Jump to content

Recommended Posts

J'ai l'impression que j'ai vexé notre ecolo de salon. Où alors il s'est mis à lire les liens et on ne le reverra plus.

Bah… Ca devient lassant :icon_up:

Oui, les hystériques du climat qui viennent traiter tout le monde de "toccard", qui collent des tartines de texte HS et qui se défilent dès qu'on lui demande de définir correctement le forçage, on commence à être habitué.

On aurait dû y aller molo, histoire de faire durer le plaisir :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah quoi, appréciez aussi que l'équipe de modération vous laisse jouer un peu avec, de temps en temps. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Domi,

:doigt: Il n'ya qu'un seul Domi dans ce forum et c'est moi.

Ce n'est pas ma faute si certains ont des pseudos imprononçables.:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:doigt: Il n'ya qu'un seul Domi dans ce forum et c'est moi.

Ce n'est pas ma faute si certains ont des pseudos imprononçables.:icon_up:

Je proteste énergiquement! Dom P est parfaitement prononçable : Dom comme un don, et P… comme un pet :warez:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:warez: Il n'ya qu'un seul Domi dans ce forum et c'est moi.

Ce n'est pas ma faute si certains ont des pseudos imprononçables.:icon_up:

:doigt::warez: Je croyais que mon crime de lèse-majesté allait être enterré dans le brouhaha de notre séance de radotage. Raté. Mes plus plates excuses pour l'incident diplomatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-il vrai que les recherches en Europe sur l'atmosphère, l'océan, les sédiments marins, les glaces polaires,… ne sont plus autant financées aujourd'hui qu'il y a trente ans ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, c'est FAUX comme définition

Variation d'un forçage (qui est lui-même une variation), c'est quoi ça ?

Bref, avant de traiter les autres avec mépris et de vouloir faire illusion en collant des tartines de prose hétéroclites et mal digérées, apprends d'abord quelques définition de base de la climatologie.

Oups, c'est absolument exact. Méa Culpa. C'est cette manie de climatsceptique.com (entre autres…) de donner des valeurs de forçage en W/m2 sans en donner la période ( est ce des W/m2/siècle ou W/m2/décennie dont il s'agit, mystère…) qui m'a induit en erreur. Merci à Minitax de m'avoir corrigé, qui plus est avec beaucoup de tact et de finesse.

Ceci dit, ces précisions de vocabulaires ne changent rien au fond du problème :

Pourquoi, alors que depuis au moins le milieu du XIXème siècle, les fluctuations de température terrestre suivait avec une décennie de décalage, l'activité solaire, ceci a brusquement cessé d'être vrai 1970. Quel peut donc être l'élément nouveau ?

  • Un regain d'activité volcanique (les volcans rejettent du CO2) ? Rien de cela nous disent les géologues.
  • Des « cycles océaniques de 40 ans « ? Mais depuis 150 ans, on aurait vu de tels cycles 3 ou 4 fois.
  • Des formations de nuages anormales ? Mais pourquoi avoir attendu 1970 pour se manifester , et le cas échéant, qu'est ce qui a bien pu les déclencher ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups, c'est absolument exact. Méa Culpa. C'est cette manie de climatsceptique.com (entre autres…) de donner des valeurs de forçage en W/m2 sans en donner la période ( est ce des W/m2/siècle ou W/m2/décennie dont il s'agit, mystère…) qui m'a induit en erreur. Merci à Minitax de m'avoir corrigé, qui plus est avec beaucoup de tact et de finesse.

Ceci dit, ces précisions de vocabulaires ne changent rien au fond du problème :

Pourquoi, alors que depuis au moins le milieu du XIXème siècle, les fluctuations de température terrestre suivait avec une décennie de décalage, l'activité solaire, ceci a brusquement cessé d'être vrai 1970. Quel peut donc être l'élément nouveau ?

  • Un regain d'activité volcanique (les volcans rejettent du CO2) ? Rien de cela nous disent les géologues.
  • Des « cycles océaniques de 40 ans « ? Mais depuis 150 ans, on aurait vu de tels cycles 3 ou 4 fois.
  • Des formations de nuages anormales ? Mais pourquoi avoir attendu 1970 pour se manifester , et le cas échéant, qu'est ce qui a bien pu les déclencher ?

