1992: Images and Words (et l'EP A Change of Seasons, ce titre qui aurait dû se trouver sur I&W mais qui avait été écarté par la maison de disque à l'époque)

-1994: Awake

-1997: Faling into Infinity

Platypus (John Myung et Derek Sherinian de DT avec le batteur Rod Morgenstein de Dixie Dregs et le guitariste Ty Tabor de Kings X, très éclectique, ça va du Deep Purple à du prog compliqué en passant par du blues, du jazz rock et les Beatles)

-1998: When Pus Comes to Shove

 

Liquid Tension Experiment (le projet le plus proche de DT auquel Jim16 faisait allusion, avec John Petrucci et Mike Portnoy de DT avec le futur claviériste de DT Jordan Rudess et le bassiste Tony Levin de King Crimson/Peter Gabriel)

-1998: Liquid Tension Experiment

-1999: Liquid Tension Experiment 2 (les impros sont faiblardes mais il y a des morceaux écrits fantastiques)

 

Chroma Key (fantastique premier album du claviériste fondateur de DT, Kevin Moore, à des années lumières de DT, très électronique, voix à la Peter Gabriel, avec l'excellent batteur de Fates Warning, Mark Zonder)

-1998: Dear Air for Radios

 

Ensuite dans les années 2000, le plus intéressant c'est la collaboration de Kevin Moore avec Jim Matheos de Fates Warning sous le nom de O.S.I. Voir par exemple cet excellent titre bien représentatif de ce qu'ils font. Et puis il y a Derek Sherinian, le premier remplaçant de Kevin Moore dans DT. Ses albums solos sont de qualité, entre jazz rock et metal, avec plein d'invités intelligemment employés, et puis il y a son groupe de prog metal teinté de fusion jazz rock avec Virgil Donati à la batterie. L'album MoonBabies est une tuerie monumentale.

Link to comment

Histoire de souiller un peu un thread qui me semble se perde en minauderies arpégées, je vous fais part de mes dernières découvertes bien basses du front.

 

Je les avais délaissé mais après l'excellent concert au hellfest, j'ai découvert le dernier album de ce duo, moins doom, plus rapide que les précédents.

 

Et ça.

 

Je remarque d'ailleurs que parmi mes meilleurs concerts du festival figurent deux duo, Inquisition et Black Cobra, qui sonnent bien mieux sous les tentes que les outfits de 5 se marchant dessus dans un espace de basses déjà saturé par l'écho.

Link to comment

-1999: Liquid Tension Experiment 2 (les impros sont faiblardes mais il y a des morceaux écrits fantastiques)

 

je crois que c'est le moment ou j'ai commence a moins aimer ces musiciens, principalement parce qu'ils sont incapables d'improviser.

aussi, comme beaucoup de metalleux, ils sont incapables de groover (faire du ternaire ou des beats a la fois dansants et metal, certains groupes y arrivent) et c'est un gros gros probleme de musicalite a mon sens, tout reste deseperement binaire.Ils ont quelques morceaux avec un bounce pas mal mais c'est a l'evidence un truc qu'ils ont trouve puis travaille, ca reste de courts moments, pas intuitifs pour eux.

Link to comment

wow le riff du premier morceau de Black Cobra ressemble beaucoup a du Bolthrower.C'est pas mal mais des morceaux comme ca il y en a tellement...cette musique ressemble a des films d'horreurs a petit budget :)

Link to comment

je crois que c'est le moment ou j'ai commence a moins aimer ces musiciens, principalement parce qu'ils sont incapables d'improviser.

aussi, comme beaucoup de metalleux, ils sont incapables de groover (faire du ternaire ou des beats a la fois dansants et metal, certains groupes y arrivent) et c'est un gros gros probleme de musicalite a mon sens, tout reste deseperement binaire.Ils ont quelques morceaux avec un bounce pas mal mais c'est a l'evidence un truc qu'ils ont trouve puis travaille, ca reste de courts moments, pas intuitifs pour eux.

Suis assez d'accord sur le côté pas groovy. Le seul dans la "famille" qui incorporerait de manière plus naturelle ce genre de choses, c'est Derek Sherinian mais c'est dans les morceaux pas trop metal voire pas du tout (souvent avec Simon Phillips à la batterie). Mais justement il a un background relativement plus blues/jazz, ceci expliquant peut-être cela, quand les autres ont plutôt un background rock/metal/classique.

Link to comment

En plus de Planet X avec l'album Moonbabies mentionné ci-dessus, ces dernières années, j'ai particulièrement remarqué deux groupes/artistes ayant avec succès fusionné metal, prog et jazz. Le projet "Art Metal" de Jonas Hellborg (ex bassiste de Mahavishnu Orchestra entre autres) et Lalle Larsson's Weaveworld. Extraits:

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...