Lire les liens que j'ai fourni donne la réponse (ou, en l'occurence, une réponse possible ou une partie de la réponse) à beaucoup de questions de ce genre.

Parmi ces liens, notamment celui-ci : http://la.climatologie.free.fr/soleil/soleil1.htm

Quant à Minitax, nous avons compris que son fort n'est ni le tact ni la finesse, mais ses compétences dans les matières scientifiques. On ne peut pas être bon partout. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up::doigt: Je croyais que mon crime de lèse-majesté allait être enterré dans le brouhaha de notre séance de radotage. Raté. Mes plus plates excuses pour l'incident diplomatique.

Cela dit, compte tenu de leur niveau général, c'est avec un certain plaisir que je me suis vu attribuer les posts de Dom P.

A Barbapapa: je n'avais pas remarqué la fin de corrélation dont tu parles. Dans les arguments sceptiques on met souvent en avance la corrélation soleil-climat et l'activité trés forte du soleil actuellement.

Mais que penses-tu du réchauffement de la première moitié du XXème siècle qui suivait à peu prè le rythme du réchauffement actuel alors que la progression de la concentration de carbone était moins forte? Si la cause en était naturelle, cela n'atteste-il pas d'une variabilité naturelle plus forte qu'on ne le pense?

Pour le réchauffement des autres planêtes, les mesures sont-elles fiables, comment les prend-on? Oups Minitax a donné un lien.

J'en donne un autre sur les degrés fahrenheit: http://fr.wikipedia.org/wiki/Degr%C3%A9_Fahrenheit

Apparemment, les autres planètes se réchauffent au moins aussi vite que la terre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups, c'est absolument exact. Méa Culpa. C'est cette manie de climatsceptique.com (entre autres…) de donner des valeurs de forçage en W/m2 sans en donner la période ( est ce des W/m2/siècle ou W/m2/décennie dont il s'agit, mystère…) qui m'a induit en erreur.

C'es vrai que climat-sceptique.com a la sale manie d'utiliser la même unité que celle dans les publications, livres, site & blogs sur la climatologie au lieu d'adopter la convention barbapapaesque. On se demande bien pourquoi ? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à Minitax, nous avons compris que son fort n'est ni le tact ni la finesse, mais ses compétences dans les matières scientifiques. On ne peut pas être bon partout. :icon_up:
Bien vu Dom Pets :doigt:

J'ai la fâcheuse tendance à ajuster mon QI social à celui de mon interlocuteur, sans doute à force de fréquenter les supporters de foot et de faire de longs brins de causette sur les marchés du dimanche.

Dans le cas de notre ami trolleur, je reconnais que faisant parti de la meute hurlante, j'aurais pu être grand seigneur et prendre un peu plus de hauteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai la fâcheuse tendance à ajuster mon QI social à celui de mon interlocuteur, sans doute à force de fréquenter les supporters de foot et de faire de longs brins de causette sur les marchés du dimanche.

Pfiouuuu, Voilà une remarque qui fleure bon le respect du quidam et de ses coutumes. Les nu-pieds et les pue-la-sueur d'un coté, les élites libérales de l'autre… tout un programme. Faut pas vous étonner si les electeurs sont méfiants…

Bon, cela ne me dira pas pourquoi la température terrestre ne suit plus l'activité solaire. Tant pis.

PS : Merci pour le lien : http://motls.blogspot.com/2006/05/global-w…on-jupiter.html qui m'a bien fait rire : cette pêche aux sites et arguments totalement bidon, c'est vraiment faire feu de tout bois :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pfiouuuu, Voilà une remarque qui fleure bon le respect du quidam et de ses coutumes. Les nu-pieds et les pue-la-sueur d'un coté, les élites libérales de l'autre… tout un programme. Faut pas vous étonner si les electeurs sont méfiants…

Pardon mais les élites libérales ne se sont pas encore exprimées ici.

Pour ma part, je pense qu'il y a bien un réchauffement climatique mais les écolos doivent bien comprendre qu'en nous promettaant l'apocalysme et en demandant aux hommes de changer leurs comportements, forcément mauvais, tout en militant de façon très la fin justifie les moyens, ils s'inscrivent dans la tradition gauchiste, qui hait l'humanité et veut la changer. Donc ils inspirent méfiance :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela dit, compte tenu de leur niveau général, c'est avec un certain plaisir que je me suis vu attribuer les posts de Dom P.

:icon_up: Merci…

Pfiouuuu, Voilà une remarque qui fleure bon le respect du quidam et de ses coutumes. Les nu-pieds et les pue-la-sueur d'un coté, les élites libérales de l'autre… tout un programme. Faut pas vous étonner si les electeurs sont méfiants…

Là, en l'occurence, il ne s'agit de politique que pour ceux qui pensent qu'un sujet scientifique peut être traité par des lois. J'ose espérer que les libéraux ne sont pas les seuls à réserver le domaine de la science aux scientifiques (Exception faite de l'éthique, qui n'est pas, après tout, un sujet proprement scientifique).

Bon, cela ne me dira pas pourquoi la température terrestre ne suit plus l'activité solaire. Tant pis.

Si vous suiviez les URL fournis, vous sauriez que le lien est assez serré entre les deux, ce qui, somme toute, n'est illogique que pour les religieux de l'environnement qui, curieusement, semblent ne pas croire que toute chaleur nous vient du soleil, et non du Dieu CO2 Gaz à Effet de Serre.

Cela étant, nous ne prétendons pas tout savoir, et toutes ces théories sont bardées d'incertitudes.

Non le reconnaissons, tout comme nous reconnaissons que les théories du GIEC sont beaucoup trop politisées et truffées d'approximations pour être crédibles scientifiquement.

PS : Merci pour le lien : http://motls.blogspot.com/2006/05/global-w…on-jupiter.html qui m'a bien fait rire : cette pêche aux sites et arguments totalement bidon, c'est vraiment faire feu de tout bois :doigt:

Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Aucun argument, si ce n'est la dépréciation de ceux qui sont fournis. Aucun chiffre crédible, aucune étude sérieuse, rien, rien que du vent…

Je crains que vous ne vous soyez trompé de forum. Ici, les gens pensent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Là, en l'occurence, il ne s'agit de politique que pour ceux qui pensent qu'un sujet scientifique peut être traité par des lois.
Même en supposant que le réchauffement VA être catastrophique (ce qui est une affirmation gratuite, il suffit de regarder un minimum l'histoire humaine et environnementale), confier le résolution du problème à l'ONU, c'est courrir à la catastrophe. Il suffit de voir le mécanisme d'échange de carbone (la fameuse bourse au CO2), mis en place par l'Europe sous Kyoto. Le prix de la tonne de CO2 est passé de 30$ il y a 6 mois à 85 cents la semaine dernière. Voilà ce qui se passe quand les bureaucrates de Bruxelles s'avise de vouloir dicter leur loi au marché. Encore une autre tentative de vouloir dicter leur loi depuis leur tour d'ivoire qui tourne en eau de boudin. Est ce qu'on entend les médias annoncer les nouvelles de cette catastrophe, cette fois-ci bien avérée, du réchauffement climatique ?

Source

co2_stockprice.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, cela ne me dira pas pourquoi la température terrestre ne suit plus l'activité solaire. Tant pis.
http://www.climat-sceptique.com/article-5795885.html

P.S. Et tu pourrais faire le minimum d'effort d'apprendre quelques notions de base de climatologie avant de parler de "l'activité solaire" qui ne se résume pas qu'au seul bilan radiatif TOA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là, on peut vraiment parler de catastrophe:

Blow for beer as biofuels clean out barley

By Kevin Morrison in London

Published: February 25 2007 20:56 | Last updated: February 25 2007 20:56

The rapid expansion of biofuel production may be welcome news for environmentalists but for the world’s beer drinkers it could be a different story.

Strong demand for biofuel feedstocks such as corn, soyabeans and rapeseed is encouraging farmers to plant these crops instead of grains like barley, driving up prices.

Jean-François van Boxmeer, chief executive of Heineken the Dutch brewer, warned last week that the expansion of the biofuel sector was beginning to cause a “structural shift” in European and US agricultural markets.

One consequence, he said, could be a long-term shift upwards in the price of beer. Barley and hops account for about 7-8 per cent of brewing costs.

Barley, which is used for making beer, whisky and animal feed, has seen prices prices soar over the last 12 months.

Futures prices for European malting barley, which is used for brewing and distilling, have risen 85 per cent to more than €230 ($320) a tonne since last May.

Non seulement la terre va se transformer en une grosse boule de Sahara, mais en plus on ne pourra plus se permettre de se déshaltérer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Al Gore, c'est surtout sa maison qui devient "une vérité gênante". Le lendemain de son Oscar récompensant son oeuvre de fiction, on apprend grâce à la compagnie d'électricité de Nashville que la consommation électrique mensuelle de sa maison sise dans le très chic quartier de Belle Meade est supérieure à la consommation annuelle d'un ménage américain moyen. Et que cette consommation a encore augmenté depuis que Gore s'est découvert une vocation de prophète écocondriaque.

Al Gore’s Personal Energy Use Is His Own “Inconvenient Truth”

Gore’s home uses more than 20 times the national average

Last night, Al Gore’s global-warming documentary, An Inconvenient Truth, collected an Oscar for best documentary feature, but the Tennessee Center for Policy Research has found that Gore deserves a gold statue for hypocrisy.

Gore’s mansion, located in the posh Belle Meade area of Nashville, consumes more electricity every month than the average American household uses in an entire year, according to the Nashville Electric Service (NES).

In his documentary, the former Vice President calls on Americans to conserve energy by reducing electricity consumption at home.

The average household in America consumes 10,656 kilowatt-hours (kWh) per year, according to the Department of Energy. In 2006, Gore devoured nearly 221,000 kWh—more than 20 times the national average.

Last August alone, Gore burned through 22,619 kWh—guzzling more than twice the electricity in one month than an average American family uses in an entire year. As a result of his energy consumption, Gore’s average monthly electric bill topped $1,359.

Since the release of An Inconvenient Truth, Gore’s energy consumption has increased from an average of 16,200 kWh per month in 2005, to 18,400 kWh per month in 2006.

Gore’s extravagant energy use does not stop at his electric bill. Natural gas bills for Gore’s mansion and guest house averaged $1,080 per month last year.

“As the spokesman of choice for the global warming movement, Al Gore has to be willing to walk the walk, not just talk the talk, when it comes to home energy use,” said Tennessee Center for Policy Research President Drew Johnson.

In total, Gore paid nearly $30,000 in combined electricity and natural gas bills for his Nashville estate in 2006.

http://www.tennesseepolicy.org/main/articl…?article_id=367

Autre vérité encore plus gênante : Bush est plus respectueux de l'environnement que Gore :

http://theanchoressonline.com/2007/02/26/i…ener-than-gore/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis libérale, ignare sur les questions de changements climatiques, cependant, j'ai qd meme une opinion.

Barbapapa (ça me rappelle mon enfance tiens !), ne crois tu pas qu'au lieu de chercher à changer le climat, c'est impossible, les politic-h-iens feraient mieux de chercher à s'adapter au nouveau climat ?

Parce que des changements de climats, il y en a eu, il y en aura encore, et peu importe si l'activité de l'homme y est pour un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ; sur ce point d'ailleurs, ni le GIEC, ni d'autres ne peuvent AFFIRMER quoi que ce soit.

Bref, je suis qqun de pragmatique, d'économe et de raisonnable, et il me semble bien plus intelligent de se demander comment nous, les etres humains, allons nous adapter, s'il faut s'adapter (personne n'est en mesure de prévoir non plus la période de réchauffement, ni le réchauffement exact), bref.. et pour cela, je pense que les êtres humains sont capables, maintenant que l'information est lachée, de décider pour eux memes ce qu'ils comptent faire, ce qui n'empeche pas que certains se regroupent volontairement pour ne plus utiliser leur véhicule ou autre polluant.

Décider de changer le climat est la chose la plus bete que j'ai jamais entendu, et oser affirmer qu'en modifiant nos habitudes tout va rentrer dans l'ordre est on ne peut plus présomptueux.

En changeant nos habitudes maintenant, nous pourrions finalement ne jamais nous adapter, ou modifier autre chose dans les airs qui ferait autre chose d'aussi important.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour Al Gore, c'est surtout sa maison qui devient "une vérité gênante". Le lendemain de son Oscar récompensant son oeuvre de fiction…

algoremm0.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Décider de changer le climat est la chose la plus bete que j'ai jamais entendu, et oser affirmer qu'en modifiant nos habitudes tout va rentrer dans l'ordre est on ne peut plus présomptueux.

… et surtout très, très cher !

ONU: lutter contre le changement climatique coûtera cher et passera par un plafonnement du réchauffement de la terre

ONU (AP-28 février 2007) - Un groupe composé de scientifiques de plusieurs pays a présenté mardi aux Nations unies un vaste plan détaillé pour combattre le changement climatique. Un pari que l'humanité se doit de relever, affirment-ils.

A défaut, le XXIème siècle serait secoué par des perturbations climatiques extrêmes dont les conséquences seraient entre autres l'extension de la sécheresse et des maladies sur la planète, l'accroissement du volume des océans et le déplacement forcé des populations côtières, selon les prévisions de ces scientifiques.

"L'augmentation du nombre de réfugiés environnementaux dus à la hausse du niveau des océans et à la multiplication des tempêtes se chiffrera en dizaines de millions de personnes", a ainsi prévenu Rosina Bierbaum, spécialiste de l'écologie à l'université du Michigan et membre du groupe de chercheurs.

Après deux ans d'études, ce groupe composé de 18 scientifiques de 11 pays différents présente une série de recommandations: de la mobilisation de plusieurs milliards de dollars supplémentaires à la recherche et au développement des sources d'énergie renouvelable, jusqu'à l'intensification des efforts de l'ONU pour aider les populations touchées, en passant par l'obtention d'un accord politique sur un "plafonnement" de la température globale.

Les températures ont augmenté en moyenne de 0,74 degrés Celsius ces 100 dernières années (1,3 degrés Fahrenheit). Le rapport publié mardi recommande aux Etats de se mettre d'accord pour limiter le réchauffement à 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit) maximum pour le siècle qui commence.

http://www.unfoundation.org/staging/seg/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le rapport publié mardi recommande aux Etats de se mettre d'accord pour limiter le réchauffement à 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit) maximum pour le siècle qui commence

J'ai en mémoire le coût astronomique de 37 000 milliards de dollars pour maintenir l'augmentation de la température en deça de 1.5°C sur le siècle.

Moi, je veux bien présenter la facture à ceux qui veulent bien la payer. En attendant, j'oppose une fin de non recevoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve tout ça très très rigolo : "Le rapport recommande aux Etats de se mettre d'accord pour limiter le réchauffement à 2 degrés Celsius", un peu comme si les états disposaient d'un gros volant magique, à tourner plus ou moins, pour éviter un emballement de la machine. Et tant qu'on a ce gros volant magique, pourquoi ne pas le tourner dans l'autre sens, ou même s'en servir comme ventilateur tant qu'on y est ?

Absurde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chirac avait proposé à l'ONU une réglementation internationale pour limiter la température en été à 24°C mais les retraités de Miami et les singapouriens ont fait capoter le projet.

source

globalwarmingperspectivbx0.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais n'est-il pas prouvé que l'activité humaine augmente l'effet de ser, et que l'effet de ser engendre un rechauffement climatique?

Share this post


Link to post
Share on other sites
…n'est-il pas prouvé que l'activité humaine augmente l'effet de ser…

Non.

…que l'effet de ser engendre un rechauffement climatique?

Non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non.

Non.

Heu… Techniquement, oui, et… oui.

Il est indiscutable que la consommation massive d'énergie fossile provoque une augmentation de la concentration de gaz à effet de serre, notamment du CO2.

Par ailleurs, il est également vrai que l'effet de serre est le phénomène qui permet à notre planète de conserver la chaleur venue du soleil. Sans cette effet, les nuits seraient glaciales, comme sur certaines planètes sans atmosphère du système solaire.

Sans celle-ci, la Terre verrait des variation journalière de plusieurs centaines de degrés.

Donc, oui, l'effet de serre permet de maintenir une température stable et, plus fort l'effet de serre, plus forte la température.

Mais, de là à en déduire que la part anthropologique du réchauffement climatique est majeure, il y a une grosse marge.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je trouve tout ça très très rigolo : "Le rapport recommande aux Etats de se mettre d'accord pour limiter le réchauffement à 2 degrés Celsius", un peu comme si les états disposaient d'un gros volant magique, à tourner plus ou moins, pour éviter un emballement de la machine. Et tant qu'on a ce gros volant magique, pourquoi ne pas le tourner dans l'autre sens, ou même s'en servir comme ventilateur tant qu'on y est ?

Absurde.

:icon_up:

Ca a du être écrit par un polytechnicien (qui a fait un stage à l'ENA).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...